Nouvelles recettes

McDonald's France présente le McCamembert

McDonald's France présente le McCamembert


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

McDonald's France utilise des fromages français renommés dans sa nouvelle collection de burgers

McDonald's France va vraiment au-delà avec sa nouvelle sélection de cheeseburgers ; ils ont décidé d'utiliser du fromage français « gourmet » sur les fines galettes de bœuf au lieu de la tranche américaine d'orange.

Le "McCamembert", un nouveau burger McDonald's avec deux tranches de camembert, des légumes verts et une "fondue fromagère" spéciale sur un pain ciabatta, est sorti cette semaine en France. Ce nouveau burger d'inspiration française n'est que l'un des quatre burgers qui composent la nouvelle collection McDonald's France, « Les Grandes Envies de Fromages» (littéralement traduit par « Le grand désir de fromage »). Outre le camembert bien-aimé de France, la nouvelle collection se compose également de hamburgers garnis des fromages français Comte, Chevre (fromage de chèvre) et Raclette.

Alors que les citoyens français voient leurs spécialités préférées faire partie des nouveaux hamburgers à 4,50 €, il n'est pas surprenant qu'ils ne soient pas trop ravis de cette nouvelle collection de sandwichs de restauration rapide. Beaucoup pensent également que la nouvelle publicité de McDonald's sape vraiment le travail acharné nécessaire à la fabrication du fromage français.

Selon l'australien, les fromagers français « se sentent usés » car ils n'ont pas été informés avant la sortie de la nouvelle gamme de sandwichs. Le fromager Patrick Mercier est même allé jusqu'à déclarer que le camembert utilisé dans le McCamembert est « le plus bas du marché possible ».

Le temps nous dira seulement comment se déroulera l'effort de six semaines de McDonald's France, mais il est clair que le McCamembert a connu des débuts difficiles.

Skyler Bouchard est rédacteur junior au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter à @skylerbouchard.


QUOI DE NEUF CHEZ MCDONALD'S PRÉSENTATION DU COMPLEXE MCDONALD'S

En novembre, McDonald's prévoit de commencer la construction d'un site de 30 acres qui abritera non seulement l'un de ses restaurants, mais aussi un motel, une station-service et un dépanneur. Le complexe, qui s'appellera McStop, sera situé près d'une autoroute au nord de Minneapolis et sera destiné aux automobilistes.

McDonald's concevra les bâtiments et s'occupera de l'aménagement paysager, mais ne gèrera que son restaurant. Les autres installations seront louées à d'autres. C'est la première fois que McDonald's supervisera un si grand complexe d'entreprises, a déclaré un porte-parole de l'entreprise. Il a ajouté que s'il réussissait, d'autres seraient ouverts, bien qu'aucun ne soit encore sur la planche à dessin.

Ce n'est pas la première fois que l'entreprise cherche de nouvelles façons de vendre ses hamburgers. Il fait suite à une expérience antérieure, McSnack, un petit magasin conçu pour les zones de circulation piétonne. L'un a ouvert récemment dans un centre commercial de Minneapolis et le magasin est si petit que les hamburgers ne sont pas grillés sur place. Au lieu de cela, des McNuggets au poulet, des desserts et certains produits de petit-déjeuner sont vendus, a déclaré le porte-parole. Un autre McSnack a été ouvert à La Jolla, en Californie, et tous les produits traditionnels y sont vendus.

"Nous l'examinons et l'évaluons et verrons comment cela se passera", a déclaré le porte-parole de McDonald's à propos de McSnack. ''La réponse du public a été très positive.'' Michael Culp, l'analyste de Prudential-Bache, a déclaré que ces mesures prises par McDonald's étaient ''une preuve supplémentaire qu'ils cherchaient des moyens non conventionnels'''''' x27 pour attirer plus d'affaires. Jusqu'à présent, la société ne dépend cependant pas pour sa croissance future d'entreprises telles que McSnack et McStop. De telles expériences sont de petites tuiles dans une grande mosaïque, a déclaré M. Trainer, l'analyste de Merrill Lynch.


Thaïlande

McDonald's en Thaïlande sert des plats assez intéressants et est considéré comme l'un des établissements McDonald's internationaux les plus uniques. Parmi les articles les plus populaires se trouve un hamburger au porc samouraï. Cela semble un peu étrange puisque les samouraïs sont japonais, pas thaïlandais, mais la combinaison de porc, de sauce teriyaki, de mayonnaise et de laitue semble délicieuse.

À mon avis, cependant, la meilleure partie de cet endroit est le vaste menu de desserts, qui comprend une tarte à l'ananas, du riz au lait traditionnel thaïlandais et du gâteau au fromage Millionaire, qui est en fait très bon marché (moins de 3 $). Ils avaient également un menu spécial pour la promotion du film "Smurfs 2", donc je pense que la Thaïlande remporte haut la main le meilleur McDonald's international.


McDonald's présente la 'Frork', une fourchette à frites dont le monde ne savait pas qu'elle avait besoin

Nous ne changerions rien aux frites emblématiques et déjà parfaites de McDonald's, mais McDonald's le ferait. Ne vous inquiétez pas, la recette de frites que vous connaissez et aimez est à l'abri des altérations, mais la chaîne de restauration rapide Est-ce que voulez modifier la façon dont vous mangez ces pommes de terre dorées. Présentation du nouvel ustensile révolutionnaire "Frork" de McDonald's, bien que inutile, pour tous vos besoins en matière de frites.

L'avènement du Frork fait suite à l'annonce par McD's de trois nouveaux sandwichs Signature Crafted Recipes : Pico Guacamole, Sweet BBQ Bacon et Maple Bacon Dijon. Et tandis que les sandwichs dans leur ensemble ont l'air sacrément bons, tout le monde (McDonald' inclus) sait que la véritable star du spectacle est la sauce et les garnitures spéciales ajoutées à chaque offre délicieuse. Pour lutter contre le problème courant de la "chute de garniture" - vous savez, lorsque les garnitures de sandwich tombent du dos lorsque vous prenez une bouchée - le restaurant a développé le Frork, essentiellement une fourchette dont les dents sont remplacées par des frites, pour ramasser les garnitures tombées et dans ta bouche, où ils appartiennent.

"Nous avons commencé avec le petit-déjeuner All Day, mis à jour nos Chicken McNuggets, proposé de nouvelles tailles de sandwich Mac pour chaque occasion et maintenant nous introduisons des recettes artisanales de signature parce qu'elles sont inspirées par nos clients", a déclaré le chef de McDonald's Michael Haracz dans un communiqué de presse. "Et tandis que le Frork est suprêmement superflu, cela montre que McDonald's est prêt à faire tout ce qui est en son pouvoir pour les aider à profiter de chaque bouchée."

Pour lancer officiellement le Frork, McDonald's a même engagé le célèbre pitchman Anthony Sullivan, qui souligne dans un publireportage YouTube que le gadget est " ridiculement facile à utiliser ", pour les convives droitiers et gauchers, et fonctionne même dans l'obscurité. Sullivan fournit également un numéro de téléphone gratuit (parce que ce qu'est un publi-reportage sans l'un de ceux-ci), où les fans de Frork peuvent trouver des informations sur le nouvel ustensile et acheter quelques coupons de sandwich.

Mais pour ceux qui espèrent un moyen innovant d'éviter de toucher vos frites pendant que vous mangez, désolé, vous devez toujours coller les frites dans le four à la main.

Ce n'est pas la première fois que McDonald's tente de révolutionner la façon dont nous mangeons ses plats classiques. En février, la chaîne a présenté la STRAW, une paille conçue par un ingénieur destinée à fournir la gorgée idéale aux buveurs de Shamrock Shake.

Alors que nous attendons que McDonald's imagine un autre ustensile de restauration rapide du futur, vous pouvez mettre la main sur le Frork à partir du 5 mai dans certains magasins McDonald's à l'achat d'un sandwich Signature Crafted Recipes.


Mises à jour en direct

McDonald's a récupéré à Paris en suivant la formule éprouvée qu'il a utilisée dans le monde entier. "Nous essayons d'utiliser le système de McDonald's pour faire les choses, et nous avons essayé d'y ajouter une saveur française", a déclaré Robbin Hedges, le Virginien de 34 ans qui est président de McDonald's France.

McDonald's a ajouté un certain nombre de rebondissements français. Il ajoute moins de sucre et plus de moutarde à ses vinaigrettes pour accommoder le palais français. Il sert de la bière et de l'eau minérale d'Évian dans ses restaurants français. Les Français étant friands des dîners en famille du dimanche, McDonald's a fait grand bruit auprès des familles en offrant des cadeaux aux enfants le dimanche.

En France, c'est un public différent qui mange de la restauration rapide qu'aux États-Unis. Les restaurants de restauration rapide ont commencé comme des restaurants en bordure de route aux États-Unis. Mais en France, la plupart des McDonald's et autres chaînes de restauration rapide sont situés dans les villes. Aux États-Unis, tout le monde, des écoliers aux agents de change, semble engloutir la restauration rapide en France, elle est populaire parmi une foule plus sophistiquée, dont beaucoup l'ont goûtée pour la première fois à l'étranger.

Les cols bleus et les ouvriers d'usine français semblent éviter la restauration rapide au profit des centaines de cafétérias sans prétention dans les centres commerciaux et sur les autoroutes. Et de nombreux travailleurs, y compris les cols blancs, préfèrent les cantines d'entreprise souvent subventionnées en France.

« Vous ne trouvez pas de cols bleus ou de paysans dans les restaurants fast-food en France », a déclaré William Moore, président de Freetime, la chaîne de burgers français. ''Pour eux, être dans un fast-food, c'est un peu comme être sur la lune.''

Du point de vue de McDonald's, ces différences sont les bienvenues. "McDonald's ne veut pas être considérée comme une marque mondiale, elle veut être considérée comme faisant partie d'un marché local", a déclaré M. Allin, le responsable de McDonald's Europe. ''McDonald's n'est pas une entreprise multinationale. C'est une entreprise multi-domestique. Le but est de le localiser autant que possible.''

Pour McDonald's, le retour ici a été d'autant plus impressionnant en raison de ses premiers problèmes.

L'homme qui représentait le passé de McDonald's était Raymond Dayan, un Marocain qui a ouvert le premier restaurant de restauration rapide en France en 1972 après avoir obtenu la franchise McDonald's pour la région parisienne.

Ses 12 restaurants ont connu de sérieux problèmes en 1977 lorsqu'une équipe d'inspecteurs de McDonald's a déclaré qu'il ne respectait pas les normes de l'entreprise en matière de rapidité, de service et de propreté. L'année suivante, McDonald's a envoyé une autre équipe d'inspecteurs avec des fonctionnaires français nommés par le tribunal, qui ont pris des photos de crottes de chien dans les magasins et ont trouvé les magasins de M. Dayan's facturés pour du ketchup et ont caché des pailles derrière le comptoir.

M. Dayan, qui vit maintenant aux États-Unis, a déclaré dans le litige que les inspections de McDonald's étaient un prétexte pour abroger le contrat de franchise, estimant qu'il n'obtenait pas suffisamment de redevances de sa part.

Néanmoins, le juge Richard L. Curry de la Cour de circuit de l'Illinois a statué en 1982 que McDonald's avait le droit de retirer sa franchise, déclarant que la société agissait pour se débarrasser d'un cancer dans son système avant qu'il ne se développe et infecte davantage d'autres magasins. Le juge a ajouté : ''Son prix pour se dissocier de Dayan sera de revenir 10 ans en arrière et d'être contraint de repartir à neuf à Paris.''

En effet, McDonald's a disparu de Paris pendant plus d'un an. Pour se rétablir, l'entreprise a décidé qu'elle devait projeter le style et la classe à la française. En 1984, lorsque McDonald's a ouvert le premier restaurant dans sa deuxième incarnation française, il s'est installé dans un bel immeuble du début du siècle sur l'un des grands boulevards de Paris.

« La plus grande chose que nous ayons eu à surmonter a été de faire en sorte que les consommateurs nous acceptent à nouveau », a déclaré M. Hedges, directeur de McDonald’s France. ''Nous avons dû montrer que nous ne sommes pas les McDonald' du passé.''

Les problèmes de McDonald's ont été une bénédiction mitigée pour ses concurrents. D'une part, les malheurs de McDonald's ont créé une image négative de la restauration rapide en France et ont ralenti les efforts pour sevrer les Français de leurs bistrots et croques monsieur. Du côté positif, a déclaré M. Moore de Freetime, « Cela a fourni une bonne occasion à tous les concurrents de faire des erreurs. Si McDonald's était là, la marge d'erreur aurait été considérablement réduite.'

En développant leur stratégie post-Dayan, les responsables de McDonald's se sont rapidement concentrés sur la famille. Traditionnellement, les enfants détestaient les restaurants français étouffants autant que les restaurants détestaient avoir des enfants. Lorsque nous avons commencé à nous positionner, il n'y avait aucun autre restaurant en France qui s'en prenait aux familles », a déclaré M. Allin, qui succède à M. Dayan à Paris. 'ɼ'était une évidence.''

D'autres chaînes de restauration rapide ont adopté des stratégies différentes. Le plus grand, Quick, qui a connu une croissance rapide en 1986 lorsqu'il a acheté 20 anciens restaurants McDonald's à M. Dayan, compte 81 points de vente et son chiffre d'affaires l'an dernier s'élevait à 114 millions de dollars. Elle espère conserver une longueur d'avance en aménageant des parkings dans les centres commerciaux.

Freetime, avec 44 restaurants et des ventes de 70 millions de dollars l'année dernière, attire une foule de jeunes adultes et a ajouté une touche française avec des articles tels qu'un ''longburger'' - un hamburger rectangulaire sur un petit pain en forme de baguette. Et, il y a Burger King avec 15 restaurants en région parisienne et un chiffre d'affaires 1987 de 30 millions de dollars. Burger King met l'accent sur de nouveaux produits comme le Bahama, un hamburger avec une tranche d'ananas, et le Cheyenne, un hamburger au poivre, c'est-à-dire avec une sauce au poivre vert.

La restauration rapide ici n'est pas bon marché. Selon le consultant de l'industrie, M. Hersant, la restauration rapide française n'est pas une telle aubaine - un Big Mac, des petites frites et un milk-shake coûtent 30,5 francs, soit environ 5,25 $, alors que le même repas à New York coûterait 4,30 $. Les dirigeants de l'industrie française de la restauration rapide reconnaissent que les prix français sont plus élevés que les prix américains en raison des coûts salariaux et immobiliers plus élevés et d'une taxe sur la valeur ajoutée de 18,6 %.

Pendant ce temps, de nombreux critiques gastronomiques et restaurateurs craignent que la popularité croissante de la restauration rapide ne finisse par rendre le palais français moins sophistiqué - et sape ainsi la tradition française de la haute cuisine.


Né aux USA, Made in France : comment McDonald’s réussit au pays des étoiles Michelin

La France — le pays de la haute cuisine, du bon vin et du fromage — serait le dernier endroit où vous vous attendriez à trouver un marché de restauration rapide florissant. Dans un pays connu pour sa forte identité nationale et son mouvement altermondialiste, il semble peu probable que McDonald's ait survécu aux assauts de l'activisme social et politique français. En 1999, José Bové, un syndicaliste agricole, est devenu un héros pour les partisans de l'altermondialisme lorsque lui et son groupe politique, la Confédération Paysanne, ont passé au bulldozer un McDonald's à Milau, en France, pour protester contre les restrictions commerciales américaines sur les produits laitiers français. Le porte-voix en main, il déclara aux caméras des journaux télévisés : « Nous avons attaqué ce McDonalds parce que c'est un symbole de multinationales qui veulent nous bourrer de malbouffe et ruiner nos agriculteurs. » En 2004, au milieu de la nutrition controverse déclenchée par le documentaire de Morgan Spurlock Supersize moi, McDonald’s a été déclaré dans les médias français comme la quintessence de malbouffe, ou "malbouffe" et considéré en partie à blâmer pour le taux d'obésité croissant de la nation.

Et pourtant McDonald’s, la plus grande entreprise de restauration rapide au monde, avec une présence mondiale dans 119 pays sur les six continents habités, a fait de la maison des académies de cuisine Le Cordon Bleu et du Guide Michelin des restaurants de renommée mondiale son deuxième marché le plus rentable au monde. La chaîne compte plus de 1 200 restaurants en France, tous franchisés localement, et un taux de croissance de 30 restaurants par an au cours des cinq dernières années seulement. Qu'y a-t-il au cœur de cette croissance impressionnante qui a stupéfié les observateurs français et surpris les analystes économiques ? Les trois principales raisons du succès de McDonald’s sont la réactivité locale, le changement de marque et un écosystème d'entreprise robuste.

La réactivité locale

Burger King - sans doute le plus grand concurrent de McDonald's au monde - est entré sur le marché français en 1981 mais a fermé ses 39 magasins en 1997. Sa stratégie de transplantation directe des restaurants américains, sans adaptation locale, a entraîné de faibles ventes. . Un journal français de l'hôtellerie et de la restauration remarquait au moment de la fermeture de l'enseigne que « Burger King ne faisait face à aucun handicap significatif face à ses rivaux McDonald's et Quick. Malgré les trois entreprises entrant sur le marché français à peu près au même moment, McDonald's est passé à 542 restaurants et Quick [à] 258. Pour replacer l'échec de Burger King dans son contexte, de 1983 à 1996, le fast-food français Le marché alimentaire a augmenté de près de 1 450 restaurants et la valeur totale du marché a quintuplé. La trajectoire de croissance différente de McDonald’s France est largement attribuée au vieil adage américain, légèrement affiné : le client — le client français, pour être exact — est roi. A chaque instant, la direction de McDonald’s France a été sensible aux préférences des consommateurs français, tant à l'intérieur des restaurants que dans leur vie quotidienne.

Depuis l'ouverture de son premier restaurant français à Strasbourg en 1979, McDonald's a cherché à tirer parti de la force du conglomérat mondial tout en adaptant son menu au palais français. Bien que certains éléments d'une stratégie internationale aient été évidents dans l'entrée française de McDonald's, dans l'ensemble, la chaîne ne répondait pas aux besoins et aux opportunités du marché local. Strasbourg a été choisie comme emplacement initial afin de tirer parti de la notoriété de la marque qui existait déjà en Allemagne, tout en gardant le même décor de restaurant et les mêmes recettes pour la France. Selon Nawfal Trabelsi, vice-président senior de McDonald's France et Europe du Sud, "Pendant les 15 premières années, à partir de 1980, ce que nous avons fait avant tout, c'était offrir aux gens une tranche d'Amérique". Cependant, en 1995, McDonald's 8217s ont commencé à utiliser des fromages français tels que le chèvre, le cantal et le bleu, ainsi que la sauce moutarde française à grains entiers. En changeant les recettes en France, McDonald’s a commencé à exécuter une stratégie multidomestique et à gagner le cœur des consommateurs français.

McDonald’s a également démontré le pouvoir de comprendre les particularités culturelles des consommateurs au-delà des frontières nationales. En France, à peine 10 % des repas sont pris hors du domicile, contre près de 40 % aux États-Unis et au Royaume-Uni. Contrairement à leurs homologues anglo-saxons, les consommateurs français grignotent rarement entre le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. En conséquence, les repas français durent également plus longtemps et plus de nourriture est consommée à travers plusieurs plats, créant des opportunités et des défis uniques pour les repas de restauration rapide. McDonald’s a décidé de saisir l'opportunité. Plutôt que d'organiser des promotions qui encouragent le grignotage, l'entreprise a libéré une main-d'œuvre précieuse en installant des bornes de commande électroniques, qui sont utilisées par un client sur trois dans plus de 800 de ses restaurants. McDonald’s a capitalisé sur la préférence culturelle française pour les repas plus longs en utilisant une main-d'œuvre excédentaire pour fournir un service à table, en particulier en prenant les commandes de convives persistants enclins à commander un café ou un dessert supplémentaire. Grâce à de telles initiatives, le consommateur français moyen dépense environ 15 $ US par visite chez McDonald’s — quatre fois ce que dépensent ses homologues américains.

De plus, pour résoudre le problème des tables vides en dehors des repas, McDonald’s a introduit en France McCafé — une gamme de cafés et de pâtisseries haut de gamme disponibles à partir d'un comptoir séparé. Les pâtisseries McCafé proviennent du groupe Holder, un conglomérat de boulangerie qui exploite les magasins populaires de marque Paul et de luxe Ladurée en France. Selon Alexis Lemoine, directeur de cabinet McDonald France, « j'ai mis en place des tests de goût pour mes amis entre les macarons McDonald's et ceux de Ladurée, et presque personne ne peut faire la différence. fournisseur traditionnel de hamburgers et de frites a non seulement augmenté ses revenus de 5% — en ajoutant des produits avec plus de 80% de marge bénéficiaire — mais a également contribué à la embourgeoisement (gentrification) de l'image de la chaîne.

[email protected] High School

En août 2011, McDonald’s a annoncé que le McCafé s'attaquerait à une autre icône de la cuisine française omniprésente : le petit pain baguette (qui sera également fourni par le groupe Holder). En cuisant les baguettes en interne et en les proposant à la fois comme élément de petit-déjeuner et sous forme de sandwichs baguette, McDonald's fait clairement un jeu pour le segment de la restauration rapide non franchisé actuellement occupé par des dizaines de des milliers de boulangeries à travers la France. Selon une étude réalisée en 2009 par le cabinet de conseil en restauration française Gira Conseil, les Français consomment neuf fois plus de sandwichs traditionnels que de hamburgers, et plus de 70 % de tous les sandwichs consommés en France sont à base de baguettes. Comme le note McDonald’s Trabelsi, “Aujourd'hui, nous faisons partie de la vie quotidienne des Français. Notre priorité est de nous intégrer localement tout en proposant nos produits traditionnels…. Les Français sont passionnés de pain et fous de baguettes. Nous répondons progressivement à une demande naturelle.

En réponse à la tendance croissante à une alimentation saine en France, McDonald’s a introduit le McSalad. Le nouveau concept store, conçu et mis en œuvre par McDonald’s France en tant que restaurant entièrement composé de salades, est le premier des 32 000+ restaurants mondiaux de l'entreprise où les clients ne trouveront aucun des hamburgers, frites ou shakes traditionnels. Situé au cœur de La Défense, l'immense parc de bureaux d'entreprises de Paris, le McSalad s'adresse à la clientèle haut de gamme du quartier, les 200 000 travailleurs quotidiens qui peuvent passer leurs commandes en ligne depuis leur bureau pour maximiser leurs courtes pauses déjeuner. Selon Elizabeth Rosenthal, un New York Times contributeur et chercheur sur les tendances alimentaires, les Français ont passé en moyenne 38 minutes par repas en 2005, contre 82 minutes en moyenne en 1978.

Cheminées et téléviseurs à écran plat

Le deuxième facteur majeur de succès pourrait être intitulé « le marketing progressif ». Les franchisés McDonald’s ont beaucoup investi dans leur ambiance et ont dépensé environ 5 milliards de dollars américains en rénovations en moins d'une décennie. L'innovation la plus notable a été le raffinement des intérieurs des restaurants pour créer un environnement accueillant où les clients s'attardent - un changement radical par rapport à la stratégie des restaurants américains pour minimiser le temps de visite des clients et maximiser le chiffre d'affaires des achats. Des tables élégantes et modernes avec des chaises confortables et moelleuses et des graphismes muraux à fort impact rappellent davantage Starbucks qu'une chaîne de restauration rapide traditionnelle. À l'extérieur, le profil visuel et la signalisation du magasin sont si discrets qu'ils sont pratiquement invisibles pour les passants jusqu'à ce que les clients soient directement devant le restaurant lui-même. Cela contraste fortement avec le style des bâtiments en chaîne aux États-Unis, où le logo des arches dorées illuminées est hissé haut dans les airs afin d'être vu de loin.

Loin des agencements de conception homogènes à travers les États-Unis, les franchisés français ont opté pour des restaurants de bon goût, diversifiés et adaptés à la région. Alexis Lemoine de McDonald’s note que, même à Paris, les restaurants variaient énormément selon la démographie cible. En 2005, le wifi gratuit a été mis en place dans tous les restaurants McDonald's en France - une initiative qui n'a été suivie par leurs compatriotes américains qu'en 2010.

Ce changement stratégique dans le modèle économique de la restauration rapide n'est pas passé inaperçu auprès des autres filiales mondiales. En septembre 2011, McDonald’s Canada a semblé suivre l'exemple français et a annoncé sa propre refonte de 1 400 magasins d'un milliard de dollars. En expliquant la décision de transformer l'agencement traditionnel du restaurant en intérieurs élégants en pierre et en bois, dotés d'une connexion Wi-Fi gratuite, de cheminées et de téléviseurs à écran plat, le PDG de McDonald's Canada, John Betts, note que « les gens ont tendance à s'attarder un peu un peu plus dans les restaurants aujourd'hui. Ils veulent profiter de leurs repas et faire une pause dans le style de vie trépidant qu'ils mènent. Nous pensons que nos restaurants d'aujourd'hui le font certainement beaucoup mieux que par le passé.”

En essayant de séduire le restaurateur français moderne, McDonald's a également poussé à faire connaître le "verdissement" de son image. En France, les arches dorées ne sont pas entourées du fond rouge familier, mais d'une couleur vert forêt. Bien qu'initialement controversée avec le siège social américain, cette image de marque a déjà été suivie par plusieurs de ses filiales européennes. De plus, McDonald’s annonce qu'il vise à réduire les émissions de gaz de plus de 50 % au cours des 10 prochaines années et recycle déjà 7 000 tonnes d'huile de friture pour être utilisée comme carburant biodiesel. Des mesures doivent encore être prises pour recycler les nombreuses tonnes de papier et de plastique produites en magasin. Lemoine prétend que cela s'est avéré "trop ​​difficile", mais cela semble clairement une prochaine étape logique pour la société "verte" à franchir.

Conformément à la stratégie de redéfinition de son image, McDonald's a revu sa réputation d'aliments malsains. Jean-Pierre Petit, PDG de McDonald’s France, a mis à profit ses décennies de compétences en marketing. Bien que cela ne soit pas obligatoire, des informations nutritionnelles et caloriques ont été ajoutées à tous les emballages alimentaires. Parmi les autres caractéristiques favorables à la santé de McDonald’s France, citons la réduction du sel sur les frites, les paquets de fruits frais (introduits en 2007) et le “le Big Mac” avec une option de pain de blé entier. Bien que la part du lion des revenus de McDonald's continue d'être constituée de hamburgers et de frites, l'entreprise a pris des mesures pour montrer qu'elle s'engage à manger sainement et à utiliser des plats français.

Les fournisseurs en tant que partenaires

Peut-être que la plus grande force de McDonald’s France, en plus de son incroyable capacité à prédire les préférences des consommateurs français, est sa capacité à redéfinir le modèle américain qui a si bien fonctionné aux États-Unis McDonald’s France a créé tout un écosystème qui a été essentiel à son succès actuel. Après l'incident du bulldozer José Bové, McDonald's France a lancé des campagnes publicitaires pour en dire plus aux clients sur lui-même, d'où il vient, quels ingrédients il utilisait et qui il employait - à quel point il était devenu français. Il a ensuite renforcé les liens avec l'agro-industrie française, annonçant largement que 95% des ingrédients de l'entreprise proviennent de France, le reste provenant de l'Union européenne.

McDonald’s est aujourd'hui le premier acheteur de viande bovine en France. « Nous savons d'où viennent chaque hamburger et chaque pépite de poulet », note Lemoine. « Nous pouvons les retracer jusqu'à la ferme en une journée. » Cela a également permis de bénéficier de certains avantages au milieu des années 90 – de la panique de la « vache folle » (encéphalopathie spongiforme bovine). “Nos concurrents ont dû supprimer toute la production de bœuf. Nous étions tellement confiants de connaître nos fermes que nous avons continué à produire et gagné des parts de marché.”

De plus, bien que McDonald’s s'approvisionne à 95 % en France, très peu de ses fournisseurs ont des contrats formels avec la chaîne. Au lieu de cela, ils sont considérés comme des partenaires dont le succès est symbiotique avec McDonald’s. "McDonald" ne peut pas se permettre d'avoir des problèmes d'approvisionnement l'empêchant de vendre des Big Mac ", dit Lemoine, " mais l'important investissement en capital que les fournisseurs font pour fournir des produits les rend tout aussi dépendants des ventes de Big Mac ", créant ainsi un sorte d'interdépendance entre le fournisseur et le restaurant.”

Les employés sont soutenus par le biais de programmes leur conférant des qualifications particulières, telles que des diplômes et des certifications reconnus au niveau national, et à leur tour, des employés soutiennent régulièrement McDonald's et protègent sa marque sur les forums et les blogs Internet. McDonald’s tire parti de ses franchises et de leur proximité avec les clients en veillant à ce que 20 représentants élus des franchisés votent sur chaque campagne marketing et lancement de produit avant leur mise en œuvre. Des médecins français ont été consultés pour discuter de la manière d'améliorer le contenu nutritionnel de McDonald's, et Greenpeace a été engagé pour discuter de sa stratégie environnementale.

Dans leur livre, L'âme de la société, Hamid Bouchikhi, professeur à l'ESSEC en France, et John Kimberly, professeur à Wharton, examinent le défi de l'identité corporative et nationale dans les entreprises multinationales. Demandez à n'importe quel Français la "nationalité" de McDonald's, et il vous dira très certainement qu'il s'agit d'une marque américaine. Cependant, 95% de tous les produits McDonald’s France proviennent de fermes françaises. La direction, les employés et les franchisés de l'entreprise sont 100% français et fonctionnent de manière presque autonome par rapport à l'organisation mère américaine. Ses plats, conçus par des chefs français et proposant des spécialités régionales, comme les sandwichs au roquefort et les macarons parisiens, ne se trouvent nulle part ailleurs dans son réseau mondial de restaurants.

McDonald’s France peut-il encore être considéré comme une entreprise “‘American'” ? Ses spécificités françaises peuvent-elles expliquer son succès là-bas ? Bien que McDonald’s France tire parti de la puissance du réseau mondial — contribuant et bénéficiant de la marque et de l'innovation — elle s'est redéfinie comme une entreprise française qui cherche constamment à s'adapter aux besoins et aux préférences des Culture française.

Cet article a été écrit par Lucy Fancourt, Bredesen Lewis et Nicholas Majka, membres de la promotion Lauder de 2013.


Qu'est-ce qu'un croque-monsieur ?

Un Croque Monsieur est une version française d'un sandwich au jambon et au fromage. Contrairement au sandwich charcuterie ou hoagie chargé, couche sur couche, le Croque Monsieur est de riches mais fines tranches de pain blanc remplies d'une fine tranche de jambon et d'une fine tranche de fromage, traditionnellement Emmental ou Gruyère, et grillées en quantité généreuse. de beurre.


McDonald's France présente le McCamembert - Recettes

Un hamburger d'un quart de livre de bœuf 100 % frais rencontre du bacon fumé dans un nouveau hamburger savoureux et audacieux

Du bœuf frais, cuit juste au moment de la commande, dans tous les hamburgers Quarter Pounder et Signature Crafted Recipe est désormais disponible dans les restaurants McDonald's participants des États-Unis contigus***

McDonald's continue d'innover dans son menu Signature Crafted Recipes, qui propose des combinaisons de saveurs uniques et des ingrédients de qualité. Pour offrir aux clients plus de goûts appétissants et délicieux qu'ils aiment, McDonald's introduit le hamburger Bacon Smokehouse - dans le cadre de la gamme Signature Crafted Recipes - à son menu.

Le nouveau Bacon Smokehouse est un hamburger appétissant composé de bacon fumé au bois de pommier copieux et satisfaisant, de sauce bacon-oignons sucrée et fumée, de lanières d'oignons frits croustillants, de vrai fromage cheddar blanc et d'une sauce à la moutarde douce et sucrée. Les clients ont la possibilité d'acheter le hamburger fraîchement préparé avec une galette simple ou double 100 % de bœuf frais d'un quart de livre* qui est plus chaude et plus juteuse**. Le burger est servi sur un pain artisanal grillé. Les clients peuvent également acheter le fumoir au bacon avec du poulet (poulet croustillant au babeurre ou poulet grillé artisanal) au lieu d'une galette de bœuf frais, si préféré.

Signature Crafted Recipes by McDonald’s is a collection of premium recipe flavors that elevate 100% fresh beef quarter-pound* burgers.

The move to fresh beef quarter-pound* burgers is the latest step in McDonald’s food journey to build a better McDonald’s. It’s also one of the latest customer-led initiatives in the U.S. that builds on several other recent milestones, including All Day Breakfast, committing to only sourcing cage-free eggs by 2025 in the U.S. and serving chicken items made from chicken not treated with antibiotics important to human medicine.****

All McDonald’s fresh beef quarter-pound* burgers use 100 percent beef with absolutely no fillers, additives or preservatives.


McDonald’s France Introduces the McCamembert - Recipes

"Our new Buttermilk Crispy Tenders are another example of how we're giving customers the food they love," said McDonald's Chef Michael Haracz. "We also know they have a lot of passion for our sauces so we created a brand new Signature Sauce that perfectly complements Buttermilk Crispy Tenders with the ideal balance of sweet and tangy flavors. It might be my new favorite. Please don't tell Honey Mustard."

Chef Mike is far from alone in his dipping sauce devotion. Signature Sauce is the latest addition to an already legendary McDonald's sauce lineup that's so beloved, you might even say fans are obsauced. McDonald's is celebrating the launch of Buttermilk Crispy Tenders by letting sauce fans show their appreciation as they would for any other pop-culture phenomenon, with limited-edition, custom screen-printed gig-style posters.

McDonald's partnered with Delicious Design League to create a limited run of individually numbered posters depicting the essence of each of the nine McDonald's sauces. A team of artists custom designed the dipping sauce-themed posters to celebrate the variety and flavor of sauces.

"Limited edition, illustrated, screen-printed posters have really taken off in recent years, expanding from music to TV, movies, games, and now. McDonald's sauces. They're a collectible way for fans to express their unique fandom," said Billy Baumann, co-owner of Delicious Design League, graphic design studio and print shop. "When creating these posters, we approached them as we would any intellectual property -- trying to capture the feeling and defining characteristics of each sauce in one eye-popping visual."

Customers will have the chance to receive their favorite limited-edition sauce poster at participating McDonald's restaurants on Saturday, October 7, beginning at 2 p.m. local time in select restaurants while supplies last, with the purchase of Buttermilk Crispy Tenders. Limited-edition stickers of the poster designs will also be available when the collectible posters run out.

A full list of the nearly 1,000 participating McDonald's restaurants and more details surrounding the posters and giveaway can be found at www.buttermilkcrispytenders.com.

Buttermilk Crispy Tenders will be available nationwide at participating McDonald's restaurants on September 27, with a suggested price range of $3.79-$3.99 for a 4-piece serving.


Live Updates

The idea behind the advertising campaign, Ms. Moll added, was to show people in different situations dreaming of Big Macs. There was a man in a car, an astronaut on the moon -- and Mr. Bocuse with his chefs. "We asked our publicity agency for a photgraph of chefs in high white hats," she said. "That was our only specification." ɺ Case of Lese Majesty'

Mr. Soulier, the lawyer, said it was all the more insulting for Mr. Bocuse to be told in what purported to be a letter of apology that he was scarcely known in the Netherlands. "The letter amounted to a case of lese majesty," he said. "It made matters worse."

Mr. Bocuse, who is 66 years old, said his lawyers had sent protests to McDonald's in the Netherlands and to Edward H. Rensi, the president and chief operating officer of McDonald's U.S.A..

The posters first appeared in October. They came to Mr. Bocuse's attention this month and have now been withdrawn.

The offense to French haute cuisine appears to have been particularly grave because the photograph showed not only Mr. Bocuse, but also the Bresse chickens.

"This is an outrage and a fraud," said Jean Fleury, the director of the Jean Bocuse restaurant at Collonges, near Lyons, one of only 19 restaurants to hold the coveted accolade of three rosettes in the Michelin Guide. "It is not Bresse chickens that go into Chicken McNuggets." Counterattack Planned

Moreover, the chefs photographed with Mr. Bocuse are distinguished in their own right. Among them is Roger Jalloux, a chef in Mr. Bocuse's restaurant. In the photograph, he is the chef from whose head bubbles rise to the "Big Mac" caption.

For Mr. Bocuse, the incident appears to have indicated that the time has come to counterattack against the spread of fast food. He said he intended to campaign to foster traditional culinary values in France and to open more restaurants around the world. Apart from Florida, he already has restaurants in Australia, Japan and Brazil.

Mr. Bocuse acknowledged, however, that his grandchildren love McDonald's hamburgers. "There's a need for this kind of thing," he said, "and trying to get rid of it seems to me as futile as trying to get rid of the prostitutes in the Bois de Boulogne."


Voir la vidéo: McDonalds Logo 2014 Sony Vegas Effects Combined (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Courtnay

    Quels mots ... Grande, remarquable pensée

  2. Kazralkis

    J'ai aimé le post, écrivez plus. J'adorerais le lire.

  3. Mumuro

    Je m'excuse de vous interrompre, mais, à mon avis, il existe une autre façon de résoudre le problème.

  4. Garret

    Remarquablement, ce message très précieux

  5. Syd

    C'est bien quand ça!

  6. Daedalus

    Je considère que vous vous trompez. Je peux le prouver. Envoyez-moi un courriel à PM.



Écrire un message