Nouvelles recettes

Revue de la bière: Stone Brewing 12.12.12 Vertical Epic

Revue de la bière: Stone Brewing 12.12.12 Vertical Epic


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Malgré l'énorme buzz entourant sa sortie et la netteté numérologique de son nom, Stone Brewing Company Le 12.12.12 a peut-être été quelque peu négligé. En tant que dernière offre du projet Vertical Epic de 10 ans de la brasserie de Californie du Sud, la Belgian Strong Dark Ale a été dégustée pour la première fois par beaucoup comme la dernière gorgée d'un vol ou d'un dîner de dégustation. Même les amateurs de bière les plus chevronnés pourraient avoir du mal à faire preuve de discernement après une série de neuf autres bières de pierre, qui sonnent tous à une teneur en alcool relativement élevée.

Heureusement, le 12.12.12 est désormais largement disponible à la pression et dans des bouteilles de 22 onces dans tout le pays, et ce critique a eu la chance de revisiter la bière pour une pinte plus mémorable. Extrêmement mémorable, en fait - c'est un verre de mousse extrêmement intense, et pourrait même bénéficier d'une autre année de vieillissement à lui seul.

La bière verse un noir velouté avec une mousse épaisse et beige. Des parfums d'épice frappent votre nez avant même qu'il ne s'approche du verre, grâce à une bonne dose de cannelle, de piment de la Jamaïque, de muscade, de clou de girofle, d'écorce d'orange et d'églantier (les derniers ayant été écrasés avec un chariot élévateur afin de les pulvériser avant l'infusion ). "Non, ne vous souvenez certainement PAS de celui-ci du dîner dégustation", était notre commentaire au barman qui l'a servi pour notre examen.

Aussi fort que le nez semble, le goût n'est pas écrasant ou écoeurant, aidé par une finale extrêmement sèche. Vous ne pouvez pas avoir d'aversion pour les biscuits au pain d'épice ou la mélasse pour savourer des gorgées de l'infusion, et le liquide est lourd sur la langue au début, mais après une gorgée et une respiration, aucun arrière-goût désagréable ne persiste. Il est étonnamment facile de terminer votre versement, surtout si vous associez la bière avec un fromage salé ou une charcuterie onctueuse.

Ce n'est pas une bière que vous buvez tous les jours, ni même plus d'une fois par an, mais en tant que finale d'une expérience de dégustation verticale sans précédent, le 12.12.12 vaut la peine d'être recherché. Qui sait, peut-être que Stone trouvera un moyen de sortir un 13.13.13 du calendrier un jour bientôt.

— Danya Henninger, La nation des boissons

Plus de The Drink Nation :

Revue de la bière du Super Bowl: Brewer's Art Resurrection Ale contre 21e amendement Monk's Blood
Flying Fish Brewing va lancer la bière F. U. Sandy pour une œuvre caritative
Shake vs. Stir: Trois experts en cocktails pèsent


IPA en pierre Brassage de la pierre

Conseils de pro : expliquez pourquoi vous attribuez cette note. Votre avis doit discuter des attributs de la bière (aspect, odeur, goût, sensation) et de votre impression générale afin d'indiquer que vous avez légitimement essayé la bière. Les avis non constructifs peuvent être supprimés sans préavis et des mesures peuvent être prises sur votre compte.

Aidez-nous à être génial

Remarques: L'une des IPA les plus respectées et les plus vendues du pays, cette beauté dorée explose avec une saveur d'agrumes et des arômes de houblon, le tout parfaitement équilibré par un subtil caractère de malt.

L'IPA qui a lancé des générations de fanatiques du houblon
Première sortie : août 1997

Par définition, une India Pale Ale est plus houblonnée et plus riche en alcool que son petit frère, la Pale Ale, et nous livrons à la pelle. Désormais l'une des IPA les plus respectées et les plus vendues du pays, cette beauté dorée explose de saveurs et d'arômes d'agrumes et de houblon de pin, le tout parfaitement équilibré par un subtil caractère de malt. Cette infusion croustillante et extra houblonnée est extrêmement rafraîchissante par une journée chaude, mais elle sera toujours à la hauteur, peu importe quand vous choisissez de la boire.

4,5 /5 rDev +6,6%
regarder : 4,5 | odeur : 4,5 | goût : 4,5 | sensation : 4,5 | global : 4,5

Il n'y a pas grand chose à dire sur cette bière. Un classique absolu. La combinaison parfaite de pin et d'agrumes avec une finale amère pour le compléter. Exemple parfait de ce que je considère comme une IPA « Côte ouest ». Sortie de la boîte ou versée dans un verre, toujours fiable et stable.

4,02 /5 rDev -4,7%
regarder : 4,25 | odeur : 4 | goût : 4 | sensation : 4 | total : 4

Je ne suis pas un grand fan d'IPA, alors prenez cela en considération lorsque vous lisez ceci. C'est un assez bon représentant du style, pour autant que je sache avec mes papilles gustatives. Vous pouvez certainement goûter le houblon, mais ce n'est pas un " penny de cuivre dans la bouche ". Il se termine bien, je dois dire. Cela a l'air bien et tout le reste est au-dessus de la moyenne, donc je le recommanderais à ceux qui aiment les IPA.

4,28 /5 rDev +1,4%
regarder : 4,25 | odeur : 4,25 | goût : 4,25 | sensation : 4,5 | total : 4,25

Je suppose que c'est ce à quoi les gens font référence lorsqu'ils parlent des IPA de la côte ouest.

Arôme et saveur de fruits tropicaux à l'avant avec une belle amertume.

4,22 /5 rDev 0%
regard : 4,75 | odeur : 4 | goût : 4,25 | sensation : 4,25 | total : 4,25

Boîte imprimée à l'envers de 19,2 oz datée du 02-04-21 au mieux avant le 06-04-21. 3,29 $ à la station-service du coin. Avec des offres comme celle-ci, cela me fait douter de la sagesse de payer 7 à 9 $ pour une pinte de 16 onces dans un bar.
Cela ne pouvait pas mieux paraître. Ambre doré clair et brillant avec une grande dentelle blanche collante drapant tout autour. De petites bulles paresseuses s'élèvent à travers la bière magnifiquement claire.
Les arômes de purée de céréales se mélangent au houblon de pin d'une manière IPA classique de la côte gauche. De légères notes florales culminent avec un soupçon de miel sur le foin humide. Pas aussi piquant et houblonné que lorsqu'il s'agissait d'une brasserie plus petite mais toujours incontestablement Stone.
Un bon équilibre au nez conduit à un profil de saveur globalement équilibré. L'amertume et le caractère du houblon prennent le dessus mais la douceur du malt est toujours présente.
Excellente sensation en bouche moyennement corsée avec une morsure de houblon satisfaisante et persistante.
Ce gros lot, édition grand public ultra filtrée n'est pas aussi impressionnant qu'en 2002, mais toujours un gagnant et une IPA classique.

4,16 /5 rDev -1,4%
regarder : 4 | odeur : 4,25 | goût : 4,25 | sensation : 4 | total : 4

12 fl. once. bouteille, gracieuseté du Cardinal Pub & Bar, Stavanger. L'ABV est de 6,9 ​​%. Robe dorée profonde à orangée, mousse moyennement blanche. Bel arôme de houblon, notes d'agrumes et de fruits tropicaux. La saveur piquante et fruitée est nettement houblonnée du début à la fin, sur un fond malté suffisant. Se termine par une amertume pamplemousse, mais ce n'est pas exagéré. Long arrière-goût amer. Plus à mon goût que le bâtard arrogant. Bon produit!

4,58 /5 rDev +8,5 %
regard : 4,75 | odeur : 4,25 | goût : 4,75 | sensation : 4,75 | global : 4,5

19,3 oz peuvent profiter d'ici le 25/02/21. versé dans un pot Mason de 16 oz.

look: clair, orange miel doré ambre, tête rétentive de 2 pouces avec laçage complexe.

odeur : pin citronné clair, houblon léger et pain.

Goût: le houblon résineux d'agrumes de pin, se combine avec le malt et nagent bien ensemble. légère douceur, mais l'amertume du houblon persiste un peu plus longtemps que n'importe quel malté. bien équilibré. alcool bien déguisé.

toucher : carbonatation moyenne basse. corsé (légèrement moelleux je suppose)

dans l'ensemble : un bel exemple d'une IPA de la côte ouest équilibrée, pas une bombe à jus.
si vous êtes digne ou non, il est recommandé d'essayer. Je l'aurai personnellement dans ma rotation.

4,85 /5 rDev +14,9%
regarder : 5 | odeur : 5 | goût : 4,75 | sensation : 5 | total : 4,75

Cette bière est l'une de mes préférées. Exceptionnel de la coulée à la finition. Tête parfaite. Finition lisse. Bière toute l'année. Idéal pour l'hiver, pas trop lourd pour l'été (en Californie).

3,63 /5 rDev -14%
regard : 3,75 | odeur : 3,75 | goût : 3,5 | sensation : 3,5 | total : 3,75

L : Brun clair à ambré, assez trouble. Couleur de bière plus foncée avec une mousse blanche brillante, haute et serrée.

S : Malté avec des notes citronnées, sur fond de pinède. Plutôt sec mais attrayant.

T : Surprenant coup de pied orange. Très amer mais équilibré par une finale maltée. Agrumes partout.

F : Bouche moyenne à lourde qui persiste à 6,9 abv. Une pinte serait une charge, un peu grasse.

4,5 /5 rDev +6,6%
regarder : 4,5 | odeur : 4,5 | goût : 4,5 | sensation : 4,5 | global : 4,5

Bouteille de 12 oz datée du 08/10/20 versée dans un Teku le 16/12/20.

Verse une mousse blanche crémeuse de 2". Ambre clair, couleur dorée. Joli laçage collant.

Ça sent les aiguilles de pin avec des notes humides, herbacées et d'agrumes. Légère saveur de malt biscuité.

Une forte saveur de pin à l'avant laisse place à l'amertume en finale. Saveurs de houblon et de malt bien équilibrées.

Bouche moyennement corsée. Astringent et bien gazéifié. Une certaine viscosité huileuse et résineuse.

Bière très délicieuse et bien équilibrée. Le pin à forte teneur en houblon est bien équilibré avec une saveur de malt.

3,93 /5 rDev -6,9%
regarder : 4,25 | odeur : 4,25 | goût : 3,75 | sensation : 4 | total : 3,75

IPA décente à un prix raisonnable, mais durement amère sans raison. Si vous n'aimez pas l'arrière-goût de houblon, veuillez ne pas l'acheter. Meilleures alternatives : Racer 5 IPA, Firestone Union Jack, Russian River Mind Circus, Bell's Two Hearted Ale.
* Apparence : bonne tête à 1 doigt, doré/ambre clair, semi-clair
*Arôme : agrumes doux, piny, houblonné, légèrement citronné
*Goût : Alcool bien équilibré avec un arrière-goût houblonné important. J'aimerais qu'il y ait plus de malt par opposition à une amertume astringente, ce qui me décourage pour une seule IPA. L'équilibre manque.
*Verdict final* : IPA solide, bonne, bien conçue mais pas la meilleure. Fortement amer, inutilement. Ils doivent rendre cela similaire à la version IPA unique de Stone Enjoy By ! Cela le rendrait meilleur vers la perfection.

4,61 /5 rDev +9,2%
regarder : 4,25 | odeur : 4,5 | goût : 4,75 | sensation : 4,75 | global : 4,5

La quintessence de la côte ouest/IPA de San Diego. Définissant l'attaque sèche (pour une bière) d'agrumes et de houblon de pin avec un malt subtil oh-si léger faisant l'équilibre parfait. 6,9% abv le maintient hors de la fourchette capiteuse et s'il n'est pas exactement sessionnable, beaucoup plus alors les bières ne peuvent être plus élevées que 1/2% à 1%. Vraiment la norme selon laquelle je juge toutes les API de la côte ouest.

4,89 /5 rDev +15,9%
regarder : 4,5 | odeur : 4,75 | goût : 5 | sensation : 4,75 | total : 5

C : Doré, clair avec un peu de flou, excellente mousse serrée qui se résume à un chapeau. un laçage de longue durée qui se développe à chaque gorgée et, étonnamment, peu de carbonatation (bulles à augmentation moyenne à lente), je m'attendais à plus de base sur la tête.

S : Piny, résineux, agrumes, légèrement fruité, odeur très houblonnée, avec une légère odeur de biscuit, l'odeur augmente considérablement au fur et à mesure que la bière se réchauffe

T : Un houblon assez amer avec un caractère houblonné et fruité d'agrumes au départ, suivi d'une saveur de plus en plus maltée, panée et de pin. Très précis pour une IPA américaine, 6,9% ABV et très imperceptible. Vraiment bien pour son style. Les Esters sont forts dans cette bière.

F : Bière légère, peu effervescente, mais pas crémeuse, très équilibrée, avec un toucher doux et peu collant/enrobé en bouche.

Dans l'ensemble: Cette bière a été mise en conserve le 11/04/2020 et était de 19,2 fl oz, 6,9 % ABV, 51 ºF. Cette bière est très bonne, elle représente très bien son style et il n'y a vraiment rien à redire. J'ai acheté une canette en libre-service pour environ 3 $ ou quelque chose, la saveur est incroyable, elle est fraîche, l'odeur et la teneur en alcool sont excellentes et pas écrasantes pour environ 7%. Très bonne bière, je lui donne un 98.

4,78 /5 rDev +13,3%
regard : 3,75 | odeur : 5 | goût : 5 | sensation : 4,5 | global : 4,5

Apparence:
Pellucide, or de pollen sous une fine tête de crème fouettée et floue. Faible rétention, laçage filandreux.

Bouquet:
Houblon Citra doux suivi de pain frais épissé avec une pensée passagère de zeste de citron. Il y a une petite saveur de pin qui s'y cache et parfois, un chèvrefeuille vif passe comme un colibri. Contrairement à la plupart des IPA, le parfum gagne en puissance avec le temps.

Ressentir:
Lisse et propre comme du marbre avec une pointe de carbonatation croustillante dans la persistance.

Goût:
Comme croquer dans un quartier juteux de pamplemousse houblonné. Une vague de pin piquant et terreux coule sur elle, sa progression ralentie par la douceur du malt au caramel qui se termine brusquement, vous embarquant sur un rivage ensoleillé et sec. encore trempé dans tout le pin et le pamplemousse qui t'ont dégringolé ici. Au fur et à mesure que vous vous aérez, la mangue, l'orange et le chèvrefeuille commencent à sonner.

3,71 /5 rDev -12,1 %
regarder : 4 | odeur : 3,5 | goût : 3,75 | sensation : 3,75 | total : 3,75

Coulée de la canette dans le verre tulipe, une grosse tête 3F de mousse beige douce se forme. Une belle dentelle lâche du point culminant est visible car elle s'installe lentement sur une tête de 2F. La couleur est or avec environ 90% de transparence.

Mon nez détecte un léger houblon de pin et d'agrumes, une touche de malt et pas grand-chose d'autre.

En bouche, une douce note fruitée intéressante se trouve au sommet du malt léger. Le malt est modéré par les houblons légèrement amers à mi-chemin de la finale. Des notes d'orange et de pamplemousse tamisées se faufilent à travers les houblons au goût de pin et de pamplemousse.

La sensation en bouche est plus légère que ce à quoi je m'attendais. Une légère carbonatation ajoute du piquant aux légères notes d'agrumes. La finale est amère et légèrement épaisse de par la légère astringence.

Cette bière boit plus légère que le goût ne le laisse supposer. Il a un bon équilibre de malt léger avec une amertume agressive qui le rend attrayant. Il a plus de netteté que l'IPA Odell, mais les deux poussent sur moi.

4,56 /5 rDev +8,1%
regarder : 4,25 | odeur : 4,5 | goût : 4,75 | sensation : 4,25 | global : 4,5

A-orange profond, brume subtile, tête minimale
S-Pamplemousse et pin
T-Pamplemousse et pin. Amèrement approprié.
M- Corps moyen/plein pour le style, carbonatation moyenne. Assez lisse. Finition propre et sèche
Dîner WCIPA gagnant O-winner. Proche du Sculpin en goût et en bouche, mais pas aussi raffiné

4,15 /5 rDev -1,7%
regarder : 4 | odeur : 4 | goût : 4,25 | sensation : 4 | total : 4,25

Versé d'une bouteille de 12 oz une orange translucide avec une petite tête.

Avait un arôme de pin. Goût de malt et de houblon. Quelques notes de fruits. Finition sèche.

Corps léger et carbonatation.

IPA de la côte ouest bien faite

3,92 /5 rDev -7,1%
regarder : 3,5 | odeur : 4 | goût : 4,25 | sensation : 3 | total : 3,75

C'est une bière d'exception. C'est une IPA de la côte ouest très savoureuse, entièrement houblonnée et délicieuse. Une torréfaction sous-jacente fait ressortir le grain et le houblon. La sensation est un peu dure, mais vaut la peine d'être bue.

3,92 /5 rDev -7,1%
regarder : 4 | odeur : 3,75 | goût : 4 | sensation : 3,75 | total : 4

Le pack de 6 a été emballé le 6/3/20, donc un peu plus de 9 semaines au moment de cet examen (le 8/8/20).

L'arôme est orange - presque sucré, des notes de notes de pin accompagnent. Un léger arôme grillé en dessous.

Couleur orange-ambrée, avec une brume froide, de larges bulles montantes jusqu'à une mousse blanc cassé crémeuse avec une très bonne rétention. Joli laçage déconnecté. La brume froide se dissipe finalement en une couleur ambrée claire.

Le goût a le zeste d'agrumes (orange) mordant à l'avant, soutenu par des saveurs florales et de jus d'orange. Le floral apparaît principalement comme un arôme qui accompagne chaque bruissement dans la bouche. Il y a suffisamment de présence de malt, de pain grillé, pour fournir l'équilibre nécessaire, mais il est clair que le houblon est le nom du jeu avec cette bière. La bière n'est pas amère pour la première gorgée ou les deux premières gorgées, mais l'amertume augmente avec chaque boisson successive pour devenir une bière assez amère. L'arrière-goût persiste longtemps et est intensément amer.

La bière a un corps substantiel pour le style.

Dans l'ensemble, une très bonne IPA, et qui mérite son statut d'icône dans le sous-style de la côte ouest. À mon palais, l'amertume est plus évidente dans l'arrière-goût persistant que dans la saveur de chaque gorgée elle-même. L'arrière-goût amer vient tout dominer avant que vous n'ayez terminé.

4,49 /5 rDev +6,4%
regarder : 4 | odeur : 4,25 | goût : 4,75 | sensation : 4,25 | global : 4,5

Cette bière a un beau jaune trouble avec une mousse à deux doigts blanc crème. Sent fortement le pin, la terre, les notes florales et le houblon. Le goût suit le nez, très lourd sur le houblon, mais se termine par une douceur parfaite du malt qui vous fait apprécier encore plus l'amer. Cette bière est si croustillante et offre un goût IPA propre. Il descend exceptionnellement en douceur avec sa carbonatation moyennement corsée. C'est de loin à mon avis l'une des meilleures IPA du marché, ce n'est pas trop lourd, mais c'est vraiment plein de saveur et un bon ABV.

4,42 /5 rDev +4,7%
regarder : 4,5 | odeur : 4,25 | goût : 4,5 | sensation : 4,25 | global : 4,5

a sauté une canette pour célébrer le 23e anniversaire de l'O.G. qui a tout lancé. le pin et le pamplemousse terreux forts et piquants sautent à l'avant et au centre. La douceur du malt au caramel s'arrête pour saluer avant de surfer et de vous laisser sur la plage avec une finition propre et sèche imbibée de pamplemousse et de pin à nouveau.

3,89 /5 rDev -7,8%
regarder : 4,25 | odeur : 4 | goût : 3,75 | sensation : 3,75 | total : 4

Je ne suis pas un grand fan de Stone mais je dois admettre que c'est une très belle IPA.

Verse une couleur dorée brillante limpide. Une belle tête à 3 ou 4 doigts s'installe puis se dissout rapidement en ne laissant qu'un monticule de mousse le long de l'extérieur de la bière. Pas une tonne de laçage n'est laissée pour compte.

L'arôme a des notes lumineuses de pamplemousse, de pin, d'herbe séchée et un peu de malt doux et léger.

Le goût suit le nez avec des notes de pin, d'aiguilles de pin et de pamplemousse, avec encore une fois un peu de ce malt qui transparaît. Jusqu'à présent, cela a été la "plus maltaise" des bières que j'ai essayées au cours du dernier jour et demi, mais soyons honnêtes, ce n'est en aucun cas une "IPA" "malty". L'amertume prononcée des tartes sur le fond et persiste dans la finale.

La sensation est légère à moyennement corsée, assez sèche tout au long produisant une sensation d'enrobage dans la bouche.

Dans l'ensemble, c'est une très belle IPA et un exemple digne du style.

4,27 /5 rDev +1,2%
regarder : 4,5 | odeur : 4,25 | goût : 4,25 | sensation : 4,25 | total : 4,25

Une coulée facile donne deux doigts de mousse blanche, crémeuse et savonneuse qui dure et devient grumeleuse.
Couleur orange paille clair, or jaune en lumière vive. Collez les arches affaissées du laçage.

Le houblon Piney sublime le nez avec du pamplemousse et du pain grillé, du malt pâle et de la levure résiduelle en arrière-plan. L'alcool est perceptible à partir d'une profonde inspiration.

Demi-sec avec une amertume élevée. L'amertume de pin salée et épicée domine le goût. Le pamplemousse a maintenant un léger goût général d'agrumes, presque aigre ajoutant zéro douceur. Il y a une épine dorsale de malt robuste qui maintient la sécheresse sous contrôle.
La finale est allongée par l'amertume, le malt et les agrumes tombent. L'arrière-goût persiste, houblonné et amer.

Corps moyen-léger, carbonatation abondante occupée. Ce serait doux sans l'amertume. L'alcool se réchauffe mais il ne grossit pas à mesure que la bière se réchauffe. Pas tout à fait capable de session mais en aucun cas un sipper. La côte ouest jusqu'au bout.

3,65 /5 rDev -13,5%
regarder : 4 | odeur : 4 | goût : 3,5 | sensation : 3,5 | global : 3,5

Leah et moi nous demandons si cela vient d'un vieux fût. Salé et citronné à l'avant. Finition sèche. IPA moyenne pour nous. Eu au pub irlandais Annie Bailey à Lancaster, PA

3,36 /5 rDev -20,4 %
regarder : 3,5 | odeur : 3,75 | goût : 3,25 | sensation : 3 | total : 3,25

Canette de 330 ml : Saveur très houblonnée et amère avec une finale sèche. Vous pouvez presque goûter l'alcool d'une manière pas si agréable imo et juste un peu trop lourd (presque dur) à mon goût.

1,88 /5 rDev -55,5%
regarder : 2,25 | odeur : 2,25 | goût : 1,5 | sensation : 2 | total : 2

soyons totalement honnêtes ..Je ne suis pas un fan des IPA mais je voulais essayer celui-ci. Je dois dire que c'était très dur de finir. j'ai dû le forcer. Je déteste donner de mauvaises notes et pour être juste, si j'étais un fan d'IPA, cela aurait pu être une excellente bière. Je vais m'en tenir aux lagers de pierre


Nerd de la bière urbaine

Cette semaine, Stone Brewing Co. a expédié le troisième lot de son Enjoy By IPA dans 10 États, et les amateurs de bière partout – enfin, les amateurs de bière dans ou autour de ces 10 États – se sont précipités pour attraper quelques bouteilles avant qu'elle ne disparaisse. (J'ai ramassé six bouteilles le mardi 20 novembre, le jour où il a frappé Boston. J'ai bu trois bouteilles au cours des derniers jours et j'en ai trois autres dans mon réfrigérateur.)

L'idée derrière Stone’s Enjoy By IPA—les trois lots ont été préparés avec la même recette—est d'utiliser des ingrédients extrêmement frais, puis de mettre la bière entre les mains des clients dès que possible après sa mise en bouteille, pour montrer à quel point la fraîcheur importante peut être à la bière. La date dans le nom, dans ce cas le 21/12/12, est la date à laquelle la bière est censée être à son meilleur.

Alors, Stone’s Enjoy By 12.21.12 double IPA est-il à la hauteur de tout le battage médiatique? Oui…avec quelques mises en garde.

Stone met beaucoup d'amour et de soin dans chaque bière qu'elle brasse, et Enjoy By 12.21.12 IPA ne fait pas exception. Ce qui distingue cette grande ancienne double IPA, c'est que Stone l'a soi-disant brassée "spécifiquement pour NE PAS durer". Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie, et Stone ne l'a pas dit. Je suppose que cela signifie simplement qu'il n'est pas pasteurisé et qu'il ne contient aucun agent de conservation, mais ce n'est pas vraiment rare. Les IPA et les bières houblonnées sont généralement meilleures lorsqu'elles sont fraîches, et les meilleures n'ont pas d'agents de conservation. Stone n'est certainement pas le seul brasseur à souligner ce fait non plus. Russian River Brewing Co., fabricant de Pline l'Ancien, l'une de mes IPA préférées, imprime des instructions pour consommer la bière le plus tôt possible sur chaque bouteille. Et la majorité des bières artisanales d'aujourd'hui ont des dates de mise en bouteille, bien qu'elles soient généralement imprimées dans un petit texte à peine perceptible et non mentionnées dans le nom de la bière.

Quoi qu'il en soit, sur ma revue Stone Enjoy By 12.21.12.

Stone Enjoy By 12.21.12 IPA est disponible en bouteilles de 22 onces et à la pression. J'ai vigoureusement versé ma bouteille dans un grand verre Stone Arrogant Bastard, et il a formé une épaisse tête couleur ivoire de fines bulles. La bière elle-même est dorée avec des reflets ambrés.

Une de mes choses préférées à propos de cette bière est son odeur. Ça pue, dans le bon sens. L'arôme est vraiment incroyable. Il sent le houblon collant et piquant et l'alcool doux. J'ai pris autant de plaisir à sentir cette bière qu'à la boire.

La bière est extrêmement croustillante et propre au début, comme on peut s'y attendre d'une infusion aussi fraîche. Le goût initial est malté et rafraîchissant, suivi d'une forte odeur de houblon dans le visage. Il a un goût remarquable semblable à celui de la marijuana. C'est une infusion sérieusement houblonnée et amère. Il est également étonnamment buvable pour une double IPA à 9,4% ABV. Vous n'obtenez qu'une légère saveur d'alcool réchauffant.

La saveur intense de houblon est le résultat de quelques sauts ridicules pendant le processus de brassage. Stone a littéralement utilisé 11 types de houblons différents : Calypso Super Galena (extrait) Simcoe, Delta, Target, Amarillo, Motueka, Citra, Cascade Nelson Sauvin et Galaxy. Je ne peux pas penser à une autre IPA avec autant de variété de houblon. Et cela montre.

Mes bouteilles coûtent 10 $ chacune, ce qui n'est pas bon marché, mais je ne me sens pas brûlé.

J'ai été vraiment impressionné par Stone’s Enjoy By 12.21.12 IPA…mais quelque chose me frotte dans le mauvais sens dans toute la présentation. Cela ressemble à un gadget marketing, et je n'aime pas avoir l'impression qu'on me vend autre chose qu'une bière vraiment fraîche. Le monde de la bière artisanale regorge de gadgets étranges en ce moment, et je comprends pourquoi. Le marché est extrêmement concurrentiel et les brasseurs feront à peu près tout pour se différencier de leurs concurrents. Mais je suppose que j'attends plus de Stone.

Encore une fois, cette Enjoy By IPA est une excellente bière, donc je n'essaie pas de frapper Stone. En même temps, je parie qu'il aura très bon goût dans quelques mois, peut-être pas aussi bon qu'aujourd'hui, mais ce n'est pas comme si l'infusion allait se gâter ou quelque chose du genre. Stone n'a pas besoin de me convaincre de boire ses bières avec un gimmick marketing. Il a déjà gagné mon respect grâce à un brassage de qualité.

Stone’s Enjoy By 12.21.12 IPA obtient un 9 sur 10 sur l'échelle Urban Beer Nerd. (Il a actuellement un score BeerAdvocate.com de 94/100 basé sur 111 avis d'utilisateurs.)

Regardez la vidéo ci-dessus ou visitez le site Web de Stone pour plus de détails. (Et lisez ma récente liste d'IPA remarquables que tous les amateurs de houblon devraient boire au moins une fois pour plus de recommandations sur les excellentes bières houblonnées.)


Stone Brewing Co. Profitez d'ici le 21.12.12 Examen IPA

Cette semaine, Stone Brewing Co. a expédié le troisième lot de son Enjoy By IPA dans 10 États, et les amateurs de bière partout – enfin, les amateurs de bière dans ou autour de ces 10 États – se sont précipités pour attraper quelques bouteilles avant qu'elle ne disparaisse. (J'ai ramassé six bouteilles le mardi 20 novembre, le jour où il a frappé Boston. J'ai bu trois bouteilles au cours des derniers jours et j'en ai trois autres dans mon réfrigérateur.)

L'idée derrière Stone’s Enjoy By IPA—les trois lots ont été préparés avec la même recette—est d'utiliser des ingrédients extrêmement frais, puis de mettre la bière entre les mains des clients dès que possible après sa mise en bouteille, pour montrer à quel point la fraîcheur importante peut être à la bière. La date dans le nom, dans ce cas le 21/12/12, est la date à laquelle la bière est censée être à son meilleur.

Alors, Stone’s Enjoy By 12.21.12 double IPA est-il à la hauteur de tout le battage médiatique? Oui…avec quelques mises en garde.

Stone met beaucoup d'amour et de soin dans chaque bière qu'elle brasse, et Enjoy By 12.21.12 IPA ne fait pas exception. Ce qui distingue cette grande ancienne double IPA, c'est que Stone l'a soi-disant brassée "spécifiquement pour ne PAS durer". Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie, et Stone ne l'a pas dit. Je suppose que cela signifie simplement qu'il n'est pas pasteurisé et qu'il ne contient aucun agent de conservation, mais ce n'est pas vraiment rare. Les IPA et les bières houblonnées sont généralement meilleures lorsqu'elles sont fraîches, et les meilleures n'ont pas d'agents de conservation. Stone n'est certainement pas le seul brasseur à souligner ce fait non plus. Russian River Brewing Co., fabricant de Pline l'Ancien, l'une de mes IPA préférées, imprime des instructions pour consommer la bière le plus tôt possible sur chaque bouteille. Et la majorité des bières artisanales d'aujourd'hui ont des dates de mise en bouteille, bien qu'elles soient généralement imprimées dans un petit texte à peine perceptible et non mentionnées dans le nom de la bière.

Quoi qu'il en soit, sur ma revue Stone Enjoy By 12.21.12.

Stone Enjoy By 12.21.12 IPA est disponible en bouteilles de 22 onces et à la pression. J'ai vigoureusement versé ma bouteille dans un grand verre Stone Arrogant Bastard, et il a formé une épaisse tête couleur ivoire de fines bulles. La bière elle-même est dorée avec des reflets ambrés.

L'une de mes choses préférées à propos de cette bière est son odeur. Ça pue, dans le bon sens. L'arôme est vraiment incroyable. Il sent le houblon collant et piquant et l'alcool doux. J'ai pris autant de plaisir à sentir cette bière qu'à la boire.

La bière est extrêmement croustillante et propre au début, comme on peut s'y attendre d'une infusion aussi fraîche. Le goût initial est malté et rafraîchissant, suivi d'une forte odeur de houblon dans le visage. Il a un goût remarquable semblable à celui de la marijuana. C'est une infusion sérieusement houblonnée et amère. Il est également étonnamment buvable pour une double IPA à 9,4% ABV. Vous n'obtenez qu'une légère saveur d'alcool réchauffant.

La saveur intense de houblon est le résultat de quelques sauts ridicules pendant le processus de brassage. Stone a littéralement utilisé 11 types de houblons différents : Calypso Super Galena (extrait) Simcoe, Delta, Target, Amarillo, Motueka, Citra, Cascade Nelson Sauvin et Galaxy. Je ne peux pas penser à une autre IPA avec autant de variété de houblon. Et cela montre.

Mes bouteilles coûtent 10 $ chacune, ce qui n'est pas bon marché, mais je ne me sens pas brûlé.

J'ai été vraiment impressionné par Stone’s Enjoy By 12.21.12 IPA…mais quelque chose me dérange dans toute la présentation. Cela ressemble à un gadget marketing, et je n'aime pas avoir l'impression qu'on me vend autre chose qu'une bière vraiment fraîche. Le monde de la bière artisanale regorge de gadgets étranges en ce moment, et je comprends pourquoi. Le marché est extrêmement concurrentiel et les brasseurs feront à peu près tout pour se différencier de leurs concurrents. Mais je suppose que j'attends plus de Stone.

Encore une fois, cette Enjoy By IPA est une excellente bière, donc je n'essaie pas de frapper Stone. En même temps, je parie qu'il aura très bon goût dans quelques mois, peut-être pas aussi bon qu'aujourd'hui, mais ce n'est pas comme si l'infusion allait se gâter ou quelque chose du genre. Stone n'a pas besoin de me convaincre de boire ses bières avec un gimmick marketing. Il a déjà gagné mon respect grâce à un brassage de qualité.

Stone’s Enjoy By 12.21.12 IPA obtient un 9 sur 10 sur l'échelle Urban Beer Nerd. (Il a actuellement un score BeerAdvocate.com de 94/100 basé sur 111 avis d'utilisateurs.)

Regardez la vidéo ci-dessus ou visitez le site Web de Stone pour plus de détails. (Et lisez ma récente liste d'IPA remarquables que tous les amateurs de houblon devraient boire au moins une fois pour plus de recommandations sur les excellentes bières houblonnées.)


From The Cellar: Stone Vertical Epic 06.06.06

“Comme pour toute bonne épopée, c'est là que réside la promesse d'expériences plus grandes que nature, d'héroïsmes et de rebondissements au fur et à mesure que l'aventure se déroule. Cette bière conditionnée en bouteille appartient au chapitre 5 et est spécialement conçue pour être vieillie jusqu'à quelque temps après le 12 décembre 2012. À condition que vous puissiez attendre aussi longtemps.”

Épopée verticale de pierre 06.06.06
Ale brune forte belge, 8,66% ABV

Karl : D'accord, nous sommes donc parfois allés un peu Stone-happy ici au siège de Guys Drinking Beer (alias le salon de Ryan). Jetez un œil à la taille de cette étiquette de pierre à gauche là-bas. C'est énorme. Mais les auditeurs de longue date, les appelants pour la première fois, savent que nous avons commencé tout cela il y a quelques mois lorsque Stone est arrivé en ville, donc je pense que nous étions un peu justifiés. Cela dit, quand Ryan sort une bouteille de n'importe quoi de leur aujourd'hui, j'hésite un peu pendant une seconde. Sauf pour la série Vertical Epic. Ho-garçon.

Considérant qu'ils les ont faits pour durer à peu près toujours et que Ryan a retenu celui-ci pendant des années, cela vaut la peine de plonger dans – car la prochaine fois que nous mettrons nos mitaines sur l'un d'entre eux, il en faudra encore quelques-uns il y a des années. Alors faisons-le.

Cette Belgian Strong Dark Ale est une bouchée de nom, et le suivi de la bière est équivalent. Dans la bouteille, l'odeur est probablement mieux décrite comme "terrestre" - même au nez, il y a de la richesse, de la profondeur, il y a une certaine sensation de terre ou de mousse ou quelque chose d'autre qui est sombre et lourd et peut-être plein d'allergènes. Comme la nature.

Il coule aussi sombre que vous pouvez l'imaginer du nez, avec une tête kaki clair et juste une touche de lumière laçant le verre. L'arôme développe des raisins secs et des dattes au fur et à mesure qu'il respire et devient un peu fruité, même un peu comme un gâteau aux fruits. Le goût lui-même est intense, complexe et extrêmement satisfaisant. Commencez légèrement avec du café et du chocolat, et donnez-lui environ 15 secondes et il développe une belle saveur de noisette pour compléter l'expérience. Étonnamment, même si l'ABV est d'environ 8,6%, il est très sobre et pas trop fort avec de l'alcool. Une boisson très bien équilibrée et agréable qui s'est sans aucun doute adoucie au fil des ans mais a encore beaucoup à offrir et deviendra sans aucun doute encore plus riche la prochaine fois que nous en ouvrirons une.

Ryan : Je voulais vraiment attendre jusqu'à la sortie de Stone’s VE 12.12.12 pour ouvrir celui-ci. Vraiment, je l'ai fait. Mais il n'arrêtait pas de m'appeler de l'intérieur de la cave pour le goûter à la marque des quatre ans. Alors, nous l'avons fait.

Le VE 06 verse sombre comme la nuit avec juste un peu de tête bronzée. Jusqu'à présent, c'est tout ce que j'attendais.

Le nez est ce qui m'a pris au dépourvu. Ce sont des malts grillés très complexes, un peu de funk, de l'herbe mouillée, du chocolat noir et des cerises enrobées de chocolat. Il se passe des tonnes ici.

Grande saveur de temps avec cette bière aussi. Du café pour commencer, qui s'estompe et laisse place à des cerises noires, un gâteau aux fruits et un peu de funk acidulé. La bière se termine solide avec du chocolat noir.

Cette bière a très bien résisté et j'ai hâte d'ouvrir ma dernière bouteille quand nous ferons une mini épopée, 06 -12, dans quelques années.

André : Chez Guys Drinking Beer, nous aimons Stone (comme la plupart d'entre vous), alors quand Ryan a dit que nous avions un 06.06.06 qui nous attendait, j'étais carrément étourdi. Il a coulé avec une mousse très légère qui s'est dissipée très rapidement avec beaucoup de terre maltée au nez.

Une bière incroyablement douce qui commence par des notes de chocolat et de café, évoluant vers un fruité épicé et se terminant par un boisé de noisette en fin de bouche. Cette bière était partout et je l'ai aimée.


The Beermonger Review: Saison du BUFF (Mise à jour avec les 3 versions)

Ouais, je sais où diable étais-je ?

Well, it’s been a little bit hectic in ‘Mongerland lately. I recently changed jobs somewhat unexpectedly in June, followed by (1 week later in fact) moving to a new place. So to say I’ve been busy is a way of putting it. Adjusting to the new job has been good and I’m enjoying it a lot but it does take some time, hence the extended absence. Excuses.

I’ve got a bit of a backlog of beers that I’ve had over the past couple of months and some things I’m excited to write about. I’ll be trying to get to these over the next few weeks. For now, I’m kicking back watching the Redskins first preseason game and trying out Dogfish Head’s version of the ‘Mother of all Collaboration’ special beer Saison du BUFF.

A bit of background: Saison du BUFF started with an alliance of three of the baddest beer-brewing mofos in America back in 2003, as Stone Brewing Co boss Greg Koch, Dogfish Head madman Sam Calagione and Victory badass Bill Covaleski formed the Brewers United for Freedom of Flavor (BUFF) alliance. The point was not just to increase promotion of honest, outstanding craft beer to us dirty, unwashed masses yearning to drink free of multimillion dollar bullshit and fizzy yellow beer, but to ensure fair treatment and respect for small craft brewers from distributors and proper placement for those beers in retailers, bars and restaurants everywhere.

Earlier this year, the boys met up at Stone’s North County San Diego brewery to create a special beer as a thanks to all of us unworthy Bastards. The concept is simple: One beer to be brewed at all three breweries, using the same recipe and ingredients. The end product is a Saison clocking in at 6% ABV, brewed with parsley, sage, rosemary and thyme.

I tried a bottle of the Stone version a few weeks back (during my hiatus) and am currently drinking the Dogfish version. I’m going to crack my second bottle of the Stone (forgot it was in there!) to get a fresh impression and compare.

What’s that you say? How can there be a comparison? It’s the same beer, with the same recipe and ingredients! Well, you have a point. But it’s not quite that simple. Let’s get to it:

Saison du BUFF Comparo, Part 1, or: Identical Cousins, Two of a Kind!

Stone Saison du BUFF

We’re gonna call this v.1. Poured with a quick to rise, quick to fall foamy head. The aroma is sharp, with herbal notes and a hint of citrus character that you’d normally see in a Hefeweizen. First impression on the palate is bright herbs and some hoppy acidity. The combination of herbs used almost makes v.1 seem like a Pale Ale with some dry-hopped character. Drinkable but complex Saison du BUFF takes you for a bit of a ride leading to a finish with lingering ‘hop’ flavor and a subtle building heat, almost like a good red table wine (Chianti, a proper Merlot, Cotes du Rhone). I could see some great seafood pasta dished playing well with this, or a nice shaved turkey on rye or kickass veggie sandwich. Wish I had more.

Dogfish Saison du BUFF

The first impression came from merely opening the bottle. The cap gave way with a decidedly loud POP. As I poured the last of the bottle, it seemed to develop a foaming head that just wanted to run right out of the top of the glass. I described it on Twitter as being ‘active’ it had playful, hyperactive bubbles and a nose that seemed hoppier, hotter and all-around less subtle than the Stone.

The palate is where I really started noticing some differences. To me, the Dogfish version (from here on referred to as v.2) presented itself as more of a traditional Saison with its round feel and slightly grainier, yeastier character. It’s very drinkable, like v.1, but I think more so because of how the herbs seem to be more integrated.

On my palate the difference seems to be almost like using fresh versus dried herbs. The dry stuff is sharp, intense and uncompromising in pureness of its character. Fresh herbs are muted, earthy and easier on the nose and tongue. Try eating a basil leaf sometime, then try eating a pinch of dried basil. You’ll see what I mean.

The point being (I hope) that v.1 is much more the ‘dried herb’ take on Saison du Buff, where v.2 has the lusher, more subtle ‘fresh herb’ notes. Which of course is odd, since they’re the same beer made with the same ingredients. The only difference is where they’re made. It’s fascinating to me that they show like this, but if I paint with some broad strokes it makes some sense: You’d expect a West Coast beer to have a sharper palate and some lingering heat. The herbs in v.1 give a simulation of a lingering lupulin ‘burn’, which is very cool. By the same token, it makes total sense to see something from the East Coast being earthier and rounder.

Where the collaboration comes through for me, then, is in the aromas. The v.2 nose is so intense and hot which you might expect from, say, an intensely hoppy beer from Stone. V.1 more subtle but still complex something that screamed Dogfish Head to me.

If I had to pick one, I’d go for v.2. I think the Saison character and earthiness play beautifully here. But honestly they’re both amazing beers, more than worth your time and attention. Track them down if you can.

Before anyone points it out: Yes, I know I haven’t mentioned Victory. I’m waiting for their version to come out. When it does, I’ll sit down and we’ll see how v.3 compares to 1 and 2. I can’t wait to pick all three of these apart and see what I find.

Update! Victory Saison du BUFF:


So now that I’ve had the Victory version of the beer (let’s call it V.3), let’s wrap this up and call it a full set.

If I had to sum it up as succinctly as possible, I’d say V.3 is ‘just right’. It’s not as dramatic as the Stone or Dogfish beers but it strikes a great balance that makes it the most drinkable of the bunch. Remarkably the last bottle I had, having been in the fridge for a few days, presented itself as being very Pils-like while still very cold. All that herbal element at a very cold temperature makes for a very focused but subtle hop-like note. As it warmed up a bit the basil-ness of the beer came out like it did on the first two. V.3 is the one of the three I’d give to an uninitiated craft beer drinker if they were curious about the beer it’s so balanced and easy going that I can see almost anyone enjoying it.

So did I have a favorite? I don’t think I do. I really did dig all three. Each had something that made it stand out, yet they all shared a unique recipe that combined the absurd with the comforting with the sublime. I say if you can get a hold of any Saison du BUFF, get on it.


Stone Brewing Buenaveza

“Lime explodes from the glass you can taste the salted rim before a drop hits your lips. Margaritaville: full-on assault of lime and salt. A bit watery. Leans unbalanced—more lime juice than beer. Impression of pouring lager into remnants of a margarita pitcher.”

What our editors thought

“Salt and lime guide the nose earthy, corn tortilla–like sweetness sells the theme. Just when you expect a caricature, the sip delivers restrained saline-and-citrus expression that’s nuanced, genuine, and beer-forward.”

REVIEWS FOR YOU >

FRESH BEERS >

The best new craft beers available in a beer store near you. Sponsored content.

Firestone Walker Nectaron IPA

From Firestone Walker’s Propagator R&D brewhouse in Venice, California, comes Nectaron IPA—the next release in the single- hop Propagator Series, available exclusively in the latest Crafted Thru Hops mixed pack. Nectaron is an emerging hop from New Zealand, first championed by brewmaster Matt Brynildson during his travels to experimental plots in the famed Nelson region. Now comes Firestone Walker’s inaugural beer brewed with Nectaron, showcasing its juicy, tropical flavors of passion fruit, pineapple, and citrus.

Two Roads Brewing Company Tanker Truck Sour Series: Pineapple Mango Gose

Two Roads is driving a tanker truck down the road less traveled with this Pineapple Mango Gose. We kettle soured this ale in our own tanker truck trailer—a former milk tanker that’s parked on the grounds of our brewery. Pineapple Mango Gose has a rich blend of tropical fruits with notes of pineapple, mango, and guava. With pleasing tartness, it’s a tropical twist on a refreshing gose.

Founders Brewing Co. All Day Vacay

You’re going to need a bigger suitcase—All Day Vacay has arrived. Take a well-earned respite from the mundane and let this session wheat ale whisk you away with its slight, summery sweetness—complemented by delicate notes of citrus. Whether it’s a staycay or vacay, it’s the perfect companion for any type of adventure.

Firestone Walker Double Mind Haze

Let your mind wander into Double Mind Haze—Firestone Walker’s juiciest, fruitiest, and haziest IPA ever, made for the maximum in tropical hop character. In the words of brewmaster Matt Brynildson, “Double Mind Haze is a carefully crafted next step in our long and rewarding journey through the hop world and IPA brewing. We challenged ourselves to create luscious textures and to ultimately deliver all of the hedonistic flavor you could ever want from a hazy IPA.”

Melvin Brewing Back in Da Haze

Melvin’s hopalicious take on the haze bomb, this crushable 6.5 percent ABV IPA is made with flaked oats and wheat for that soft, pillowy mouthfeel, then loaded with Sabro, Mosaic, and Citra hops to create a tropical Dreamsicle blend of flavors. Pick up a fresh six-pack and go Back in da Haze!

Area Two Experimental Brewing Pineapple Sour D

Pineapple Sour D Hazy Hemp IPA is a hazy, juicy IPA brewed with pineapple, hemp hearts, and terpene extracts packed together for a brew that’s a total trip! Dank terpene aroma greets the palate and is followed by a hazy cloud of tart pineapple balanced by a soft, kushy mouthfeel and smooth hop bitterness. A heady brew you can crush til it’s cashed!

Melvin Brewing Pilsgnar

Pilsgnar is the perfect beer for your next outdoor excursion. It’s luminous gold in color, and we use a blend of two-row and pilsner malts, then dry hop it Melvin-style with Saphir, a newer German hop with notes of orange candy and jasmine tea. Shred it!

Founders Brewing Co. Más Agave Premium Hard Seltzer Lime

Más Agave Premium Hard Seltzer Lime is a refreshing foray into the future made with blue agave nectar, natural cane sugar, real fruit juice, and a dash of sea salt for good measure. The bold citrus flavor of lime lends a surprising kick.

Sierra Nevada Brewing Co. Dankful

We’ve committed at least $1 million in donations through Dankful in 2021. A better tomorrow is why we brew Dankful, a resinous West Coast IPA that supports nonprofits standing up for social equality, economic well-being, and environmental protection. Through this philanthropic pledge, we work with nonprofit partners dedicated to moving our communities forward. We’re Dankful for that. Rather than making donations contingent upon Dankful sales success, we’ve committed to at least $1 million in donations over the next year, which will be supported in part by Dankful sales.

Two Roads Brewing Company HAY-Z-BOY

Boy, oh boy, we’ve created one hazy, juicy IPA! Hay-Z-Boy is a 7% ABV cloudy, golden IPA that’s packed with tropical fruit, citrus, and earthy aromas—and a subtle sweetness and bitterness that’s sure to satisfy in every sip! Perfect for those lazy, hazy, crazy days when you need to kick back—and go a little hazy!

Melvin Brewing Juice Theorem

Since its Alpine inception, the lab has always been an integral part of Melvin Brewing. Our team of rad scientists has now proposed a theorem: that clear IPAs can be just as juicy as their hazy counterparts. The evidence in the can is a testament to the crew’s skill in the art of zymurgy a postmodern IPA full of bright juicy flavors, yet crisp and clean in the body and finish. Available fresh on March 1!

Lawson's Finest Liquids Little Sip IPA

Our little cousin to Sip of Sunshine IPA has a juicy, fruit-forward character layered with tropical hop flavors and bright floral aromas. Notes of grapefruit and pineapple complement this delectably balanced beer. Little Sip IPA quenches your thirst as you reach the summit of your favorite hike and keeps you company while you mow the lawn. This may very well be your new desert-island beer!


Brewpub Review: Stone Coast Brewing Company

Stone Coast Brewing Company in Laconia, New Hampshire has its roots in several different brewpub ventures. Opened on the site of the short-lived Winnipesaukee Pub and Brewery at the foot of Laconia's classic New England Main Street, this is the second brewpub location using the Stone Coast name, the original location being a Portland, Maine brewpub that opened last year.

And to follow it back one more iteration, Stone Coast was spawned by the Sunday River Brewing Company of Bethel, Maine. Stone Coast owners Grant Wilson and Peter Leavitt decided to see if they could succeed where the previous brewpub failed, and so far it looks like the Sunday River/Stone Coast formula is producing a winner. Good food, great beer, and an inviting environment.

Literally a stone's throw from Lake Winnipesaukee and only seven miles off Interstate 93, Stone Coast has an airy, modern decor punctuated by lots of potted plants. Funky lighting fixtures illuminate mottled gold walls, cozy booths, and a carpet with an autumn leaves motif in the sweeping, semi-circular dining area. A large bar dominates the middle of the pub, beyond which are two pool tables, a bandstand and a dance floor, with the brewhouse wedged into a narrow strip of space near the entrance.

Open for both lunch and dinner, Stone Coast offers reasonably-priced pub grub ($5-12.95) with a few nods to foodies looking for more than a burger. For a region not typically known for its culinary breadth, particularly at the lower end of the price scale, there is a decent variety of fun food for a location far from any major city. There are appetizers ranging from crab cakes to portobello mushrooms, entrees that include fish and chips, steak, pasta, and seafood, as well as the requisite array of burgers and sandwiches. A pulled pork sandwich came heaped with tender, though a bit fatty barbecued pork, covered in a tangy, somewhat smoky barbecue sauce and a side of fries.

Stone Coast in Laconia uses the same beer recipes as the Portland location, some of which appear to have traveled from Sunday River as well. The Laconia pub does add its own interpretation to the recipes, however, according to a staff member.

Stone Coast had six beers on tap at the time. Waterfront Wheat was a basic innocuous American wheat beer Gunstock Alt was a malty, rounded ale with a hoppy finish Peaks Pale Ale was nicely bitter with a dry finish Redstone Ale, dubbed a "California-style red ale," had a nice toasted malt nose and a smooth, balanced body 420 India Pale Ale had a pungent hop nose, and the emphatic bitterness and a brassy note often found in IPAs and finally, Black Bear Porter was a harmonious blend of dark malts, its maltiness nicely balanced by an acrid note from the black malt and firm hopping.

Not yet available, but promised to be soon on tap was an oatmeal stout with a nitrogen tap to enhance the creaminess of its head when poured. The beers are produced on a DME brewing system, consisting of a 19 barrel mash tun, a 23 barrel kettle, and three 20 barrel conical fermenters.

Stone Coast appears to be striving to become a week-long destination for various crowds. A weekday afternoon found families and people of all ages filling the dining room. Bands play on Thursday-Saturday nights, and there are free buffets during Sunday afternoon and Monday night football games, drink specials on Tuesday, free pool on Wednesday, and a $1 cover and $1 drafts on Thursday nights. In addition, a $50 membership to the Stone Coast Mug Club entitles you to have your 22 ounce mug filled for $2, except on Tuesday from 4-8 and all day Sunday when it's only $1.

An eloborate neon sign outside the pub features a lighthouse and its beacon, providing a visual draw for anybody passing by. Indeed, Stone Coast appears to be about the the most vibrant place in what is mostly a fairly sleepy downtown in New Hampshire's Lakes Region. So whether you're in the area on vacation or just passing by on your way to the White Mountains, Stone Coast is definitely worth a stop.

Search The Real Beer Library For More Articles Related To: New Hampshire


Tuesday, October 1, 2013

San Diego Beer Review: Manzanita Brewing Witch's Hair

Manzanita Brewing Co.
10151 Prospect Ave.
Santee, CA 92071
www.manzanitabrewing.com

Ouais. looong break between posts again. I have been drinking a lot of new stuff lately, but just haven't had the drive to write my thoughts down. I should be posting quite a bit of stuff up in the next few days/weeks. Be on the look out.

Several of the new beers I have had have been by Manzanita Brewing. I have been very impressed with them lately (new brewmaster?) and decided to write my first post on their new fall seasonal that was released today.

Pumpkin Ale
8.8% ABV


Stone Brewing Co. Xocoveza For The Holidays

Aroma: “Moderate spiciness where the spicy peppers slightly overpower the chocolate. Reminiscent of Halloween spices with light cinnamon and an earthy character. Chocolate, chile, and roast. Cinnamon, mild pepper aroma, and chocolate combine to smell a bit like an incense-filled Nepali import shop. I can reframe it as mole, but it’s more like incense.”

Saveur: “Flavor is very much mole: the chile flavor is there, with a hint of chipotle spicy smoke, along with an earthy cocoa, but the spices are very much in play, with strong cinnamon and mild cumin. A touch of alcohol warming, just enough to know it is there. Subtle heat.”

Globalement: “Very drinkable and balanced with a good chile flavor, light chile spice, chocolate, and a cinnamon note. Nicely balanced and surprisingly quaffable. This hits all the expected notes (chile, chocolate, and malt) without overdoing any of them.”


Voir la vidéo: Stone Brewing - Enjoy By: (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Deon

    Désolé, ils ne peuvent pas se joindre à la discussion - très occupé. Osvobozhus - Assurez-vous que votre opinion sur cette question.

  2. Gouvernail

    Que peut-il avoir en tête?

  3. Brychan

    Vous devez dire que vous avez été induit en erreur.

  4. Penn

    C'est d'accord, une pièce remarquable

  5. Fenrilabar

    Le message incomparable est intéressant pour moi :)



Écrire un message