Nouvelles recettes

Top Chef: La Nouvelle-Orléans annonce les candidats pour la saison 11

Top Chef: La Nouvelle-Orléans annonce les candidats pour la saison 11


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Bravo a annoncé plusieurs des chefs qui participeront à Meilleur chef : La Nouvelle-Orléans. La 11e saison, dont la première est prévue le 2 octobre, s'est terminée début juillet, selon Le Times-Picayune.

Les six candidats confirmés du Nord-Est sont : Stephanie Cmar de Boston Parc n°9, Jason Cichonski de Philadelphie Restaurant Ela, Patricia Vega de New York Queue de poisson David Burke, Bene Bartolotta de New York Faites-vous plaisir par Bene entreprise de restauration, Nicholas Elmi de Philadelphie et Janine Booth de New York.

Les autres candidats seront annoncés mardi ou mercredi par région, a rapporté le journal. Le 14 août, Excellent chef l'animatrice Padma Lakshmi dévoilera "Padma's Picks", un concours en ligne où dix chefs de la Nouvelle-Orléans cuisinent pour une place en tant que candidat dans la nouvelle saison, selon Los Angeles Times. Michael Sichel du Galatoire et celle d'Arnaud Casey Morvant apparaît dans ce «préquel» de six épisodes, mais nous devrons attendre et voir lequel des dix chefs sortira vainqueur le Bravo TV.

En plus de Lakshmi, les hôtes de retour de cette saison incluent Tom Colicchio, Gail Simmons, Hugh Acheson et Emeril Lagasse. Des juges invités tels que Jon Favreau, Lea Michele, Anthony Mackie, Questlove, Jacques Pepin, David Chang, Eddie Huang et les musiciens de la Nouvelle-Orléans Kermit Ruffins et Dr. John apparaîtront dans le spectacle, tout comme les chefs de la Nouvelle-Orléans John Besh, Leah Chase , et Paul Prudhomme.

Pour plus Excellent chef, les téléspectateurs peuvent se réjouir de la série en ligne hébergée par Colicchio, Top Chef : Cuisine de la dernière chance. Cette série Web nominée aux Emmys se poursuit dans sa troisième saison, mettant en vedette des chefs éliminés qui s'affrontent pour avoir une chance de concourir dans Excellent chefla finale.

Bravo, Excellent chef, pour avoir créé le suspense de la saison de la Nouvelle-Orléans.


Comment Excellent chef's finale a terni sa marque

Près de huit ans après ses débuts parmi une vague de dix cents Piste du projet télécopieurs, Excellent chef a dépassé son ancêtre de la concurrence (qui est maintenant exilé à Lifetime) et s'est imposé comme une marque de luxe à succès. Le spectacle est né Excellent chef des produits dérivés, notamment des vins Quickfire, des livres de cuisine de marque, des dîners surgelés et même une croisière à thème. Excellent chef a dépassé Piste du projet dans presque toutes les mesures, y compris les félicitations, car c'était le premier spectacle à perturber La course fantastique dans la catégorie Primetime Emmys’ Outstanding Reality-Competition Series.

Mais la finale controversée de la saison de la semaine dernière pourrait compromettre Excellent chefrègne au sommet de la chaîne alimentaire de la réalité. Dans Meilleur chef : La Nouvelle-Orléans, 19 candidats ont été réduits aux finalistes Nicholas Elmi, un chef basé à Philadelphie qui a fait ses armes dans la cuisine française classique, et Nina Compton de Miami, qui a passé la saison à marier sa formation italienne rustique et les saveurs de son héritage caribéen. Elmi et Compton ont tous deux admirablement cuisiné lors de leurs derniers services, laissant le quintette de juges en conflit et dans l'impasse. Après le lobbying inlassable du juge en chef Tom Colicchio, Elmi a été nommé Excellent chef.

Pour être juste, Elmi a cuisiné à son potentiel dans le service final, tandis que le dessert improvisé de Compton, généralement impeccable, était agréable quand il devait être transcendant. Mais les juges étaient tout sourire pendant qu'ils dînaient, en particulier pendant le service de Compton, ce qui n'a pas suscité beaucoup de critiques au-delà de quelques arguties consciencieuses. Pendant ce temps, Elmi a été critiqué pour des incohérences techniques et le péché capital du sous-assaisonnement, et a eu une explosion de cuisine audible et en colère. Malgré ce qui semblait être une soirée qui a favorisé Compton, j'ai été choqué, tout comme ma collègue Sonia Saraiya , quand Elmi a été nommée gagnante.

D'autres étaient également incrédules, ce qui a conduit Colicchio à défendre le résultat sur Twitter et à aller jusqu'à publier une ventilation des votes. Si j'étais Colicchio, je penserais moi aussi que fournir un compte rendu du processus mettrait fin au débat - les juges ont toujours soutenu que les concurrents gagnent ou perdent défi par défi, sans crédit accordé pour l'excellence cumulative.

Mais ce ne sera pas la rare occasion où une réponse émotionnelle est maîtrisée par des données numériques. C'est bien que Compton n'ait pas bénéficié d'un avantage basé sur une plus grande régularité au cours de la saison. une solution plus logique aurait été de mettre fin à l'impasse des quatre plats en forçant les cinq juges à choisir le meilleur repas. Le problème vient du montage de l'émission, qui suggère que les producteurs n'ont pas pu résister au récit du «mauvais garçon fait du bien» d'Elmi et ont grimpé sur un résultat équitable pour y parvenir.

Elmi n'est pas vraiment un méchant au début de la saison. C'est la moyenne Excellent chef redshirt, planant au milieu du peloton grâce aux erreurs flagrantes de ses concurrents. Mais dans l'épisode 13, « Oui Si A Challenge », Elmi intervient pour combler le vide de méchants de la saison. Il a concocté un plat malheureux impliquant un nid fait de soie de maïs frite, malgré les objections de ses coéquipiers, puis a sacrifié sa coéquipière Stéphanie Cmar plutôt que de renoncer à son immunité pour la sauver. Fait révélateur, ce moment a été inclus dans le montage d'introduction d'Elmi au début de la finale, transformant la bobine de surbrillance duveteuse superficielle en un rappel fondamental qu'Elmi est le méchant alors que son couronnement se profile.

Si les producteurs sont parvenus à ce résultat, ils l'ont peut-être fait en pensant qu'une victoire d'Elmi renforcerait en fait l'intégrité de la série, plutôt que de l'éroder. Le candidat Talented Jerk est un incontournable de la compétition-réalité, et ce personnage l'emporte souvent sur quelqu'un qui semble plus vertueux. C'est un résultat qui peut fonctionner si le Talentueux Jerk justifie son arrogance par le produit de son travail. Lorsque le talentueux Jerk gagne, surtout quand ils entrent dans la finale, l'opprimé, le cas échéant, cela ternit le processus de l'émission, ce qui prouve que les juges ne jouent pas les favoris et ne se soucient que du travail.

Mais le modèle de l'histoire ne réussit pas ici, car Elmi ne peut pas remplacer le talentueux Jerk. Il a vacillé pendant la majeure partie de la compétition, a échappé de justesse à l'élimination à quelques reprises, s'est parfois comporté comme un con et a renvoyé quelqu'un d'autre chez lui pour son plat de merde. Dans son dernier service, Elmi est caractéristique des sous-saisons, sert de la viande à ne pas croquer et réprimande les serveurs suffisamment fort pour que les convives l'entendent. Pourtant, Colicchio soutient avec insistance Elmi, et lorsque son dessouchage est juxtaposé au reste du montage de Nick, cela donne l'impression que Colicchio a décidé qu'Elmi devrait être Excellent chef et a annulé les autres juges. C'est un résultat qui manque de l'anneau de base de l'équité, surtout compte tenu de l'optique d'un homme blanc gagnant sur deux femmes de couleur (Compton et la deuxième dauphine Shirley Chung) qui ont passé la saison à le rouler à la vapeur.

Les bouleversements liés à la concurrence avec la réalité ne font pas souvent l'actualité ces jours-ci, car nous y sommes habitués. En réalité, Excellent chef a fait ses débuts lors de l'un des affronts les plus notables du sous-genre: la cinquième saison de Idole américaine , dans lequel Chris Daughtry et Katharine McPhee ont été battus par l'impénétrable Taylor Hicks. Excellent chef a mûri au fur et à mesure que les téléspectateurs de la compétition de téléréalité sont devenus habitués aux bouleversements, de sorte que sa capacité à susciter une telle réponse en 2014 explique à la fois le fondement de son succès et montre pourquoi la finale ne présage pas bien pour son avenir.

Quels ensembles Excellent chef à part, il projette avec succès l'illusion d'une méritocratie pure. Aucune émission de téléréalité n'est purement basée sur le mérite, bien sûr. Ce sont d'abord des émissions de télévision. Les caméras ne sont pas là pour le concours, le concours est là pour les caméras. Mais Excellent chef réussit en lançant des candidats qui semblent vraiment avoir été choisis parmi les meilleurs talents culinaires du pays, et non parmi les plus bavards lors d'un appel ouvert. Le spectacle est pratiquement devenu un arrêt obligatoire pour les demoiselles d'honneur James Beard Award et stocke régulièrement ses chaises de juge invité avec les chefs les plus renommés du monde. Même si cela fait cuisiner les candidats dans les circonstances les plus farfelues, Excellent chef parvient à paraître autoritaire et juste.

Cette illusion d'équité est la pierre angulaire de toute compétition de téléréalité et des émissions qui ont survécu au plus long combat pour maintenir cette façade. Dans IdoleLors de la 12e saison de , ses producteurs n'ont fait aucune tentative pour contenir leur vertige face à une finale entièrement féminine. Cette finale a mis fin à une série de cinq ans de gagnants masculins blancs rêveurs, qui avaient suscité des critiques selon lesquelles les préadolescents pubères et agnostiques étaient devenus le bloc de vote le plus puissant de la série. Comme il a perdu l'illusion de l'équité, le autrefois imprenable Idole était une proie affaiblie pour La voix , qui a mangé dans Idole'cotes d'écoute et le battre à une victoire Emmy. La clé était dans La voix« L'audition à l'aveugle », qui, en plus de sa nouveauté, projetait l'équité avec un processus dans lequel le talent peut l'emporter sur la narration.

Mark Burnett, l'un des La voixproducteurs exécutifs de , a fourni une étude de cas antérieure sur la façon dont les compétitions de réalité sont vouées à l'échec lorsqu'elles s'arrêtent apparent équitable. Les deux franchises les plus réussies de Burnett, Survivant et L'apprenti, se sont précipités hors de la porte pour devenir des hits monstres. Mais en même temps Survivant a été récemment renouvelé à travers sa 30e saison, L'apprenti boitait à sept saisons mettant en vedette des concurrents réguliers, et n'existe maintenant que dans son incarnation de "célébrité" auto-parodie.

Pourquoi? Parce que Survivant est, par conception, une compétition auto-ratifiée, avec une myriade de stratégies et de chemins vers la victoire, et un jury décisif de candidats qui ont été brûlés. Tout choix fait par le jury est juste, peu importe ce que le public en pense. L'apprenti, quant à lui, a renoncé tôt à sa notion d'équité et a enraciné son succès dans l'irascibilité de Donald Trump. Aussi amusant que ce soit de regarder Trump éliminer un candidat pour avoir parlé à son tour ou quelque chose d'aussi aléatoire, cela a finalement cessé d'être une pure compétition et est devenu un jeu de chaises exécutives musicales. Il est difficile pour un téléspectateur d'investir dans un concours basé sur le mérite qui se targue d'être arbitraire.

Excellent chef risque une baisse similaire, car après 10 saisons – à donner ou à prendre – à récompenser un chef mérité, Excellent chef est dans la position inhabituelle d'avoir l'air injuste. La victoire d'Elmi sur Compton ternit la Excellent chef marque. Mais si cela conduit au déclin de la série, cela ne se produira pas d'un seul coup. Certains commentateurs ont dit qu'ils ne regarderaient plus jamais l'émission, mais si j'avais un centime pour chaque fois que je renonce à une émission pour y revenir, je pourrais acheter chaque Excellent chef concurrent dans l'histoire un shot de single malt. Même s'il y a des transfuges la saison prochaine, ils ne prouveront pas Excellent chefla voie à suivre précaire. Cette preuve viendra de l'attrition progressive des téléspectateurs fidèles qui continuent à regarder l'émission alors que ses résultats déroutants défient leur investissement. Sauf si Excellent chef peut récupérer son sens de l'équité la saison prochaine, son public pourrait se lasser de l'arrière-goût amer de la série.


Récapitulatif de la saison 11 de «Top Chef»: Alligators, un marais, des egos et des couteaux, oh mon Dieu

La saison 11 de "Top Chef" a débuté mercredi soir dans un marais. Il y avait des alligators, des grenouilles, une vidéo de Padma Lakshmi dansant dans les rues et Emeril Lagasse avec une boîte de beignets. Oh oui, cette saison est à la Nouvelle-Orléans.

Les prix gagnants sont toujours les mêmes : un article dans le magazine Food and Wine, une vitrine au Food and Wine Classic à Aspen, Colorado, 125 000 $ fournis par Healthy Choice et bien sûr le titre de Top Chef. Et l'Aussie Curtis Stone, qui parle doux, est de retour avec Lagasse, Tom Colicchio et Lakshmi.

Les directeurs de casting ont fait un travail décent pour trouver des personnages avec de sérieuses côtelettes de cuisine. La candidate / rockabilly girl Sara Johannes a travaillé pour Wolfgang Puck Carlos Gaytan a obtenu une étoile Michelin dans son restaurant de Chicago Mexique chatterbox Shirley Chung a travaillé avec Thomas Keller, Mario Batali et Jose Andres et Justin Devillier a été nominé pour un prix James Beard.

La compétition a commencé avec les 19 candidats et quelques douces fouilles dans la ville, moins les lits superposés obligatoires de cette émission de télé-réalité, bien sûr. Au fur et à mesure que les chefs mesuraient leur concurrence, quelques dégâts brûlants sont apparus. Jason Cichonski, maintenant surnommé Ken (il croit en fait qu'il est une poupée Ken) est un chef de Pennsylvanie qui aime se passer la main dans les cheveux. Entre deux clichés de lui sans chemise, il a réussi à dire aux téléspectateurs « Être élu comme le chef le plus sexy de Philly était amusant. Les gens ont une première impression de moi en tant que connard, jusqu'à ce que je jette ma nourriture. Au moins, il est conscient de la façon dont les autres le perçoivent.

Et que serait Ken sans Barbie ? Janine Booth d'Australie, en short coupé et en sandales, veut s'assurer que les gens ne la voient pas seulement comme un joli visage. « Le fait que je ne sois pas si moche est généralement quelque chose que je dois amener les gens à surmonter pour me respecter pour mes compétences. Il y a beaucoup de blondes stupides, mais je n'en fais pas partie. Espérons que non, car vous transporterez un couteau dans un marais.

Les chefs sont arrivés dans un marais pour cuisiner leurs protéines d'alligator, de cuisses de grenouille et de tortue pour une fête qui est arrivée deux heures plus tard sur un ponton. Après avoir construit leurs propres cuisines, les chefs se sont mis au travail pour broyer leur viande d'alligator avec de vrais alligators nageant à moins de 10 pieds de leurs postes. Tous les invités de la fête ont reçu des perles de Mardi Gras à offrir à leurs chefs préférés. Les chefs avec le plus de perles étaient en lice et ceux avec le moins étaient en bas.

Quelque chose de nouveau cette année, c'est que les chefs ont pu regarder les juges en discuter en direct. Alors qu'ils étaient tous assis dans une pièce, une télévision s'est allumée pour montrer les juges en train de parler franchement de leurs performances.

Nina Compton, une chef de Sainte-Lucie, a remporté le défi avec sa boulette de tortue au curry avec sauce chayote et chutney. Johannes a également marqué beaucoup de perles avec son plat d'alligator aigre-doux enflammé.

Ramon Bojorquez, un chef de l'Arizona. fini par rentrer à la maison pour avoir fait une terrible erreur. Il décida que mettre de la glace dans son dashi pour le refroidir serait une bonne idée. Viens mec! Diluer ce qui devrait être un liquide concentré n'est jamais une bonne idée.

Si vous avez cligné des yeux, vous avez probablement manqué les deux secondes de temps d'antenne que l'émission a accordées au chef de L.A. Brian Huskey. Et pendant ces deux secondes, il était devant la caméra en train de dire « Sainte merde ».

Travis Masar : « Je suis le blanc qui cuisine des plats asiatiques. Je ne sors qu'avec des Asiatiques. Euh, merci pour le partage ?

Ken (Jason) se coupant et faisant une mauvaise chute dans la cuisine. Je suppose que l'apparence et la coordination ne vont pas automatiquement ensemble pour certains.


Le classement définitif des candidats "Top Chef" de la saison 11

Tout, y compris la télé-réalité, est meilleur lorsque vous avez un peu de peau dans le jeu. Voici donc un guide des chefs-testants que vous voudrez rédiger pour votre piscine de style sport fantastique. Spoilers !

La dernière saison de Bravo's Excellent chef a débuté mercredi avec Padma Lakshmi, Tom Colicchio et Cie qui ont organisé le concours de cuisine à la Nouvelle-Orléans. Si la première est une indication, il y aura à gogo Big Easy-gimmicks : Emeril Lagasse portant des beignets ? Vérifier. Des perles de Mardi Gras ? Vérifier. Des scènes d'un marais ? Des alligators ? Vérifiez et vérifiez. En fait, le premier défi implique que les concurrents cuisinent alligator — ou tortue ou grenouille — dans un marais et être récompensé Perles de Mardi Gras!

La plus grosse surprise de l'épisode 1 ? Ces gens savent qu'ils font une émission de cuisine à la Nouvelle-Orléans et n'ont pas pratiqué la cuisine d'alligator, de tortue ou de grenouille avant d'y aller.

Mais maintenant que vous avez vu le premier épisode, sur qui devriez-vous parier pour gagner ce grand prix de 125 000 $ fourni par Healthy Choice, une fonctionnalité de Food & Wine Magazine, une vitrine au Food & Wine Classic annuel à Aspen, et le titre, Top Chef?

Voici un guide des vrais Hunger Games :


Commentaires

Jusqu'à présent, une saison beaucoup plus axée sur l'alimentation que les quelques derniers gadgets, bien qu'il existe encore des placements de produits discutables, notamment, nécessitant du fromage à la crème transformé en série dans un défi de la ferme à la table !

J'aime le contenu de cuisine supplémentaire fourni par la cuisine de la dernière chance. C'est juste dommage que ces vidéos ne soient pas disponibles via amazon. Les regarder sur le site horrible de Hulu Bravo met les épisodes de LCK dans le mauvais ordre, détruisant totalement le drame.

Comme toute autre saison de Top Chef, le mélange amusant de nourriture délicieuse et de drame implacable a toujours été apprécié.

Faisant écho à beaucoup de mes collègues autres critiques, cependant, le point culminant de ces séries a été une déception ultime. Bien que je ne souhaite pas gâcher cette saison pour les autres téléspectateurs, certains jugements étaient plutôt discutables (peut-être trop influencés par un juge?) Et peuvent laisser un goût amer dans la bouche (jeu de mots, bien sûr).

Si vous ne voulez pas être aussi stressé à propos d'une saison Top Chef, vous feriez peut-être mieux de choisir une autre saison.

Je possède toutes les saisons de Top Chef et j'ai récemment revu la plupart d'entre elles. Je dis la plupart parce que pour moi, la série s'est perdue après la saison 8. Cette saison en particulier était une parodie pour moi. Je ne pouvais pas croire l'une des personnes qui ont atteint la finale. Lorsque l'épisode final est devenu disponible à regarder, je suis passé à la fin pour voir qui a gagné, espérant contre tout espoir que ce n'était pas la mauvaise personne. Quand je l'ai découvert, je ne pouvais pas supporter de regarder l'épisode en entier.

Quand je regarde les saisons, elles se brisent en quelque sorte en certains touffes pour moi. Les deux premiers me rappellent la première saison de Real World, vraiment crue et graveleuse. Les saisons 3 à 5 semblaient plus raffinées et il y avait un peu moins de drame de la part des concurrents, ce qui le rendait meilleur. On avait également l'impression que des chefs de meilleure qualité avaient commencé à entrer dans le spectacle, améliorant également la section cuisine. Les saisons 6 à 8, vous pouviez vraiment commencer à dire que les sponsors prenaient le dessus sur le spectacle, mais ce n'était pas si outrageusement dans mon visage que je ne pouvais pas le supporter, et j'appréciais toujours les chefstestants qui étaient dans le spectacle . C'était toujours amusant et intéressant à regarder.

Maintenant, avec les saisons 9-11, je ne me suis pas vraiment soucié de la majorité des candidats. Je me sens mal pour Padma d'avoir à flatter le soutien des sponsors pour tout ce qui est dans la série. Peut-être qu'ils sont à court d'idées, mais j'ai aussi l'impression que les défis rapides et d'élimination ne sont plus aussi intéressants qu'avant. Apparemment, les chefs ont également des budgets illimités pour les défis maintenant, car Padma avait l'habitude d'annoncer combien ils pourraient dépenser pour un défi, ce qui pourrait également rendre les choses un peu plus intéressantes. Cela ne semble plus amusant, et cette saison a martelé cette maison à fond. Comment la personne qui a gagné est même arrivée à la fin me laisse perplexe, sans parler du fait qu'il a gagné.

Nous parlons d'une émission qui dure depuis 11 saisons. Cela a duré plus longtemps que la plupart des émissions de téléréalité sans changements majeurs dans le casting des juges ou sans changements de règles. Il est peut-être temps de changer certaines personnes, ou de changer quelque chose dans le processus d'élimination. Peut-être que les juges devraient commencer à prendre en considération les performances passées. Peut-être que les concurrents devraient gagner des points à chaque tour, puis lorsque des personnes qui se retrouvent en bas et qui ont mal fait à plusieurs reprises avec des personnes qui viennent de passer une mauvaise journée, elles peuvent éliminer la personne avec le total de points le plus bas. Ou peut-être est-il juste temps de raccrocher, si les saisons continuent d'être comme celle-ci.


Les juges de Top Chef défendent une décision finale choquante

La finale de "Top Chef: New Orleans" ressemblait à la disparition de la purée de pois, au rasage de la tête et aux controverses de Kristen envoyées à la maison pour Josie. En d'autres termes, c'était à couper le souffle.

Les fans ont été surpris la semaine dernière lorsque Nicholas Elmi a battu à la fois la favorite des fans Shirley Chung et le vainqueur de "Last Chance Kitchen" Louis Maldonado pour remporter une place en finale contre Nina Compton. Et lors de la finale de mercredi, il a réussi l'impossible : il a gagné.

Malgré une saison complète de sous-assaisonnement et de réflexion excessive sur ses plats – et d'avoir été averti par les juges des deux fautes à plusieurs reprises – le chef de West Newbury, Mass., a régné victorieux. Et il a réussi l'exploit en battant Nina, qui est l'une des compétitrices les plus fortes depuis la première de la saison.

Ceux qui espéraient que Nick obtiendrait sa récompense pour sa mauvaise attitude et maltraitaient parfois ses collègues concurrents (toute cette ombre qu'il jetait sur Carlos, se faisant envoyer "l'amie" Stephanie alors qu'elle avait l'un des meilleurs plats) ont été déçus.

En fait, il s'est même retourné contre ses serveurs sans méfiance lors du service du dîner final, criant et jurant si fort que les convives stupéfaits se sont tournés vers la cuisine.


Récapitulatif de la première saison de Top Chef : récapitulation de la première de « Top Chef New Orelans »

Bienvenue dans le Big Easy ! Plus que Seattle, le Texas ou Las Vegas, la Nouvelle-Orléans en tant que lieu a ajouté une touche d'épice bien nécessaire à Excellent chef. Tous ceux que je connais qui ont déjà passé du temps à Nawlins en parlent avec un air révérencieux, et Gail Simmons m'a dit il y a environ un mois que c'était de loin le lieu de tournage préféré des juges à ce jour. Ils ont même envisagé d'acheter une propriété là-bas, et j'espérais qu'elle voulait dire qu'ils achèteraient tous une maison ensemble et vivraient sous le même toit et la filmeraient. Il y aurait beaucoup de drame, j'en suis sûr, car à en juger par l'aperçu de la saison, le bœuf dont je suis convaincu, ou du moins, j'aimerais qu'il existe entre Gail et Padma n'a pas été suffisamment étouffé depuis Seattle. Espérons que beaucoup plus à ce sujet au fur et à mesure que la saison se poursuit. #TeamGailÉvidemment

Il faudra quelques épisodes pour mémoriser ces nouveaux chefs, mais quelques-uns se sont démarqués comme les plus notables. Tout d'abord, il y avait Janine Booth, la blonde plantureuse d'Australie. Si souvent Excellent chef les candidats passent leur vie cachés dans les cuisines pour une raison, mais Janine s'est pavanée en balançant Daisy Dukes et talons, proclamant, &# x201CLe fait que je&# x2019m pas si laid&# x2026 habituellement c'est quelque chose que je dois amener les gens à surmonter. Normalement, ce serait une déclaration super ennuyeuse, mais peut-être que dans son cas, c'est tout simplement vrai.

Également remarquable était Shirley, qui dirige des restaurants pour Thomas Keller et, de son propre aveu, ne peut pas fermer sa bouche. Ensuite, il y avait Stephanie Cmar, dont je savais qu'elle était familière, c'était l'amie de Kristen de l'année dernière qui a été excisée avant même que la compétition ne commence. Elle a une soif de rédemption qui est à la fois convaincante et effrayante. Je l'aime bien. Ensuite, il y avait Travis, le “ blanc qui fait de la nourriture asiatique.” Il adore tous partie de la culture asiatique, admettant, “I ne sortent qu'avec des Asiatiques.” Oh, je connais des gars comme ça. Croyez-moi. Je l'appellerai un “RQ” (une centaine de commentaires-“like” à quiconque peut deviner ce que cela signifie). Dans le bon sens? Je parie qu'il, comme la plupart des RQ porteurs de cartes, fait un pèlerinage annuel d'un mois en Asie du Sud-Est où il s'adonne à toutes les saveurs locales.

SUIVANT : Nourriture digne d'un marécage…

Tom et Padma sont entrés dans les candidats&# x2019 logements élingage perles, et personne n'a même eu à exposer leurs aréoles. Les billes indiquaient soit 𠇊lligator” soit “turtle,”, qui étaient les protéines qu'elles devaient utiliser pour la première fois. Défi d'élimination. (Pas de Quickfire!) Les chefs cuisineraient pour 150 personnes dans un barbecue dans les marais, et les invités orneraient leurs chefs préférés de perles de Mardi Gras. Je soutiens que le défi était trop pondéré en faveur de Janine. (Je dirais la même chose à propos de Jason, le mâle le plus beau par convention, mais j'espère que les invités pourraient sentir sa faiblesse à un kilomètre et demi).

Tom a rendu visite aux chefs pendant qu'ils préparaient leurs stations de restauration et est arrivé juste à temps pour voir Jason saigner dans sa nourriture. Mais Jason a rebondi après ce moment de mortification en finissant son plat « fast as f 2014 », en disant : « CI pensait que c'était censé être dur. Je vais aller cueillir des fraises. Jason est-il juste un bâtard arrogant, comme Stéphanie semblait le penser, ou est-il le prochain Hung ? (Attendez, quelle est la différence ?) Seul le temps nous le dira.

Les juges expédiés dans le marais sur une péniche nommée la reine des marais, dont Tom a plaisanté était le surnom de Padma&# x2019s. C'est drôle, j'ai pensé à exactement la même blague au moment où j'ai vu le surnom de Swamp Queen. Grands esprits!

Dans l'ensemble, les juges et les habitants ont favorisé les femmes chefs, ce qui est de bon augure pour la possibilité de deux gagnantes consécutives sans précédent. Tout le monde a apprécié CarrieCuisses de grenouilles pochées avec émulsion d'huîtres et salade de courgettes froides. Emeril a noté que les habitants de la Nouvelle-Orléans ont été agréablement surpris d'avoir des cuisses de grenouilles froides, bien que les cuisses de grenouilles froides sonnent un peu trop comme projet scientifique de septième année pour moi. Ils aimaient aussi le rockabilly SarahAlligator frit à la manière du général Tso avec piments fumés, sauce aigre-douce, légumes marinés et pousses de pois. L'épice de son plat a amené Padbot à court-circuiter et à s'exclamer : “Holy s—, il fait chaud !”

Mais la victoire est revenue à Nina, qui nous a rappelé à maintes reprises qu'elle avait la fierté de Sainte-Lucie sur ses épaules. Sachant que la viande de tortue pouvait devenir un peu dure, elle a décidé de briser la viande en boulettes tendres et de les asperger de curry servi avec de la salade de chayote et du chutney aux raisins secs. Les invités ont alourdi Nina de perles et les juges l'ont proclamée reine des marais. (On sait que le titre appartient bien à Mama Odie, mais Nina peut l'emprunter pour l'instant).

Du côté le plus laid du spectre se trouvaient Patty, Aaron et Ramon. Avant d'affronter les juges, le boxeur de Muay Thai Ramon compté ses très rares grains de Mardi Gras comme s'il s'agissait de chapelets. Il a fini par devoir emballer ses couteaux parce que le dashi de son plat de tortue braisée était dilué après y avoir ajouté de la glace. Honnêtement, qui ajoute de la glace au dashi ? (Je n'ai jamais cuisiné de dashi mais cela semble être la mauvaise chose à faire.)

Aaron, qui a atterri en bas pour ses pâtes trop al dente, avait présenté un plat correct mais pâli par rapport aux autres chefs. Petit pâté couinait avec son alligator de style cajun mal attendri. Curtis a noté qu'aucun des plats du bas n'était si mauvais, mais la concurrence avait été féroce.

Qu'avez-vous pensé de la première de Big Easy ? Le lieu a-t-il égayé le spectacle ? Vous sentez-vous optimiste à propos de cette récolte de chefs?


Top Chef: La Nouvelle-Orléans annonce les candidats pour la saison 11 - Recettes

Quand il s'agit de la cuisine de la Nouvelle-Orléans, personne ne le connaît mieux que nos chefs locaux. La Nouvelle-Orléans compte de nombreux chefs célèbres, dont John Folse, Paul Prudhomme, Donald Link, Susan Spicer, Tory McPhail et Emeril Lagasse, pour n'en nommer que quelques-uns. Plusieurs chefs locaux avec lesquels nous avons grandi étaient Frank Davis et Justin Wilson qui ne sont plus avec nous mais restent dans nos cœurs. Ces chefs sont nos ambassadeurs de la cuisine de la Nouvelle-Orléans et nous ne pourrions être plus fiers. Profitez de la nourriture lors de votre prochaine visite, tandis que les habitants ont le privilège de se régaler tout le temps !

Accueil > Alimentation > Restaurants > Chefs et critiques gastronomiques de la Nouvelle-Orléans

Chefs de la Nouvelle-Orléans
Chefs de Louisiane
Critiques gastronomiques de la Nouvelle-Orléans

Chef Adolfo Garacia - La Nouvelle Orléans - Il est un traditionaliste culinaire et un pionnier de la cuisine créole. Garcia et Bazan ont suivi le succès de RioMar en 2006 en ouvrant La Boca, un steakhouse argentin (un hommage à l'ascendance de Bazan et à certaines des saveurs préférées de Garcia). Ce fut à nouveau un succès immédiat auprès des critiques et des invités.

Chef Alex Patout - Nouvelle Ibérie - Après avoir déménagé à la Nouvelle-Orléans, il est devenu amoureux de l'héritage de la cuisine créole qui a régné sur la ville pendant des siècles. "La cuisine cajun et créole incorpore beaucoup de plats mijotés & "pot"."

Chef Alon Shaya - La Nouvelle Orléans - Alon Shaya est un chef et une inspiration culinaire qui a remporté le prix James Beard du meilleur chef du sud et du meilleur nouveau restaurant. Sa cuisine célèbre son héritage israélien.

Chef Andrea Apuzzo - Métairie - Actuellement, le restaurant italien d'Andrea à la Nouvelle-Orléans est en pleine croissance et le chef Andrea investit beaucoup de son temps dans la communauté en participant à des fonctions caritatives, à des démonstrations de cuisine et à des services personnalisés dans son établissement.

Chef Ben Hammond - La Nouvelle Orléans - Ben a rejoint Cochon en 200. Ben a été promu sous-chef en 2007 et a pris le poste de chef de cuisine qu'il occupe aujourd'hui en 2010.

Chef Don Bergeron - Baton Rouge - Le chef Don Bergeron Enterprises est devenu l'un des meilleurs traiteurs gastronomiques à service complet de Baton Rouge, ainsi qu'un ambassadeur mondial de la cuisine de la Louisiane. Les racines culinaires du chef Bergeron dans le sud de la Louisiane combinées à son expérience internationale sont un cadeau qu'il offre à ses clients à chaque repas ou événement magnifiquement planifié.

Chef Donald Link - La Nouvelle Orléans - Le chef Link a appris l'attention portée aux détails de la préparation dès son enfance et a développé ces idées avec une énergie inlassable pour l'approvisionnement et la production d'ingrédients. Ces idées et beaucoup de sueur ont convergé chez Herbsaint vers ce qu'il peut désormais considérer comme un style de cuisine personnel.

Chef Émeril Lagasse - La Nouvelle Orléans - Le monde des professionnels de la cuisine, des critiques, des gourmets et des gourmets a applaudi avec enthousiasme l'un des chefs étoilés les plus brillants de la Nouvelle-Orléans. Lire des critiques, etc.

Chef Frank Brigtsen - La Nouvelle Orléans - Frank Brigtsen est à l'avant-garde d'une nouvelle génération de chefs de la Nouvelle-Orléans qui revitalisent la cuisine créole/acadienne. Frank utilise son palais natal de la Nouvelle-Orléans pour créer des plats qui rendent hommage aux traditions de la cuisine de la Louisiane.

Chef Jay Ducote - Baton Rouge - Jay Ducote était notre préféré sur Next Food Network Stars ! Il est un incroyable représentant de la cuisine de la Louisiane et de l'hospitalité du bon sud, le tout regroupé dans un ensemble adorable. Il sait cuisiner, parler et nous représenter de la meilleure des manières. Il est authentique et un gars avec qui vous aimeriez prendre une bière. Continuez votre travail fantastique, Jay !! vous devriez également visiter son blog culinaire, BiteandBooze.com.

Chef John Besh - La Nouvelle Orléans - John Besh est maintenant un célèbre et tristement célèbre chef de la Nouvelle-Orléans pris sous les projecteurs du harcèlement sexuel. Il a démissionné de son groupe de restaurants. Il est également un ancien Marine et un lauréat du prix James Beard.

Chef John Folse - Donaldsonville - se renseigner sur son restaurant à Donaldsonville, son service traiteur à Baton Rouge, sa boutique en ligne avec une sélection complète d'articles de spécialité frais ou surgelés de Louisiane. Vous pouvez également trouver des informations sur son PBS "A Taste of Louisiana".

Chef John Harris - La Nouvelle Orléans - En décembre 2000, John est tombé amoureux de l'espace intime du 3637, rue Magazine qui allait devenir sa propre offre distinctive, Lilette. Après n'avoir ouvert que quelques mois, Lilette a récolté quatre grains du critique gastronomique du Times-Picayune Brett Anderson. En septembre 2001, John a été nommé "Chef de l'année" par le New Orleans Magazine et a également reçu des mentions dans Southern Living et Bon Appetit.

Chef Juan Carlos González - La Nouvelle Orléans - Après plus d'une décennie d'expérience culinaire avec la famille de restaurants Commander’s Palace, Gonzalez est revenu à la Nouvelle-Orléans en 2012 en tant que chef exécutif de SoBou, le plus récent ajout au groupe de restaurants en pleine expansion. Son menu reflète son éducation et sa formation culinaire, combinées au flair de la cuisine de rue de la Nouvelle-Orléans et aux ingrédients les plus frais de la Louisiane.

Chef Justin Devillier - La Nouvelle Orléans - En 2007, Devillier a été promu Chef Exécutif, et en 2010, lui et sa femme Mia ont acheté La Petite Épicerie. Here, he puts his creative spin on traditional New Orleans cuisine with dishes like Turtle Bolognese and Blue Crab Beignets.

Chef Justin Wilson - Sit back and enjoy spending some time with our own Cajun cook and humorist. You can stop by his on-line store and pick up a few of his books or catch one of his recipes.

Chef Leah Chase - La Nouvelle Orléans - Known as the “Queen of Creole Cuisine,” Leah Chase has fed Quincy Jones, Jesse Jackson, Duke Ellington, Thurgood Marshall, James Baldwin, Ray Charles, Presidents George W. Bush and Barack Obama and countless others as Executive Chef of Dooky Chase’s Restaurant — one of the best-known and most culturally significant restaurants in New Orleans. Leah Chase has more recently served as the inspiration for Princess Tiana in Disney's Princess and the Frog.

Chef Nina Compton - La Nouvelle Orléans - Nina was the Top Chef, Season 11 Runner Up and the Fan Favorite. She moved to New Orleans and opened her first restaurant Compere Lapin and is now opening a second called Bywater American Bistro.

Chef Paul Prudhomme - La Nouvelle Orléans - Learn the secrets of this New Orleans Chef's Magic Seasonings. Come browse his recipes and shop his newest catalog. An international presence, Chef Paul has made personal appearances and given lectures and seminars all over Europe and the Orient.

Chef Rich Lee - La Nouvelle Orléans - Chef Michael Regua has been with the historic Antoine’s Restaurant for over 30 years and will be their to help train Chef Rich Lee. Chef Lee saysm “I am honored to continue the next chapter of Antoine’s legacy as executive chef. To serve at the helm of this legendary restaurant is a dream come true for me.”

Chef Ryan Prewitt - La Nouvelle Orléans - Chef Ryan works his magic at Peche Seafood Grill in New Orleans. Ryan received the James Beard Foundation Award for Best Chef: South in May 2014, the same year P che earned the James Beard Award for Best New Restaurant.

Chef Stephen Stryjewski - La Nouvelle Orléans - During the next four years he established a great working relationship with Herbsaint's owner and chef, Donald Link. Together they conceived Cochon, a Cajun style southern restaurant in New Orleans' Warehouse District that features regional cuisine, local ingredients and homemade products in a small plate format.

Chef Sue Zemanick - La Nouvelle Orléans - Chef Sue Zemanick works her magic at Gautreau's of New Orleans. Her dishes are often described as Modern American A mix of French & American with the occasional dash of New Orleans flavors.

Chef Susan Spicer - La Nouvelle Orléans - Flavors of the world with a New Orleans accent. A Chef Susan Spicer restaurant located in New Orleans Lakeview a comfortable, neighborhood place with friendly, professional service, a variety of great food and unique but moderately priced wines, beers and spirits.

Chef Tommy DiGiovanni - La Nouvelle Orléans - Chef Tommy DiGiovanni is executive chef at Arnaud's Restaurant. Tommy’s mentoring and leadership skills are evidenced in the success of his many apprentices who are now flourishing in their own right. Tommy continues to deliver Arnaud’s classic dishes. His innovative contributions are destined to become Creole classics.

Chef Tony Chachere - La Nouvelle Orléans - an "Ole Master" of Cajun cooking. His superb cooking ability, excellent sportsmanship and colorful life have made him a legend in the Gulf South. His peers honored him in 1995 as the first inductee into Louisiana's Chef Hall of Fame.

Chef Tory McPhail - La Nouvelle Orléans - Chef Tory McPhail works his magic at Commander's Palace.

Food Critic Tom Fitzmorris - La Nouvelle Orléans - New Orleans Local food critic, Tom Fitzmorris is the publisher of The New Orleans Menu. In addition to his writing, Tom is the host of a daily radio talk show devoted exclusively to food and drink.


Season 11

Is season 11 worth the watch? I’ve seen the controversy surrounding the winner and that he wasn’t very likable. I remember reading the same about season 9 but I ended up kind of liking that one.

I’ve always liked it. I also don’t hate the character as much as others and and think most of the hate comes from love of another person. Everyone just decided who they wanted to see win before it was over

SPOILERS SPOILERS SPOILERS:

In my opinion, the idea that Nicholas was a bad guy is overblown. Nicholas wasn't really a "villain," per se. He kind of fucked over Stephanie, who many people (including me) love. Kind of. He had immunity and should have let her lead her own dish. He was domineering/overly confident and played it wrong. That being said, he was expected by the audience to give up his immunity to save Stephanie, and I just don't think that's fair. This is a competition and he won his immunity fair and square. Furthermore, although Stephanie is wonderful, she could have taken control and told him, "No, we aren't doing this. This is my dish, and I will be responsible if it fails." A chef is a leader and she could have asserted her dominance. It was a sad situation overall though, and I felt really bad for her. But I don't think Nicholas is villain.

On the flip side, the real crime of the season was the magnificent Nina Compton losing to Nicholas in the end. That was the fault of the judges, plain and simple. They always say, "It's about the food, it's about that final plate." Okay, but the two of them were extremely close - Gail said she kept nodding off at the judges table because they argued for so many hours about who the winner should be. The judges themselves have said that when it's that close, they then permit themselves to go back and review the rest of the season. At that point, they should have done that and Nina should have been the clear winner. She was so consistent and so elegant yet fearless in every aspect of her cooking. It's not Nicholas's fault that he won - it's Tom and co's.


Your Favorite 'Top Chef' Contestants, Then and Now

Find out who's still cooking and who's stepped away from the spotlight.

For 14 years, we've tuned in to watch some of the nation's most elite chefs compete for the coveted title on Excellent chef. It's how you prove you're the crème de la crème in the culinary world. But not everyone can come out on top. Find out what the most memorable Excellent chef contestants have been up to since appearing on the show.

After coming up through the kitchens of world-renowned chef Jean-Georges, Angelo Sosa journeyed to Washington DC for season seven of Excellent chef, ultimately finishing in second place. He later returned for season eight's all-star competition.

Ten years after he graced the Excellent chef kitchen for the first time, Angelo returned for season 17 of the show. Since competing, he's opened up several restaurants, including New York City hotspot Añejo, and has written several cookbooks.

The Los Angeles chef joined the cast of Top Chef: Seattle in 2012, where she came in second. Four years later, Brooke returned to the show for season 14 to take home the championship prize.

Since her successful second stint on Excellent chef, Brooke has remained close to the Bravo network, starring as a judge on Top Chef Junior and returning to Excellent chef as a guest judge. She also briefly appeared on MTV's cooking show House of Food as a judge in 2014.

When he couldn't afford culinary school, Michael Voltaggio turned to the prestigious Greenbrier Hotel Culinary Apprenticeship program for an education. Michael worked his way up through the kitchen and was Chef de Cuisine at several restaurants, including the Ritz Carlton in Naples, FL, when he joined Excellent chef in season six. He beat out his fellow competitors, including&mdashwait for it&mdashhis own brother.

Since being declared a Excellent chef champion, Michael has been busy building his food empire and becoming one of the biggest celebrity chefs. If he isn't in the kitchen at one of his four restaurants, you'll find him TV as a regular on shows like Beat Bobby Flay, Iron Chef, Chopped Junior, Hell's Kitchen, et plus.

While earning his degree at the Culinary Institute of America, Richard Blais trained under French Laundry chef Thomas Keller and later Daniel Boulud. He was on Excellent chef during season four and, although he didn't win, he was a fan favorite and returned for the season eight all-star competition&mdashwhich he won.

Since his redemption tour, Richard has become a well-known celebrity chef. He's returned as a judge for Excellent chef and appeared on programs like Aujourd'hui et Good Morning America. He's also the author of Try This at Home: Recipes from My Head to Your Plate and has restaurants in Atlanta and San Diego.

Stephanie Izard opened her first restaurant Scylla at the age of 27. After closing it down in 2007, she appeared on season four of Excellent chef where she claimed the title of being the first woman to win the cooking show.

Since her days on Excellent chef, Stephanie has opened three successful restaurants in Chicago. She's also returned to the Excellent chef kitchen as a guest judge and competed in Duels de grands chefs in 2014. In 2017, she competed and won Iron Chef Gauntlet on the Food Network.

Fatima Ali moved from Pakistan to the United States to enroll in the Culinary Institute of America and followed up her education with positions at numerous New York City restaurants. She became the first Pakistani woman to win the Food Network's Chopped before joining Excellent chef in season 15.

Although she was eliminated before the finale, Fatima became a fan favorite. In 2017, she announced she was diagnosed with Ewing's sarcoma and, after rounds of treatments, she passed away on January 25, 2019.

At the time of her death, Bravo released a statement in honor of the contestant: "People not only fell in love with her cooking, but fell in love with her personality and heart. We hope that the beautiful memories shared with her will provide comfort to everyone who knew and loved her."

Shirley Chung competed in not one, but two seasons of Top Chef. After getting to the final round in season 11, Shirley returned for season 14 in Charleston, where she was the runner-up.

Shirley now owns two restaurants in California, both of which specialize in modern Chinese cuisine. She released her cookbook Chinese Heritage Cooking From My American Kitchen in 2018.

Kevin Gillespie was not only runner-up on season six, Top Chef: Las Vegas, but he was also overwhelmingly the season's fan favorite.

Kevin is now the chef and owner of five restaurants in the Atlanta area. His latest, Cold Beer, opened in June 2019. He was nominated for Forbes' "30 Under 30" in 2013 and has since released two cookbooks, Fire in my Belly et Pure Pork Awesomeness. Kevin returned to the Excellent chef kitchen for season 17.

After attending Le Cordon Bleu in Chicago and working in numerous restaurants as Chef de Cuisine, Kristen Kish became the second woman to win the Excellent chef title when she beat out Brooke Williamson in season 10.

After winning the show, Kristen continued to build a prestigious reputation within the industry, while also working as a host on 36 Hours and publishing her cookbook Kristen Kish Cooking: Recipes and Techniques. In 2019, she opened her first restaurant, Arlo Grey, in Austin, Texas.

After coming up in kitchens of famous chefs like Wolfgang Puck, Hosea Rosenberg competed in season five of Excellent chef and ultimately won the competition.

Shortly after competing on the show, Hosea returned to Colorado and opened Blackbelly Market&mdashstarting first with a food truck and expanding to an operational restaurant in 2014. He has returned to the show to appear as a guest judge and competed in Top Chef: Masters in 2009.

It was Carla Hall's sunny demeanor and touch of soul food that warmed audiences to her when she appeared on season five of Excellent chef. She returned for the all-star competition in season eight.

Carla Hall has become one of the most successful Excellent chef alum, becoming a cohost on ABC's The Chew in 2011 and also working as a contributor on shows like Bonjour Amérique. In 2018, she published her cookbook, Carla Hall's Soul Food: Everyday and Celebration.

After opening up several restaurants in his native Italy, Fabio Viviani moved to California in 2005. It was there that he opened Café Firenze and Firenze Osteria. In 2009, he appeared on season five of Excellent chef and, although he did not win, he became a fan favorite.

After the show, Fabio's career took off and he became one of the most well-known Excellent chef contestants. In season eight, he returned to Excellent chef to face off against competitors and competed on the Food Network's Cutthroat Kitchen in 2015. He's opened up several more successful restaurants and is the author of multiple cookbooks.

The Los Angeles-based chef and protégée of Excellent chef winner Michael Voltaggio set her sights on the prize when she entered the Top Chef: Boston kitchen in 2014. It seems to have worked because she took home the top prize.

After she won Top Chef, Mei competed on an episode of Knife Fights and won . In 2018, she opened her first restaurant, a Los Angeles eatery named Nightshade.

Sam Talbot earned third place on Excellent chef's second season. During the season, the American chef's vulnerability in sharing his personal battle with Type 1 Diabetes helped him connect with fans and he was voted fan favorite by the public.

Sam has since combined his love of food and his efforts to raise awareness to Type 1 Diabetes. After leaving the show he published The Sweet Life: Diabetes without Boundaries and co-founded the non-profit Beyond Type 1 with celebrities Nick Jonas and Sarah Lucas. In 2018, he was forced to close his Brooklyn restaurant, Pretty Southern, but still regularly appears on the food scene as a TV personality.


Voir la vidéo: Top chef saison 11 épisode 12 2020 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Tagrel

    On sent que le sujet n'est pas tout à fait proche de l'auteur.

  2. Altmann

    Oui vraiment. Je rejoins tout dit ci-dessus. Discutons de cette question.

  3. Sadaqat

    A mon avis tu te trompes. Ecrivez moi en MP, on discutera.

  4. Hurlbert

    Vous n'êtes pas correcte. Je suis assuré. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  5. Mezilmaran

    Absolument avec vous, c'est d'accord. C'est une bonne idée. C'est prêt pour te soutenir.



Écrire un message