Nouvelles recettes

Recette de pudding du Yorkshire pour les hommes du Yorkshire

Recette de pudding du Yorkshire pour les hommes du Yorkshire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • Recettes
  • Type de plat
  • Plat d'accompagnement
  • pudding du Yorkshire

C'est une vieille recette familiale transmise par la lignée masculine de ma famille. Vous pouvez ajouter toutes les herbes ou épices que vous aimez et constitue un excellent ajout à n'importe quel repas, même au curry.


Devon, Angleterre, Royaume-Uni

7 personnes ont fait ça

IngrédientsDonne : 8 puddings du Yorkshire

  • 6 à 8 cuillères à soupe d'huile végétale ou de jus de bœuf
  • 4 cuillères à soupe de farine blanche nature
  • 4 œufs moyens
  • 1 pincée de sel
  • herbes séchées ou hachées, au goût
  • épices de votre choix, au goût
  • lait demi-écrémé, au besoin

MéthodePréparation :15min ›Cuisine :30min ›Prêt en :45min

  1. Préchauffer le four à 220 C / Gaz 7. Placer une cuillère à soupe d'huile dans 6 à 8 trous d'un moule à muffins. Mettre le moule au four pour qu'il se réchauffe.
  2. Mélanger tous les ingrédients dans un bol, sauf le lait, et bien battre. Ajoutez juste assez de lait pour obtenir une consistance de crème unique. Laisser reposer au réfrigérateur jusqu'à ce que le four soit à température.
  3. Retirer le moule à pudding du four et verser le mélange de pâte dans les trous huilés pendant que l'huile est chaude. Ne remplissez que jusqu'à ce que l'huile soit au sommet de chaque trou. L'huile flottera sur la pâte.
  4. Rôtir pendant 30 minutes et vérifier toutes les 5 minutes jusqu'à brun moyen à foncé. Retirer du four et servir.

Conseil

Comme je l'ai dit en haut, ajoutez les herbes ou les épices que vous aimez. Si vous le faites avec du rosbif, ajoutez du romarin, pour du poulet ajoutez de la sauge, etc.

Vu récemment

Avis et notesNote globale moyenne :(1)

Avis en anglais (1)

Facile à faire. Ils se sont très bien levés et avaient l'air vraiment bien. Le goût était absolument délicieux et je suis bien plus que je n'aurais dû!-17 novembre 2017

Plus de collections


Je ne suis pas d'accord.

. en tant que Yorkshireman, je m'insurge contre les quantités plutôt pathétiques de pudding offertes par la recette de la Royal Chemistry Society.

Voici une recette qui donne 6 bonnes portions de pudding :

Blitz le lot avec un mélangeur à main. Laisser reposer 30 minutes.

Faites chauffer une cuillère à soupe de graisse d'oie* dans une rôtissoire pleine grandeur à four chaud. Au moins 220°C pour un four ventilé et aussi chaud que possible pour un four conventionnel. Le four doit être à température avant d'ajouter le plat à rôtir. Obtenez le plat à rôtir bien chaud avant d'ajouter le mélange. Donnez un dernier coup au mélange puis versez dans le plat à rôtir et enfournez pendant 15 minutes et N'OUVREZ PAS LA PORTE !

Découper et servir des tranches avec de la sauce en entrée. Je retiens généralement un peu du mélange pour épaissir la sauce.

*La graisse d'oie a un point de fumage plus élevé que la graisse de bœuf ou de porc, mais vous pouvez utiliser de la graisse de bœuf/porc si vous voulez une cuisine pleine de fumée.

D'un vrai yorkshire.

Ajoutez un œuf en plus, ça ressort toujours mieux !

Impossible de battre un dîner traditionnel du dimanche du Yorkshire - avec Yorkshire Pudding en entrée, avec le plat principal et en dessert !

Je les ai fait très bien

N'était pas détrempé (sauf sur de la pâte que j'avais laissée et mise au réfrigérateur pour le lendemain). J'ai utilisé du trèfle au fond d'un petit moule à lasagne, je l'ai mis au four assez longtemps pour faire fondre le "beurre", puis j'y ai versé peut-être 2/3 de pouce de pâte. Je l'ai laissé cuire jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un peu d'eau/de graisse au centre du pud.

A bien fonctionné. Les bords mêmes un peu croustillants avec une pâte plus douce au milieu (sous la surface) et (je pense que j'ai utilisé un peu trop de gras) un dessous légèrement glacé, ce qui signifie que le pud est sorti facilement. Bien que la surface vitrée ait peut-être aidé à empêcher la sauce de tremper dans le pud alors qu'elle était simplement assise dans la sauce.

Pas la recette la plus détaillée que j'aie jamais vue, combien de lait/eau ?

En tant que Yorkshireman, j'ai une chose à dire.

Qu'est-ce que certains la-di-da RSC bod savent de quoi que ce soit

Appelez tante. Informez la relation bien-aimée du besoin de subsistance.

Il est également conseillé de ne pas avoir mangé depuis trois jours et de prévoir de ne pas pouvoir bouger pendant trois jours supplémentaires car la qualité ne sera surpassée que par la quantité.

Alors d'abord, ils disent qu'ils veulent créer une fin à l'emploi italien (http://www.theregister.co.uk/2008/10/30/italian_job_ending_solution_contest/) et maintenant ils proposent le parfait Yorkshire pudding .

Ces « scientifiques » font-ils un vrai travail ?

Quantités

Quelle sorte de recette ridicule est-ce.

Comment pouvez-vous indiquer des quantités spécifiques d'œufs, de farine et de sel, alors que la moitié de l'eau, la moitié du lait n'a pas de quantité. Par cette définition, je pourrais utiliser 1 gallon d'eau et 1 gallon de lait mélangés avec 1 œuf, une cuillère à soupe et demie de farine (est-ce simple ou auto-levante?) Et une demi-cuillère à café de sel et faire le pud «parfait» . Je crois que non.

Soit le RSC, soit votre hack, devraient avoir honte d'eux-mêmes.

Il me semble également me souvenir que le Yorkshire Pudding est originaire du Nottinghamshire.

Jeudi 13 novembre 2008 15:19 GMT Nick Ryan

Alternativement.

Alternativement, voici le moyen facile sans déconner avec cette fabrication de puits au centre de bols de farine absurde.

Mesurez le lait et l'eau dans un mélangeur (pas besoin d'un récipient de mesure séparé car le mélangeur aura une échelle dessus). Versez ensuite tous les autres ingrédients. Mélanger jusqu'à ce que tout soit bien mélangé. Laisser reposer quelques minutes et verser dans le plat chaud comme d'habitude.

Pour le dernier acte de paresse, rincez le mixeur et remplissez à moitié d'eau avec un peu de liquide vaisselle. Faites tourner le mixeur et il se nettoiera tout seul.

Et l'angle technique ? utiliser la technologie pour rendre la vie plus facile - comme il se doit.

N'était-ce pas le RSC avec cette histoire de la fin du travail italien ?

Font-ils réellement de la chimie ou sont-ils simplement assis à regarder des films et à manger des puds du yorkshire? Quelqu'un sait s'il a des jobs ?

Curieusement

Quand j'étais aux États-Unis (à Denver, puis assez étrangement à Boulder aussi !), j'ai eu exactement le même problème. Pendant des années, j'ai utilisé la recette de Delia avec un succès absolu. mais là-bas, ils ont échoué. À coup sûr. C'est peut-être dû aux différences de farine ou au fait qu'elles sont si hautes là-haut (en termes d'altitude), mais elles ne se sont jamais avérées correctes :( De retour au Royaume-Uni, aucun problème. :)

Chimistes flamboyants.

Cuillères à soupe ? Cuillères à café ? Scientifique? Et combien d'eau/de lait ? Cette recette ne dépassera pas le stade de l'examen par les pairs, je le crains.

Crétins

C'est la marque de quelqu'un qui a passé trop de temps à l'université et qui par conséquent n'a aucune vision du monde réel.

Boulder CO est à une altitude de 1 mile donner ou prendre. La recette doit être modifiée comme pour toutes les recettes qui dépendent de l'expansion des espaces air/gaz.

Pas étonnant que les gens retirent des fonds pour la science britannique si ce sont les numpties que nous payons.

Mauvaise science

"Moitié lait, moitié eau pour faire une pâte fine. " La moitié quoi? tasse, pinte ou (Dieu nous en préserve) litre ?

Sciences, mon.

Le RSC publie cela? De mes années d'études en chimie, je m'attendrais à une recette exacte. Quel est le poids de 1 1/2 cuillères à table ? Quel volume de lait/eau ? Lait entier ou demi-écrémé ? Quelle viscosité exacte de pâte est requise? Mon ancien professeur de chimie m'aurait giflé les mains pour une rédaction aussi insipide d'une expérience, je veux des détails exacts.

J'adore les puds

un peu de sauce Worcestershire

mélanger, laisser reposer 30 minutes

chauffer le four à vraiment putain de chaud

mettre un plat à rôtir ou un moule à pud au four avec de la graisse ou de l'huile au fond. Chauffer jusqu'à fumer. Ajouter la pâte. cuire 15-20 minutes. Manger.

Pas seulement la chimie, alors

> "C'est dans le sang et l'instinct des gens qui y sont nés et y ont grandi."

Le RSC (à ne pas confondre avec les autres RSC) reconnaît l'élément vaudou.

Que Dieu nous aide. Ce RSC ne devrait-il pas faire de la vraie chimie qui a vraiment besoin de bien faire - comme rechercher les effets des combinaisons des médicaments de NICE ? Il semble même avoir oublié que les Yorkshire Puds sont des CALORIES. Et calories = grosses personnes selon l'Evangile qui prévaut. Ce qui suggère une chimie plus réelle qu'ils pourraient faire - une recherche complète sur les voies métaboliques, que HMcGuv veut nous faire croire qu'elles sont connues, mais ne le sont pas. Que Dieu nous aide.

Question n00b

Comment est-ce censé lever sans utiliser de bicarbonate ou de farine auto-levante?

Sûrement pas.

Un homme du Yorkshire insistant sur le fait qu'il sait mieux et insistant sur le fait qu'il a le dernier mot ?

/le mien est celui avec le croquis Hale et Pace Yorkshire Airways dans la poche

Pyrex !

"Il a expliqué: "J'utilise un mélange de pâte que je récupère lors de mes voyages de retour à Blighty et le vieux plat Pyrex de ma mère. Peut-être que le secret est de les faire comme elle, en tant que vraie Yorkshirewoman, l'a fait. J'essaie de suivre ses pas."

Pyrex ! Putain de Pyrex ! Le gars doit être un foutu sudiste.

Ce dont vous avez besoin mon garçon, c'est d'une bonne boîte à pudding Yorkshire en métal à l'ancienne avec une couche de carbone dessus et des morceaux du dernier pudding yorkshire que vous avez fait. Ne jamais laver l'étain.

Mettez une bonne cuillerée de dégoulinant de bœuf ou de graisse dans le fond et laissez-le devenir très chaud et fumant avant de mettre le mélange.

Je me souviens quand tout cela était des champs.

Et oui. Je suis un Yorkshire Lad né un et Bred. Putain de Pyrex !

Paris - parce qu'elle sait qu'il faut le mettre au chaud.

Autre chose aussi

Ma grand-mère était une fille du Yorkshire, et ma mère a appris d'elle, et ma mère a insisté sur le fait que le lait et l'œuf devaient être chauds, pas frais du réfrigérateur, avant d'être utilisés.

Et il est grand temps que le Registre aborde ces questions urgentes du monde qui nous entoure.

Et ajuster pour l'altitude

Dans les montagnes Rocheuses, il faut ajuster les temps de cuisson etc., car l'altitude fait vraiment la différence. Je détruisais toujours des œufs durs quand je suis arrivé au Royaume-Uni, jusqu'à ce que je les fasse moins longtemps.

Celui-ci se lève toujours matrone

2 cuillères à soupe de graisse animale.

Bung tous les ingrédients sauf la graisse animale dans un mélangeur à manivelle le plus tôt possible.

Chaque fois que vous allez vérifier le vacarme, mélangez à nouveau (assure l'entraînement de l'air et le malarkey moléculaire à longue chaîne).

Four chaud 220C, graisse fumée (comme la pointe de graisse d'oie !), 20 min pendant que le boeuf repose.

Mangez et buvez beaucoup trop, regardez MotoGP/F1/Superbikes/Cricket/whatever.

Sel au goût?

Cela signifie-t-il que vous devez goûter la pâte crue pour déterminer la salinité ?

Je suppose que vous pourriez vous en souvenir pour la prochaine fois.

J'allais le dire.

Le secret d'un bon Yorkshire est, comme le dit Mad as a Bat : - chauffez-le et gardez la porte fermée.

De plus, cela fait très, très longtemps que je n'ai pas entendu parler de quelqu'un d'autre utilisant de la pâte à pouding pour épaissir la sauce, ce que ma grand-mère avait l'habitude de faire. Ahhh, la nostalgie.

Solution simple

1 tasse de lait (mélange lait/eau si vous le souhaitez)

battre les œufs d'abord, ajouter quatre et le lait, battre. Laisser reposer 10 min.

La température de la cuisinière est d'environ 200 ° C, amenez l'huile / la graisse au stade de fumage et ajoutez le mélange. NE PAS OUVRIR LA PORTE DU FOUR AVANT LA CUISSON.

Puis-je ajouter la définition (pour clarifier pour les chimistes) - Yorkshire nann pain - comme le Yorkshire pudding mais moins de 1 pouce de haut..

Vos recettes ne fonctionneront pas.

La cuisson à Boulder est une douleur dans le cul. Vous êtes à plus d'un mile (1655 mètres) du niveau de la mer. Voyez si vous pouvez déterrer "Pie In The Sky - Baking at High Altitudes" de Susan Purdy (ISBN 0-06-052258-5). Les techniques là-dedans peuvent vous aider avec votre pudding.

L'altitude affecte la cuisine

Un facteur que Ian Lyness et le RSC devraient prendre en compte sont les effets de l'altitude sur la cuisson. De nombreuses recettes nécessitent une modification pour les altitudes supérieures à 3 500 pieds. Selon Wikipedia à l'adresse http://en.wikipedia.org/wiki/Boulder,_Colorado, l'altitude de Boulder est de 5 430 pieds ou 1 655 mètres.

Haute altitude

Boulder est à environ un mile au-dessus du niveau de la mer. Vous devez changer les instructions de cuisson pour tout là-haut, je pense que généralement vous ajoutez un peu de farine supplémentaire pour les gâteaux, mais je n'ai aucune idée de Yorkie Pud. Bisquick avait une bonne recette de Yorkshire Pudding sur les boîtes britanniques, mais ils ont cessé de la mettre là pour une raison quelconque.

Confiture

Servir les restes de Yorkshire Pudding avec de la marmelade.

Pouvons-nous maintenant avoir la recette parfaite pour cette délicieuse confiture à base d'orange ?

Je n'ai jamais eu de problèmes.

mais il faut un Lancastre pour faire le travail correctement de toute façon.

Un titre est requis

Un de mes amis (un sudiste) fait les meilleurs yorkies que j'ai jamais goûtés, en utilisant presque exactement cette recette. L'exception est qu'elle est végétarienne, elle n'utilise donc pas de bœuf dégoulinant comme huile. Elle la remplace par de l'huile d'olive, dans laquelle elle fait fondre un morceau de beurre (environ 1/4 du volume).

J'essaierais bien moi-même, mais je suis un si mauvais cuisinier que je peux brûler de l'eau. Et même quand je ne le fais pas, ça sort grumeleux.

Tellement agréable de voir que quelqu'un sait comment les servir.

Je ne les ai servis correctement qu'une seule fois. C'était à Bradford.

(Et la famille a été surprise que je sache comment il était censé être servi. Ils ne savaient pas que le sudiste avait un parent du Nord.)

@ Fou comme une chauve-souris

Une cuillère à table et demie de farine.

Où le fek est la science exacte là-dedans.

TY Mad aza bat pour des mesures plus précises ! :-) Maintenant - si ce n'était pas pour le renard qui a mangé mes poulets la nuit dernière, j'aurais des œufs sanglants pour l'essayer.

Et pour les gens qui ont des choses à faire dans la vie

Tante Bessy fait des puddings du Yorkshire.

Elle prépare même des plats cuisinés qui ont juste besoin d'être réchauffés.

(le mien c'est celui avec les quelques sous en poche pour aller en acheter surgelés)

Et si vous voulez qu'il soit fait avec les meilleurs canards, alors seulement dans la vraie maison du pud Yorkie pouvez-vous l'obtenir : Nottingham.

Il y a ton problème.

Je vois 2 problèmes fondamentaux dans son approche. et ils sont tous deux résumés dans sa première phrase :

"J'utilise un mélange de pâte que je récupère lors de mes voyages de retour à Blighty et au vieux plat en Pyrex de ma mère"

Comme indiqué précédemment - Bloody Pyrex. vous faites cuire des yorkshires dans une belle boîte fine qui est réservée uniquement pour faire cette nourriture des dieux du Yorkshire.

Deuxièmement (et je suis surpris qu'aucun autre idiot du yorkshire à l'esprit sanglant n'ait remarqué cela) Effing Batter Effing Mix. Qui utilise le mélange pour préparer un plat composé d'œufs, de farine, de sel et de lait. Allez.

La pâte au pudding du Yorkshire est une sensation instinctive. un Yorkshireman SAIT quand c'est juste. faire chauffer la graisse, garder la porte fermée. et jamais un pudding de disquette n'apparaîtra à nouveau.

Apporter un petit morceau du Yorkshire au Canada. et je n'ai jamais de problème à faire lever mes puds.

Tante Bessy

Au congélateur ! Fonctionne toujours parfaitement pour moi, mais encore une fois, je suis un Lancastre, donc je suppose que le lot Yorkshie ne s'attendrait pas à mieux!

@andy gibson re. Miam

Oh. peut-être avec du sucre dans le mélange de pâte. et de la confiture étalée sur le dessus. Je vais l'essayer :)

P.S. essayez d'étaler un peu de confiture de fraise sur une tranche de pain frit, mmmmmmmmmmmm.

@Et pour les gens qui ont des choses à faire dans la vie

Ce ne sont PAS des puddings du Yorkshire. Si vous croyez qu'ils le sont, vous n'en avez jamais eu de bons.

Paris parce qu'elle saura les faire monter.

*Secoue la tête*

Je suis un Midlander vivant dans le sud et je n'ai jamais eu de problèmes avec mes puddings du Yorkshire. Utilisez un moule, faites chauffer le four et faites chauffer l'huile dans le moule. Et gardez la porte du four fermée ! Cela fait une énorme différence dans la qualité du pudding final.

Bien sûr, si la cuisine était enseignée à un niveau d'éducation décent de nos jours, la RSC n'aurait pas besoin de faire quelque chose comme ça.

Les gens du yorkshire

sont-ils liés à des gens d'Irlande, ils semblent tous les deux continuer à être originaires d'un endroit particulier, mais ils ne semblent jamais être à cet endroit, si c'est si bon, taisez-vous et revenez en arrière, sinon acceptez simplement que vous êtes juste un autre terrien comme tout le monde

Recettes

Merci pour les recettes supplémentaires. Celui du RSC est un peu idiot car il n'indique pas combien il sert et certaines des quantités.

La dernière fois que j'ai essayé de faire des Yorkshires à la maison, ils sont sortis comme des crêpes plates. Assez lourd aussi. Pensez à trop de farine.

Quoi qu'il en soit - j'essaierai certains des éléments ci-dessus la prochaine fois.

Trop épais == RSC == Non levé

La recette du West Yorkshire fonctionne bien sur les rives du lac Ontario - aucun ajustement d'altitude n'est nécessaire ici. Je trouve que les portes des fours canadiens sont trop grandes et que la maison se remplit de fumée trop facilement, si le détecteur de fumée ne se déclenche pas, le four n'est pas assez chaud !

Mettez une fourchette dans le mélange, retirez-le et maintenez le niveau, et le mélange devrait couler doucement le long des dents s'il est suffisamment fin.

@David Willis

facile à retenir, mais pas exactement une mesure précise. L'utilisation d'une tasse à café donnera des résultats légèrement différents de l'utilisation d'un coquetier.

Peut-être que l'Amérique a une étrange conspiration entre les fabricants de gobelets pour les garder tous de la même taille.

Et pour les gens qui n'ont jamais eu un bon yorkshire pudding

Par Keith Publié jeudi 13 novembre 2008 15:16 GMT

Tante Bessy fait des puddings du Yorkshire.

Elle prépare même des plats cuisinés qui ont juste besoin d'être réchauffés.

(le mien c'est celui avec les quelques sous en poche pour aller en acheter surgelés)

Je ne peux pas le croire !

"J'utilise un mélange de pâte que je récupère lors de mes voyages de retour à Blighty "

Suis-je la seule personne ici à être profondément troublée par ce commentaire. C'est de la farine !

Ensuite, il poursuit en disant qu'il essaie de les faire comme sa mère l'a fait (ou quelque chose comme ça).

Utilisez impérativement une boîte en métal / émaillée.

Peut également s'assurer que les choses restent chaudes en poussant la plaque de cuisson, puis en mettant de l'étain sur la plaque de cuisson (surtout si vous mettez des saucisses, ou mieux encore, des morceaux de bacon).

Bon avec la moutarde BRANDX

Colorez-moi cynique ici, mais à quel point RSC a-t-il obtenu de la société de relations publiques de Coleman pour cela?

Une excellente explication de cette pratique peut être trouvée sur Bad Science.

@Fou comme une chauve-souris

Je copie et colle maintenant la recette à l'aide d'un "Peeee Ceeeee", fournissant ainsi l'angle informatique jusqu'ici absent

Jeudi 13 novembre 2008 17:12 GMT Mike Richards

Pour combiner des fils

Comment puis-je utiliser un pudding du Yorkshire pour résoudre « The Italian Job » ?

La recette de Heston Blumenthal

Une demi-tasse de farine ordinaire

Mélangez rapidement les ingrédients dans un accélérateur de particules préchauffé et réglez sur « Élevé » pendant 20 minutes.

Un vrai yorkshire

ne serait pas vu mort dans une cuisine, sauf pour sortir un autre verre de chardonnay frais du réfrigérateur.

Pour des puds parfaits.

Placez-le dans un four à 180 °C, puis tournez le cadran à 240 °C pour que la température du four augmente à mesure que les puds cuisent. 10-12 minutes suffisent.

Plaintes concernant les mesures de fluides

D'après ce que je comprends, "Moitié lait, moitié eau pour faire une pâte fine" signifie que vous ajoutez le lait/eau progressivement jusqu'à ce que le mélange soit une pâte fine. Par conséquent, les mesures exactes sont impraticables. Cependant, ils devraient mieux définir les mesures sèches (d'autant plus que cela semble une quantité excessive de sel).

La meilleure solution à cela, comme à tout autre problème culinaire, est "Muuummm. "

/off pour taquiner un ami professeur de chimie

Manque deux points essentiels !

1. Utilisez la farine la moins chère et la plus faible que vous puissiez trouver. Si vous utilisez de la farine forte (forte teneur en gluten), les puds ne dépasseront pas beaucoup le bord du plat

2. Malgré les commentaires ici, battez le moins possible le mélange. Moins il y a de gluten libéré, meilleur est le résultat. Si vous comptez utiliser un mixeur, arrêtez immédiatement vous avez la bonne consistance.

Oh, et il n'est pas nécessaire que ce soit de la graisse animale dans la poêle. La graisse végétale fonctionne bien - essayez-la avec de l'huile d'olive extra vierge pour une saveur différente (et plutôt agréable à mon humble avis).

Si vous pouvez vous procurer du Geo Watkins Mushroom Ketchup, ajoutez-en un peu à la place de l'eau pour une vraie profondeur de saveur. Si vous ne pouvez pas, essayez un peu de sauce soja légère (mais n'oubliez pas de réduire la quantité de sel en conséquence).

Recette stupide

Je ne pense pas essayer la recette. Il est faux. Seul un crétin publierait une recette comme ça. Peut-être que vous voulez essayer ma recette de tarte aux pommes.

combiner tous les trucs ensemble. cuisiner.

Si vous aimez la recette de la tarte aux pommes, j'en ai plus comme ça.

Sortez thissen un garçon de cuisine

Mélange de pâte ? Sortez de la route garçon.

'pas d'étain (pas nettoyé) avec de la graisse smokin'

Collez l'étain dans le four au fur et à mesure qu'il ira. Mettez la farine dans le bol, faites un puits au milieu avec une fourchette. Casser les œufs au milieu et aspirer la farine des bords jusqu'à ce que la pâte soit uniforme. Ajouter lentement le lait comme mélange. Mettez un peu de sel.

Quand la graisse fume, retirez le moule et ajoutez la pâte. Retournez-le dans environ 15 à 20 minutes, et gardez la porte fermée !

Assurez-vous que le plateau soit bas, car ces enculés ne se lèvent pas tous !

Ajoutez du bœuf et de la sauce et c'est un régal, mon garçon.

Syndrome de Jamie-Oliver

Sel, poivre, "worcestershire sauce"? Blancs d'oeufs? Putain d'amateurs ! La seule chose qui sauverait vos peaux dans le Yorkshire, c'est le gars qui a recommandé les gelées.

Tire

J'avais la trentaine avant de découvrir que les délicieuses choses que ma mère appelait Popovers étaient en fait connues sous le nom de Yorkshire pudding. Ma seule et unique tentative de les faire tomber totalement à plat (littéralement).

(Flammes pour un four chaud, ma chute probable.)

Une note sur ces recettes "d'un paquet"

La plupart de ces paquets de mélanges "prêts" sont juste de la farine auto-levante trop chère avec des instructions pour la recette écrites dessus. Vous payez 4 fois plus, juste pour qu'ils pèsent la farine pour vous.

Les expatriés devraient faire comme moi et transformer le dîner de Thanksgiving en un vrai rôti anglais, la subversion à son meilleur.

Le mec de RSC qui était sur le programme Today a dit que ce devait être du lait écrémé.

Dit un résident de Denver depuis toujours.

Ajouter un peu plus de farine, un peu moins fluide. Les recettes de gâteaux ajoutent généralement une autre cuillère à soupe de farine à la tasse de farine. Étant donné que la recette donnée est un "jusqu'à ce qu'il semble correct", laissez-le un peu plus épais que vous ne le feriez normalement.

Ou dirigez-vous vers le Pearl Street Mall et trouvez un livre sur la cuisine d'altitude.

Si vous pensez que Boulder est mauvais, essayez de cuisiner à Leadville (altitude > 10 000 pieds !). Les proches disent que les recettes ont besoin de changements importants pour fonctionner correctement.

Les barmans de Leadville ne servent pas plus de 2 bières aux flat-landers (c'est nous, les amis), ce qui évite l'effort de traîner les idiots à la porte.

Et cela

Mesdames et messieurs, c'est pourquoi les scientifiques, lorsqu'ils sont tous scientifiques, ne devraient pas être autorisés à écrire des recettes. Merci beaucoup aux alternatives fournies ci-dessus, je vais en essayer quelques-unes dans les semaines à venir.

Le mien est celui avec les taches de pâte sur le devant.

Crêpes

Je préfère utiliser le mélange de pâte à crêpes. mmm crêpes .. avec cassonade, jus de citron et crème glacée . mmm crêpes mmm .

Mmmmm

Toutes ces discussions sur le yorkshire pudding pour le pud m'ont ramené à mon enfance - quelqu'un d'autre l'a eu avec du sirop d'or ? Deeelicious !!

Haute altitude

Je les ai essayés à Verbier comme cadeau de Noël pour des amis et j'ai fini par servir des biscuits qu'ils étaient aussi plats. Maintenant, l'esprit de ma femme, elle semble bien cuisiner les Yorkshires à Fernie, au Canada, même si c'est à environ 1 km. En fait, elle semble avoir transformé un certain nombre d'amis canadiens en fanatiques de YP - nous avons dû sortir un plat YP pour l'un d'entre eux. Je déménage en mai, donc si je peux trouver des saucisses sans piment ni sirop d'érable, je vais rire.

Là-bas, j'ai vu une recette de Yorkshires dans un magazine culinaire américain, mais ils semblaient vouloir les appeler "Puff Pancakes", je vous demande.

Vendredi 14 novembre 2008 07:51 GMT jake

@Roger Greenwood @Rob @"mesures" chattes

" ne serait pas vu mort dans une cuisine, sauf pour obtenir un autre verre de chardonnay frais"

Chardonnay ? J'en doute, mon garçon. On voit souvent les vrais Yorkshiremen traverser la cuisine, se diriger par la porte arrière vers le local pour un ou trois pots de Bitter. Beaucoup ont également une caisse d'amer dans le buffet le plus proche de leur chaise préférée. (Le beau-père de ma sœur est un Dalesman et j'y ai passé plus de 6 ans).

Le Yorkshire, et en particulier les Dales, sont un endroit où vous devez vivre pendant une longue période pour comprendre. Être un caméléon social aide. lorsque vous vivez dans un endroit étrange, essayez de vous rappeler que les habitants ne font pas nécessairement les choses comme vous l'attendez. L'Irlande est similaire. Les deux endroits me manquent, de temps en temps. Mais je me souviens que nous sommes censés avoir des sommets de 78F/26C avec un ciel dégagé demain après-midi ici à Sonoma, en Californie.

Aucun d'entre vous ne connaît la cuisine, n'est-ce pas ? La recette me convient parfaitement.

Convenez que l'altitude est le problème le plus probable avec les puds.

D'accord sur le frisson à l'idée de puds "packet". l'esprit est ahurissant.

Étrangement, la femme et moi prévoyais de dîner sur RB&YP pour le dîner de samedi.

Le vrai courage

Vous avez tous oublié qu'un bon Yorkshire Pudding ne peut être préparé que par un cuisinier qui peut dire et comprendre « Alors vous, asseyez-vous et tout est prêt en un tournemain, sans avoir besoin de vous en foutre quand il vous annonce ce nez.

Seul un vrai Yorkshire des années 40 comprendra cela. Je devais les faire se tromper parce que ma mère était au travail pendant la guerre.

Le volume, pas le poids

Volumes égaux d'œufs battus, de farine, de lait demi-écrémé + un peu de sel.

Préchauffer le récipient en métal avec de la graisse animale.

180C dans le four ventilé est suffisant.

@ Quiconque suggère la graisse végétale

Tu peux te l'enfoncer dans le cul, ce n'est pas un pudding du Yorkshire. La graisse ANIMALE est la seule solution. Si vous n'aimez pas manger de la viande, préparez votre propre spécialité végétarienne, mais vous ne serez probablement pas aussi enthousiaste à propos des rissoles aux lentilles que ce fil l'a montré pour le Yorkshire pudding.

Pourquoi les végétariens doivent-ils passer tout leur temps à fabriquer des imitations de viande végétales bon marché ? Quorn - "it ressemble à du hachis" , des saucisses végétariennes ? SI VOUS ÊTES VÉGÉTARIEN, POURQUOI ESSAYEZ-VOUS DE LE FAIRE RESSEMBLER À DES PIÈCES D'ANIMAUX. Faites-le ressembler à une carotte ou quelque chose.

Ouf, content d'avoir enlevé ça de ma poitrine.

Le mien est celui avec le steak cru dans la poche

Mélange de pâte?

ps c'est fanny britannique pas 'américain avant que vous ne commenciez tous à cracher des morceaux (de YP éventuellement)

@ Haute altitude

Je ne pourrais pas être plus d'accord. Les Canadiens semblent très réceptifs et apprécient un bon Yorkshire Pud.

Mais ce que je ne ferais pas pour un bon banger pur et simple. Aucun de ce sirop d'érable ou de cette merde de piment dedans. Pourquoi doivent-ils s'amuser avec des trucs ici? J'aimerais aussi une bonne pinte de lait vert (rappelez-vous cela.) Mais c'est illégal en Ontario. et quand j'achète de la crème, je veux qu'il dise Ingrédients : Crème. pas la liste des autres choses qu'il a ici.

Pourquoi aurions-nous besoin d'être là. nous savons que c'est si bon d'avoir été là, alors nous avons décidé de répandre la bonne parole et d'éduquer tous les païens non yorkshires.

Un vrai yorkshireman n'a pas besoin d'avoir son manteau, comme c'est pour les nancy du sud. Et de toute façon, le monde tourne autour d'un yorkshire.

Recette de Yorkshire Puds d'un Yorkshireman

Prenez un verre gradué et utilisez des mesures égales de tout.

Si vous mesurez 200 ml de farine, mesurez 200 ml d'œuf, 200 ml d'eau et 200 ml de lait (le haut bleu est le meilleur).

Peu importe si vous dépassez de quelques ml les œufs.

Ajouter une cuillère à café de vinaigre et une pincée de sel et mélanger le tout. Laisser au réfrigérateur pendant une heure avant la cuisson.

Chauffer le four à gaz 9, mettez une petite quantité de graisse (oie ou saindoux) dans le(s) plateau(x) et attendez que la graisse fume. Sortir la pâte du réfrigérateur 2 min avant la cuisson et ajouter quelques gouttes d'eau froide, mélanger quelques fois. Ajoutez la pâte dans le(s) plateau(x), placez-la dessus, puis baissez le four jusqu'au repère de gaz 7.

J'utilise cette méthode et j'obtiens des puds fantastiques. Le vinaigre fait vraiment la différence - si je l'oublie, ils ne lèvent jamais aussi bien.

Paris ? : Elle a quelques puddings bien formés.

Paris pourrait en « quoteter » certains. En argot américain, un pud est un pénis.

La bonne recette

Il n'y a pas plus une seule recette correcte pour le Yorkshire pudding qu'il n'y a une seule recette correcte pour la pizza, le chili con carne ou d'ailleurs tout autre aliment "paysan".

Différentes parties du Yorkshire ont des traditions différentes pour la fabrication et la consommation du pudding du Yorkshire. Dans notre coin de pays, c'est un pud léger et moelleux de la taille d'une assiette par personne avec de la sauce en entrée. Certains aiment ajouter des oignons dans le moule avant la pâte. De préférence, vous devez ajouter un blanc d'œuf supplémentaire pour chaque œuf dans le mélange de pâte pour rendre l'article fini plus moelleux. Dans d'autres régions, la tradition veut que le pud soit cuit dans un seul grand plateau et que chaque personne en serve une tranche. Parfois, ceux-ci sont levés sur le bord, parfois le pud est à peine levé et est plus lourd. Plutôt une crêpe cuite au four.

L'idée d'une seule recette authentique est franchement risible et montre simplement qu'un groupe de scientifiques geeks ne peut tout simplement pas faire face au monde réel de l'expérience humaine.

La bonne recette est celle qui produit le résultat que vous aimez le plus.

Vendredi 14 novembre 2008 16:04 GMT Gareth Jones

@Simon

Vous vous souvenez que le pudding Yorshire est originaire du Nottinghamshire ? Quel âge as-tu exactement ? Le pud désormais légendaire a des centaines d'années.

Certains voudraient vous faire croire qu'il vient de France (Fanny Craddock pour l'un*). Alors que d'autres vous diront qu'il a été introduit en France par les Normands qui étaient bien sûr d'origine viking, et que les Normands qui sont venus en France via la Grande-Bretagne ont en fait apporté la recette en France depuis la Grande-Bretagne. Ensuite, il y a ceux qui prétendent que la recette est en fait une recette viking, et ainsi de suite.

Personne ne sait vraiment d'où il vient et de nombreuses régions du pays ont essayé de le revendiquer comme le leur, généralement au motif que "ma grande, grande grand-mère avait l'habitude de les fabriquer et elle vient de Cardiff" ou d'une autre preuve solide d'origine. Il en va de même pour les goûts du Cornish Pasty. La raison pour laquelle ils sont appelés puddings du Yorkshire est probablement due à la tradition du Yorkshire du gros pud en entrée. Même en tant que Tyke, je ne crois pas que le pud soit originaire d'ici.

Et bien sûr, découvrir le premier enregistrement connu de la recette ne prouverait rien. Qui veut dire que l'écrivain n'a pas simplement copié une recette déjà traditionnelle.

Et il existe de nombreuses variantes de la recette, la qualité de la montée du pudding dépend de la combinaison du four et de la recette. J'ai constaté que le passage d'un four à gaz à un four électrique à ventilateur m'a obligé à modifier ma recette pour le meilleur produit. Et puis il y a la question de la taille du pudding. Les puddings plus gros doivent être cuits à une température plus basse ou le bord du pud brûlera avant qu'il ne soit complètement cuit. Le pud parfait vient avec l'expérience.

On m'a donné ce qui suit comme point de départ il y a des années. Un ou plusieurs œufs selon la quantité de pâte désirée. Le même volume de fleur simple et faible que l'œuf. Le même volume de liquide que l'œuf. Sel au goût.

Le liquide est une question de goût, certains aiment le lait, certains trouvent que l'eau est meilleure et certains préfèrent un mélange. Vous ne voudriez certainement pas utiliser du lait frais sans eau, mais les produits aqueux qu'ils vendent dans les supermarchés de nos jours seraient acceptables en eux-mêmes.

Le fait même que les proportions varient tellement d'une recette à l'autre semblerait démontrer que les proportions ne sont pas critiques de toute façon.

NE PAS refroidir la pâte au réfrigérateur. N'utilisez PAS de mélangeur pour le mélanger, faites-le lentement. Et surtout N'ouvrez PAS la porte du four tant que les puds ne sont pas cuits.

Paris c'est un peu du pudding n'est-ce pas ?

* Je ne peux pas entendre ce nom sans réfléchir - "Maintenant, tous vos beignets seront comme ceux de Fanny"


Un livre de cuisine très Yorkshire

Je ne sais pas grand-chose sur Mme Moore. Je sais qu'elle a grandi dans le West Riding of Yorkshire. Je sais que sa mère était une femme de la campagne (et une cuisinière qualifiée), son père un soldat (qui a perdu une jambe pendant la Grande Guerre). Et je sais qu'à un moment donné à la fin des années 1970, elle a mis un stylo sur du papier et a écrit un livre de cuisine.

Mary Hanson Moore est l'auteur d'un volume mince mais extraordinaire intitulé Un livre de cuisine du Yorkshire, publié par David & Charles en 1980. Comme beaucoup de livres que j'aime mettre en évidence sur ce blog, cela ne ressemble pas à grand-chose. Cela ressemble au genre de vieux volume défraîchi qui hante la section cuisine de votre bibliothèque locale (en fait, c'est le cas - le mien est une copie d'occasion flagellée avec l'aimable autorisation du surplus des bibliothèques publiques de la ville de Westminster).

Ce n'est pas un long livre, à peine plus de 120 pages. Mais cela renverse toutes les idées préconçues que vous pourriez avoir sur la nourriture anglaise provinciale.

C'est une sorte de mémoire avec des recettes, magnifiquement écrit avec une voix incontestablement Yorkshire. The eight chapters are broadly based around type of dish, but headings like "Puddings, Possets and Flummery", "Brown Trout and Yorkshire Rabbits" or "Feast Days And Squirrel Days" tell you this is more than just a manual. Hanson Moore focuses on the food of her childhood, especially her mothers cooking, skillfully tales and reminisces around the edges of recipes. The overall effect is like sitting with her round a crackling fire as she pours out her wisdom, Gandalf-like, onto the page.

But its more than that. What this book does is single-handedly make the case for a proud, regional English food that can take on the best of France.


‘A Genuine Yorkshire Pork Pie’

It would be no porkie to state, loud and proud, that Yorkshire is the pork pie capital of Britain, if not the universe. I’m told that there’s a place called Melton Mowbray that reckon they can make ’em too. But if you ask the Pork Pie Appreciation Society (based in Yorkshire) where les best pork pies come from – based on the results of their annual and nationwide competition – they will say ‘Yorkshire!’ And particularly from around Huddersfield and Wakefield areas that seem to nurture winning pie makers. So, we do like our pork pies, and here’s an old recipe with its origins in the Huddersfield area.

Ingrédients

  • 2 oz (50g) lard
  • 2 oz (50g) butter
  • 12 oz (340g) plain flour
  • 1 oeuf
  • 2 lb (32 oz/900g) pork (shoulder and/or belly)
  • Fresh sage
  • Sel et poivre
  • Stock (see below)
  1. Mince the pork and add a quarter teaspoon of chopped sage and seasoning
  2. To make the pastry melt the lard and butter in 5 fl oz (quarter pint) of hot water, and bring it to the boil.
  3. Remove from the heat and pour the liquid into the sifted flour.
  4. Mix it quickly, and beat in the egg. It’s best to work in a warm kitchen to keep the pastry warm
  5. Again, working quickly, line a well-greased 8″ (20 cm) firm based cake tin with the warm pastry. Keep enough pastry back to make the lid. (Lining the cake tin evenly and generously with grease-proof paper will make the pie easier to lift out of the tin after cooking when cold)
  6. Fill the pie with the pork and cover with the pastry lid, sealing and crimping it well. Make a small hole in the centre of the pie – using the stem of a small funnel that you will use later will ensure the right size of hole. You can add, if you wish, small rosettes of surplus pastry around the hole to disguise it. You can glaze the pastry top with a beaten egg if you like, although this will result in an uneven colour to the pie as a whole when it’s removed from the tin.
  7. Bake the pie for two hours in a moderate oven (around gas mark 4/350 F/180 C)
  8. In the meantime, make the stock by boiling up two pig’s trotters with a spoonful of mixed herbs in around a litre of water. Simmer the stock for about an hour or longer until it reduces to around half a pint. Allow it to cool a little.
  9. Using a small funnel, slowly and carefully pour the warm stock into the cooked pie through the hole made in the top you made previously
  10. Allow the pie to grow cold before turning it out of the tin.

La source: adapted from Catherine Rothwell. Traditional Yorkshire Recipes (1997) Aurora Publications


Does anyone have a good vegetarian Yorkshire pudding recipe?

Yorkshire Pudding is usually made with pan drippings. I've seen some recipes that substitute vegetable or sunflower oil, but this doesn't add any umami or flavor to the batter. Aucune suggestion?

Honestly we've always used vegetable oil and my parents who are devoted meat-eaters have always said they don't detect any significant difference. We always serve them with gravy though, so any delicate flavour the oil might impart would probably disappear anyway!

If you wanted to experiment a little, you could always try adding some maggi liquid seasoning to the batter to give it that beefy flavour (it's one of my favourite things on Earth - I use it to make my gravy, or in any recipe where reduced beef consomme/stock is required like Chicken Sandeman).


A Great Day for Aunt Bessie

Y ou might not have known that 3 February this year was Yorkshire Pudding Day though, since it was a Sunday, there’s a strong chance that you may have participated in an unconscious celebration. Simultaneously crunchy and absorbent, Yorkshire Pudding is an essential part of the Sunday roast. Chances are that the crisp, brown castle on your plate came from the Hull factory of Auntie Bessie. According to a press release trumpeting the great day, Auntie Bessie produces over 639 million Yorkshire puddings each year. The release does not reveal if each pud has been churned by Bessie herself but if so the chef de cuisine must have developed whopping muscles after stirring half a million eggs and 40 tonnes of flour into submission every day.
Hailing from the terroir (West Yorkshire, I’m a lifelong devotee of the Yorkshire pud. In general, I’d say that Auntie Bessie’s version is OK. I eat them myself, having failed to inherit my mother’s miraculous skill. The company (I doubt if it’s really an individual) asserts that its ‘classic recipe uses just 5 ingredients – flour, egg, milk, salt and oil – so are as close to homemade as you can get’. This may be true as far as the constituent elements are concerned (though my mother used dripping rather than oil). My cavil with Auntie Bessie concerns shape rather than taste.
The little Auntie Bessie pudding that has cornered 65 per cent of the UK market is usually consumed with beef and veg on a cluttered plate. But this is not how you should eat Yorkshire pud. We dyed-in-the-wool Yorkies insist that it should be consumed alone with gravy as a starter. This requires a sizeable pud. Peter Brears gets it right in his authoritative study Traditional Food in Yorkshire (Prospect Books).
‘Just as the Cornish pasty is instantly recognised by its shape, so is the Yorkshire pudding. For over 200 years it was baked in a large rectangular dripping tray, the batter rising to a high crisp rim, with a shallower, deeply rippled centre.’ Though he concedes that individual puds cooked in specially-made tins gained sway in the 20th century, Brears insists, ‘the true Yorkshire pudding is always made in a rectangular tray and cut into squares just before it reaches the plate.’ This is exactly the pudding that my mother used to make. (The really important thing is that it should be cooked in very hot fat. preferably dripping from the roast. Don’t forget the half-hour standing time.)
In my view, a good Yorkshire pudding generously accompanied by beef gravy is one of the world’s greatest gastronomic marriages. The commonly held belief that diners were encouraged to have seconds and even thirds of Yorkshire pudding in order to eke out the subsequent beef strikes me as nonsense. Yorkshiremen (and some women) came back for more because it is utterly delicious. Since my father and I were both insatiable, dashing back from the pub at the stroke of one because Yorkshire pudding ‘doesn’t keep’, our consumption got increasingly out of hand. At the peak of our addiction, I once counted the number of puddings my mother made to satisfy demand: 23.
Lacking my mother’s superlative rendition, I now settle for Auntie Bessie’s (they do a ‘Giant Yorkshire’ but, being intended for stuffing, it’s flat in the centre). I still have it before the main meal. A little Yorkshire pudding fighting for its corner alongside the beef is a hopeless idea. Even if it starts with a bit of crunch, it rapidly turns cold and flaccid. And there is never enough gravy to give it a satisfactory dunking.
Some like Yorkshire pudding as a dessert. Possible additions include brown sugar and butter, blackberry vinegar, raspberry jam and golden syrup. But not for me. There’s only one place for Yorkshire pudding and that’s at the start. And only one acceptable accompaniment. But you know what that is.

Pudding du Yorkshire

2 oeufs
100g de farine
35g dripping
300ml milk and water
Pincée de sel

Pre-heat the oven to 230C. Mix the flour and salt in a basin, and make a hole in the centre. Break in the eggs and gradually add the milk and water, beating the mixture continually to obtain a smooth batter and set aside for half an hour. Put the dripping (hot from the roast if possible) into a dripping pan and pre-heat in the oven until smoking hot. Pour in the batter, and bake for 25-30 minutes, until crisp and brown, the cut into squares and serve immediately.

Yorkshire Pudding recipe from Traditional Food in Yorkshire by Peter Brears


The Growler – Recipe

Ingredients for the pork jelly – Inspired by The Hairy Bikers Food Tour of BRITAIN

900g pork bones
2 pig’s trotters (split down the centre – ask your butcher to do this for you!)
2 grosses carottes, hachées
1 oignon, pelé et haché
2 stalks of celery, chopped
1 bouquet garni (bay, thyme and parsley wrapped in a leek skin and tied together with string)
1/2 tbsp black peppercorns

Ingredients for the pie filling

400g shoulder of pork, finely chopped
130g pork belly, skin removed and minced
160g smoked bacon, finely chopped
1/2 cuillère à café de piment de la Jamaïque moulu
1/2 tsp freshly grated nutmeg
1/4 tsp garlic salt
50g Cote Hill Blue Cheese (or any blue cheese)
1 Bramley apple, peeled and diced
Sel et poivre noir fraîchement moulu, au goût

Ingredients for the pastry – Inspired By Nigel Slater recipe for Pork Pie on the Guardian website

200g lard
220g water
575g flour
1 egg, beaten

Méthode

  1. Place all of the pork jelly ingredients into a large pan and pour in enough water to just cover. Bring slowly to a boil, then reduce the heat to a simmer. Cook for three hours over low heat, skimming off any scum that rises to the surface, then strain the stock through a fine sieve and discard the solids.
  2. Pour the sieved stock into a clean pan and simmer over medium heat until the liquid has reduced to approximately 500ml/1 pint.
  3. For the pie filling, place all of the pie filling ingredients into a large bowl and mix well with your hands. Assaisonner avec du sel et du poivre noir fraîchement moulu.
  4. Put the lard and water into a small saucepan and bring to a boil. Sift the flour with a good pinch of salt into a large bowl. Pour the hot lard and water into the flour, mix with a wooden spoon, then leave until cool enough to handle. The pastry must be warm when you start to work it.
  5. Lightly grease and flour a jam jar mould.
  6. Pull off a quarter of the pastry – this will be used for your lids.
  7. Divide the remaining pastry into six equal balls
  8. Place the jam jar far into the middle of the pastry ball, push down and draw the edges of the pastry up around the sides of the jar to create the pie casing. Carefully remove the jar from the pastry once your pie casing is formed.
  9. Roll the pork pie filling into a ball and carefully place into the bottom of the pastry case.
  10. Roll out the remaining piece of pastry into a circle large enough to cover the pastry case as a lid.
  11. Brush the top inner parts of the pastry casing with some of the beaten egg and place the pastry circle on top. Pinch the edges of the pastry to seal the pie. Brush the top of the pie with the rest of the beaten egg, then bake in the oven for 45 minutes to one hour, or until the pie is golden-brown all over.
  12. Remove the pie from the oven and set aside to cool.
  13. Cut two small holes in the top of the pork pie and pour in the pork jelly mixture (you may need to heat it through gently to loosen the mixture for pouring). Chill in the fridge until the jelly is set.
  14. Servir

Voila, lovely Growlers or Pork Pies, or whatever you’d like to call them. These tasty little things pack a big punch of flavour. Happy mixing, happy baking, and most of all, happy eating!


How to make perfect crackling

It must be Pork Week on Yorkshire Food. On Sunday I had the most fabulous roast pork, the meat all scented with fennel and garlic and masses of fluffy, crisp crackling. And I made it all by myself!

Scotts have to take some of the credit, since the feast started off as 1kg of their boned and rolled pork loin (٥.50ish). It's not true that you need a big joint to make decent crackling, by the way. Though if you love crackling as much as I do you might need a big one to make enough. I take it for granted you will buy decent pork with fat under the skin.

The rules are not complicated. You don't need to get it out of the fridge yesterday and pour boiling water on it. Honestly, it's this easy.

1. The skin has to be properly scored.

If the butcher hasn't done it already, use a sharp knife or Stanley knife to cut incisions through the rind into the fat. You can be rough and ready because you won't see the scoring when it's cooked. About 5mm-1cm apart is right. Simon Hopkinson explains: 'As the fat melts and starts to bubble under the scored rind, it pushes up between the strips, frazzling them.'

If you leave it festering in its plastic bag until just before you need it, it will be soggy and end up like leather. Fridges are dry environments, so you could leave it in there, unwrapped, on a plate. Maybe take it out of the plastic bag an hour or so early and blot it hard with kitchen roll.

3. The oven needs to be hot.

I had mine at 240c for the 20 minute sizzle then turned it down to a positively tepid 220 for another 50 minutes. You don't need to worry about the meat drying out - there's too much fat around for that.

It worked fantastically - 100% of the skin crackled. When I carved, it came off the meat like a big moist, airy, crackling tunnel. I had salted it slightly, which helped with the flavour, and rubbed the ends of the meat with a mixture of crushed garlic and fennel seeds. Because it is Yorkshire in spring, I served it with rhubarb, which turns out to beat apple sauce hands down - it is just so much pinker and fruitier.


Those Places Thursday

August 1st was Yorkshire Day. I discovered this holiday from Days of the Year that afternoon. I originally wanted to do a post about it that day, but that wasn't enough time to do a little research on Yorkshire.

In 1974 the Yorkshire Ridings Society discussed the idea of Yorkshire Day and decided on the day August 1 because it was also the anniversary of the Battle of Minden.

Each year members of the society read a declaration of the integrity of Yorkshire at the four of Bars of York (city gates) namely Bootham Bar, Walmgate Bar, Monk Bar, and Mickelgate Bar. The declaration reads as follows:

There are a few notable Yorkshire folk that you are probably familiar with, but my favorite is Patrick Stewart who was also the subject of one of last year's episodes of Who Do You Think You Are? au Royaume-Uni. I watched the episode this morning and found it very moving. You should check it out.


Have you ever wondered about Yorkshire Pudding? I thought it was a yummy desert I could dig into with a spoon. It's not. I would call it biscuits and gravy. Well, like anyone else with Yorkshire ancestry I have got to try it at least once.

Watch this chef in action.

  • Thomas Taylor (1748-1837) & Mary Lee (1751-1830) married in Harthill, Yorkshire. I am just now learning some new information on this couple. I sense a post coming on.
  • William Goforth & Anne Skipwith, immigrant Quaker ancestors from Hull. Anne was the daughter of Willoughby Skipwith and Honora Saunders. Honora Skipwith died 1679 York Castle as a prisoner for being a Quaker.

Let's see if I can find a good Yorkshire Pudding recipe and eat as some of my ancestors. :-)


"It's really hard to mess up a Yorkshire Pudding" December 28, 2015 1:33 PM Subscribe

one time I was baking three other things and accidentally put in some baking soda and malt vinegar into the pudding mix.

it also almost, but not quite, like sodabread.
posted by The Whelk at 2:11 PM on December 28, 2015

I was in college before I realised Yorkshire pudding batter and pancake batter are the same.

So you know how people add apples or berries to pancake batter? Try adding caramelized onions (and a little ground nutmeg) to Yorkshire pudding batter. (This is for people who prefer pudding to popovers, of course.)
posted by maudlin at 2:13 PM on December 28, 2015 [5 favorites]

As a hardcore foodie I approve of this post. Foodie, foodie, foodie. Foo, die. I pity the foo that won't die

Just being a dork because someone was extolling their hatred of the word on facebook and I never use it but it feels sooo dirty
posted by aydeejones at 2:21 PM on December 28, 2015 [1 favorite]

J. Kenji López-Alt is my spirit animal.

I've followed his foray into Sous-Vide cooking, and have converted several of my old school grill/Weber/smoker friends and family to the art that is SV + a really hot cast iron pan.

I've expounded on this before, but food science is freaking awesome. I can cook brilliant steaks when I'm at work.

When do we get those awesome extinct bananas my great aunt raved about?
posted by Sphinx at 2:27 PM on December 28, 2015

My mother is a Yorkshirewoman, and was taught to cook Yorkshire puddings by her mother (and so on down the line, of course). We had Yorkshire puddings every Sunday, (unless we had ham, and hence no gravy).

Which is all to say I may know nothing about cuisson Yorkshire puddings, but from experience I can say that height is no measure of quality when it comes to manger eux. Texture is everything.
posted by YAMWAK at 2:33 PM on December 28, 2015 [9 favorites]

Hé bien oui. But I'm not going to try all the different variants discussed in the OP - for me it is an article of faith that the best Yorkshire puddings are the ones my mother makes, and all others are inferior.

I have yet to find any serious challenge to this belief.
posted by YAMWAK at 2:43 PM on December 28, 2015 [3 favorites]

You can get loft AND a bed of pudding. Vraiment.

That's a French white crock with a 5" diameter, so that's about 4" of crusty crown, another inch or so below the rim that is mostly hollow, and two inches of golden pudding with a nice crusty base. (This is a hybrid of my Dad's and Joy of Cooking's recipe: Pre-heat the crock with a teaspoon of beef fat at 450 F until it reaches temperature. Mix 1/2 cup flour, 1/2 cup milk, a bit of salt, and one egg by hand with a fork, then pour into hot dish. Bake at 450 for 15 minutes, then reduce to 350 and bake for another 20 minutes. It doesn't stay puffy for long, but if you want perma-puffy, bake a popover.)
posted by maudlin at 2:52 PM on December 28, 2015 [8 favorites]

About a third to half-way full usually works.

I've noticed, incidentally, that Yorkshire puds have been getting steadily larger in the last few years. Those little cup-sized ones used to be the standard, but now you're much more likely to be served some gargantuan puffed-up monster. The same seems to be true of naan breads, now frequently too large to be served on crockery and requiring deployment via table-side hanging apparatus.
posted by sobarel at 3:12 PM on December 28, 2015 [2 favorites]

Yorkshire Puddings are my food tequila. "Never again".

Given a family history full of Yorkshiremen and an inordinate fondness for Sunday roast, it should be one of my favorite things.

But a chance encounter * with a bad pudding when I was younger, because either it was undercooked or because I was feeling ill, causes me to become queasy at the very smell and has made Sunday roast a bit of a gamble.

* And the vomiting that followed.
posted by madajb at 3:24 PM on December 28, 2015

You have to appreciate a good, bloody minded investigation of every purported variable in a recipe. Felicity Cloake's column is roughly 50% of the reason I support the Guardian. The Yorkshire is one of many fabled peaks in cooking that I suspect most people climb a dozen times and then develop Sure Fire Iron Clad Rules™ that, while they do truly guarantee success for them, aren't the only route up the mountain. The article touches on it in noting that the preheating rule genuinely is important if you have a massy tray, but is otherwise inconsequential.

It also brings up the important axis of what you're actually aiming for. There are brittle, mug-like Yorkshires that hold creaking reservoirs of gravy, and there are crisp skinned Yorkshire hugs that ensconce breaching sausage whales. I think it's possible to get a magic-cake-like triple personality out of the batter — choux cloud, cake body and bread and butter fundament.
posted by lucidium at 3:52 PM on December 28, 2015 [11 favorites]

crisp skinned Yorkshire hugs that ensconce breaching sausage whales

those are not yorkshire puddings they're toad in the holes.

edit: my god. no-one is this thread has mentioned mushy peas. bloody southerners.
posted by andrewcooke at 4:20 PM on December 28, 2015 [3 favorites]

Last time I tried to make Yorkshire Puddings I did mess it up.

So, this will be useful.
Very useful.
posted by Mezentian at 5:45 PM on December 28, 2015

As a child in one of many flyover American suburbs, I somehow became an Anglophile. In the 60's, when I was 12 or so, I had a subscription to Coup de poing. (As you can imagine, I got most of the jokes in Fou magazine, but I missed quite a bit of the humor in Punch.) (Monty Python scratched that itch for me, years later.)

On our birthdays, we could have anything we wanted for dinner. I asked for roast beef, Yorkshire pudding, and, I'm afraid, at least once or twice, Baked Alaska.

I have no idea what is so special about Yorkshire pudding, and have no reason at all to post about this subject, having read little of the article(s) or posts. The number of iterations of cooked white flour have gotten old for me after a half-century or so of eating. Sorry to rain on your pudding.
posted by kozad at 7:29 PM on December 28, 2015

Excellent post -- thanks! But I'm confused, since I thought Yorkshire pudding was popovers made with beef drippings.

Yorkshire pudding batter and pancake batter are the same.

Certainly not true in my world, where the best pancakes are sourdough.
posted by Rash at 8:29 PM on December 28, 2015

I think the difference is that UK pancakes are more akin to what are called crepes in the US
posted by anadem at 9:20 PM on December 28, 2015 [1 favorite]

I do appreciate the science of this (and the preheating being important with cast iron cookware explains a lot), but there is a basic thing I have to quibble with: as a born and bred Yorkshirewoman - a Yorkshire pudding is made with one egg (I think my grandmother would stretch to two if she was feeding more than six). It's there to spin out expensive meat and veg further, which I suspect is also the reason it's made with half water and half milk. Every recipe I see for it puts loads of eggs into it, which may be tastier (personally my mum and grandmother's one-egg Yorkshire puddings are/were better than these multi-egg ones) but to my mind is not right.

I unfortunately have no recipe for Yorkshire pudding to share, as I was shown how to make it by eye and have never ever measured anything out for it.
posted by Vortisaur at 1:53 AM on December 29, 2015 [3 favorites]

I think the difference is that UK pancakes are more akin to what are called crepes in the US

Quite. To say nothing of what you people call flapjacks.

It's all just vests and tank tops, isn't it?
posted by Sys Rq at 1:25 PM on December 29, 2015

I quite enjoyed the breakdown of the precise properties and techniques - our family values the tall, hollow and at least partly crisp puddings that are excellent when torn in half and the respective halves stuffed with chicken, gravy and mashed potatoes, and Kenji's article has given me a lot of excellent advice for getting precisely that on a regular basis.

And, of course, if we're in the mood for a crisp crust over a layer of hot stodge, we can use the information in the opposite direction (no resting the batter, no water to thin the mix, and so on) to produce the desired results.
posted by Blue_thing at 2:22 PM on December 29, 2015 [1 favorite]

So on xmas eve we went to the local supermarket for stew meat, intending to crockpot it because the next day we were painting the dining room and would be too busy to cook. But there was no stewmeat instead there were two-rib standing roasts of beef for cheap. What the hey, we thought, though we'd never cooked one, and between the first and second coats the next afternoon I put it in the oven.

Williams-Sonoma's "Christmas" book said two hours but you know how sometimes the thing in the oven lets you know? "Take me out! I'm ready!"? And it was. I wasn't. Quick, I said to the fella, make that batter thing, while I make some creamed horseradish sauce. He did and twenty minutes later we had this big curved gorgeous golden THING to eat with the beef and we were so happy I don't think a recognizable word was said through the whole meal. It was all oooh and mmmmmhmhmhmhmhmh and Uh-huh! So thanks Kenji, I enjoy your overthinking on almost all things but this needs none!
posted by goofyfoot at 8:15 PM on December 29, 2015 [1 favorite]

« Older Best Rap, 2015 | Finished? We're just beginning. Newer »



Commentaires:

  1. Norwell

    Je veux dire que vous n'avez pas raison.

  2. Zulkisar

    À mon avis, il a tort. Je suis sûr.Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  3. Britton

    Si j'étais une fille, je donnerais l'auteur pour un tel post.

  4. Daijas

    Je m'excuse, mais, à mon avis, vous n'avez pas raison. je suis assuré. Je peux défendre la position. Écrivez-moi en MP, on en parlera.

  5. Octavian

    À mon avis, c'est évident. Je vous recommande de rechercher google.com



Écrire un message