Nouvelles recettes

Le whisky single malt écossais le plus ancien d'Islay sera mis aux enchères cet automne

Le whisky single malt écossais le plus ancien d'Islay sera mis aux enchères cet automne

Bowmore mettra aux enchères 2 bouteilles du whisky de 54 ans (pour un joli penny); seulement 12 bouteilles existent

Le whisky single malt Bowmore 1957; seulement 12 bouteilles existent.

Envie d'ajouter du single malt de 54 ans à votre cave à alcools ? Mieux vaut être prêt à payer le prix fort. Bowmore a décidé de vendre aux enchères deux de ses 12 bouteilles de Bowmore Single Malt Scotch Whisky 1957 – le plus ancien single malt jamais sorti de la célèbre île écossaise d'Islay, productrice de whisky.

Qu'est-ce qui rend ce Bowmore si rare ? Le produit fini a passé 43 ans dans un fût de sherry de second remplissage, puis les 11 années suivantes dans un fût de bourbon de second remplissage, rapporte The Spirits Business. De plus, chaque bouteille a été fabriquée à la main par les artistes verriers Brodie Nairn et Nichola Burns, et est censée rappeler aux buveurs les "vagues de la mer" qui s'écrasent contre le mur face à la mer de la voûte n°1. Bowmore a décrit l'arôme du single malt de 1957 comme ayant des notes de myrtilles, de figues et d'amandes; et le goût suggérant des myrtilles, du cassis, des figues, du sel de mer et de l'eucalyptus.

Tout cela a un prix assez élevé : lors des deux ventes aux enchères à venir dans les maisons de vente aux enchères Bonhams à Édimbourg et à New York, le prix de départ est de 100 000 £ (ou 160 000 $). Pour les huit bouteilles restantes (deux seront conservées en réserve), qui sortiront dans le futur, les prix seront à peu près les mêmes. Pourtant, le mélangeur en chef pense que cela vaut le prix, qualifiant le single malt de "rien de moins que de la brillance dans un verre".

Chargement...


Bunnahabhain

Accessible par une petite route à voie unique, nichée entre les collines et la baie de Bunnahabhain, vous y trouverez notre distillerie. Depuis 1881, nous exploitons les ingrédients naturels fournis par notre environnement paisible. Soutenu par la passion et le dévouement de notre peuple, Bunnahabhain a réuni l'homme et la nature en parfaite harmonie.

Tenez-vous debout un instant et vos sens se rempliront d'odeur de sel dans le vent, entendez notre moulin Porteus moudre l'orge, regardez la lumière scintillante jouer à travers le Sound of Islay, ressentez l'histoire dans l'entrepôt numéro 9 - goûtez Bunnahabhain.


Pendant 20 ans, William Grant a nourri le rêve de fabriquer le « meilleur dram de la vallée ».
Avec l'aide de sa famille, il a finalement réalisé cette vision.

Pendant 20 ans, William Grant a nourri le rêve de fabriquer le « meilleur dram de la vallée ». Avec l'aide de sa famille, il a finalement réalisé cette vision.

À l'été 1886, avec ses sept fils et ses deux filles à ses côtés, William entreprend de réaliser l'ambition de sa vie. Ensemble, ils ont commencé à construire sa distillerie à la main, pierre par pierre. Après une seule année de travail, il était prêt et William l'a nommé Glenfiddich, gaélique pour Valley of the Deer.

La passion, la détermination et l'esprit pionnier de William continuent de nous guider aujourd'hui. Glenfiddich est l'une des rares distilleries de single malt à rester entièrement familiale et est désormais le whisky écossais Single Malt* le plus primé au monde, un reflet fidèle de la nature innovante de notre fondateur, transmise de génération en génération.


Les termes de l'accord

L'offre d'investissement dans le Fonds, telle que décrite dans cette section en anglais, est uniquement destinée aux investisseurs professionnels au Royaume-Uni, en République d'Irlande, à Chypre et au Luxembourg. Le Fonds est uniquement autorisé à commercialiser l'offre d'investissement auprès d'investisseurs professionnels de ces pays (au-delà de la commercialisation auprès d'investisseurs professionnels et non professionnels en Suède). Aucune autre autorisation de commercialisation de l'offre d'investissement n'existe, toutes les informations de ce site sont donc destinées uniquement aux ressortissants de ces marchés et à leurs représentants.
Les ressortissants étrangers des pays susmentionnés vivant à l'étranger peuvent informer leurs conseillers financiers, banquiers privés, etc., d'agir en leur nom en tant qu'intermédiaires. Étant donné que le Fonds ne peut accepter les demandes que par le biais d'intermédiaires, il est essentiel que toutes les informations soient exactes et correctes pour permettre aux investisseurs de devenir clients. L'investisseur potentiel individuel et/ou son représentant est entièrement responsable de s'assurer que son investissement dans le Fonds est autorisé par la législation nationale.

Les informations sur ce site Web ne sont accessibles que par le biais de la recherche proactive individuelle et volontaire d'informations générales sur le Fonds.

Pour les investisseurs non professionnels, les informations sur le Fonds sont fournies à titre informatif uniquement. Les informations sur le Fonds ne doivent pas être considérées comme une offre ou une sollicitation concernant l'achat de titres liés au Fonds.

L'offre décrite sur le site Web ne s'adresse pas, directement ou indirectement, aux résidents des États-Unis d'Amérique, du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, de Hong Kong, de Singapour, de la Suisse ou de l'Afrique du Sud. L'offre ne s'adresse pas aux personnes dont la participation nécessite un prospectus, un enregistrement ou d'autres mesures. Le formulaire de demande ou autre pour les documents liés à l'émission de droits ne peut être distribué dans aucun pays où une telle distribution ou émission de droits nécessite une action en vertu de la phrase précédente ou est en conflit avec la réglementation de ce pays. Les formulaires de candidature soumis depuis ce pays peuvent être ignorés. Aucune demande directe d'investisseurs ne sera acceptée, sauf par l'intermédiaire d'une banque correspondante de l'UE.

Je comprends également que les informations fournies dans la section anglaise pour sont à titre informatif seulement. Le prospectus légal complet et tous les autres documents sont uniquement fournis en suédois. Un résumé juridique du prospectus est toutefois traduit et est conforme au prospectus du fonds approuvé par la réglementation.


Voici une liste des whiskies écossais les plus chers au monde

L'expert en whisky Charles MacLean avec le whisky le plus rare et le plus précieux au monde - une bouteille de . [+] Le Macallan Valerio Adami 60 ans 1926 avec une estimation de 700 000 à 900 000 £. Avant la prochaine vente de whisky de Bonhams dans leur maison de vente aux enchères d'Édimbourg, qui devrait présenter le whisky le plus rare et le plus précieux au monde - une bouteille de The Macallan Valerio Adami 60 ans 1926 avec une estimation de 700 000 à 900 000 £. (Photo par Andrew Milligan/PA Images via Getty Images)

PA Images via Getty Images

En octobre dernier, une seule bouteille de scotch a battu le record du vin ou du spiritueux le plus cher jamais vendu aux enchères. Le Macallan Fine et Rare 60 ans a rapporté 1,9 million de dollars US. Pourquoi tant ? Eh bien, le malt millésimé 1926 a été tiré d'un fût légendaire, prisé des collectionneurs pour ses caractéristiques quasi mystiques. Un an plus tôt, le liquide mûri dans ce même chêne s'est vendu pour 1,2 million de dollars dans une maison de vente aux enchères de Londres. Depuis 2018, pas moins de six exemplaires de cet esprit de 1926 ont franchi le cap du million de dollars.

Au total, seulement 40 bouteilles ont été produites à partir du célèbre fût connu simplement sous le nom de « numéro 263. » La prochaine fois que vous passerez sous le marteau, attendez-vous à ce qu’il obtienne une nouvelle note élevée. Cela devait se produire en avril, dans le cadre d'une vaste collection de prix considérés comme le « Collection parfaite ». Avant qu'il ne puisse fermer, cependant, le vendeur en ligne Commissaire-priseur de whisky a été la malheureuse victime d'une cyberattaque ciblée.

On ne sait pas quand—ou si- ils remettront les bouteilles en vente. Mais une chose reste claire : même au milieu d'une incertitude économique sans précédent, les gens sont toujours prêts à débourser de grandes fortunes pour le single malt. Jetons un coup d'œil à d'autres exemples historiques, certains coûtant autant qu'une voiture de sport italienne de luxe.


Le Bonnet de Nuit : 8 janvier

Nous avons quelques semaines de nouvelles à rattraper pour le premier Nightcap de 2021, donc cette semaine est pleine à craquer d'événements arrosés! Eh bien, nous sommes…

Nous avons quelques semaines de nouvelles à rattraper pour le premier Nightcap de 2021, donc cette semaine est pleine à craquer d'événements arrosés!

Eh bien, nous sommes dans une semaine en 2021 et ce n'était pas exactement le revirement que nous aurions pu espérer. Mais, alors que vous pourriez être enclin à annuler votre abonnement pour la nouvelle année après un essai gratuit de 7 jours assez décevant, nous sommes optimistes ici à MoM Towers. Pourquoi? Eh bien, s'il y a une chose que The Nightcap démontre, c'est que chaque semaine est remplie de quelque chose qui vous fera rire ou vous excitera et 2020 a prouvé que rien ne peut arrêter l'afflux d'histoires alcoolisées brillantes et dingues. Donc, en supposant que les extraterrestres n'envahissent pas ou qu'un gros astéroïde n'atterrisse pas dans le Speyside, nous pensons qu'il y a lieu d'être optimiste. Et si vous n'y croyez pas, attendez de lire Et enfin… de cette semaine

Sur le blog du MoM, nous avons terminé la dernière de cette misérable année en reconnaissant certains des meilleurs aspects de celle-ci, y compris nos articles préférés les plus lus et personnels, avant de jeter un œil sur 2021 et de prédire ce que cela pourrait apporter. La nouvelle année sur le blog, quant à elle, a débuté avec notre vente aux enchères en cours pour l'incroyable Red Collection de The Macallan, qui permettra de récolter des fonds pour Hospitality Action et de délicieuses nouveautés, dont une eau-de-vie de pomme vieillie dans des fûts de whisky japonais et du bourbon qui est fait de quatre grains. Il y a également eu beaucoup de couverture de cocktails d'Annie, qui a fait du Vieux Carré sous-estimé et la vraie star de Netflix Le Gambit de la Reine , The Gibson , a défendu l'humble pilon et a élaboré 10 recettes de cocktails classiques, présentées à la fois avec des ingrédients alcoolisés et une alternative sans alcool, et Henry a dressé une liste de vins rouges magnifiquement abordables . Ailleurs, nous avons trouvé le temps d'appliquer la règle sur la gamme de base de Tomatin, de regarder à l'intérieur de la distillerie English Spirit, de découvrir comment l'hydromel irlandais fait sa marque au 21e siècle et pourquoi vous devriez tout savoir sur le gin Maidstone.

Les États-Unis autoriseront enfin les bouteilles de 700 ml, hourra !

Les États-Unis autorisent pour la première fois les bouteilles de 700 ml

Vous serez heureux d'apprendre que 2020 s'est terminé avec une rare bonne nouvelle pour l'industrie des boissons, car il a été annoncé que la loi concernant les contenants de vin et de spiritueux distillés aux États-Unis a été modifiée pour permettre l'importation de bouteilles européennes de 700 ml. Le Bureau des impôts et du commerce du Département du Trésor, qui réglemente les boissons alcoolisées au niveau fédéral, a publié le 29 décembre 2020 un nouveau règlement qui a mis à jour les « normes de remplissage » pour le vin (355 ml, 250 ml et 200 ml) et les spiritueux (1,8 L, 900 ml, 720 ml et 700 ml), ce qui signifie que les marques n'auront plus le fardeau de dépenser du temps et de l'argent pour fabriquer des bouteilles uniques de taille américaine, offrant aux producteurs une plus grande flexibilité et aux consommateurs plus de choix. Auparavant, les fabricants de boissons étaient obligés de produire des embouteillages de 700 ml pour le marché européen et des embouteillages spéciaux de 750 ml à vendre aux États-Unis, ce qui a conduit de nombreux petits producteurs indépendants à choisir d'éviter les coûts supplémentaires en n'exportant pas leurs produits savoureux aux États-Unis. Bien qu'il reste encore du travail à faire (permettre aux spiritueux d'économiser plus de 3 litres sur l'emballage, par exemple), c'est un soulagement économique et logistique bienvenu après une année torride pour l'industrie. Ne serait-il pas formidable si nous pouvions rendre la pareille en autorisant 750 ml au Royaume-Uni, ce qui aiderait beaucoup de petits distillateurs américains ?

L'impressionnante nouvelle maison de The Walking Man se rapproche de plus en plus de l'ouverture

Johnnie Walker offre un aperçu de Princes Street

Si vous êtes un habitué de Nightcap, vous aurez tout lu sur la nouvelle expérience passionnante des visiteurs du whisky de Johnnie Walker à Princes Street, à Édimbourg, qui devrait ouvrir ses portes à l'été 2021. Mais maintenant, pour la première fois, le géant du whisky écossais a révélé un aperçu de l'attraction tant attendue pour les fans, qui comprendra des bars sur le toit, des salles à manger privées, des salles de dégustation sensorielles modernes, des expériences de visite et de dégustation personnalisées et des zones de spectacle en direct. L'intérieur du bâtiment, un secret bien gardé, est exposé, tout comme le bar 1820, un bar à cocktails et une terrasse extérieure avec vue sur la célèbre ligne d'horizon d'Édimbourg, The Explorers' Bothy, un bar à whisky qui proposera plus de 150 pièces rares. bouteilles et éditions en fûts uniques, et le Johnnie Walker Label Studio, un espace de performance qui accueillera des événements et des performances en direct. Pour plus d'informations, cliquez ici . L'attraction touristique de Johnnie Walker Princes Street est au centre de l'investissement de 185 millions de livres sterling de Diageo dans la transformation de son tourisme de whisky écossais, après avoir déjà réorganisé la distillerie Glenkinchie, tout en investissant davantage dans le reste des 11 maisons de marque de whisky écossais de Diageo ainsi que la renaissance de Les distilleries perdues Port Ellen et Brora sont également en préparation. Il y a donc quelque chose à attendre avec impatience en 2021 !

Lancement du film Water of Life parmi les festivités virtuelles

The Water of Life, un nouveau long métrage documentaire qui se concentre sur ceux qui sont au cœur de la révolution du whisky écossais qui a transformé l'industrie des années 1980 en le titan qu'elle est aujourd'hui, est en route. Ce qui est excitant. Encore plus excitant, cependant, c'est que le film ne sera pas lancé avec une première ordinaire, mais plutôt une Burns Night Celebration d'une semaine à laquelle vous pouvez participer ! Du 22 janvier au 27 janvier, le programme virtuel en ligne comprend une projection du film suivie chaque soir d'une séance unique d'une heure mettant en vedette les stars du film. Il y aura également une option pour acheter des kits de dégustation spécialement conçus pour accompagner le film et emmener les téléspectateurs dans un voyage gustatif. « Notre plus grand défi, comme pour tout film sur la nourriture ou les boissons, est que vous ne pouvez pas goûter à l'écran. Lors de l'organisation de cet événement, il était important que nous trouvions un moyen non seulement de présenter l'histoire à l'écran, mais aussi d'engager le public comme le fait le whisky », a déclaré le réalisateur Greg Swartz. "Notre Burns Night Celebration réunira tous les sens en regardant le film, en l'associant aux kits de dégustation et en offrant la possibilité de rejoindre les stars pour les entendre parler davantage de leurs passions." Pour les billets, les kits de dégustation et plus d'informations, cliquez simplement ici et si vous souhaitez voir une bande-annonce de The Water of Life, mettant en vedette les légendes de Bruichladdich Jim McEwan et Mark Reynier ainsi que Billy Walker, Dr Rachel Barrie, David Stewart, Kelsey McKechnie , Neil Ridley et Joel Harrison et plus, alors cliquez simplement sur la vidéo ci-dessus !

Les bars et les pubs pourraient-ils passer de la distribution de bière à la distribution de vaccins ?

Les brasseurs proposent leurs pubs comme centres de vaccination.

Comme beaucoup de choses à l'ère moderne, cela a commencé par un tweet. Keir Shiels, pédiatre consultant à l'hôpital de Great Ormond Street à Londres, a suggéré le 31 décembre : « Les pubs pourraient être transformés en centres de vaccination. Il y a de l'espace. Il y a du personnel. Il y a des frigos. Il y a des installations de rafraîchissement. Il y en a un dans chaque village. Depuis lors, les choses ont fait boule de neige avec Brewdog et Shepherd Neame promettant leur aide. Jonathan Neame, PDG de Shepherd Neame, a commenté : « Nous avons proposé à certains de nos pubs de servir de centres de vaccination, dans des zones cibles, pour la plupart ils sont bien situés, spacieux et avec une grande capacité de réfrigération. » Rien ne s'est encore passé bien que James Watt de Brewdog ait annoncé qu'il était en pourparlers avec le gouvernement. Espérons que quelque chose se dégage de cela, car cela aiderait vraiment à accélérer la distribution du vaccin, surtout si les brasseurs pouvaient offrir une pinte à savourer pendant que vous attendez. Nous serions les premiers dans la file d'attente.

Une bonne nouvelle de 2020 était que le vin fortifié a reçu un amour bien mérité

Une année exceptionnelle pour les vins fortifiés

Le porto et le sherry ont fait vibrer cette année. Il y avait un article sur le site Web de la BBC sur le soi-disant «effet tapas», car les personnes incapables de voyager recréaient leurs voyages d'été à la maison avec une bouteille de sherry. Pendant ce temps, nous avons signalé en octobre que les ventes de Taylor's Port avaient augmenté malgré, ou peut-être à cause du verrouillage. Les chiffres que vient de publier la WSTA le prouvent : la catégorie des vins fortifiés a connu une augmentation de ses ventes de près de 10 % en 2020, un exploit remarquable compte tenu de l'impact du confinement sur les ventes à domicile. Malgré une baisse de 42 % des commandes sur le marché (en volume), la catégorie est passée de 270 millions de livres sterling en 2019 à 303 millions de livres sterling l'année dernière. Cette augmentation s'est accompagnée du meilleur trimestre de la catégorie depuis cinq ans, laissant espérer qu'en dépit d'une année aussi difficile, les traditions de Noël sont restées aussi fortes que jamais en 2020. Miles Beale, directeur général de la Wine and Spirit Trade Association, a déclaré : « Dans une année si difficile, la nouvelle que nous avons récemment dégusté plus de Portos et de Xérès à la maison pour arrêter la lente stagnation de la catégorie est la bienvenue… Le Père Noël aime son Xérès, et en 2020, de nombreux consommateurs raviveront également leurs amours festives avec des fortifiés. !" Mais comme nous le disons toujours, le vin fortifié n'est pas réservé qu'à Noël et si vous êtes à la recherche d'inspiration, nous avons d'excellents vins ici.

Le favori de Nightcap, Miles Beale, est de retour pour 2021

La WSTA réagit à l'accord sur le Brexit

C'est une soirée très spéciale cette semaine car nous avons deux histoires mettant en vedette le directeur général préféré de tous, M. Miles Beale de la WSTA. Beale a été l'une des voix les plus virulentes pour défendre l'industrie des boissons et mettre en garde contre les dangers d'un Brexit sans accord. de l'année dernière. Cela ne semble-t-il pas il y a longtemps? Quoi qu'il en soit, voici ce que Beale avait à dire : « L'annonce d'aujourd'hui sera un soulagement bienvenu pour le secteur britannique des vins et spiritueux. Nous attendons avec impatience de voir les détails et sa ratification rapide. La menace de l'introduction de tarifs douaniers sur le vin et l'incertitude quant à la capacité de faire entrer et sortir des marchandises de l'UE pesaient lourdement sur l'esprit des entreprises déjà sous le choc des restrictions de Covid, tout en devant également se préparer à la fin de la période de transition dans une semaine. Mais tout n'a pas été bon, a ajouté Beale : « Les entreprises ont travaillé dur pour se préparer à l'introduction de nouveaux processus et systèmes douaniers, de nouvelles règles d'étiquetage, de nouvelles règles de certification à l'importation pour le vin, ce qui augmentera tous les coûts d'importation et l'exportation de vins et spiritueux. Et pourtant, étonnamment, ces entreprises attendent toujours que le gouvernement prenne les rênes et confirme certains des détails pour permettre au commerce avec l'Irlande et le reste de l'UE de se poursuivre l'année prochaine. » Donc encore beaucoup de travail à faire, nous n'avons pas entendu le dernier de Miles Beale en 2021.

Richard Paterson a été l'une des personnalités de l'industrie des boissons honorées

Richard Paterson et Kate Nicholls honorés par la reine

La liste des distinctions honorifiques du Nouvel An contenait comme d'habitude de nombreux noms intéressants pour 2021 (bien que rien pour Sam Smith pour le moment. Donnez aux gens ce qu'ils veulent, votre majesté), y compris certains géants de l'industrie des boissons tels que la patronne de UKHospitality Kate Nicholls et le whisky The Dalmore mélangeur Richard Paterson . Nicholls, qui a été nommée OBE pour le service à l'hôtellerie, a été distinguée pour son soutien inlassable à l'industrie hôtelière assiégée pendant la crise actuelle de Covid, tandis que Paterson a également été nommée OBE pour les services à l'industrie du whisky écossais, dont plus de la moitié un siècle chez Whyte & Mackay. Cela clôt toute une année pour le légendaire maître mélangeur, alias « The Nose », qui a pris du recul par rapport à certaines de ses fonctions de Whyte & Mackay et a également prêté son expertise au passionnant projet de la distillerie Wolfcraig. Parmi les autres membres de l'industrie hôtelière reconnus figuraient le chef étoilé Michelin Fergus Henderson et Richard Curtis, le propriétaire du Portsmouth Arms à Basingstoke (pas le directeur de Notting Hill et L'amour en fait ) a été nommé médaillé de l'Ordre de l'Empire britannique (BEM) après avoir collecté plus de 52 500 £ pour des organisations caritatives locales en organisant des quiz virtuels hebdomadaires dans son pub après sa fermeture en mars. Compte tenu des difficultés que traverse actuellement cette industrie, il est au moins agréable de voir ces efforts appréciés.

Le whisky américain a perdu l'un de ses plus grands cette semaine

Le maître distillateur de Michter, Willie Pratt, est décédé à 78 ans

Nous étions tristes d'apprendre cette semaine le décès d'une légende du whisky américain, Willie Pratt, maître distillateur chez Michter's. Né dans le Kentucky en 1942, il a commencé sa carrière chez Brown-Forman où il a travaillé dans tous les aspects de l'entreprise avant de prendre sa retraite à l'âge de 65 ans. Mais en 2007, il a été attiré hors de sa retraite et a pris le rôle de chef distillateur chez Michter's où il est devenu connu sous le nom de Dr No pour son refus de mettre en bouteille du whisky jusqu'à ce qu'il pense qu'il était prêt. Ici, il a supervisé la conception et la construction de la nouvelle distillerie ultramoderne Shively de Michter. En 2017, il a été intronisé au Whisky Magazine Hall of Fame. Le président de Michter, Joseph J. Magliocco, a déclaré : « Travailler avec Willie et l'avoir comme ami était un cadeau formidable. Lorsque les défis semblaient écrasants, c'est à ce moment-là que le leadership de Willie brillait. Il était un paradigme de force et de courage. La distillation est désormais entre les mains sûres de Dan McKee qui a ajouté : « Des moments comme celui-ci me font réaliser à quel point j'ai eu de la chance de pouvoir apprendre de l'un des plus grands de l'industrie. Cela va me manquer de rester dans la distillerie avec Willie, de parler de la fabrication du whisky et d'écouter les histoires de sa vie. Merci Willie, nous vous offrons maintenant un verre de Michter's Rye.

Et enfin… Gin aromatisé à la voiture ?

On a eu des gins assez étranges sur le Nightcap : gin infusé aux choux de Bruxelles, gin à base de petits pois, on stocke même un gin qui a été dans l'espace, mais gin aromatisé à la voiture ? Cela ressemble à quelque chose de l'imagination fiévreuse de Jeremy Clarkson, mais la distillerie Piston à Worcester a imaginé un tel esprit. Il est infusé de restes de la production de voitures Morgan à Malvern, à proximité. Si vous aviez des images de morceaux d'acier huileux trempés dans de l'alcool de grain neutre, détrompez-vous, car Morgan produit de magnifiques voitures qui, à bien des égards, n'ont pas beaucoup changé depuis les années 1930. Une partie de la voiture est en bois, en frêne pour être précis, et ce sont ces copeaux de cendres qui sont utilisés pour parfumer le gin (disponible dans la boutique en ligne de Morgan pour 45 £). Toby Blythe de Morgan Motor Company a expliqué : « Le bois de frêne constitue l'un des trois matériaux de base de Morgan, avec l'aluminium et le cuir, et en tant que tel, il est intrinsèque à notre identité de carrosserie. Lorsque nous avons travaillé avec les distillateurs experts de Piston Gin, nous étions curieux de savoir comment ce matériau pouvait être infusé avec leurs gins acclamés. Le résultat, à notre avis, parle de lui-même. Grace Stringer, directrice de distillerie chez Piston Distillery, nous a expliqué comment le gin était fabriqué : la cendre est distillée avec le London dry gin de la société avec un peu de pomme pour l'adoucir, puis de la cendre est ajoutée à la fin pour la couleur et la sensation en bouche. Gin infusé à la pomme et à la cendre, pas si fade après tout.


Le plus vieux whisky single malt d'Islay sera mis aux enchères cet automne - Recettes

Pour & Sip, un nouveau service d'abonnement mensuel alimenté par Master of Malt, un acteur de commerce électronique de boissons primé à plusieurs reprises, est sur le point de transformer la façon dont les connaisseurs de whisky et les novices s'engagent et partagent l'esprit.

Les amateurs de whisky et les fanatiques de saveurs ont désormais une nouvelle façon de profiter des expressions les plus récentes, les plus excitantes et les plus appréciées : en présentant Pour & Sip.

Pour & Sip est une plate-forme passionnante et flexible pour la découverte de boissons, adaptée aux clients et avec la communauté, l'accessibilité et l'inclusion en son cœur.

Chaque mois, les clients reçoivent une sélection de cinq mesures différentes de 30 ml, préparées par les acheteurs et rédacteurs experts de Pour & Sip. Propulsée par Master of Malt, l'équipe interne passionnée offre des années d'expérience dans l'industrie du whisky, avec Pour & Sip un débouché pour partager leur expertise.

Pour & Sip est unique dans sa philosophie. L'équipe fondatrice reconnaît que le whisky peut être intimidant et s'est efforcée de développer un club accueillant pour tous [ayant dépassé l'âge légal pour boire]. Le whisky est destiné à tous ceux qui aiment les expériences gustatives, sans distinction de sexe, d'origine ethnique, d'origine ou de toute autre chose. Tout comme Pour & Sip.

Les nouveaux clients reçoivent un pack de bienvenue contenant une paire de verres de dégustation, une carte de dégustation de whisky, des notes de dégustation détaillées, ainsi que les cinq premiers échantillons de whisky de 30 ml.

Les membres sont encouragés à participer à des dégustations en ligne deux fois par mois organisées par l'équipe d'experts, ce qui leur donne l'opportunité d'explorer chaque dégustateur en détail, de poser des questions et de s'immerger généralement dans tout ce qui concerne le whisky. Ils peuvent également profiter du contenu de blog sur mesure et auront même accès à des remises exclusives sur les bouteilles à prix plein chez Master of Malt.

Les boîtes Pour & Sip sont expédiées mensuellement, les membres ayant le contrôle total de leur abonnement. Les livraisons peuvent être interrompues et reprises à tout moment sans frais, et des options de cadeaux de deux et trois mois sont également disponibles.

« Je suis absolument ravie d'annoncer le lancement de Pour & Sip », a déclaré Giovana Petry, responsable de Pour & Sip. « Nous sommes ravis de partager nos nouvelles découvertes et notre passion pour le whisky avec tout le monde, ce qui en fait une expérience moins intimidante. Chaque boîte mensuelle est distincte, différente et remplie à ras bord de saveurs. Tout ce que nos membres ont à faire est de s'asseoir, Pour & Sip !

Pour & Sip est désormais ouvert aux nouveaux membres, les premiers packs de bienvenue étant expédiés en septembre.

Laphroaig annonce le deuxième versement de Ian Hunter

Laphroaig® dévoile le deuxième volet de la série Ian Hunter

Présentation du deuxième tome de The Ian Hunter Story™, un objet de collection rare dans la série de whiskies Super-Premium de Laphroaig®

Après l'énorme succès et la popularité de Ian Hunter Book One, Laphroaig de Beam Suntory a annoncé le deuxième volet de la fascinante Ian Hunter Story ™ qui continue d'honorer l'héritage de l'icône et du dernier membre fondateur de la famille Johnston à diriger la distillerie Laphroaig® .

L'histoire d'Ian Hunter ™ consistera en cinq versions annuelles, dont la première a été lancée en 2019, dans des livres magnifiquement conçus qui documentent l'histoire de l'héritage incroyablement riche d'Ian. Chaque année, un nouveau chapitre est dévoilé, révélant la longue histoire derrière Laphroaig® et les personnages qui l'ont créé.

Après le premier livre : « Unique Character », le deuxième livre s'intitule « Building an Icon » et est limité à seulement quatre cents caisses, ce qui signifie que ce liquide incroyablement rare sera un objet de collection très recherché par les amateurs de whisky du monde entier.

Cette collection ne ressemble à aucune autre et ne manquera pas d'être chérie par les fans passionnés de Laphroaig® à travers le monde.

Ian Hunter : Tome 2

Avec le premier livre reflétant le caractère formidable d'Ian Hunter, le deuxième livre est dédié aux heures de travail inlassable qu'Ian Hunter a consacré à la marque Laphroaig® alors qu'il était à la barre. Vieilli dans des fûts de Sherry pendant 30 ans, ce whisky filtré sans froid est magnifiquement arrondi avec une combinaison de notes sucrées, épicées et médicinales. L'approche innovante d'Ian en matière de fabrication de whisky est particulièrement remarquable ici, ce qui donne la saveur emblématique de Laphroaig® : complexe, fumée et souvent polarisante.

Pour les amateurs de whisky qui se sont toujours demandé qui a construit la distillerie indéniablement emblématique Laphroaig® sur un rivage escarpé de l'île d'Islay, le dernier chapitre de l'Ian Hunter Story™ répond à cette question. Qui d'autre que Ian Hunter ? Le deuxième livre de l'histoire d'Ian est consacré à son travail inlassable pour construire la distillerie et l'infrastructure de Laphroaig®, et donc, l'icône de Laphroaig®.

Le dernier opus approfondit l'innovation de Ian dans le tissu même de la distillerie. Après avoir introduit le chêne américain, d'anciens fûts de Bourbon dans le processus de maturation, Ian s'est rendu compte que la distillerie elle-même devrait s'agrandir pour suivre le rythme des changements qu'il allait apporter. Bien qu'il ne l'ait peut-être pas réalisé à l'époque, l'expansion de la distillerie Laphroaig® par Ian deviendrait un jour une icône mondiale.

Le travail inlassable d'Ian sur la construction de l'infrastructure emblématique du Laphroaig® a permis que le whisky exquis et distinctif, qui mûrit doucement à l'intérieur de l'entrepôt tout en s'inspirant de la saveur du bois et en respirant le climat tempétueux de l'Atlantique pendant 30 ans, atteigne ses amis du monde entier. plus de.

Le légendaire Ian Hunter

Parfois polarisant mais très apprécié et apprécié de ceux qui l'ont le mieux connu, Ian Hunter est l'une des figures les plus importantes de l'histoire du whisky single malt. Son influence sur Islay - l'une des régions productrices de whisky les plus célèbres - ne peut être surestimée.

Ian a rejoint la distillerie en 1908 en tant que plus jeune membre de la famille Johnston. Ses proches, les frères Donald et Alexander Johnston avaient fondé la distillerie en 1815. Son arrivée a laissé un héritage durable sur la distillerie qui est encore utilisée à ce jour car il est crédité d'avoir doublé la production et d'exporter avec succès le whisky Laphroaig® dans le monde entier.

L'un de ses plus grands succès a été de réussir à vendre Laphroaig® aux États-Unis pendant la Prohibition. Ian a réussi à le faire en tirant parti du caractère unique de l'esprit, ce qui signifiait qu'il pouvait être vendu à des fins médicinales.

John Campbell, directeur de la distillerie Laphroaig®, commente : « Vous ne pouvez pas apprécier le liquide délicieusement fumé et complexe de Laphroaig® sans rendre hommage au légendaire Ian Hunter. Son influence dans nos techniques de production de whisky et notre marque emblématique dans son ensemble est indéniable. Le deuxième livre de notre Ian Hunter Story™ célèbre son héritage en façonnant Laphroaig® à ce qu'il est aujourd'hui.

Le whisky en édition limitée sera disponible auprès de détaillants sélectionnés pour un prix de vente conseillé de 760 £.


Amrut : fabrication du whisky et de l'histoire

Le whisky Amrut primé reçoit enfin son dû aux États-Unis grâce à une apparition au Whisky Extravaganza de cette année à Chicago.

De nombreux whiskies différents remportent des prix ces jours-ci, mais Amrut est dans une classe à part. Après 20 ans de recherche pour parfaire l'esprit, c'est le premier whisky single malt indien. Plus important encore, il a gagné sa réputation internationale grâce à son goût mémorable.

Ashok Chokalingham d'Amrut, qui a reçu le prix « Ambassadeur du whisky de l'année » pour 2012 et 2016 par Whisky Magazine, Royaume-Uni, est reconnu pour avoir rendu la marque reconnaissable dans plus de 42 pays, il était donc la personne idéale pour en dire plus aux États-Unis à ce sujet. esprit inhabituel.

Chokalingham est apparu à Whisky Extravaganza cet automne pour diriger une dégustation de Masterclass qui comprenait le whisky Amrut Madeira Single Malt, vieilli dans des fûts cueillis par la distillerie des îles portugaises de Madère, lui donnant plus d'une saveur de fruit sucré que n'importe lequel de ses efforts précédents. (Le whisky Amrut Madeira Single Malt est désormais disponible dans tous les États-Unis au prix de détail de 130 $.)

Au cours de l'événement, Chokalingham a donné aux participants l'occasion de goûter à l'ensemble du portefeuille Amrut sur le premier stand de la société, présentant personnellement aux amateurs de whisky les saveurs distinctes pour lesquelles la société est en train de devenir connue dans le monde entier.

Alors que l'Europe était le premier marché pour le whisky Amrut, cette liqueur familiale est également en train de devenir populaire aux États-Unis, où beaucoup de gens n'ont pas goûté un spiritueux similaire, fabriqué à partir d'orge maltée à 100 % indienne, cultivée au pied de l'Himalaya. Montagnes—3000 pieds au-dessous du niveau de la mer.

The whisky is also unique in that it is aged in new American oak barrels that are not temperature controlled. Instead, they are allowed to age naturally in the country’s tropical climate, bringing out interesting notes of nuts, cocoa, and bitter citrus, while remaining a smooth fruitful spirit. This has become a signature for Indian whisky.

Ashok Chokalingham conducted a tasting of the Amrut portfolio at this year's Whiskey Extravaganza. (Photo by Brittany Lambright)

Single Malt Whisky is certainly not the first venture of Amrut Distilleries, whose name can be translated to “nectar of the gods.” They began producing rum in India during the 1960s. That was followed by brandy a decade later. It was during the 1980s that they first started to work with malts in an effort to be those who created India’s first single malt whisky.

Amrut Fusion Whisky was released in 2009, and it received international recognition. It was followed by the oldest single malt to come from India, Greedy Angels Chairman Reserve, which was aged for 12 years.

The very first of these Amrut whiskies were created by the company’s owner and then leader, Neelakanta Rao Jagdale. He then brought son Rakshit Jagdale into the distillery soon after. Rakshit Jagdale, in turn, enlisted the help of Ashok Chokalingham.

Chokalingham was a classmate of Rakshit Jagdale in England, where they were both working on their MBAs. He was hired to launch and promote the brand across to the tough audience of scotch tasters in England and Scotland. It was a hit and Chokalingham continued as the brand ambassador from that moment on. The production quickly doubled to keep up with the demand and has increased every year since.

Amrut Distilleries now has five single malt whiskies in their core: Amrut Indian, Amrut Indian Cask Strength, Amrut Peated Indian, Amrut Peated Indian Cask Strength, and Amrut Fusion. They're all crafted in Bengaluru, India.

The company is also known for its limited release, the most recent of which is the Amrut Amalgam Single Malt Whisky, noted as fruit-forward with a peat smoke finish.

For more information on the portfolio of Amrut Distilleries, visit their website.


Rare bottle of oldest whisky by The Macallan to go on auction tonight

© Supplied

The exclusive bottling is a 78-year-old The Macallan from the distillery’s new Red Collection and is expected to be in high-demand.

Whisky fans are in for a treat as a rare bottle of the world’s oldest whisky ever released by The Macallan will be auctioned online this evening.

Also believed to be the oldest whisky ever launched by a distillery, the exclusive expression is being auctioned by Udny, Aberdeenshire-based online whisky auction platform, Whisky Hammer.

© Supplied

The firm is the first dedicated online auction house in the world to offer a bottle of the 78-year-old whisky, giving its members the unique opportunity to bid on this very rare single malt Scotch whisky. New members must register to join the auction.

The bottle has a starting price of £10K and the online auction will run until 7pm on Sunday October 25. The auction itself will feature more than 3,000 lots from everyday drams to investment-grade bottles, and is the firm’s largest online auction to date.

Given its age, exclusivity and the level of global demand for the The Macallan bottling, which is based at Easter Elchies at Craigellachie in Speyside, it is expected to prove popular with whisky lovers and investors around the world.

The collection launched earlier this week comprises 40, 50, 60, 71, 74 and 78-year-olds and is described by the brand as “an exquisite range of distinguished and rare single malt Scotch whiskies, shaped by the actions of our founder Alexander Reid and key characters in our history, who have laid the foundations for our single malt today.”

© Courtesy n/a

The Macallan lead whisky maker Sarah Burgess is responsible for it and tasting notes describe its colour as “Sunset on the Spey”.

Its oak presentation box is crafted by hand in the UK, using the same sustainable European oak used to make The Macallan casks. The box is upholstered with sustainably sourced, soft Scottish leather from Bridge of Weir Leather.

Daniel Milne, managing director of Whisky Hammer, said: “We’re really excited to be able to offer something as rare as this 78-year-old expression from The Macallan Red Collection for auction and we expect a very high level of interest in this lot. The Macallan is one of the most well-known and loved Scotch whisky brands and is regarded globally as the epitome of quality and taste – add to this the thrill of the oldest single malt ever released by Macallan, the end result is a true icon in whisky history.

© Supplied

“As a Scottish family-run business we have seen rapid growth since our inaugural auction in 2016 – today we are one of the largest online dedicated whisky auction platforms globally. We’re delighted to have been able to host such an exclusive whisky which builds on our growing reputation as a place for whisky lovers and investors to buy and sell these iconic whiskies.”

Whisky Hammer has auctioned several rare and collectible whiskies – both bottles and casks – since its launch in 2016. The business has recently re-located to a new facility which is also home to its sister business, Still Spirit – a whisky shop and tasting room.


Brendan McCarron to leave Glenmorangie for Distell

Brendan McCarron, head of maturing whisky stocks at The Glenmorangie Company, has announced he will leave the role to take up the mantle of master distiller at Distell. Pretty huge…

Brendan McCarron, head of maturing whisky stocks at The Glenmorangie Company, has announced he will leave the role to take up the mantle of master distiller at Distell.

Pretty huge news emerged on Instagram yesterday as Brendan McCarron revealed that his time with The Glenmorangie Company is drawing to a close after seven years. The former head of maturing whisky stocks will be moving to Distell to become the brand’s new master distiller, where he’ll work with its considerable Scotch whisky cohort. This includes Bunnahabhain , Tobermory and Deanston distilleries as well as Black Bottle whisky .

It’s a striking revelation as it appeared that he would be the natural successor to Dr Bill Lumsden, Glenmorangie’s director of whisky creation and because he’s enjoyed so much success with the brand. Both Glenmorangie and Ardbeg Distillery have released all kinds of wonderful new expressions over the years under the duo’s stewardship. We’ve also heard that the news came as a surprise to Moët Hennessy Louis Vuitton (LVMH), the owner of The Glenmorangie Company.

In a post on his personal Instagram account , McCarron commented “So I have a bit of news. I’ve just accepted an offer to be the master distiller for Distell. I’m going to work with the team responsible for Bunnahabhain, Tobermory and Deanston distilleries as well as blends such as Black Bottle and my first time working on gin too”. McCarron added that he is “beyond excited to get started”, and has been enjoying his “research“ recently, in particular tasting Tobermory 12 Year Old. He signed off by stating that he was very sad to leave the Glenmorangie company after “7 great years”, but that he can’t wait to get started in the new role.

McCarron is one of the most respected whisky producers in the industry

We reached out to McCarron and he informed us that he’ll likely start working in his new role next month. He’s based near Deanston and will split his time between there, Tobermory and, of course, Islay, as well as Distell’s new multi-million-pound blending and disgorging centre in East Kilbride. “I am becoming like a proper west coast distiller,” McCarron remarked to us. He also says the role he’s taking will mean more time working in distilleries. “ One thing I do miss is production, the hiss and singing of the stills as the steam goes through them. There’s an energy to production which I haven’t had in this role which has been nosing, blending and travelling. I’ve always missed the connection to the distilleries. So this ticks every box. I’ll be directly in charge of production.”

Ultimately, the allure of the new gig and what it entails is what has sold McCarron. “I’ve done stuff I wouldn’t have imagined being a working-class boy from Coatbridge, I’ve drunk Krug in five-star hotels, drunk amazing whiskies with incredible people in China, Russia and various parts of the States. And got to work on incredible whiskies. But it’s been seven years. Bill’s still got lots that he wants to achieve. I could continue to work under Bill but I love the idea of Distell saying, here’s what we want to do, here’s what our plans are, here are our liquids,” he explains. “I’ve always loved Deanston, Bunnahabhain and Tobermory. It was the distilleries, the liquids, and seeing the investment that’s going into the company. All this appealed to me. My boss, Julian Patton, told me about his plans, how much he believed in the whiskies. And I do too. Being the master distiller of three distilleries you love, it’s hard to say no.”

McCarron was also keen to thank everyone for the response he’s had, commenting. “My phone was dead this morning, I had so many missed calls and messages that it drained the battery. There have been lots of lovely messages coming in.” He also said that B ill is sad to see him go, but is excited for him too, saying that it’s “an amazing role but they are lucky to have you”. McCarron added that he “didn’t anticipate me leaving. I didn’t anticipate me leaving. But, when a role like this appears, you can feel the energy in the company. It’s impossible to say no.”

McCarron will split his time across the distilleries he’ll work with, which will include trips to his beloved Islay

Before working for The Glenmorangie Company, McCarron had managed Oban Distillery, was the group manager of Lagavulin , Caol Ila , and Port Ellen Maltings on Islay , and helped to design Roseisle Distillery – the first distillery to be built in Speyside for 30 years. His new employer Distell is a South African-based producer and marketer of spirits, wines, ciders and ready-to-drink products (RTDs). The company was formed in 2000 by the merger of Stellenbosch Farmers’ Winery (SFW) and Distillers Corporation. In 2013, Distell purchased the Scotch whisky business of Burn Stewart Distillers from CL Financial for £160m and took on its impressive portfolio, which includes the aforementioned distillery giants as well as brands like Black Bottle and Scottish Leader .

We wish him all the best and can’t wait to see what he does at Distell. Slainte, Brendan!


Royal Lochnagar 30 Year Old

One of the oldest single cask bottlings of Royal Lochnagar whisky to ever be released, bottled on 14th November 2018, HRH The Prince Charles, Duke of Rothesay's 70th birthday.

184 bottles will be available through The Whisky Exchange ballot, one will be auctioned on Whisky.Auction once the ballot is closed, one placed in the Diageo Archive, and the remaining 20 retained by The Prince's Foundation for further fundraising.

To enter the ballot, please sign up using the link below. Please note that you will have to enter your credit card details during the process, but your card will not be charged unless you are successful. You can view the full terms and conditions below.

The ballot has now closed. We anticipate the ballot being drawn no later than 30 January 2019.


Voir la vidéo: Bunnahabhain islay single malt scotch whisky - Бунахабхайн 46,3% (Octobre 2021).