Nouvelles recettes

Conseils pour une poutine parfaite

Conseils pour une poutine parfaite

En 2007, la Société Radio-Canada a mené un sondage national demandant aux téléspectateurs ce qu'ils pensaient être la plus grande invention canadienne de tous les temps.

Il semble que les Canadiens soient des inventeurs prolifiques. Le gagnant était l'insuline – utilisée pour traiter le diabète – suivie du téléphone et de l'ampoule électrique. Mais se glisser dans le top 10 était une invention dont peu de non-Canadiens ont entendu parler. C'est une simple assiette de frites garnie de fromage en grains et de sauce, et elle s'appelle la poutine. Il a sonné plus haut que le microscope électronique, le four électrique et même le concept d'heure standard, juste derrière le stimulateur cardiaque et le Wonderbra.

La poutine aurait été inventée en 1957 dans le Québec rural francophone, lorsqu'un habitué de la table a demandé au chef de mettre du fromage en grains sur ses frites. Malgré la protestation du chef de « Ça va faire une poutine maudite ! (« Ça va faire un sacré bordel ! »), a-t-il obligé, et la poutine est née.

Mais le plat n'était pas tout à fait terminé. Bien que l'histoire raconte que la sauce a été ajoutée pour garder les frites au chaud plus longtemps, c'est aussi ce qui a transformé le goût étrange de la nourriture d'un homme en une icône nationale. Une idée étrange était maintenant devenue une assiette de chips croustillantes, saturées de sauce à la viande sucrée et garnie de fromage en grains grinçant. Ce mélange de textures le rend réconfortant, gourmand et satisfaisant.

Elle est désormais servie partout au Canada, des restoroutes qui l'ont inventée aux restaurants étoilés Michelin, en passant par les étals de street food et, bien sûr, McDonald's. C'est le plat officiel officieux du Canada. En fait, s'ils pouvaient le faire bien paraître sur un drapeau, les jours de la feuille d'érable pourraient être comptés.

Ainsi, même si cela peut ressembler à une assiette de chips au fromage qui a été écrasée, une poutine bien faite est un régal pas comme les autres. Comme pour tous les plats simples, le diable est dans le détail, alors voici nos conseils pour la poutine parfaite.

Les puces

De bonnes croustilles de poutine doivent être deux choses. Premièrement, ils doivent être assez fins pour que la sauce puisse filtrer lorsqu'elle est versée (et parce que c'est un plat d'inspiration française). Deuxièmement, ils doivent être croustillants, de sorte que lorsque la sauce frappe, ils l'absorbent pour créer une texture bâclée mais toujours résistante.

Jamie a une recette de chips parfaite dans son nouveau livre, Jamie's Comfort Food, qui les rend croustillantes à chaque fois. Pour résumer, vous devez utiliser la bonne pomme de terre (nous pensons que Maris Piper est la meilleure) pour obtenir des extérieurs croustillants et des intérieurs moelleux, et vous devez les faire frire deux fois - une fois à une température plus basse pour cuisiner, puis une fois à un super- température chaude pour obtenir l'extérieur croustillant. Assurez-vous également de bien les vider de l'huile - il n'y a pas d'espace pour une humidité supplémentaire dans la poutine.

Le fromage

Ne laissez personne vous dire que la poutine n'est que des chips au fromage avec de la sauce. J'ai essayé cela et c'est loin d'être aussi bon, il n'y a donc que deux options pour le fromage. J'espère que vous pourrez trouver du vrai fromage en grains - au Canada, c'est assez facile à trouver - mais ailleurs, aller chez un fromager artisanal ou dans une ferme qui fabrique son propre fromage pourrait donner des résultats. Ils disent que ce n'est pas de la vraie poutine si vous n'entendez pas le grincement du fromage.

Bien sûr, il est probable que vous ne puissiez pas en trouver. Donc, la prochaine meilleure chose et la texture la plus proche est une très bonne mozzarella. Vous aurez besoin d'environ une balle par personne (c'est un régal de temps en temps, rappelez-vous) déchirée en morceaux de la taille d'un bouchon de bouteille. Cela fonctionne presque aussi bien et reste à peu près suintant dans la sauce chaude. En parlant de ça…

La sauce

Pour être honnête, c'est le point le plus important. La sauce instantanée est un péché dans le meilleur des cas, mais ici, elle est cardinale. Investissez dans une excellente sauce et vous aurez beaucoup plus de chances d'avoir une excellente poutine.

La tradition veut que la sauce soit légère et pas trop épaisse, de sorte que toutes les frites s'y enrobent. La plupart des recettes nécessitent un mélange de bouillon de poulet et de bœuf pour y parvenir. C'est bien beau, mais je préfère ma sauce épaisse et sucrée. Une sauce au poulet maison comme la sauce Get-ahead de Jamie est une excellente base. Évidemment, cela demande beaucoup d'efforts, mais si vous en avez fait pour un rôti, vous pouvez utiliser les restes.

Quelle que soit la sauce que vous utilisez, je prépare une sauce plus épaisse et plus sucrée en utilisant beaucoup de sauce aux canneberges et en la cuisant un peu plus loin - de cette façon, elle s'égoutte luxueusement sur les frites et est absolument pleine de saveur.


Recette authentique de poutine canadienne

Apprenez à faire de la vraie poutine à la maison avec ma recette de poutine canadienne authentique. Je vais vous montrer comment le faire, ainsi qu'expliquer exactement ce qu'est exactement la poutine, pour les non-initiés.

Quel genre de blogueuse culinaire canadienne serais-je si je n'avais pas de recette de poutine canadienne sur ce blog ? La poutine est une merveilleuse et délicieuse concoction de frites, de sauce et de fromage en grains et est l'un des plats canadiens les plus typiques! Donc, si vous savez déjà à quel point ce plat est excellent et que vous cherchez simplement une excellente recette de poutine authentique à préparer à la maison, passez à la recette. Je vous ai couvert! Si vous souhaitez en savoir plus sur Poutine, lisez la suite !


Résumé de la recette

  • 1 paquet (14 onces) de frites surgelées
  • 2 cuillères à soupe de beurre
  • 2 cuillères à soupe de farine tout usage
  • 1 ½ tasse de bouillon de boeuf
  • sel et poivre noir moulu au goût
  • 1 ½ tasse de fromage en grains

Préchauffer un four à 450 degrés F (230 degrés C). Graisser une plaque à pâtisserie.

Étendre les frites en une seule couche sur la plaque à pâtisserie préparée.

Cuire au four préchauffé jusqu'à ce qu'il soit brun clair, environ 15 minutes.

Faire fondre le beurre dans une casserole à feu moyen-élevé. Incorporer vigoureusement la farine. Lorsque le mélange bouillonne, réduire le feu à feu doux et remuer jusqu'à ce que le mélange se dilue, environ 2 minutes. Incorporer le bouillon de boeuf. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que la sauce épaississe, environ 5 minutes. Assaisonnez avec du sel et du poivre.

Placer les frites sur une assiette de service ou dans des bols individuels. Répartir le fromage en grains sur les frites verser la sauce chaude sur les frites et le caillé. Sers immédiatement.


Comment faire la poutine ultime

Je ne sais pas où ni quand ma fascination pour la poutine a commencé. Tout ce que je sais, c'est que je suis toujours obligé de le commander quand je le vois sur un menu, et que ma perception de sa qualité est directement proportionnelle à mon niveau d'ébriété. Quand je suis assez sobre pour mieux savoir, la plupart des poutines me semblent assez médiocres.

Pour les non-initiés, la poutine est un plat né du Québec rural qui se compose de trois ingrédients : frites, sauce brune et fromage en grains. C'est assez simple, mais comme pour tout ce qui semble simple, le diable est dans les détails. Les poutines échouent parce qu'elles n'atteignent pas le bon équilibre de textures et de saveurs. Une bonne version commence par un lit de frites aux extérieurs croustillants et aux intérieurs moelleux et moelleux. En plus de cela, il devrait y avoir une généreuse portion de fromage en grains à pâte molle de la taille d'une bouchée qui a un grincement distinct. L'étouffement des frites et du caillé est une sauce brune qui a juste assez de robustesse et de piquant pour la faire ressortir, mais pas au point de submerger les deux autres composants.

L'été dernier, je suis allé à Montréal et j'ai réussi à manger une bonne quantité de poutine. Certains exemples que j'ai essayés étaient si bons, comme celui du Comptoir 21 ci-dessus*, que je me suis demandé pourquoi je ne pouvais pas récupérer quelque chose comme ça à New York. Depuis, je suis en voyage pour développer la recette ultime de poutine, et je suis maintenant prête à la partager avec vous tous. Si vous cherchez une poutine que vous pouvez préparer après avoir déjà tiré un paquet de six, ce n'est pas la poutine pour vous. Il n'y a pas de raccourcis ici.

*Étonnamment, celui-ci avait une sauce végétarienne mais toujours très charnue.

Les caillés

Le fromage en grains peut être l'étape la plus facile ou la plus difficile pour préparer la poutine ultime. Si vous avez une source d'excellents fromages en grains frais, c'est aussi simple que de les acheter. Si vous ne le faites pas, vous devrez les fabriquer vous-même. (Oui, j'ai dit que je n'allais prendre aucun raccourci ici.)

Le caillé traditionnel pour poutine doit être doux, légèrement acidulé et grincer lorsque vous le mordez. Ce grincement est le résultat de longues protéines élastiques qui se forment pendant le processus de formation du caillé, qui frottent contre vos dents pendant que vous mâchez. Ces protéines n'existent que pendant une courte période, car elles dépendent du pH du fromage. Une fois que le caillé a plus d'un jour, son pH baisse et il perd son couinement (voici une explication de la science de ce processus pour les personnes intéressées).

Cela signifie que vous avez besoin d'une source de fromage en grains incroyablement frais, ce qui peut être un défi pour beaucoup d'entre nous. Dans mon port d'attache de New York, par exemple, Beecher's Cheese est la seule source que je connaisse, bien que ce soit un peu un pari parce que j'y ai obtenu des caillés grinçants et non grinçants, et leurs caillés ont une saveur plus piquante que moi. comme dans ma poutine. Pourtant, ils sont le meilleur pari dans la région.

Si vous ne trouvez pas de bons caillés, la meilleure option est d'en faire vous-même. Avec les bons outils et de la patience, ce n'est pas si difficile. J'ai suivi cette recette à la lettre, ce qui m'a obligé à acheter de la culture thermophile, du chlorure de calcium et de la présure animale, tous peu coûteux et facilement disponibles en ligne.

J'ai commencé par chauffer le lait à 90 °F, puis j'ai ajouté la culture thermophile et le chlorure de calcium et je l'ai maintenu à cette température pendant une heure. Ensuite, j'ai mélangé la présure et j'ai attendu encore une heure jusqu'à ce que le lait coagule. Avec un long couteau à trancher, je coupe le fromage coagulé en caillé (le lactosérum se sépare du lait coagulé pendant que vous faites cela) et je le laisse reposer pendant cinq minutes. Ensuite, j'ai lentement amené la température du caillé et du lactosérum à 102 ° F sur une période de 30 minutes. Une fois là-bas, j'ai fait cuire le caillé à cette température pendant encore 45 minutes. J'ai ensuite égoutté le caillé à travers une étamine et même s'ils étaient plutôt jolis, ils n'avaient pas encore développé de grincement.

L'étape suivante consistait à les "cheddar" tout en les gardant au chaud, ce que j'ai fait en utilisant un insert à vapeur au-dessus du lactosérum chaud restant. Après avoir laissé le fromage se déposer dans une masse cohésive pendant 15 minutes, j'ai coupé le bloc en deux morceaux et les ai retournés toutes les 15 minutes pendant deux heures. Le fromage était alors suffisamment solide pour que je puisse le briser en caillé de la taille d'une bouchée, que j'ai assaisonné de sel.

Le caillé a un grand couinement et un piquant doux, parfait pour la poutine. J'avoue que je ne suis pas fromager, donc je suis encore en train de bricoler ma technique (j'aimerais avoir un peu plus de piquant dans mes futurs lots), mais dans l'ensemble c'est de loin le meilleur pari pour ceux d'entre nous qui n'ont pas une source appropriée de caillé de fromage à proximité.

La sauce

La principale caractéristique de la sauce poutine est qu'elle est brune, ce qui signifie généralement qu'elle est faite avec du bouillon de bœuf, bien que des endroits comme Comptoir 21 montrent qu'une sauce aux légumes rôtis peut être tout aussi bonne.

Je suis resté avec la version de bœuf la plus courante, mais je ne voulais pas utiliser de bouillon de bœuf en conserve, car ceux achetés en magasin ne sont jamais assez bons. Ils sont toujours trop forts, trop faibles, au goût artificiel et/ou trop salés. J'avais donc besoin de mon propre bouillon avec juste assez de saveur charnue pour lui donner de l'ossature, mais pas au point de dominer le caillé et les frites.

Un bouillon de bœuf traditionnel commence généralement par des os à moelle rôtis avec de la pâte de tomate, ce qui crée un bouillon profondément brun et savoureux. Comme je voulais quelque chose de plus sobre, j'ai sauté la torréfaction et j'ai fait un bouillon hybride de bœuf et de poulet. J'ai commencé par faire revenir des queues de bœuf, des tibias de bœuf, des os de veau et des cous de poulet dans une grande marmite. Après avoir terminé ceux-ci, j'ai ajouté des carottes, du céleri, de l'ail et des oignons, qui ont pris une belle couleur brune au fur et à mesure qu'ils ramassaient le affectueux laissés par les os rôtis.

J'ai déglacé avec du bouillon de poulet, puis j'ai ajouté la viande, les os et juste assez d'eau pour couvrir, ainsi que des aromates comme le thym, le persil, les feuilles de laurier et les grains de poivre. J'ai laissé mijoter pendant trois heures, puis j'ai filtré les solides et séparé la graisse à l'aide d'un séparateur de graisse. Vous pouvez également refroidir le bouillon et éliminer la graisse durcie qui s'accumule à la surface. Quant à la viande des queues de bœuf, vous pouvez soit la déchiqueter et l'ajouter à la sauce finie, soit la conserver comme collation ou comme garniture de pâtes.

Avec le bouillon prêt, le reste de la sauce était simple: je l'ai commencé avec un roux à la farine et au beurre, et une fois qu'il était d'une couleur blond doré, j'ai lentement incorporé le bouillon, en le faisant mijoter jusqu'à ce qu'il épaississe.

Les sauces poutine ont généralement une touche piquante, alors j'ai mélangé une cuillère à soupe de vinaigre de riz, qui est assez délicat pour égayer un peu sans rendre la sauce trop acide.

Les frites

Les frites ultra-croustillantes sont essentielles pour la poutine, car elles doivent conserver leur croquant même après avoir versé la sauce dessus. Je savais que je voulais une coupe épaisse frite-style de frites pour cela, car ceux-ci ont un bon rapport entre l'extérieur croustillant et le centre de pommes de terre moelleux.

J'ai coupé mes roux avec la peau en lanières de 1/2 pouce et j'ai utilisé la méthode de la double friture - d'abord en les faisant cuire à une température plus basse pour ramollir les pommes de terre, puis en les faisant frire à une température plus chaude pour les rendre croustillantes. En règle générale, je lave l'amidon avant de faire frire les pommes de terre, mais je me demandais si le fait de laisser l'amidon donnerait des résultats encore plus croustillants, alors j'ai essayé les deux façons.

Les deux ensembles de pommes de terre ont cuit de la même manière lors de la première friture à basse température, mais les frites non rincées ont presque instantanément viré au brun foncé dans l'huile plus chaude à 425 °F. Plus important encore, ceux rincés étaient à la fois plus croustillants à l'extérieur et plus doux à l'intérieur. C'est le rinçage.

Pour augmenter le croquant, j'ai fait cuire mes frites une minute de plus que d'habitude, ce qui leur a donné une couleur dorée plus profonde et un croustillant sans compromettre l'intérieur. Cependant, ce qui a fait les frites les plus croustillantes, c'était de les congeler après la première étape de friture, puis de les faire frire la deuxième fois alors qu'elles étaient encore partiellement congelées.

L'Assemblée

Une fois les frites terminées, l'assemblage doit être rapide, il est donc préférable d'avoir tous les composants prêts à l'emploi. Le caillé doit être mou et légèrement (mais pas complètement) fondu. Les avoir à température ambiante est la clé pour les y amener à partir de la seule chaleur des frites et de la sauce. La sauce, quant à elle, doit être suffisamment chaude pour ramollir le caillé, mais pas au point de le faire fondre complètement. Si elle est assez chaude pour vous brûler la langue, laissez-la refroidir un peu avant de la verser.

Construire la poutine est aussi simple que de garnir les frites d'une portion saine de lait caillé à température ambiante, puis de verser la sauce chaude sur le dessus. Une garniture de ciboulette ciselée est une belle touche de fantaisie.

Cette poutine était aussi proche de la perfection que celle que j'ai eue à l'extérieur du Québec. Les frites ont conservé un bon croquant et avaient d'excellents intérieurs crémeux. Mon fromage en grains fait maison grinçait à chaque bouchée. Et la sauce a pris le dessus avec sa saveur robuste et charnue.

La poutine a peut-être la réputation d'être bue, mais quand elle est bien faite comme ça, c'est vraiment une chose de beauté, tout aussi excellente que vous ayez bu ou non.


Cuisine pour enfants : recette de poutine facile

Bienvenue dans Sugar, Spice & Glitter ! Ma newsletter est le meilleur moyen de rester à jour avec nos délicieuses recettes, nos activités amusantes pour les enfants et nos conseils de voyage. Veuillez noter que cet article peut contenir des liens d'affiliation. Pour plus de détails, consultez notre divulgation complète.

Bienvenue dans Sugar, Spice & Glitter ! Ma newsletter est le meilleur moyen de rester à jour avec nos délicieuses recettes, nos activités amusantes pour les enfants et nos conseils de voyage. Attention, cet article peut contenir des liens d'affiliation. Pour plus de détails, consultez notre divulgation complète.

Nous interrompons notre horaire habituel d'activités pour enfants, d'inspiration parentale positive et de nourriture adaptée aux familles pour vous apporter 31 jours de recettes et d'activités de cuisine pour enfants.

Aujourd'hui, Nell de Rhythms of Play partage sa lasagne végétarienne faite pour les enfants, et je pensais que nous partagerions l'un de nos propres repas faits pour les enfants dans le cadre d'une expo culinaire virtuelle Tour du monde organisée par mon amie Meghan.

Voici une recette facile et délicieuse pour un classique canadien qui vient du Québec — Poutine!

Lorsque nous étions à Montréal l'été dernier, nous avons en fait fait une tournée de poutines que nous avons créées par nous-mêmes, avec plus de 10 interprétations du classique canadien-français. Bien qu'il existe de nombreuses variantes amusantes (les préférées incluent une poutine au homard nappée de sauce bernoise, une poutine au poulet au beurre et une poutine au foie gras), nous avons décidé de partager avec vous la recette de poutine standard « classique » que vous pouvez acheter presque partout au Canada, surtout au Québec.

Une bonne poutine commence par des frites parfaites. Nous avons fait des frites surgelées achetées dans un restaurant local, mais vous pouvez utiliser des frites maison, à condition qu'elles soient croustillantes ! Rien n'est pire que des frites détrempées, surtout dans une poutine.

Mes astuces pour des frites maison parfaites :

  • faites tremper vos pommes de terre coupées dans de l'eau salée pendant au moins une demi-heure et pressez-les une fois retirées pour enlever une partie de l'amidon
  • Battez vos frites si possible, dans un mélange farine-eau (ou farine et bière !)
  • étalez bien vos frites sur votre plaque à pâtisserie pour qu'elles ne se bousculent pas
  • si vous faites de la friture, assurez-vous que l'huile est très chaude avant de commencer et travaillez par petites quantités

Pendant que les frites cuisent, préparez votre sauce. Je garde toujours le jus d'un rôti pour faire de la sauce, mais vous pouvez aussi faire une bonne sauce avec des cubes de bouillon, de la farine et du bouillon.

Une fois les frites retirées, saupoudrez généreusement de fromage en grains local. Les caillés de fromage sont simplement de petits morceaux de fromage qui ne fondent pas complètement lorsqu'ils sont ajoutés aux plats. Ils conservent leur texture cireuse et leur saveur étonnante, contrastant ainsi avec les frites croustillantes.

Enfin, garnissez de cette délicieuse sauce. J'aime recouvrir à moitié les frites de sauce pour avoir ce contraste entre des frites nues et celles nappées de sauce.

C'est un plat que vous voulez manger aussi frais et aussi chaud que possible - certains d'entre nous ne peuvent même pas attendre que la poutine soit portionnée avant de creuser!

Et, si vous souhaitez recevoir nos publications par e-mail, vous pouvez vous abonner à nos newsletters quotidiennes ou hebdomadaires :


Poutine Jerk Poulet

C'est le parfait mash-up jamaïcain-canadien, Jerk Chicken Poutine! C'est le classique canadien qui rencontre le traditionnel jamaïcain - une explosion de délices et la bonne quantité de confort à chaque bouchée !

Partagez cette recette avec votre famille et vos amis!

C'est le parfait mash-up jamaïcain-canadien, Jerk Chicken Poutine! C'est le classique canadien qui rencontre le traditionnel jamaïcain - une explosion de délices et la bonne quantité de confort à chaque bouchée !

Des frites maison à la sauce maison en passant par le poulet jerk parfaitement mariné et fumé, quoi de ne pas aimer ?! Alors pour ceux qui ne le savent pas, je suis né et j'ai grandi à Toronto, au Canada – la poutine, c'est un peu notre truc ! C'est un plat qui combine des frites et du fromage en grains, qui est surmonté d'une délicieuse sauce! Il est originaire de la province de Québec (c'est-à-dire à l'est de Toronto), et c'est un plat super réconfortant! Mes parents sont nés et ont grandi en Jamaïque – le poulet jerk est un peu comme leur truc ! Alors j'ai pensé, pourquoi ne pas combiner les deux pour faire de la POUTINE AU POULET JERK ! Ahhhhhhh, c'est le mélange parfait, absolument parfait, des deux ! Je vous le dis à partir de maintenant, vous allez adorer ce plat !

Conseils et notes sur les recettes

La parfaite sauce poutine – C'est probablement la partie la plus importante. Si vous avez une bonne sauce, vous aurez probablement une excellente poutine. Traditionnellement, la sauce est légère et pas trop épaisse. Cependant, j'aime une sauce bonne, épaisse et vantarde. Il y a, bien sûr, le processus plus long de préparation de la sauce, cependant, je partagerai la version rapide de cette recette, utilisée en combinant le bouillon de poulet et de bœuf. Vous devez utiliser un bouillon de bonne qualité car c'est ce à quoi ressemblera essentiellement votre sauce - bouillon de qualité = sauce de qualité.

Le fromage – N'utilisez pas de fromage râpé ! Vous devez utiliser du vrai fromage en grains et dans les épiceries canadiennes, il est assez facile de s'en procurer. Après tout, est-ce vraiment de la poutine si vous n'entendez pas le grincement du fromage ? Si vous ne trouvez pas de vrai fromage en grains, la prochaine meilleure option est une mozzarella de qualité.

Les Chips (Frites) – Tout d'abord, les chips doivent être croustillantes ! Cela permettra à votre plat de rester intact après avoir été garni de fromage, de sauce et, dans cette recette, de poulet jerk. Il existe une technique à suivre pour obtenir les chips les plus croustillantes ! Commencez d'abord par la bonne pomme de terre – les Russets, pour être précis. Deuxièmement, vous devez les faire tremper pendant quelques heures ou toute la nuit pour éliminer l'excès d'amidon. Troisièmement, égouttez et séchez. Quatrièmement, faites-les frire DEUX FOIS… oui, vous m'avez bien entendu. Une première fois à basse température pour les cuire puis une seconde fois à haute température pour les rendre croustillants à l'extérieur. Enfin, vous devez les égoutter. Vous ne voulez pas d'excès d'humidité et d'huile dans votre poutine!

Le Poulet Jerk – Ce qu’il vous faut, c’est une bonne marinade, un peu de temps pour laisser la saveur s’imprégner dans votre poulet, une grille (recommandé mais pas obligatoire) et c’est tout ! J'ai une recette rapide et facile sur le blog – cliquez ici pour y accéder. Ne gaspillez pas votre marinade, transformez-la en une sauce délicieuse et ajoutez-la à la poutine!


Ingrédients

  • 1/4 tasse de beurre non salé
  • 1/4 tasse de farine tout usage
  • 2 tasses de bouillon de bœuf du commerce
  • 1 tasse de bouillon de poulet du commerce ou fait maison
  • 2 cuillères à café de sauce de poisson asiatique
  • 2 cuillères à café de sauce soja
  • 1 1/2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • Sel casher
  • 1 lot de frites maison fraîchement préparées de la recette Perfect Poutine ou environ 2 livres de frites épaisses surgelées, réchauffées en suivant les instructions sur l'emballage
  • 12 onces de fromage cheddar blanc en grains ou de fromage cheddar blanc doux, à température ambiante et déchiré en bouchées

Conseils pour une poutine parfaite - Recettes

La poutine classique est faite de frites croustillantes, de sauce brune et de fromage en grains frais et grinçant.

Il y a beaucoup de contributions pour lesquelles remercier notre voisin du Grand Nord – hockey sur glace, heure normale, huile de canola, pomme McIntosh – mais aucune n'est aussi bonne que la poutine (poo-teen). Oui, cette concoction de frites frites, enrobées de sauce et au fromage est un classique canadien qui fait frites au piment ressemble à un jeu d'enfant.

Ce plat de frites, de sauce brune et de fromage en grains n'a pas tant été inventé qu'il a évolué depuis ses humbles débuts dans une petite ville laitière du Québec en 1957. La légende raconte que le restaurateur Fernand Lachance a été invité par un client à combiner Frites et fromage en grains dans un sac pour plus de commodité une nuit dans son restaurant. Quand il a regardé dans le sac et a vu que les frites chaudes avaient fait fondre le fromage en grains, il a déclaré que la vue était une "poutine" - argot pour un "gâchis".

Le troisième et dernier ingrédient de cette divine concoction, la sauce, a été ajouté en 1964 par Jean-Paul Roy dans son restaurant de Drummondville, au Québec. Il a remarqué que les clients commandaient du fromage en grains avec de la sauce et un accompagnement de frites étant un homme astucieux, il a décidé d'ajouter la concoction créée par le client à son menu.

Aujourd'hui, la poutine, comme c'est la volonté des chausseurs, est omniprésente partout au Québec, étant même vendue dans les chaînes de restauration rapide comme McDonald's et Burger King au Canada.

Alors, qu'est-ce qui fait la poutine parfaite? De toute évidence, un équilibre de la trinité des ingrédients clés, mais décomposons-le davantage :

Fromage en grains


Vous pouvez acheter du fromage en grains frais dans les magasins spécialisés ou dans votre laiterie locale.

Vous avez besoin de caillé frais, doux et légèrement acidulé pour une poutine parfaite. Cela peut nécessiter quelques recherches, car le fromage en grains n'a pas autant pris aux États-Unis que dans le Grand Nord. Le caillé parfait grince lorsque vous le mordez, indiquant qu'il est frais. Vous pouvez toujours remplacer le caillé par du cheddar râpé, mais sachez simplement que vous préparez les frites disco préférées du New Jersey – certainement pas de la poutine – mais toujours délicieuses en soi. Voici quelques sources de caillé de fromage que nous aimons : West Allis Cheese & Sausage Shoppe, Laiterie familiale Stoltzfus, et Fromage artisanal de Beecher.

Frites


Les frites subissent un processus de friture en deux étapes pour les cuire et les rendre croustillantes.

Les frites croustillantes sont la clé du succès de votre plat de poutine en raison de tout le fromage et de la sauce détrempés qui seront versés dessus. Pour un résultat final d'un extérieur croustillant et d'un intérieur moelleux, utilisez la méthode de double friture. La deuxième astuce, rincez vos pommes de terre coupées avant de les faire frire pour enlever l'amidon. Cela empêchera vos frites de devenir trop foncées trop rapidement lors de la friture. Pour plus de conseils, consultez notre Guide des frites pour les cuisiniers à domicile ici.


La sauce brune est faite à partir de bouillon de bœuf réduit épaissi avec de la farine ou de la fécule de maïs.

Un brun lisse, riche, sauce au bouillon de boeuf est le vrai créateur de saveur dans ce plat. Si vous le souhaitez, vous pouvez préparer le bouillon de toutes pièces en rôtissant des os de bœuf, en faisant sauter un mirepoix de carottes, d'oignons et de céleri, puis en ajoutant le bouquet garni (poivre, persil, laurier) avant de recouvrir d'eau et/ou bouillon de volaille et laisser mijoter au moins trois heures pour faire ressortir toutes les saveurs. Ensuite, filtrez et fouettez votre riche bouillon parfumé au bœuf avec un roux au beurre et à la farine pour obtenir une garniture de sauce épaisse et lisse pour vos frites croustillantes. Consultez notre conseils pour faire de la sauce ici.


Ce plat de poutine de fruits de mer est l'essence des meilleurs goûts de fruits de mer. L'association des coquillages, du homard et du poisson, vous apportera le parfait mélange des saveurs marines. Il se marie mieux avec des vins blancs tout aussi délicats et légers.

Ingrédients

  • 1,5 tasse de pommes de terre blanches coupées en quartiers de frites
  • 3 c. à thé de chair de homard mélangée
  • 8 pétoncles de taille moyenne
  • 3 Filets de Cabillaud
  • 6 cuillères à café de fromage cottage à la crème
  • 3 cuillères à café d'olives demi-tranchées
  • 8 cuillères à café d'huile d'olive
  • 2,75 cuillères à café de beurre de noix de coco
  • 1 cuillère à café de romarin
  • 4 feuilles de laurier
  • 2,5 cuillères à café d'ail haché finement
  • 4 cuillères à café de persil haché
  • Poivre de Cayenne & Sel au goût

Instructions

Chauffer le four à 450 degrés F.

Dans un grand bol, mélanger les quartiers de pommes de terre, 2 cuillères à café de beurre de noix de coco, 1 cuillère à café de romarin et le sel. Mettez les pommes de terre dans du papier sulfurisé sur la rôtissoire et placez-la dans le tiers inférieur du four. Rôtir les pommes de terre pendant 25 minutes, jusqu'à ce que les pommes de terre soient dorées.

Pour la sauce Trieste, fouettez 8 cuillères à café d'huile d'olive, 21/2 cuillères à café d'ail finement haché et 4 cuillères à café de persil haché dans un petit bol.

Dans un mélangeur, mélanger 3 cuillères à café de chair de homard mélangée, 6 cuillères à café de fromage cottage à la crème, du poivre de Cayenne et du sel au goût. Mélangez jusqu'à ce que le homard - la vinaigrette au fromage cottage soit onctueuse et onctueuse.

Lavez intensément la noix de Saint-Jacques et séchez-la. Assaisonner de sel et de poivre de Cayenne.

Faites chauffer ¾ cuillère à café de beurre de noix de coco dans une poêle à feu moyen. Ajouter 3 cuillères à café d'olives demi-tranchées, 4 feuilles de laurier, 3 filets de cabillaud finement déchirés et la noix de Saint-Jacques. Rôtir le mélange pendant environ 6 minutes, en le remuant et en retournant la Saint-Jacques une fois.

Ajouter la sauce Trieste au mélange de fruits de mer.

Mettez les quartiers de pommes de terre dans la tasse haute, ajoutez le mélange de fruits de mer - sauce Trieste dans le dessus. Ajouter la vinaigrette homard – fromage cottage sur le dessus de la poutine. Décorez-le avec des coquillages.

Notes de recette

USTENSILES DE CUISINE NÉCESSAIRES : Four, plaque à pâtisserie, fouet, couteau, bols, mixeur, poêle, cuillères à mesurer, cuillère à mélanger.

Comme ça? Nous avons plus de recettes de poutine avec de la viande ici sur notre site, alors assurez-vous de les vérifier car elles sont incroyables!


Inscrivez-vous à la newsletter DFB pour recevoir toutes les dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception ! Cliquez ici pour vous abonner !

Commandez votre exemplaire du guide DFB 2021 sur les restaurants de Walt Disney World aujourd'hui !

Avec plus de 750 pages, le Guide DFB 2021 de Walt Disney World Dining regorge de conseils et d'outils de planification développés par des experts de Disney World au cours de plus de 30 ans de visites. Nous avons fait la recherche pour vous, vous saurez donc quels endroits conviendront de manière unique aux besoins de votre famille !

Avec des mini-critiques de chaque restaurant, bar, salon, kiosque et plus un chapitre entier sur les meilleures collations à Disney World complet Analyse du plan de repas Disney (et comment obtenir des repas GRATUITS) et un chapitre complet sur les remises et les offres vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour planifier vos meilleures vacances à ce jour.

Cliquez ici pour commandez votre exemplaire du livre électronique 2021 DFB Guide to Walt Disney World Dining avec code WDW2021 pour économiser 25 % sur le prix de la couverture aujourd'hui !


Conseils pour faire de la poutine

    • Ne prenez pas votre poutine trop au sérieux. Soyez flexible et utilisez ce que vous avez. Vous ne pouvez vraiment pas vous tromper !
    • Lorsque vous faites frire vos frites, assurez-vous d'utiliser les températures exactes. Utilisez un thermomètre de cuisine ou une friteuse avec une jauge de température.
    • N'oubliez pas d'assaisonner vos frites une fois cuites ! Utilisez du sel de mer ou des sels d'assaisonnement pour faire ressortir la saveur.
    • Lorsque vous êtes prêt à manger, vous pouvez le faire griller à feu vif pendant 2-3 minutes pour faire fondre le fromage plus rapidement.