Nouvelles recettes

Salade russe

Salade russe


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Salade russe, salade russe, à l'origine, mais préparée pour la première fois par Lucien Olivier, un chef belge du célèbre restaurant Ermitaj à Moscou, a subi de nombreuses transformations au fil des années. Si au départ, la salade belge était un mélange de légumes rares ou de saison, liés par une sauce spéciale/mayonnaise, à base de vinaigre français, de moutarde et d'huile d'olive de Provence, plus tard, surtout après la disette après la Révolution russe depuis 1917, les légumes rares ont été remplacés par des légumes ordinaires et abordables, et les viandes étaient de toutes sortes (poulet, poisson, fruits de mer, saucisses...).
Dans notre pays, la situation est différente. Le site même www.fr.wikipedia.org mentionne qu'en Roumanie et en Moldavie, cette salade est appelée « salade de boeuf » (car elle contient du boeuf), mais elle ne contient pas du tout : du poisson, des œufs durs, ou des fruits gros. Selon ce site, les Roumains et les Moldaves, qui ont toujours perçu les Russes comme des envahisseurs, compte tenu des guerres et des annexions du passé, évitent d'appeler cette salade « à la russe ».
Cependant, dans la perception culinaire populaire, on distingue la "salade de boeuf" (qui contient du boeuf) et la "salade russe", qui n'a pas de viande, contrairement à la salade originale. Etant donné que certains ajoutent tout autre type de viande à cette salade, ils auraient la solution de l'appeler « salade russe » et de ne pas la confondre avec le bœuf, qui doit contenir du bœuf.
J'ai fait une salade russe sans viande, comme c'est la perception populaire dans notre pays, mais avec des œufs durs, comme dans la recette originale. Je sais que plus récemment il y a une tendance à abolir toutes les recettes originales, au profit de l'inventivité culinaire, mais si on n'avait pas de règles, alors on n'aurait pas de recettes et chaque ménagère ajouterait à la nourriture ce qu'elle veut et non ce qui devrait. Et comme ça, un jour la soupe sarmale sera inventée, car à partir de ce piment farci j'ai trouvé qu'elle existait déjà (et c'était le plus gros choc culinaire que j'aie jamais ressenti personnellement !).

  • 4 carottes
  • 2 persil
  • 2 panais
  • 1 petit céleri
  • 100 grammes de petits pois
  • 4 cornichons en saumure
  • 4 œufs durs
  • 3 pommes de terre
  • sel
  • 1 cuillère à soupe de moutarde classique
  • Mayonnaise aux 4 œufs (2 œufs durs, 2 œufs crus)

Portions : 8

Temps de préparation: moins de 90 minutes

PRÉPARATION DE LA RECETTE Salade russe :

Les racines sont nettoyées, lavées et bouillies dans suffisamment d'eau et à feu vif.

Les pois sont bouillis. Si vous utilisez des pois en conserve, rincez à plus grande eau et laissez égoutter.

Les pommes de terre sont lavées et bouillies avec la peau.

Les concombres marinés sont coupés en petits morceaux et mis dans une passoire, pour laisser tout le jus dans lequel ils ont été marinés.

Faites bouillir les 4 œufs durs et quand ils sont prêts, laissez-les refroidir et épluchez-les.

Pendant que les légumes bouillent, préparez une mayonnaise bien liée, à partir de 2 œufs durs (jaunes), deux jaunes crus, 1 cuillère à soupe de moutarde, du jus de citron et 175-200 ml d'huile de tournesol.

Lorsque les légumes sont cuits, égouttez-les dans l'eau dans laquelle ils ont été bouillis et coupez-les en petits morceaux. Épluchez une courge, râpez-la et hachez-la finement. A ces légumes s'ajoutent : petits pois, concombres et œufs durs et finement hachés.

Tous ces légumes sont combinés avec 3/4 de la mayonnaise faite, une cuillère à soupe de moutarde classique et du sel au goût. Mettez la salade dans un bol ou un plateau et décorez. Vous pouvez également réaliser des portions individuelles, qui seront agrémentées du reste de mayonnaise et de légumes ou d'olives.

Sites de conseils

1

Choisissez des pommes de terre roses, qui bouillent bien et ne s'effritent pas.

2

Les légumes doivent être bien cuits pour être savoureux, mais ils ne doivent pas être de la bouillie. Portez une attention particulière aux panais, qui ramollissent très rapidement. Peut-être qu'il devrait être bouilli séparément, car il bout plus rapidement.

3

Les concombres marinés doivent être bien égouttés du jus dans lequel ils ont été marinés, afin que la salade ne soit pas aqueuse, mais bien liée.

4

Hacher finement tous les ingrédients.

5

La mayonnaise doit être bien liée.


5 pommes de terre
2 carottes
2 buc.pastarnac
100 g de petits pois
100 g d'olives noires tranchées
2-3 concombres marinés
2-3 gogosari
400 g de mayonnaise végétale
moutarde
sel
poivre moulu

Les pommes de terre sont lavées et bouillies dans leur peau, elles sont bouillies lorsque la fourchette y pénètre facilement, et après avoir bouilli, les pommes de terre sont refroidies et coupées en petits cubes.
Épluchez les carottes et les panais et faites-les bouillir dans de l'eau jusqu'à ce qu'ils soient tendres, puis laissez-les refroidir et coupez-les en petits cubes, faites bouillir les pois séparément.
Les concombres et les beignets sont également coupés en petits cubes.
Dans un grand bol mettre les légumes coupés en dés, les concombres et les beignets hachés, les olives, ajouter suffisamment de mayonnaise pour lier les légumes et goûter avec du sel et du poivre, éventuellement de la moutarde.
Sur une assiette on étale toute la composition en lui donnant la forme d'un gâteau ou on peut former de petites portions individuelles de salade.
Graisser la salade sur le côté et garnir de mayonnaise et garnir de concombre et de beignet, et avec la mayonnaise restante, former de petites décorations.

Essayez aussi cette recette vidéo


Un triomphe pour la mayonnaise : salade de boeuf et à la russe

Parmi les sauces françaises classiques, Mayonnaise a un caractère particulier, même si le film composé principalement d'huile, de jaunes, de vinaigre ou de jus de citron est un peu similaire à celui sauce hollandaise mentionné dès 1651 par La Varenne et tel qu'il fut jadis classé, dans la seconde moitié du XIXe siècle, par Escoffier, qui ne soutenait pas la version linguistique alternative - sauce allemande.

On dirait que la sauce vient d'Iberia. Jusqu'à récemment, on pensait que sa version moderne aurait son origine en 1756, lorsque les troupes françaises ont envahi l'île méditerranéenne de Minorque aux Baléares. Mais, en fouillant dans les archives gastronomiques, il s'est avéré que la sauce apparaît dans pas moins de 19 recettes d'un manuscrit de 1750 appartenant à Fray Francesc Roger, un moine valencien passionné de L'art de cuisiner et elle l'a appelé aïoli bo, signifiant "aïoli sans ail". Le 18 avril 1756, le duc de Richelieu envahit Minorque et prend possession du port de Mahon. Lorsque le conquérant rentra en France, il emporta avec lui la recette de sa sauce favorite découverte lors de sa campagne et conventionnellement appelée mahonnaise ("De Mahon"), pour le distinguer des émulsions à base d'huile d'olive utilisées dans la cuisine provençale. Pendant un certain temps, le nom a été confondu avec bayonnaise, une sorte de lèpre aspic dont parlait Grimod de La Reynière en 1808. Deux ans auparavant, en 1806, André Viard, dans son volume Le chef impérial, dédié à Napoléon, décrit la recette de poulets à la mayonnaise et a montré que la sauce il s'agissait de velouté, de gélatine, de vinaigre, ainsi qu'un jaune d'œuf bien battu, pour épaissir le mélange, qui gélifiait comme un aspic. En 1815, Louis Eustache Ude notait que trois cuillères à soupe de mayonnaise étaient utilisées pour une mayonnaise réussie. sauce allemande, six d'aspic et deux d'huile, auxquels ont été ajoutés du vinaigre d'estragon, du sel, du poivre, du persil haché mélangé à du hashmatuchi et un oignon finement haché, le mélange étant connu sous le nom ravigoter. En 1820, Viard est revenu et a détaillé l'utilisation de jaunes crus mélangés à de la gélatine et de la gelée de bœuf ou de cerveau gélifié, en ajoutant de l'huile en fines tranches et quelques cuillères à café de vinaigre ou de jus de citron au fur et à mesure que la sauce s'épaississait.

Viard recommande la mayonnaise pour servir avec la classe a entréesalades froides de poisson ou de légumes préalablement bouillies dans de l'eau salée.

L'une des recettes les plus célèbres qui nécessitent la présence de mayonnaise est, bien sûr salade de boeuf, qui est devenu un point de repère pour nos repas copieux pour Noël, le Nouvel An ou d'autres grandes fêtes. Une alternative tout aussi connue à cette salade & # 8211 & # 8230 mais sans bœuf bouilli ! - est celui qui s'appelle en russe, car il a été servi pour la première fois au menu d'un banquet sophistiqué du Nouvel An à Moscou. Cette salade a été inventée vers 1860 par Lucien Olivier, le chef du célèbre restaurant Hérmitage, situé place Troubnaia. La recette exacte, notamment celle de la sauce et un LIAISONétait le secret d'Olivier & # 8211 sous le nom duquel la salade est également connue, mais son assistant, Ivan Ivanov, a réussi un jour à noter la plupart des ingrédients et des mesures. Ivanov est ensuite employé comme chef dans un autre restaurant, où il propose sa propre version & # 8211 stolitchnyi, une salade semblable à celle d'Olivier, mais les gourmets ont remarqué que la sauce n'était pas aussi bonne. Nous savons seulement que l'original était en quelque sorte Mayonnaise, à base de vinaigre de cidre français, de moutarde fine de même origine et forcément d'huile d'olive de Provence.

On pense que le chef wallon basé dans la capitale n'a pas utilisé de bœuf pour sa recette originale ! La spécialité d'Olivier était en effet le gibier à la mayonnaise. Il a utilisé des magrets de perdrix, des cubes de gelée à base de soupe aux épices dans laquelle il avait fait bouillir du gibier, des queues de crevettes à la vapeur et de la mayonnaise à l'huile de Provence, le tout agrémenté de truffes noires, et au milieu pour attirer le regard de ses riches clients de la Russie l'aristocratie, ramassez une petite pyramide de pommes de terre bouillies, de tranches d'œufs et de concombres au vinaigre. C'était un spectacle culinaire en soi ! Tout bon et beau jusqu'à ce qu'un jour, selon la légende, un prince russe très riche mais non sculpté, venant affamé de la chasse, ne respectait plus le décor culinaire parfait du chef et dévorait tout avec convoitise sauf alandala, faisant le morceau de harpe tout sur le plateau d'argent dont il avait pris soin le chef avec ses assistants. Olivier, bouleversé par les mauvais traitements infligés à sa création, décide de se venger et commence, le lendemain, à servir la salade en mélange, le lien étant sa mayonnaise dorée. Ouais Al ça me semble assez merdique, on dirait que BT n'est pas pour moi non plus. Il a réussi à le refaire dans tous ses détails, même si les proportions étaient généralement connues. Dans un livre Art culinaire depuis 1899, il existe une recette qui se veut fidèle à la Salade Olivier, telle qu'elle l'était autrefois.

Après la mort d'Olivier, les temps ont changé rapidement. Les clients du restaurant l'Hermitage sont remplacés par de nouveaux : médecins, journalistes, mais aussi commerçants ou bourgeois enrichis par les réformes du tsar Alexandre III. Les nouveaux riches ils voulaient et ils voulaient la salade Olivier, mais personne ne savait comment le reproduire. En 1904, quelqu'un avait réussi à le reconfigurer quelque peu. Mais en plus des perdrix, on a ajouté de la langue de veau, de la laitue et des crevettes fraîches, sur 15, qui étaient dans la recette originale, sont devenus 25, les cornichons (câpres, olives vertes et concombres au vinaigre) se sont pas mal multipliés. , les truffes ont été remplacées par du caviar, et la gélatine a disparu. Tout était recouvert de mayonnaise crémeuse. Après la Révolution de 1917, le restaurant a été fermé et la mention des perdrix et du caviar est devenue un crime d'État car elle était considérée comme « la nourriture des ennemis du peuple soviétique ». Au départ, on utilisait du poulet bon marché ou des dés de bœuf gros comme un ongle pour ne pas gaspiller, puis la viande a été complètement abandonnée au profit de divers légumes.

Pour une salade « russe » soigneusement élaborée dans le style français d'origine, il faut des pommes de terre et des légumes dans les éléments suivants, qui sont restés quelque peu figés depuis le début du XXe siècle : 300 grammes de pommes de terre, une carotte moyenne, une poignée de légumes verts haricots, une poignée de petits pois (pois), deux œufs brouillés, une cuillère à café de moutarde de Dijon, un verre d'huile d'olive, deux cuillères à soupe de vinaigre ou de jus de citron, sel marin au goût.

Mettez dans un grand bol les pommes de terre bouillies et les carottes, coupées en petits cubes, les haricots verts et les blancs d'œufs brouillés, coupés en morceaux, ainsi que les petits pois. Ensuite, dans un bol plus petit, préparez la sauce suivante : passez les jaunes tamisés au tamis, mélangez avec un peu de moutarde, ajoutez du sel et de l'huile petit à petit, comme pour toute mayonnaise. Trancher finement avec du jus de citron ou du vinaigre. Lorsque vous êtes prêt, versez les légumes finement hachés. Remuer et laisser reposer environ un quart d'heure pour tremper dans la sauce. Puis goûtez et assaisonnez avec du sel et du citron.

Pour servir, vous pouvez apporter quelques cuillères à soupe de mayonnaise ou d'aspic d'os de bœuf bien bouillis, le jus est ensuite clarifié avec du blanc d'œuf et passé au tamis fin avant d'être laissé coaguler au froid.

salade en russe il peut être enrichi et décoré de différentes manières. Si vous préférez la version classique de la recette, elle est évidemment utilisée Mayonnaise. Placer la salade sur une assiette longue et lisser avec une cuillère. Versez une sauce mayonnaise épaisse sur le dessus, et placez des queues d'écrevisses, des œufs brouillés en tranches et des feuilles de laitue autour.

Mais pendant environ deux siècles, au lieu de Mayonnaise est également utilisé aspic (gelée de pied de veau). Pour ce faire, versez-le dans un aspic de forme rectangulaire par un doigt et laissez-le durcir. De l'aspic restant et bien refroidi, il est versé avec une cuillère à café un peu sur les parois de la forme, maintenue inclinée, de sorte que l'aspic, en se renforçant, adhère aux parois. Cette opération est répétée deux ou trois fois, jusqu'à obtenir une couche latérale d'environ un demi-doigt d'épaisseur sur les parois latérales du moule. Placer la salade au milieu en appuyant légèrement avec une cuillère pour qu'il n'y ait pas d'espace vide entre la salade et l'aspic. Laissez refroidir. Avant de servir, placez la forme dans l'eau chaude pendant une minute, essuyez et versez sur l'assiette. Disposez une bordure d'aspic finement hachée autour.

Certains cuisiniers considérez cela comme un blasphème, mais au lieu de bols ou de pourboires, vous pouvez utiliser des tomates belles et fortes. Coupez la couverture de tomate et évidez avec une cuillère. Saupoudrer de sel et de poivre et placer sur une assiette, face vers le bas, pour égoutter. Remplissez ensuite de salade et disposez sur une assiette, sur une couche de laitue, finement hachée comme des nouilles.

De plus, au lieu de grosses tomates, des cônes de jambon peuvent être utilisés. À partir de tranches égales de jambon, faites des croissants et remplissez de salade. Les rouleaux peuvent également être faits en mettant un peu de salade sur la tranche de jambon, puis en roulant la tranche.

Enfin, comme ce fut le cas à l'ambassade de l'Empire tsariste à Paris, lors des galas la salade peut être accompagné d'esturgeon et de caviar. Nettoyez les filets de poisson blanc et lavez-les. S'il s'agit d'esturgeon ou de cabillaud, coupez-le en fines tranches de poisson cru, roulez-le, attachez-le avec de la ficelle et faites-le bouillir avec des légumes et du sel, comme n'importe quel poisson râpé. Dans le salami, retirez la viande du début des os, faites les filets et roulez-les légèrement ou faites bouillir le salami entier puis retirez les os. Enfin, une fois ces préparations terminées, placez la salade sur l'assiette et posez dessus les rouleaux de poisson refroidis ou le salami entier, après avoir désossé. Tout autour, mettez des feuilles de laitue en parsemant chacune une cuillère à café de caviar noir ou des lamelles de truffes blanches.

& # 8230Et une telle salade en tenue de gala gastronomique mérite toujours quelques flûtes avec champagne rosé, par exemple Taittinger ou Veuve Clicquot Brut. Le tiens!


Salade Russe, salade de boeuf sans viande

La salade Russe est une salade très populaire en Roumanie. Vous pouvez également les appeler Salade Russe ou Olivier (du nom du créateur original). Quel que soit le nom de cette salade, on l'aime et on l'aime tellement qu'elle ne manque pas à la masse des roumains aux vacances ou à chaque fois que je ressens le besoin de manger une salade simple et savoureuse.

Ingrédients

Pour la salade

  • 500 g de pommes de terre rouges
  • 250g de carottes
  • 200 céleri-rave
  • 200 panais
  • 100 g de petits pois
  • 200 g de cornichons
  • 4 œufs durs
  • 50g de moutarde
  • Sel et poivre au goût

Pour la mayonnaise

Méthode pas à pas

On nettoie tous les légumes sauf les pommes de terre et les petits pois, on les lave et on les fait bouillir avec du sel. Nous lavons les pommes de terre et les faisons bouillir dans la peau, dans l'eau salée, séparément dans l'eau salée, nous faisons également bouillir les pois. Une fois les légumes cuits, sortez-les de l'eau et laissez-les refroidir.

Pour la mayonnaise, nous aurons besoin d'un mélangeur vertical. On fait de la mayonnaise comme ça : on met l'oeuf entier dans un bol, on ajoute une cuillère à café de sel et toute l'huile, on pose la tête du mixeur sur le jaune et on démarre à vitesse maximale, sans bouger, vous allez voir qu'il formera de la mayonnaise tout seul. Après qu'il a commencé à se former, avec des mouvements légers, j'ai incorporé toute l'huile.

Coupez les légumes en cubes, ajoutez les œufs et les concombres hachés tout comme les légumes. Mettez tous les ingrédients dans un bol et mélangez, ajoutez le poivre et, si nécessaire, le sel.

On met dans l'assiette ou dans des bols individuels et on peut décorer avec de la mayonnaise, des œufs durs, des cornichons, etc. Bon travail et bon appétit !


5 pommes de terre
2 carottes
2 buc.pastarnac
100 g de petits pois
100 g d'olives noires tranchées
2-3 concombres marinés
2-3 gogosari
400 g de mayonnaise végétale
moutarde
sel
poivre moulu

Les pommes de terre sont lavées et bouillies dans leur peau, elles sont bouillies lorsque la fourchette y pénètre facilement, et après avoir bouilli, les pommes de terre sont refroidies et coupées en petits cubes.
Épluchez les carottes et les panais et faites-les bouillir dans de l'eau jusqu'à ce qu'ils soient tendres, puis laissez-les refroidir et coupez-les en petits cubes, faites bouillir les pois séparément.
Les concombres et les beignets sont également coupés en petits cubes.
Dans un grand bol mettre les légumes coupés en dés, les concombres et les beignets hachés, les olives, ajouter suffisamment de mayonnaise pour lier les légumes et goûter avec du sel et du poivre, éventuellement de la moutarde.
Sur une assiette on étale toute la composition en lui donnant la forme d'un gâteau ou on peut former de petites portions individuelles de salade.
Graisser la salade sur le côté et garnir de mayonnaise et garnir de concombre et de beignet, et avec la mayonnaise restante, former de petites décorations.

Essayez aussi cette recette vidéo


Un triomphe pour la mayonnaise : salade de boeuf et à la russe

Parmi les sauces françaises classiques, Mayonnaise a un caractère particulier, même si le film composé principalement d'huile, de jaunes, de vinaigre ou de jus de citron est un peu similaire à celui sauce hollandaise mentionné dès 1651 par La Varenne et tel qu'il fut jadis classé, dans la seconde moitié du XIXe siècle, par Escoffier, qui ne soutenait pas la version linguistique alternative - sauce allemande.

On dirait que la sauce vient d'Iberia. Jusqu'à récemment, on pensait que sa version moderne aurait son origine en 1756, lorsque les troupes françaises ont envahi l'île méditerranéenne de Minorque aux Baléares. Mais, en fouillant dans les archives gastronomiques, il s'est avéré que la sauce apparaît dans pas moins de 19 recettes d'un manuscrit de 1750 appartenant à Fray Francesc Roger, un moine valencien passionné de L'art de cuisiner et elle l'a appelé aïoli bo, signifiant "aïoli sans ail". Le 18 avril 1756, le duc de Richelieu envahit Minorque et prend possession du port de Mahon. Lorsque le conquérant rentra en France, il emporta avec lui la recette de sa sauce favorite découverte lors de sa campagne et conventionnellement appelée mahonnaise ("De Mahon"), pour le distinguer des émulsions à base d'huile d'olive utilisées dans la cuisine provençale. Pendant un certain temps, le nom a été confondu avec bayonnaise, une sorte de lèpre aspic dont parlait Grimod de La Reynière en 1808. Deux ans auparavant, en 1806, André Viard, dans son volume Le chef impérial, dédié à Napoléon, décrit la recette de poulets à la mayonnaise et a montré que la sauce il s'agissait de velouté, de gélatine, de vinaigre, ainsi qu'un jaune d'œuf bien battu, pour épaissir le mélange, qui gélifiait comme un aspic. En 1815, Louis Eustache Ude notait que trois cuillères à soupe de mayonnaise étaient utilisées pour une mayonnaise réussie. sauce allemande, six d'aspic et deux d'huile, auxquels ont été ajoutés du vinaigre d'estragon, du sel, du poivre, du persil haché mélangé à du hashmatuchi et un oignon finement haché, le mélange étant connu sous le nom ravigoter. En 1820, Viard est revenu et a détaillé l'utilisation de jaunes crus mélangés à de la gélatine et de la gelée de bœuf ou de cerveau gélifié, en ajoutant de l'huile en fines tranches et quelques cuillères à café de vinaigre ou de jus de citron au fur et à mesure que la sauce s'épaississait.

Viard recommande la mayonnaise pour servir avec la classe a entréesalades froides de poisson ou de légumes préalablement bouillies dans de l'eau salée.

L'une des recettes les plus célèbres qui nécessitent la présence de mayonnaise est, bien sûr salade de boeuf, qui est devenu un point de repère pour nos repas copieux pour Noël, le Nouvel An ou d'autres grandes fêtes. Une alternative tout aussi connue à cette salade & # 8211 & # 8230 mais sans bœuf bouilli ! - est celui qui s'appelle en russe, car il a été servi pour la première fois au menu d'un banquet sophistiqué du Nouvel An à Moscou. Cette salade a été inventée vers 1860 par Lucien Olivier, le chef du célèbre restaurant Hérmitage, situé place Troubnaia. La recette exacte, notamment celle de la sauce et un LIAISONétait le secret d'Olivier & # 8211 sous le nom duquel la salade est également connue, mais son assistant, Ivan Ivanov, a réussi un jour à noter la plupart des ingrédients et des mesures. Ivanov est ensuite employé comme chef dans un autre restaurant, où il propose sa propre version & # 8211 stolitchnyi, une salade semblable à celle d'Olivier, mais les gourmets ont remarqué que la sauce n'était pas aussi bonne. Nous savons seulement que l'original était en quelque sorte Mayonnaise, à base de vinaigre de cidre français, de moutarde fine de même origine et forcément d'huile d'olive de Provence.

On pense que le chef wallon basé dans la capitale n'a pas utilisé de bœuf pour sa recette originale ! La spécialité d'Olivier était en effet le gibier à la mayonnaise. Il a utilisé des magrets de perdrix, des cubes de gelée à base de soupe aux épices dans laquelle il avait fait bouillir du gibier, des queues de crevettes cuites à la vapeur et de la mayonnaise à l'huile de Provence, le tout agrémenté de truffes noires, et au milieu pour attirer le regard de ses riches clients du russe l'aristocratie, ramassez une petite pyramide de pommes de terre bouillies, de tranches d'œufs et de concombres au vinaigre. C'était un spectacle culinaire en soi ! Tout bon et beau jusqu'à ce qu'un jour, selon la légende, un prince russe très riche mais non sculpté, venant affamé de la chasse, ne respectait plus le décor culinaire parfait du chef et dévorait tout avec convoitise sauf alandala, faisant le morceau de harpe tout sur le plateau d'argent dont il avait pris soin le chef avec ses assistants. Olivier, bouleversé par les mauvais traitements infligés à sa création, décide de se venger et commence, le lendemain, à servir la salade en mélange, le lien étant sa mayonnaise dorée. Ouais Al ça me semble assez merdique, on dirait que BT n'est pas pour moi non plus. Il a réussi à le refaire dans tous ses détails, même si les proportions étaient généralement connues. Dans un livre Art culinaire depuis 1899, il existe une recette qui se veut fidèle à la Salade Olivier, telle qu'elle l'était autrefois.

Après la mort d'Olivier, les temps ont changé rapidement. Les clients du restaurant l'Hermitage sont remplacés par de nouveaux : médecins, journalistes, mais aussi commerçants ou bourgeois enrichis par les réformes du tsar Alexandre III. Les nouveaux riches ils voulaient et ils voulaient la salade Olivier, mais personne ne savait comment le reproduire. En 1904, quelqu'un avait réussi à le reconfigurer quelque peu. Mais en plus des perdrix, on a ajouté de la langue de veau, de la laitue et des crevettes fraîches, sur 15, qui étaient dans la recette originale, sont devenus 25, les cornichons (câpres, olives vertes et concombres au vinaigre) se sont pas mal multipliés. , les truffes ont été remplacées par du caviar, et la gélatine a disparu. Tout était recouvert de mayonnaise crémeuse. Après la Révolution de 1917, le restaurant a été fermé et la mention des perdrix et du caviar est devenue un crime d'État car elle était considérée comme « la nourriture des ennemis du peuple soviétique ». Au départ, on utilisait du poulet bon marché ou des dés de bœuf gros comme un ongle pour ne pas gaspiller, puis la viande a été complètement abandonnée au profit de divers légumes.

Pour une salade « russe » soigneusement élaborée dans le style français d'origine, il faut des pommes de terre et des légumes dans les éléments suivants, qui sont restés quelque peu figés depuis le début du XXe siècle : 300 grammes de pommes de terre, une carotte moyenne, une poignée de légumes verts haricots, une poignée de petits pois (pois), deux œufs brouillés, une cuillère à café de moutarde de Dijon, un verre d'huile d'olive, deux cuillères à soupe de vinaigre ou de jus de citron, sel marin au goût.

Mettez dans un grand bol les pommes de terre bouillies et les carottes, coupées en petits cubes, les haricots verts et les blancs d'œufs brouillés, coupés en morceaux, ainsi que les petits pois. Ensuite, dans un bol plus petit, préparez la sauce suivante : passez les jaunes tamisés au tamis, mélangez avec un peu de moutarde, ajoutez du sel et de l'huile petit à petit, comme pour toute mayonnaise. Trancher finement avec du jus de citron ou du vinaigre. Lorsque vous êtes prêt, versez les légumes finement hachés. Remuer et laisser reposer environ un quart d'heure pour tremper dans la sauce. Puis goûter et assaisonner de sel et de citron.

Pour servir, vous pouvez apporter quelques cuillères à soupe de mayonnaise ou d'aspic à partir d'os de bœuf bien bouillis, le jus est ensuite clarifié avec du blanc d'œuf et passé au tamis fin avant d'être laissé coaguler au froid.

salade en russe il peut être enrichi et décoré de différentes manières. Si vous préférez la version classique de la recette, elle est évidemment utilisée Mayonnaise. Placer la salade sur une assiette longue et lisser avec une cuillère. Versez une sauce mayonnaise épaisse sur le dessus, et placez des queues d'écrevisses, des œufs brouillés en tranches et des feuilles de laitue autour.

Mais pendant environ deux siècles, au lieu de Mayonnaise est également utilisé aspic (gelée de pied de veau). Pour ce faire, versez-le dans un aspic de forme rectangulaire par un doigt et laissez-le durcir. De l'aspic restant et bien refroidi, il est versé avec une cuillère à café un peu sur les parois de la forme, maintenue inclinée, de sorte que l'aspic, en se renforçant, adhère aux parois. Cette opération est répétée deux ou trois fois, jusqu'à obtenir une couche latérale d'environ un demi-doigt d'épaisseur sur les parois latérales du moule. Placer la salade au milieu en appuyant légèrement avec une cuillère pour qu'il n'y ait pas d'espace vide entre la salade et l'aspic. Laissez refroidir. Avant de servir, placez la forme dans l'eau chaude pendant une minute, essuyez et versez sur l'assiette. Disposez une bordure d'aspic finement hachée autour.

Certains cuisiniers considérez cela comme un blasphème, mais au lieu de bols ou de pourboires, vous pouvez utiliser des tomates belles et fortes. Coupez la couverture de tomate et évidez avec une cuillère. Saupoudrer de sel et de poivre et placer sur une assiette, face vers le bas, pour égoutter. Remplissez ensuite de salade et disposez sur une assiette, sur une couche de laitue, finement hachée comme des nouilles.

De plus, au lieu de grosses tomates, des cônes de jambon peuvent être utilisés. À partir de tranches égales de jambon, faites des croissants et remplissez de salade. Les rouleaux peuvent également être faits en mettant un peu de salade sur la tranche de jambon, puis en roulant la tranche.

Enfin, comme ce fut le cas à l'ambassade de l'Empire tsariste à Paris, lors des galas la salade peut être accompagné d'esturgeon et de caviar. Nettoyez les filets de poisson blanc et lavez-les. S'il s'agit d'esturgeon ou de cabillaud, coupez-le en fines tranches de poisson cru, roulez-le, attachez-le avec de la ficelle et faites-le bouillir avec des légumes et du sel, comme n'importe quel poisson râpé. Dans le salami, retirez la viande du début des os, faites les filets et roulez-les légèrement ou faites bouillir le salami entier puis retirez les os. Enfin, une fois ces préparations terminées, placez la salade sur l'assiette et posez dessus les rouleaux de poisson refroidis ou le salami entier, après avoir désossé. Tout autour, mettez des feuilles de laitue en parsemant chacune une cuillère à café de caviar noir ou des lamelles de truffes blanches.

& # 8230Et une telle salade en tenue de gala gastronomique mérite toujours quelques flûtes avec champagne rosé, par exemple Taittinger ou Veuve Clicquot Brut. Le tiens!


Salade Russe, avec légumes et mayonnaise

  • Portions : 6 personnes
  • Temps de préparation: 15 MIN
  • Temps de cuisson: 30 minutes
  • Calories : -
  • Difficulté: Facile

La recette de la salade Russe est similaire à la salade de bœuf, à la différence que vous ne mettez pas de bœuf dans la salade russe. Il existe une variété en termes de légumes utilisés dans la salade russe et même la vinaigrette diffère d'une recette à l'autre. J'aime beaucoup ce genre de salade car elle permet de jouer avec les ingrédients et on peut les adapter selon les préférences de la famille.


Salade russe

INGRÉDIENT:

  • 600 g de pommes de terre coupées en cubes
  • 150 g de carottes coupées en cubes
  • 100g de petits pois surgelés
  • 600g d'eau
  • 4 œufs, lavés
  • Sel au goût
  • 60g d'olives, mettez-en quelques-unes pour la décoration
  • 60g de concombres au vinaigre
  • Une boite de thon égoutté (200g)
  • 300g de sauce mayonnaise
  • 100 g de poivron rouge, en conserve, coupé en fines lanières
  • 6 tomates cerises
  • 4 feuilles de laitue
  1. Mettez les pommes de terre, les carottes et les petits pois dans le récipient Varoma.
  2. Versez l'eau dans le bol, mettez le panier et mettez les œufs dedans. Positionner le Varoma et faire bouillir 26 minutes. / Varoma / vitesse 1.
  3. Retirer le Varoma, mettre les œufs à refroidir dans de l'eau froide. Transferaţi legumele fierte în aburi într-o salatieră mare. Adăugaţi sare după gust şi lăsaţi să se răcorească. Goliţi bolul.
  4. Puneţi 3 ouă curăţate de coajă, măslinele fără sâmburi şi castraveciorii în bol, tocaţi grosier 2 sec. /viteza 4.
  5. Transferaţi compoziţia în salatieră, adăugaţi tonul în bucăţi, două treimi din sosul de maioneză şi amestecaţi uşor. Răsturnaţi pe un platou de servit şi acoperiţi cu restul de maioneză. Decoraţi cu fâşiile de ardei, roşiile cherry şi frunzele de salată verde, oul tăiat felii şi măsline. Păstraţi în frigider până în momentul servirii.
CE ESTE THERMOMIX?Thermomix – este un procesor de bucătărie produs de Vorwerk, producătorul german de electrocasnice premium.Thermomix este cel mai mic şi mai compact procesor de alimente, ce îndeplineşte peste 10 funcţii într-unul singur: mixer, maşină de tocat, moară, steamer, malaxor, cântar, timer, maşină de gătit, shaker, zdrobitor de gheaţă, blender, râşniţă.Dotat cu un motor electric fără frecare Thermomix vă oferă plăcerea de a găti sănătos și o garanție de 10 ani.

Salata A La Russe

Salata ruseasca, cunoscuta si ca „salata Olivier” este un preparat traditional din bucataria ruseasca, care datorita gustului sau bun si-a castigat o popularitate considerabila in tarile europene. Se prepara foarte usor si este ideala pentru mesele festive sau pur si simplu ori de cate ori ne este pofta de o salata gustoasa si hranitoare.

Se incepe prin a curata cartofii, morcovii si pieptul de pui, dupa care acestea se pun impreuna la fiert intr-o oala mare.

Separat se pun la fiert si cele 4 oua.

Intre timp, se taie ceapa rosie marunt, castravetii si legatura de marar cat mai fin posibil.

Cand carnea, legumele si ouale s-au fiert, se scot din oala si se lasa la racit. Apoi se taie toate cubulete.





Acum se pot amesteca toate incredientele, inclusiv maioneaza, si smantana. Se adauga sare si piper dupa gust, si se amesteca totul bine intr-un vas mare pana ce se obtine o compozitie omogena.





Salata se poate servi fie imediat fie mai incolo.

In functie de preferinte, se poate opta pentru inlocuirea castravetilor proaspeti cu cei murati daca se doreste obtinerea unei salate cu un gust mai acrisor. De asemenea, carnea de pui se poate inlocui cu parizer de pui.





Salata ruseasca este o reteta deosebit de gustoasa si versatila, ideala pentru momentele in care iti este pofta de ceva bun si satios sau pe post de aperitiv la o masa festiva.


Salata a la russe

INGREDIENTE:

  • 600g cartofi, tăiaţi cuburi
  • 150g morcovi, tăiaţi cuburi
  • 100g mazăre congelată
  • 600g apă
  • 4 ouă, spălate
  • Sare după gust
  • 60g măsline, pus câteva pentru decor
  • 60g castraveciori în oţet
  • O cutie de ton, scurs (200g)
  • 300g sos de maioneză
  • 100g ardei roşu, din conservă, tăiat fâşii subţiri
  • 6 roşii cherry
  • 4 frunze de salată verde
  1. Puneţi cartofii, morcovii şi mazărea în recipientul Varoma.
  2. Turnaţi apa în bol, puneţi coşul şi puneţi ouăle în acesta. Poziţionaţi Varoma şi fierbeţi 26 min. /Varoma /viteza 1.
  3. Îndepărtaţi Varoma, puneţi ouăle să se răcească în apă rece. Transferaţi legumele fierte în aburi într-o salatieră mare. Adăugaţi sare după gust şi lăsaţi să se răcorească. Goliţi bolul.
  4. Puneţi 3 ouă curăţate de coajă, măslinele fără sâmburi şi castraveciorii în bol, tocaţi grosier 2 sec. /viteza 4.
  5. Transferaţi compoziţia în salatieră, adăugaţi tonul în bucăţi, două treimi din sosul de maioneză şi amestecaţi uşor. Răsturnaţi pe un platou de servit şi acoperiţi cu restul de maioneză. Decoraţi cu fâşiile de ardei, roşiile cherry şi frunzele de salată verde, oul tăiat felii şi măsline. Păstraţi în frigider până în momentul servirii.
CE ESTE THERMOMIX?Thermomix – este un procesor de bucătărie produs de Vorwerk, producătorul german de electrocasnice premium.Thermomix este cel mai mic şi mai compact procesor de alimente, ce îndeplineşte peste 10 funcţii într-unul singur: mixer, maşină de tocat, moară, steamer, malaxor, cântar, timer, maşină de gătit, shaker, zdrobitor de gheaţă, blender, râşniţă.Dotat cu un motor electric fără frecare Thermomix vă oferă plăcerea de a găti sănătos și o garanție de 10 ani.

Salata a la russe

INGREDIENTE:

  • 600g cartofi, tăiaţi cuburi
  • 150g morcovi, tăiaţi cuburi
  • 100g mazăre congelată
  • 600g apă
  • 4 ouă, spălate
  • Sare după gust
  • 60g măsline, pus câteva pentru decor
  • 60g castraveciori în oţet
  • O cutie de ton, scurs (200g)
  • 300g sos de maioneză
  • 100g ardei roşu, din conservă, tăiat fâşii subţiri
  • 6 roşii cherry
  • 4 frunze de salată verde
  1. Puneţi cartofii, morcovii şi mazărea în recipientul Varoma.
  2. Turnaţi apa în bol, puneţi coşul şi puneţi ouăle în acesta. Poziţionaţi Varoma şi fierbeţi 26 min. /Varoma /viteza 1.
  3. Îndepărtaţi Varoma, puneţi ouăle să se răcească în apă rece. Transferaţi legumele fierte în aburi într-o salatieră mare. Adăugaţi sare după gust şi lăsaţi să se răcorească. Goliţi bolul.
  4. Puneţi 3 ouă curăţate de coajă, măslinele fără sâmburi şi castraveciorii în bol, tocaţi grosier 2 sec. /viteza 4.
  5. Transferaţi compoziţia în salatieră, adăugaţi tonul în bucăţi, două treimi din sosul de maioneză şi amestecaţi uşor. Răsturnaţi pe un platou de servit şi acoperiţi cu restul de maioneză. Decoraţi cu fâşiile de ardei, roşiile cherry şi frunzele de salată verde, oul tăiat felii şi măsline. Păstraţi în frigider până în momentul servirii.
CE ESTE THERMOMIX?Thermomix – este un procesor de bucătărie produs de Vorwerk, producătorul german de electrocasnice premium.Thermomix este cel mai mic şi mai compact procesor de alimente, ce îndeplineşte peste 10 funcţii într-unul singur: mixer, maşină de tocat, moară, steamer, malaxor, cântar, timer, maşină de gătit, shaker, zdrobitor de gheaţă, blender, râşniţă.Dotat cu un motor electric fără frecare Thermomix vă oferă plăcerea de a găti sănătos și o garanție de 10 ani.


Video: VENÄLÄINEN HESBURGER (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Aviv

    Namana ça arrive

  2. Shakalar

    Je crois que vous faites une erreur. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  3. Godewyn

    Je pense que tu avais tort



Écrire un message