Nouvelles recettes

Naviguer dans Hakkasan de Miami, Katsuya de Starck et The Bazaar de José Andrés

Naviguer dans Hakkasan de Miami, Katsuya de Starck et The Bazaar de José Andrés

Naviguer dans la scène culinaire de Miami peut être une proposition délicate. Descendez Collins Avenue et presque tous les endroits que vous passez ont l'air plutôt cool, mais nous savons par expérience que peu d'entre eux ont une cuisine qui pourrait être qualifiée de «plus que comestible». Lors de notre dernier voyage dans la ville fastueuse, nous avons fait quelques recherches et nous en avons affiné quelques-uns qui ont toujours reçu des critiques élogieuses : Hakkasan au fabuleux Fontainebleau, Katsuya de Starck et The Bazaar de José Andrés au magnifique SLS South Beach. Ce que nous voulions, c'était à la fois de la bonne nourriture et une scène de South Beach assortie : de belles personnes, un cadre magnifique et de beaux plats. Immersion totale dans le meilleur de tout ce que Miami a à offrir. Allez grand ou rentrez chez vous.

event_venue=###contact_name=###contact_phone=###contact_email=Photo Courtoisie de Fontainebleau
Hakkasan

Hakkasan est l'un des nombreux restaurants du Fontainebleau et sert une succulente cuisine cantonaise avec une touche contemporaine. Ouvert à l'origine en 1954 et conçu par le célèbre architecte Morris Lapidus, le Fontainebleau a longtemps été considéré comme l'un des hôtels les plus luxueux de Miami Beach ainsi que le plus grand avec 1 500 chambres. Le trésor de style Art déco a été complètement réaménagé et rouvert en 2008 et a été une scène non-stop depuis. En plus de Hakkasan, il abrite LIV (l'une des discothèques les plus chaudes de la ville), Michael Mina 74 et Gotham Steak. Le premier Hakkasan a ouvert ses portes à Londres en 2001 et le lieu de Miami est maintenant l'un des cinq aux États-Unis, avec d'autres dispersés dans le monde entier. Beaucoup d'entre eux ont remporté des étoiles Michelin.

Photo gracieuseté de Fontainebleau

Le design d'intérieur de Hakkasan est exquis, issu de l'original londonien créé par le célèbre décorateur d'intérieur Christian Liaigre, dont les clients de premier plan incluent Valentino, Karl Lagerfeld et Calvin Klein. Le restaurant qualifie son style de « chic shanghaï-chinois sensuel » et l'effet est saisissant et sensuel avec des murs en teck sculpté et des accents de bois laqué et de marbre. Le bar a un effet de lumière d'eau chatoyant et propose de délicieux cocktails créés par ses maîtres mixologues. Mais même le simple fait d'obtenir l'un de ses sièges très convoités est une raison de célébrer. Vous pourrez dîner au bar ou réserver une table dans la salle principale aux allures de labyrinthe, située au quatrième étage de l'hôtel et s'ouvrant sur une immense terrasse surplombant les lumières de la ville.

Photo gracieuseté de Fontainebleau

Le menu est orné de spécialités telles que le plat signature de Hakkasan, la morue argentée grillée au charbon de bois avec du champagne et du miel chinois - célébrée à juste titre dans le monde entier - et une portion décadente de canard laqué avec du caviar russe Osetra. Tout est parfaitement préparé et présenté, ce qui montre clairement qu'il s'agit d'une opération de classe mondiale. L'expérience dans son ensemble est exotique, glamour et saura plaire à tous les gourmands qui ont beaucoup voyagé. Couplé à la vitalité et à la décadence ludique de Miami, il a rempli chacun de nos critères pour rechercher le meilleur à tous égards. Et un arrêt au LIV ou au Bleau Bar du hall de l'hôtel en sortant est également un must.

Photo gracieuseté de SLS South Beach
Katsuya par Starck

La nuit suivante, nous sommes arrivés au SLS South Beach dans un style approprié au volant d'une Mercedes-Benz SLS AMG Roadster. Ouvert en 2012, c'est l'un des hôtels les plus récents, les plus cool et les plus luxueux de la ville, et certainement le plus glamour. Créditez son style rock star à la collaboration entre l'hôtelier Sam Nazarian, le designer Philippe Starck, le chef José Andrés et l'auteur-compositeur-interprète américain Lenny Kravitz, qui a conçu l'incroyable Villa et le Presidential Penthouse comme les cachettes ultimes des célébrités. Il ne serait pas inhabituel de croiser Leo DiCaprio, David Beckham et Lebron James dans le hall du SLS, bien qu'ils soient plus susceptibles de se cacher dans son salon VIP Dragon.

C'est là que nous avons commencé la soirée avec un cocktail avant de plonger dans ses délices culinaires. Notre premier arrêt était Katsuya by Starck, le restaurant de sushis le plus populaire de la ville et un tour de force des talents de Starck et du chef Katsuya Uechi. Le restaurant occupe une immense salle ovale, qui permet d'avoir un aperçu de l'action depuis n'importe quel siège de la maison. Nous avons rapidement compris pourquoi Katsuya se classe parmi les 50 restaurants les plus chauds d'OpenTable aux États-Unis, se défendant contre les meilleurs restaurants de Los Angeles et de New York. Starck est un génie pour créer des environnements super élégants et toujours très amusants, avec ses touches surréalistes caractéristiques.

Photo gracieuseté de SLS South Beach

Les sushis dépassent également les attentes. En plus des classiques, il y a les prises innovantes de Katsuya comme le sashimi à queue jaune avec jalapeño épicé et ses appétissants rouleaux de crabe au four. Alors que Hakkasan était sombre et un peu mystérieux, Katsuya est tout au sujet de l'énergie de la salle ouverte et du partage du plaisir des autres convives, qui vont des familles aisées avec un bronzage parfait aux hipsters lors des premiers rendez-vous, tous ayant un grand temps et aimer chaque morceau de toro baguettes. Il a fallu beaucoup de retenue pour ne pas commander tout ce que nous voulions, car comme le dit le proverbe, "Le meilleur [était] encore à venir."

Photo gracieuseté de SLS South Beach
Le Bazar de José Andrés

Le bazar de José Andrés a été l'un des dîners les plus épiques et délicieux de notre vie. Andrés, le chef primé James Beard crédité d'avoir apporté le concept de tapas modernes en Amérique, est né en Espagne et a été formé par Ferran Adrià d'El Bulli, souvent cité comme le meilleur restaurant du monde. Il a enseigné un cours de physique culinaire avec Adrià (à Harvard rien de moins) et a été nommé à Tempssur la liste des 100 personnes les plus influentes de 2012, tout en inspirant les chefs du monde entier à repousser les limites et à exploiter toutes leurs facultés créatives dans la cuisine.

Photo gracieuseté de SLS South Beach

Et pour The Bazaar, Starck a tout mis en œuvre pour créer un cadre digne, comme quelque chose d'un élégant palais habité par un noble espagnol qui possède justement une célèbre marque de mode. Nous n'étions tout simplement pas préparés à l'incroyable gamme de plats qui sont arrivés à table, cours après cours, de tous les coins du monde avec la dose d'esprit et l'interprétation experte d'Andrés. L'héritage espagnol d'Andrés est à l'honneur, avec l'ingéniosité et les influences de la cuisine latine locale de Miami qui font une forte impression - rien de tout cela ne ressemble à tout ce que vous avez jamais eu auparavant.

Le menu est divisé en deux sections principales : Miami rencontre le monde et l'Espagne hier et aujourd'hui, et 14 sous-sections. Les catégories incluent Singapore Connection, dans laquelle Andrés établit des parallèles culinaires entre Miami et l'Orient; Latas Y Conservas, une version haute gourmande des conserves ; et Some Little Sandwiches, un nom d'une simplicité désarmante pour certaines combinaisons extrêmes. Juste pour vous jeter quelques-uns des articles les plus frappants, il y a aussi un taco japonais avec de l'anguille grillée, du shiso, du concombre, du wasabi et des chicharrónes (peau de porc frit); os à moelle aux truffes blanches des Caraïbes, agrumes de Floride et câpres ; un panini au foie gras beurre de cacahuète et gelée ; et des huîtres fumées avec mignonette de pomme, littéralement fumantes grâce à une dose d'azote liquide. Plus de pyrotechnie s'est ensuivie lorsque l'on nous a servi la version d'Andrés du cocktail Caipirinha avec de la cachaça brésilienne, du citron vert frais et du sucre congelé avec de l'azote liquide directement à table.

Photo gracieuseté de SLS South Beach

Au cours d'une longue soirée indulgente et romantique, nous sommes devenus de bons amis avec notre serveur, qui nous a guidés à travers les innombrables offres et a également imaginé des accords mets-vins parfaits. Rarement avons-nous vu un serveur aussi passionné par son lieu de travail, et pour autant. Même si Leo DiCaprio ne s'est pas présenté, nous nous sommes quand même sentis comme des célébrités en raison du service vraiment impeccable et de l'amour venant de la cuisine sous forme de petites assiettes impeccables. Il faudra probablement attendre un bon moment avant de prendre un repas comparable à celui du Bazar de José Andrés. Déjà, cela ressemble un peu à un rêve, que nous fermons souvent les yeux et évoquons à nouveau.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue, à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai ensuite reçu une assiette de fruits, mais j'aurais simplement préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue, à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai ensuite reçu une assiette de fruits, mais j'aurais simplement préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue, à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai reçu plus tard une assiette de fruits, mais j'aurais juste préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue, à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai ensuite reçu une assiette de fruits, mais j'aurais simplement préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai ensuite reçu une assiette de fruits, mais j'aurais simplement préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu des villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue, à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. Il se trouve à quelques pas des boutiques et des restaurants de Lincoln Road, ainsi que des plages et des tables à manger en plein air le long d'Ocean Drive.

Ma chambre avec vue sur la ville a été conçue en pensant à la maîtresse de Louis XV. Il y avait un miroir au plafond et de la toile sur les murs peints pour ressembler à des panneaux et des moulures fantaisie. Pas de bureau ou de placard, simplement un portant à vêtements en métal et un seul tiroir. Une table de nuit avait à peine assez de place pour mes livres - pas que quelqu'un reste ici pour lire au lit.

Image

Mais mon voyage jusqu'à la chambre en dit autant sur l'endroit que sur le mobilier. Je suis arrivé tôt et après un certain temps, l'hôtel a appelé pour dire qu'une chambre avec vue sur la ville était disponible. J'ai transmis la chambre en disant que j'étais heureux d'attendre au bord de la piscine jusqu'à 15 heures. enregistrement pour la chambre avec vue sur l'océan que j'avais réservée. À 15 h 10, j'ai appelé la réception et on m'a dit que la chambre avec vue sur l'océan n'était pas encore prête. Au-dessus de la musique au bord de la piscine, j'ai demandé à parler à un responsable, qui m'a dit que toutes les chambres doubles avec vue sur l'océan de l'hôtel sentaient la fumée (bien que SLS soit un hôtel non-fumeurs) et qu'elle enverrait un "inspecteur" dans les chambres. Quelques instants plus tard, elle m'a rappelé et m'a proposé de m'emmener faire une visite olfactive afin que je puisse sentir les chambres par moi-même.

Au cours de la visite, la responsable d'abord excusée m'a parlé de sa journée bien remplie, puis a souligné que l'hôtel m'avait appelé pour offrir une chambre avec vue sur la ville (que j'aurais volontiers prise si j'avais su que je finirais par finir dans une) . Après m'être enfin installé et m'être habillé pour une fête, j'ai reçu le coup de grâce : le ménage a franchi la porte, sans savoir que j'étais arrivé. J'ai ensuite reçu une assiette de fruits, mais j'aurais simplement préféré un service client digne d'un hôtel haut de gamme.

La salle de bain

Le lavabo et les toilettes étaient petits et faiblement éclairés. La douche, cependant, avait beaucoup de place pour moi et pour toute autre personne que je souhaiterais inviter à l'intérieur.

En plus de Hyde Beach, l'hôtel dispose d'un centre de remise en forme et du Salon Privé. Vous pouvez bien manger ici. Le Bazaar by José Andrés dispose d'un joli salon intérieur et extérieur et sert des plats d'inspiration espagnole comme des patatas bravas ainsi qu'un sandwich au "fromage bleu surgelé", tous deux délicieux. Il y a aussi un restaurant de sushis, Katsuya by Starck.

Service de chambre

Les crêpes à l'huile d'olive avec compote de baies étaient savoureuses et sont arrivées en seulement 30 minutes.


L'hôtel SLS South Beach : bon pour la bouche bée. Dormir, pas tellement

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Les chambres (miroir au plafond inclus) commencent à 325 $ la nuit.

Le cœur de cet hôtel Art déco de 140 chambres, construit en 1939, est Hyde Beach : une piscine de 8 000 pieds carrés et un salon en bord de mer, où on m'a dit qu'il me coûterait 50 $ pour une chaise longue et 100 $ pour un lit de jour. , même en tant que client de l'hôtel (les prix varient en fonction de la saison et du jour de la semaine). La zone environnante est une fusion fantaisiste d'espaces intérieurs et extérieurs. Les ornements d'un salon - miroirs ornés, chaises d'inspiration Louis XV, coussins à rayures noires et blanches - sont dispersés sur un patio pavé de carreaux qui pourraient vous faire fantasmer sur le Maroc. Une sculpture de canard en caoutchouc argenté de 700 livres et de près de 10 pieds de haut préside la piscine adjacente, qui est en quelque sorte une voie de circulation pour les personnes se rendant à Hyde. L'esthétique ludique et polyglotte de l'hôtel vient de Philippe Starck, également derrière le Delano voisin, un classique de Miami. Occupant l'ancien Ritz Plaza, l'espace a été repensé par M. Starck, Lenny Kravitz (qui a conçu les villas) et l'hôtelier Sam Nazarian.

Sur Collins Avenue à la sortie de la 17th Street, SLS permet de passer facilement d'un hôtel à l'autre toute la nuit. It is in walking distance of Lincoln Road’s shops and restaurants, and the beaches and al fresco dining tables along Ocean Drive.

My city-view room was designed with Louis XV’s mistress in mind. It had a mirror on the ceiling and canvas on the walls painted to look like fancy panels and molding. No desk or closet simply a metal clothing rack and a single drawer. A night stand had barely enough room for my books — not that anyone stays here to read in bed.

Image

But my journey to the room says as much about the place as the furnishings do. I arrived early and after a while the hotel called to say that a room with a city view was available. I passed on the room, saying I was happy to wait by the pool until the 3 p.m. check-in for the ocean-view room I’d reserved. At 3:10 p.m., I called the front desk and was told that the ocean-view room was not yet ready. Over thumping poolside music, I asked to speak with a manager, who said that all the hotel’s ocean-view double rooms smelled like smoke (though SLS is a nonsmoking hotel) and that she would send an “inspector” to the rooms. Moments later, she called me back and offered to take me on an olfactory tour so I could smell the rooms for myself.

During the tour, the initially apologetic manager told me about her busy day, then pointed out that the hotel had called me to offer a city-view room (which I would have gladly taken had I known that I would ultimately end up in one). After I had finally settled in and was dressing for a party, I received the coup de grâce: housekeeping came through the door, unaware I’d arrived. I later received a fruit plate, but would have just preferred customer service befitting a high-end hotel.

La salle de bain

The sink and toilet area was small and dimly lighted. The shower, though, had plenty of room for me and whomever else I might want to invite inside.

In addition to Hyde Beach, the hotel has a fitness center and the Privé Salon. You can eat well here. The Bazaar by José Andrés has pretty indoor and outdoor lounge space and serves up Spanish-inspired dishes like patatas bravas as well as a “frozen blue cheese” sandwich, both delicious. There is also a sushi restaurant, Katsuya by Starck.

Room Service

Olive oil pancakes with berry compote were tasty, and arrived in just 30 minutes.


The SLS Hotel South Beach: Good for Gawking. Sleeping, Not So Much

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Rooms (ceiling mirror included) start at $325 a night.

The heartbeat of this 140-room Art Deco hotel, built in 1939, is Hyde Beach: an 8,000-square-foot pool and beachfront lounge, where I was told it would cost me $50 for a chaise lounge and a $100 for a day bed, even as a hotel guest (prices fluctuate based on the season and day of the week). The surrounding area is a fanciful fusion of indoor and outdoor space. The trappings of a sitting room — ornate mirrors, Louis XV-inspired chairs, black-and-white-striped cushions — are scattered about a patio paved with tiles that might have you fantasizing about Morocco. A 700-pound, nearly 10-foot-tall silver rubber duck sculpture presides over the adjoining guest pool, which is something of a thoroughfare for people heading to Hyde. The hotel’s playful, polyglot aesthetic comes from Philippe Starck, also behind the nearby Delano, a Miami classic. Occupying the former Ritz Plaza, the space was reimagined by Mr. Starck, Lenny Kravitz (who designed villas) and the hotelier Sam Nazarian.

On Collins Avenue off 17th Street, SLS makes it easy to hotel-hop all night. It is in walking distance of Lincoln Road’s shops and restaurants, and the beaches and al fresco dining tables along Ocean Drive.

My city-view room was designed with Louis XV’s mistress in mind. It had a mirror on the ceiling and canvas on the walls painted to look like fancy panels and molding. No desk or closet simply a metal clothing rack and a single drawer. A night stand had barely enough room for my books — not that anyone stays here to read in bed.

Image

But my journey to the room says as much about the place as the furnishings do. I arrived early and after a while the hotel called to say that a room with a city view was available. I passed on the room, saying I was happy to wait by the pool until the 3 p.m. check-in for the ocean-view room I’d reserved. At 3:10 p.m., I called the front desk and was told that the ocean-view room was not yet ready. Over thumping poolside music, I asked to speak with a manager, who said that all the hotel’s ocean-view double rooms smelled like smoke (though SLS is a nonsmoking hotel) and that she would send an “inspector” to the rooms. Moments later, she called me back and offered to take me on an olfactory tour so I could smell the rooms for myself.

During the tour, the initially apologetic manager told me about her busy day, then pointed out that the hotel had called me to offer a city-view room (which I would have gladly taken had I known that I would ultimately end up in one). After I had finally settled in and was dressing for a party, I received the coup de grâce: housekeeping came through the door, unaware I’d arrived. I later received a fruit plate, but would have just preferred customer service befitting a high-end hotel.

La salle de bain

The sink and toilet area was small and dimly lighted. The shower, though, had plenty of room for me and whomever else I might want to invite inside.

In addition to Hyde Beach, the hotel has a fitness center and the Privé Salon. You can eat well here. The Bazaar by José Andrés has pretty indoor and outdoor lounge space and serves up Spanish-inspired dishes like patatas bravas as well as a “frozen blue cheese” sandwich, both delicious. There is also a sushi restaurant, Katsuya by Starck.

Room Service

Olive oil pancakes with berry compote were tasty, and arrived in just 30 minutes.


The SLS Hotel South Beach: Good for Gawking. Sleeping, Not So Much

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Rooms (ceiling mirror included) start at $325 a night.

The heartbeat of this 140-room Art Deco hotel, built in 1939, is Hyde Beach: an 8,000-square-foot pool and beachfront lounge, where I was told it would cost me $50 for a chaise lounge and a $100 for a day bed, even as a hotel guest (prices fluctuate based on the season and day of the week). The surrounding area is a fanciful fusion of indoor and outdoor space. The trappings of a sitting room — ornate mirrors, Louis XV-inspired chairs, black-and-white-striped cushions — are scattered about a patio paved with tiles that might have you fantasizing about Morocco. A 700-pound, nearly 10-foot-tall silver rubber duck sculpture presides over the adjoining guest pool, which is something of a thoroughfare for people heading to Hyde. The hotel’s playful, polyglot aesthetic comes from Philippe Starck, also behind the nearby Delano, a Miami classic. Occupying the former Ritz Plaza, the space was reimagined by Mr. Starck, Lenny Kravitz (who designed villas) and the hotelier Sam Nazarian.

On Collins Avenue off 17th Street, SLS makes it easy to hotel-hop all night. It is in walking distance of Lincoln Road’s shops and restaurants, and the beaches and al fresco dining tables along Ocean Drive.

My city-view room was designed with Louis XV’s mistress in mind. It had a mirror on the ceiling and canvas on the walls painted to look like fancy panels and molding. No desk or closet simply a metal clothing rack and a single drawer. A night stand had barely enough room for my books — not that anyone stays here to read in bed.

Image

But my journey to the room says as much about the place as the furnishings do. I arrived early and after a while the hotel called to say that a room with a city view was available. I passed on the room, saying I was happy to wait by the pool until the 3 p.m. check-in for the ocean-view room I’d reserved. At 3:10 p.m., I called the front desk and was told that the ocean-view room was not yet ready. Over thumping poolside music, I asked to speak with a manager, who said that all the hotel’s ocean-view double rooms smelled like smoke (though SLS is a nonsmoking hotel) and that she would send an “inspector” to the rooms. Moments later, she called me back and offered to take me on an olfactory tour so I could smell the rooms for myself.

During the tour, the initially apologetic manager told me about her busy day, then pointed out that the hotel had called me to offer a city-view room (which I would have gladly taken had I known that I would ultimately end up in one). After I had finally settled in and was dressing for a party, I received the coup de grâce: housekeeping came through the door, unaware I’d arrived. I later received a fruit plate, but would have just preferred customer service befitting a high-end hotel.

La salle de bain

The sink and toilet area was small and dimly lighted. The shower, though, had plenty of room for me and whomever else I might want to invite inside.

In addition to Hyde Beach, the hotel has a fitness center and the Privé Salon. You can eat well here. The Bazaar by José Andrés has pretty indoor and outdoor lounge space and serves up Spanish-inspired dishes like patatas bravas as well as a “frozen blue cheese” sandwich, both delicious. There is also a sushi restaurant, Katsuya by Starck.

Room Service

Olive oil pancakes with berry compote were tasty, and arrived in just 30 minutes.


The SLS Hotel South Beach: Good for Gawking. Sleeping, Not So Much

SLS Hotel South Beach, 1701 Collins Avenue (305) 674-1701 slshotels.com/southbeach. Rooms (ceiling mirror included) start at $325 a night.

The heartbeat of this 140-room Art Deco hotel, built in 1939, is Hyde Beach: an 8,000-square-foot pool and beachfront lounge, where I was told it would cost me $50 for a chaise lounge and a $100 for a day bed, even as a hotel guest (prices fluctuate based on the season and day of the week). The surrounding area is a fanciful fusion of indoor and outdoor space. The trappings of a sitting room — ornate mirrors, Louis XV-inspired chairs, black-and-white-striped cushions — are scattered about a patio paved with tiles that might have you fantasizing about Morocco. A 700-pound, nearly 10-foot-tall silver rubber duck sculpture presides over the adjoining guest pool, which is something of a thoroughfare for people heading to Hyde. The hotel’s playful, polyglot aesthetic comes from Philippe Starck, also behind the nearby Delano, a Miami classic. Occupying the former Ritz Plaza, the space was reimagined by Mr. Starck, Lenny Kravitz (who designed villas) and the hotelier Sam Nazarian.

On Collins Avenue off 17th Street, SLS makes it easy to hotel-hop all night. It is in walking distance of Lincoln Road’s shops and restaurants, and the beaches and al fresco dining tables along Ocean Drive.

My city-view room was designed with Louis XV’s mistress in mind. It had a mirror on the ceiling and canvas on the walls painted to look like fancy panels and molding. No desk or closet simply a metal clothing rack and a single drawer. A night stand had barely enough room for my books — not that anyone stays here to read in bed.

Image

But my journey to the room says as much about the place as the furnishings do. I arrived early and after a while the hotel called to say that a room with a city view was available. I passed on the room, saying I was happy to wait by the pool until the 3 p.m. check-in for the ocean-view room I’d reserved. At 3:10 p.m., I called the front desk and was told that the ocean-view room was not yet ready. Over thumping poolside music, I asked to speak with a manager, who said that all the hotel’s ocean-view double rooms smelled like smoke (though SLS is a nonsmoking hotel) and that she would send an “inspector” to the rooms. Moments later, she called me back and offered to take me on an olfactory tour so I could smell the rooms for myself.

During the tour, the initially apologetic manager told me about her busy day, then pointed out that the hotel had called me to offer a city-view room (which I would have gladly taken had I known that I would ultimately end up in one). After I had finally settled in and was dressing for a party, I received the coup de grâce: housekeeping came through the door, unaware I’d arrived. I later received a fruit plate, but would have just preferred customer service befitting a high-end hotel.

La salle de bain

The sink and toilet area was small and dimly lighted. The shower, though, had plenty of room for me and whomever else I might want to invite inside.

In addition to Hyde Beach, the hotel has a fitness center and the Privé Salon. You can eat well here. The Bazaar by José Andrés has pretty indoor and outdoor lounge space and serves up Spanish-inspired dishes like patatas bravas as well as a “frozen blue cheese” sandwich, both delicious. There is also a sushi restaurant, Katsuya by Starck.

Room Service

Olive oil pancakes with berry compote were tasty, and arrived in just 30 minutes.


Voir la vidéo: Bazaar by José Andrés Experience (Octobre 2021).