Nouvelles recettes

So Fresh, So Green : 10 bières de houblon frais préférées

So Fresh, So Green : 10 bières de houblon frais préférées

Alors que septembre est généralement synonyme de voyages dans les vergers de pommiers et les champs de citrouilles, ce mois marque également le moment de la récolte du houblon, les fleurs en forme de cône qui confèrent de l'amertume et des arômes à la bière.

Typiquement, le houblon humide et collant voyage directement d'un bine dans un four, où le houblon est séché et soit granulé soit emballé en balles pour une utilisation ultérieure. C'est parce que les cônes parfumés ressemblent à de l'herbe récemment coupée, qui passe rapidement de parfumée à pourrie. Pourtant, tous les houblon n'ont pas de rendez-vous avec un four.

Dans la fenêtre de fraîcheur de 24 heures, certains houblons nouvellement récoltés sont précipités vers les brasseries, où ils contribuent à créer la délicatesse éphémère de l'automne : la bière fraîchement houblonnée (on l'appelle également bière houblonnée humide, qui est essentiellement un terme interchangeable). Bien fait, "vous obtenez ce joli caractère de houblon vert qui est très délicat", déclare Jamie Emmerson, maître brasseur exécutif à Hood River, Ore. Brassage à pleines voiles, qui fabrique la Lupulin Fresh Hop Ale et la Hopfenfrisch Fresh Hop Lager à la pression.

La création du style saisonnier peut être attribuée à Société brassicole de la Sierra Nevada. Il y a près de 15 ans, la brasserie californienne lançait le mouvement du houblon frais avec son Ale de récolte, dosé avec les houblons frais Cascade et Centennial de l'État de Washington. Cependant, des brasseries telles que Deschutes, Rogue et Ninkasi de l'Oregon ont tellement contribué à populariser les bières de houblon frais que "c'est en train de devenir quelque chose d'un style du nord-ouest du Pacifique", dit Emmerson.

Cela est en partie dû au siège des brasseries près des fermes de l'Oregon et de la vallée de Yakima dans l'est de Washington, où la majorité du houblon américain est cultivé. Pendant les vendanges, qui peuvent commencer fin août, il n'y a pas de soucis pour envoyer un brasseur piquer des sacs de houblon. Pourtant, ce style n'est pas spécifique à la région. À Easton, en Pennsylvanie, la Weyerbacher Brewing Company fabrique sa Harvest Ale avec du houblon Cascade provenant de la ferme du président de la brasserie, Dan Weirback, tandis que Grande division engage des chauffeurs de camions pour apporter du houblon directement d'une ferme de Washington à Denver.

Cela peut sembler une corvée, mais les bières de houblon frais sont l'incarnation éphémère de la saison, une passerelle de l'été à l'automne. "Ils sont comme le Beaujolais nouveau - profitez de la saison des boissons, et quand c'est parti, c'est parti", dit Emmerson à propos des bières, qui sont mieux consommées fraîches. "La magie de ces bières, c'est qu'elles sont si éphémères."

Cliquez ici pour le diaporama des 10 bières fraîches préférées.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, de sorte que la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Voici comment cela fonctionne : les brasseurs analysent le niveau d'humidité des cônes de houblon en en prélevant un ou deux dans la benne, en les frottant entre leurs mains pour les réchauffer et les casser, puis en les reniflant. Après avoir brossé la matière végétale, il reste un résidu jaune collant. Ces cônes ont des niveaux élevés de. acides, huiles et aromatiques, qui confèrent tous des profils de saveur uniques à la bière lors de son brassage.

Plusieurs facteurs rendent les bières de houblon frais particulièrement difficiles pour les brasseurs et souhaitables pour les amateurs de houblon. Le houblon frais est moins concentré, il en faut donc plus pour obtenir la même saveur qu'une bière à base de houblon séché et granulé. Le houblon frais offre également des profils de saveur distinctement herbacés, végétaux et «verts» sans l'amertume que nous associons aux IPA et autres bières contenant de copieux houblon séché.

De plus, le houblon frais expire extrêmement rapidement et doit être utilisé environ dans les 24 heures suivant la récolte. Yakima à Washington et dans la Willamette Valley de l'Oregon cultivent la grande majorité du houblon américain, vous êtes donc plus susceptible de voir des brasseries du nord-ouest du Pacifique utiliser du houblon fraîchement récolté.

Le fait qu'une brasserie définisse ses bières de houblon fraîches ou humides en utilisant la définition de la Brewers Association varie selon la brasserie. Great Divide Brewing Company fabrique une bière appelée Fresh Hop qui est « brassée à l'automne avec du houblon en cône entier humide ». La Bale Breaker Brewing Company, située au milieu d'une ferme de houblon à Yakima, brasse également une bière de houblon humide qu'elle appelle simplement du houblon frais sous le nom de Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, quant à elle, utilise du houblon humide sur le devant de l'étiquette pour décrire sa bière de houblon frais Harvest Ale.

Les brasseries sont devenues plus uniformes en utilisant du houblon non séché «humide» dans les bières étiquetées comme houblonnées fraîches, mais il est toujours bon de vérifier si le brasseur a utilisé des cônes entiers séchés peu de temps après leur récolte ou des cônes de houblon cueillis dans les 24 heures suivant le brassage.

Plus important encore, vous devriez boire de la bière de houblon fraîche et humide chaque fois que vous en avez l'occasion. L'occasion ne se présente qu'une fois par an.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, donc la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Voici comment cela fonctionne : les brasseurs analysent le niveau d'humidité des cônes de houblon en en prélevant un ou deux dans la benne, en les frottant entre leurs mains pour les réchauffer et les casser, puis en les reniflant. Après avoir brossé la matière végétale, il reste un résidu jaune collant. Ces cônes ont des niveaux élevés de. les acides, les huiles et les aromatiques, qui confèrent tous des profils de saveur uniques à la bière lors de son brassage.

Plusieurs facteurs rendent les bières de houblon frais particulièrement difficiles pour les brasseurs et souhaitables pour les amateurs de houblon. Le houblon frais est moins concentré, il en faut donc plus pour obtenir la même saveur qu'une bière à base de houblon séché et granulé. Le houblon frais offre également des profils de saveur distinctement herbacés, végétaux et «verts» sans l'amertume que nous associons aux IPA et autres bières contenant de copieux houblon séché.

De plus, le houblon frais expire extrêmement rapidement et doit être utilisé environ dans les 24 heures suivant la récolte. Yakima à Washington et dans la Willamette Valley de l'Oregon cultivent la grande majorité du houblon américain, vous êtes donc plus susceptible de voir des brasseries du nord-ouest du Pacifique utiliser du houblon fraîchement récolté.

Le fait qu'une brasserie définisse ses bières de houblon fraîches ou humides en utilisant la définition de la Brewers Association varie selon la brasserie. Great Divide Brewing Company fabrique une bière appelée Fresh Hop qui est « brassée à l'automne avec du houblon en cône entier humide ». Bale Breaker Brewing Company, qui est située au milieu d'une ferme de houblon à Yakima, brasse également une bière de houblon humide qu'elle appelle simplement houblon frais avec le nom Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, quant à elle, utilise du houblon humide sur le devant de l'étiquette pour décrire sa bière de houblon frais Harvest Ale.

Les brasseries sont devenues plus uniformes en utilisant du houblon non séché «humide» dans les bières étiquetées comme houblonnées fraîches, mais il est toujours bon de vérifier si le brasseur a utilisé des cônes entiers séchés peu de temps après leur récolte ou des cônes de houblon cueillis dans les 24 heures suivant le brassage.

Plus important encore, vous devriez boire de la bière de houblon fraîche et humide chaque fois que vous en avez l'occasion. L'occasion ne se présente qu'une fois par an.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, donc la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Voici comment cela fonctionne : les brasseurs analysent le niveau d'humidité des cônes de houblon en en prélevant un ou deux dans le bac, en les frottant entre leurs mains pour les réchauffer et les casser, puis en les reniflant. Après avoir brossé la matière végétale, il reste un résidu jaune collant. Ces cônes ont des niveaux élevés de. acides, huiles et aromatiques, qui confèrent tous des profils de saveur uniques à la bière lors de son brassage.

Plusieurs facteurs rendent les bières de houblon frais particulièrement difficiles pour les brasseurs et souhaitables pour les amateurs de houblon. Le houblon frais est moins concentré, il en faut donc plus pour obtenir la même saveur qu'une bière à base de houblon séché et granulé. Le houblon frais offre également des profils de saveur distinctement herbacés, végétaux et «verts» sans l'amertume que nous associons aux IPA et autres bières contenant de copieux houblon séché.

De plus, le houblon frais expire extrêmement rapidement et doit être utilisé environ dans les 24 heures suivant la récolte. Yakima à Washington et dans la Willamette Valley de l'Oregon cultivent la grande majorité du houblon américain, vous êtes donc plus susceptible de voir des brasseries du nord-ouest du Pacifique utiliser du houblon fraîchement récolté.

Le fait qu'une brasserie définisse ses bières de houblon fraîches ou humides en utilisant la définition de la Brewers Association varie selon la brasserie. Great Divide Brewing Company fabrique une bière appelée Fresh Hop qui est « brassée à l'automne avec du houblon en cône entier humide ». Bale Breaker Brewing Company, qui est située au milieu d'une ferme de houblon à Yakima, brasse également une bière de houblon humide qu'elle appelle simplement houblon frais avec le nom Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, quant à elle, utilise du houblon humide sur le devant de l'étiquette pour décrire sa bière de houblon frais Harvest Ale.

Les brasseries sont devenues plus uniformes en utilisant du houblon non séché «humide» dans les bières étiquetées comme houblonnées fraîches, mais il est toujours bon de vérifier si le brasseur a utilisé des cônes entiers séchés peu de temps après leur récolte ou des cônes de houblon cueillis dans les 24 heures suivant le brassage.

Plus important encore, vous devriez boire de la bière de houblon fraîche et humide chaque fois que vous en avez l'occasion. L'occasion ne se présente qu'une fois par an.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, donc la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Voici comment cela fonctionne : les brasseurs analysent le niveau d'humidité des cônes de houblon en en prélevant un ou deux dans la benne, en les frottant entre leurs mains pour les réchauffer et les casser, puis en les reniflant. Après avoir brossé la matière végétale, il reste un résidu jaune collant. Ces cônes ont des niveaux élevés de. acides, huiles et aromatiques, qui confèrent tous des profils de saveur uniques à la bière lors de son brassage.

Plusieurs facteurs rendent les bières de houblon frais particulièrement difficiles pour les brasseurs et souhaitables pour les amateurs de houblon. Le houblon frais est moins concentré, il en faut donc plus pour obtenir la même saveur qu'une bière à base de houblon séché et granulé. Le houblon frais offre également des profils de saveur distinctement herbacés, végétaux et «verts» sans l'amertume que nous associons aux IPA et autres bières contenant de copieux houblon séché.

De plus, le houblon frais expire extrêmement rapidement et doit être utilisé environ dans les 24 heures suivant la récolte. Yakima à Washington et dans la Willamette Valley de l'Oregon cultivent la grande majorité du houblon américain, vous êtes donc plus susceptible de voir des brasseries du nord-ouest du Pacifique utiliser du houblon fraîchement récolté.

Le fait qu'une brasserie définisse ses bières de houblon fraîches ou humides en utilisant la définition de la Brewers Association varie selon la brasserie. Great Divide Brewing Company fabrique une bière appelée Fresh Hop qui est «brassée à l'automne avec du houblon en cône entier humide». La Bale Breaker Brewing Company, située au milieu d'une ferme de houblon à Yakima, brasse également une bière de houblon humide qu'elle appelle simplement du houblon frais sous le nom de Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, quant à elle, utilise du houblon humide sur le devant de l'étiquette pour décrire sa bière de houblon frais Harvest Ale.

Les brasseries sont devenues plus uniformes en utilisant du houblon non séché «humide» dans les bières étiquetées comme houblonnées fraîches, mais il est toujours bon de vérifier si le brasseur a utilisé des cônes entiers séchés peu de temps après leur récolte ou des cônes de houblon cueillis dans les 24 heures suivant le brassage.

Plus important encore, vous devriez boire de la bière de houblon fraîche et humide chaque fois que vous en avez l'occasion. L'occasion ne se présente qu'une fois par an.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, de sorte que la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Voici comment cela fonctionne : les brasseurs analysent le niveau d'humidité des cônes de houblon en en prélevant un ou deux dans la benne, en les frottant entre leurs mains pour les réchauffer et les casser, puis en les reniflant. Après avoir brossé la matière végétale, il reste un résidu jaune collant. Ces cônes ont des niveaux élevés de. acides, huiles et aromatiques, qui confèrent tous des profils de saveur uniques à la bière lors de son brassage.

Plusieurs facteurs rendent les bières de houblon frais particulièrement difficiles pour les brasseurs et souhaitables pour les amateurs de houblon. Le houblon frais est moins concentré, il en faut donc plus pour obtenir la même saveur qu'une bière à base de houblon séché et granulé. Le houblon frais offre également des profils de saveur distinctement herbacés, végétaux et «verts» sans l'amertume que nous associons aux IPA et autres bières contenant de copieux houblon séché.

De plus, le houblon frais expire extrêmement rapidement et doit être utilisé environ dans les 24 heures suivant la récolte. Yakima à Washington et dans la Willamette Valley de l'Oregon cultivent la grande majorité du houblon américain, vous êtes donc plus susceptible de voir des brasseries du nord-ouest du Pacifique utiliser du houblon fraîchement récolté.

Le fait qu'une brasserie définisse ses bières de houblon fraîches ou humides en utilisant la définition de la Brewers Association varie selon la brasserie. Great Divide Brewing Company fabrique une bière appelée Fresh Hop qui est « brassée à l'automne avec du houblon en cône entier humide ». La Bale Breaker Brewing Company, située au milieu d'une ferme de houblon à Yakima, brasse également une bière de houblon humide qu'elle appelle simplement du houblon frais sous le nom de Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, quant à elle, utilise du houblon humide sur le devant de l'étiquette pour décrire sa bière de houblon frais Harvest Ale.

Les brasseries sont devenues plus uniformes en utilisant du houblon non séché «humide» dans les bières étiquetées comme houblonnées fraîches, mais il est toujours bon de vérifier si le brasseur a utilisé des cônes entiers séchés peu de temps après leur récolte ou des cônes de houblon cueillis dans les 24 heures suivant le brassage.

Plus important encore, vous devriez boire de la bière de houblon fraîche et humide chaque fois que vous en avez l'occasion. L'occasion ne se présente qu'une fois par an.


La différence entre les bières de houblon humide, de houblon frais et de houblon sec

Chaque année, alors que l'été passe à l'automne, une nouvelle récolte de bières commence à apparaître dans les bars américains. Les bières de houblon frais et de houblon humide côtoient désormais régulièrement les IPA à houblon sec (et, plus récemment, à double houblon sec) lancées par des brasseurs innovants. Les serveurs vous encouragent souvent à goûter les bières de houblon fraîches et sèches dès que vous le pouvez car elles ne viennent qu'une fois par an et expirent rapidement.

Ce qui donne? Qu'est-ce qu'une bière de houblon sèche, humide ou fraîche, et combien de temps dure chacune d'elles ? Plus important encore, quel goût chacun a-t-il ?

Tout se résume à la récolte du houblon de fin août à septembre, lorsque les tiges de houblon sont coupées et que les cônes de houblon de l'année sont transformés. La récolte annuelle du houblon est une période aussi particulière pour les brasseurs que la vendange pour les vignerons. Pour les brasseurs, le nord-ouest du Pacifique, où plus de 75 pour cent du houblon américain sont cultivés, s'apparente à la région viticole du nord de la Californie.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Voici ce que vous devez savoir sur les bières de houblon humides, fraîches et sèches provenant directement de la récolte de houblon.

Comprendre le houblonnage à sec par rapport au houblon séché

Le houblon séché constitue la majorité de la production de houblon en Amérique, de sorte que la plupart des houblons récoltés sont séchés juste après avoir été cueillis. Lors d'un voyage dans les fermes de houblon à Yakima en 2016, j'ai vu de mes propres yeux comment les producteurs de houblon travaillent 24 heures sur 24 à cueillir du houblon pour défricher les champs. Le houblon cueilli est transporté dans des salles de séchage, où il est étalé sur le sol et séché à l'air chaud.

Une fois qu'ils sont secs, le houblon est façonné en petits granulés ressemblant à de la nourriture pour lapin. Ces pépites restent utilisables jusqu'à trois ans. (Une plus petite quantité de houblon est séchée et conservée dans des cônes entiers, qui restent frais pendant environ un an.) La plupart des bières que vous dégustez en canettes, bouteilles ou robinets sont fabriquées avec ces boulettes de houblon séchées.

Pendant ce temps, une bière qui dit “dry hopped” ne parle pas de houblon séché. Le houblonnage à sec (en tant que verbe) est une étape du processus de brassage. Les brasseurs ajoutent du houblon après l'ébullition pour donner à la bière un arôme aromatique et houblonné sans les saveurs amères qui caractérisent de nombreuses bières houblonnées. (Cette amertume précède le houblonnage à sec, lorsque le houblon est ajouté pendant l'ébullition et que les huiles et les aromates se décomposent.)

Houblon frais contre bière de houblon humide

Les bières de houblon fraîches et humides sont brassées pendant et peu après la saison des récoltes, et elles ont une courte durée de conservation. Pour clarifier, dans aucune des deux catégories, le houblon n'est littéralement mouillé. Selon les directives de style de la Brewers Association, pour être qualifiées de « bière de houblon fraîche ou humide, les bières doivent être « houblonnées avec du houblon fraîchement récolté, soit non séché (humide) soit cuit (séché) »).

En 2016, Jaki Brophy, membre des Hop Growers of America et de la Washington Hop Commission, a déclaré à BeerAdvocate que "le houblon humide n'est que cela – du houblon humide et non cuit". Le houblon frais est séché au four et utilisé sous forme de cônes entiers pendant le processus de brassage.

L'année dernière, j'ai vu la récolte de houblon frais et la fabrication de bière dans la vallée de Yakima à Washington. Here’s how it works: Brewers analyze the moisture level of hop cones by picking one or two off the bine, rubbing them between their hands to warm and break them, and then sniffing them. After brushing off the plant matter, a sticky yellow residue remains. Those cones have high levels of. acids, oils, and aromatics, all of which impart unique flavor profiles to beer as it’s being brewed.

Several factors make fresh hops beers uniquely challenging for brewers and desirable for hops enthusiasts. Fresh hops are less concentrated, so it takes more of them to achieve the same flavor as a beer made with dried and pelletized hops. Fresh hops also provide distinctively grassy, plant-like, and “green” flavor profiles without the bitterness we associate with IPAs and other beers featuring copious dried hops.

Additionally, fresh hops expire extremely quickly and need to be used roughly within 24 hours of harvest. Yakima in Washington and Oregon’s Willamette Valley grow the vast majority of American hops, so you’re more likely to see breweries in the Pacific Northwest use freshly harvested hops.

Whether a brewery defines its fresh or wet hops beers using the Brewers Association’s definition varies by brewery. Great Divide Brewing Company makes a beer called Fresh Hop that’s “brewed in the fall with wet, whole cone hops.” Bale Breaker Brewing Company, which is located in the middle of a hop farm in Yakima, also brews a wet hop beer that it calls simply fresh hop with the name Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, on the other hand, uses wet hops on the front of the label to describe its fresh hop beer Harvest Ale.

Breweries have become more uniform on using “wet” undried hops in beers labeled as fresh hopped, but it’s always good to check if the brewer used dried whole cones shortly after they were harvested or hop cones that were picked within 24 hours of the brewing.

Most importantly, though, you should drink fresh, wet hop beer whenever you have the chance. The opportunity presents itself but once a year.


The Difference Between Wet Hop, Fresh Hop, and Dry Hop Beers

Every year as summer fades into fall, a new crop of beers starts to pop up in American taprooms. Fresh hop and wet hop beers now regularly sit alongside the dry hopped (and, more recently, double dry hopped) IPAs released by innovative brewers. Servers often encourage you to taste the fresh and dry hop beers as soon as you can because they come but once a year and expire quickly.

What gives? What is a dry versus wet versus fresh hop beer, and how long does each of them last? Most importantly, how does each taste?

It all comes down to the hop harvest from late August through September, when hop bines are cut and the hop cones for the year are processed. The annual hop harvest is as special of a time for brewers as the grape harvest is for vintners. For brewers, the Pacific Northwest, where more than 75 percent of American hops are grown, is akin to Northern California wine country.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Here’s what you need to know about the wet, fresh, and dry hop beers coming directly from the hop harvest.

Understanding dry hopping versus dried hops

Dried hops comprise the majority of hop production in America, so most hops that are harvested are dried right after being picked. On a trip to the hop farms in Yakima in 2016, I saw firsthand how hop farmers work 24 hours a day picking hops to clear the fields. Picked hops are moved to drying rooms, where they are spread across the floor and dried with hot air.

Once they’re dry, the hops are shaped into small, rabbit-food-looking pellets. These nuggets remain usable for up to three years. (A smaller amount of hops are dried and kept in whole cones, which stay fresh for approximately one year.) Most beer you taste in cans, bottles, or taps is made with these dried hop pellets.

Meanwhile, a beer that says “dry hopped” isn’t talking about dried hops. Dry hopping (as a verb) is a step in the brewing process. Brewers add hops after the boil to give beer an aromatic, hoppy aroma without the bitter flavors that characterize many hoppy beers. (That bitterness comes before the dry hopping, when hops are added during the boil and the oils and aromatics break down.)

Fresh hop versus wet hop beer

Fresh and wet hop beers are brewed during and shortly after the harvest season, and they have a short shelf life. To clarify, in neither category are the hops literally wet. According to the Brewers Association Style Guidelines, to qualify as “fresh or wet hop beer,” beers must be “hopped with freshly harvested hops either undried (wet) or kilned (dried).”

In 2016, Jaki Brophy, a member of the Hop Growers of America and the Washington Hop Commission, told BeerAdvocate that “wet hops are just that — wet, unkilned hops.” Fresh hops are kiln-dried and used as whole cones during the brewing process.

I saw fresh hop harvesting and beer-making firsthand in Washington’s Yakima Valley last year. Here’s how it works: Brewers analyze the moisture level of hop cones by picking one or two off the bine, rubbing them between their hands to warm and break them, and then sniffing them. After brushing off the plant matter, a sticky yellow residue remains. Those cones have high levels of. acids, oils, and aromatics, all of which impart unique flavor profiles to beer as it’s being brewed.

Several factors make fresh hops beers uniquely challenging for brewers and desirable for hops enthusiasts. Fresh hops are less concentrated, so it takes more of them to achieve the same flavor as a beer made with dried and pelletized hops. Fresh hops also provide distinctively grassy, plant-like, and “green” flavor profiles without the bitterness we associate with IPAs and other beers featuring copious dried hops.

Additionally, fresh hops expire extremely quickly and need to be used roughly within 24 hours of harvest. Yakima in Washington and Oregon’s Willamette Valley grow the vast majority of American hops, so you’re more likely to see breweries in the Pacific Northwest use freshly harvested hops.

Whether a brewery defines its fresh or wet hops beers using the Brewers Association’s definition varies by brewery. Great Divide Brewing Company makes a beer called Fresh Hop that’s “brewed in the fall with wet, whole cone hops.” Bale Breaker Brewing Company, which is located in the middle of a hop farm in Yakima, also brews a wet hop beer that it calls simply fresh hop with the name Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, on the other hand, uses wet hops on the front of the label to describe its fresh hop beer Harvest Ale.

Breweries have become more uniform on using “wet” undried hops in beers labeled as fresh hopped, but it’s always good to check if the brewer used dried whole cones shortly after they were harvested or hop cones that were picked within 24 hours of the brewing.

Most importantly, though, you should drink fresh, wet hop beer whenever you have the chance. The opportunity presents itself but once a year.


The Difference Between Wet Hop, Fresh Hop, and Dry Hop Beers

Every year as summer fades into fall, a new crop of beers starts to pop up in American taprooms. Fresh hop and wet hop beers now regularly sit alongside the dry hopped (and, more recently, double dry hopped) IPAs released by innovative brewers. Servers often encourage you to taste the fresh and dry hop beers as soon as you can because they come but once a year and expire quickly.

What gives? What is a dry versus wet versus fresh hop beer, and how long does each of them last? Most importantly, how does each taste?

It all comes down to the hop harvest from late August through September, when hop bines are cut and the hop cones for the year are processed. The annual hop harvest is as special of a time for brewers as the grape harvest is for vintners. For brewers, the Pacific Northwest, where more than 75 percent of American hops are grown, is akin to Northern California wine country.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Here’s what you need to know about the wet, fresh, and dry hop beers coming directly from the hop harvest.

Understanding dry hopping versus dried hops

Dried hops comprise the majority of hop production in America, so most hops that are harvested are dried right after being picked. On a trip to the hop farms in Yakima in 2016, I saw firsthand how hop farmers work 24 hours a day picking hops to clear the fields. Picked hops are moved to drying rooms, where they are spread across the floor and dried with hot air.

Once they’re dry, the hops are shaped into small, rabbit-food-looking pellets. These nuggets remain usable for up to three years. (A smaller amount of hops are dried and kept in whole cones, which stay fresh for approximately one year.) Most beer you taste in cans, bottles, or taps is made with these dried hop pellets.

Meanwhile, a beer that says “dry hopped” isn’t talking about dried hops. Dry hopping (as a verb) is a step in the brewing process. Brewers add hops after the boil to give beer an aromatic, hoppy aroma without the bitter flavors that characterize many hoppy beers. (That bitterness comes before the dry hopping, when hops are added during the boil and the oils and aromatics break down.)

Fresh hop versus wet hop beer

Fresh and wet hop beers are brewed during and shortly after the harvest season, and they have a short shelf life. To clarify, in neither category are the hops literally wet. According to the Brewers Association Style Guidelines, to qualify as “fresh or wet hop beer,” beers must be “hopped with freshly harvested hops either undried (wet) or kilned (dried).”

In 2016, Jaki Brophy, a member of the Hop Growers of America and the Washington Hop Commission, told BeerAdvocate that “wet hops are just that — wet, unkilned hops.” Fresh hops are kiln-dried and used as whole cones during the brewing process.

I saw fresh hop harvesting and beer-making firsthand in Washington’s Yakima Valley last year. Here’s how it works: Brewers analyze the moisture level of hop cones by picking one or two off the bine, rubbing them between their hands to warm and break them, and then sniffing them. After brushing off the plant matter, a sticky yellow residue remains. Those cones have high levels of. acids, oils, and aromatics, all of which impart unique flavor profiles to beer as it’s being brewed.

Several factors make fresh hops beers uniquely challenging for brewers and desirable for hops enthusiasts. Fresh hops are less concentrated, so it takes more of them to achieve the same flavor as a beer made with dried and pelletized hops. Fresh hops also provide distinctively grassy, plant-like, and “green” flavor profiles without the bitterness we associate with IPAs and other beers featuring copious dried hops.

Additionally, fresh hops expire extremely quickly and need to be used roughly within 24 hours of harvest. Yakima in Washington and Oregon’s Willamette Valley grow the vast majority of American hops, so you’re more likely to see breweries in the Pacific Northwest use freshly harvested hops.

Whether a brewery defines its fresh or wet hops beers using the Brewers Association’s definition varies by brewery. Great Divide Brewing Company makes a beer called Fresh Hop that’s “brewed in the fall with wet, whole cone hops.” Bale Breaker Brewing Company, which is located in the middle of a hop farm in Yakima, also brews a wet hop beer that it calls simply fresh hop with the name Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, on the other hand, uses wet hops on the front of the label to describe its fresh hop beer Harvest Ale.

Breweries have become more uniform on using “wet” undried hops in beers labeled as fresh hopped, but it’s always good to check if the brewer used dried whole cones shortly after they were harvested or hop cones that were picked within 24 hours of the brewing.

Most importantly, though, you should drink fresh, wet hop beer whenever you have the chance. The opportunity presents itself but once a year.


The Difference Between Wet Hop, Fresh Hop, and Dry Hop Beers

Every year as summer fades into fall, a new crop of beers starts to pop up in American taprooms. Fresh hop and wet hop beers now regularly sit alongside the dry hopped (and, more recently, double dry hopped) IPAs released by innovative brewers. Servers often encourage you to taste the fresh and dry hop beers as soon as you can because they come but once a year and expire quickly.

What gives? What is a dry versus wet versus fresh hop beer, and how long does each of them last? Most importantly, how does each taste?

It all comes down to the hop harvest from late August through September, when hop bines are cut and the hop cones for the year are processed. The annual hop harvest is as special of a time for brewers as the grape harvest is for vintners. For brewers, the Pacific Northwest, where more than 75 percent of American hops are grown, is akin to Northern California wine country.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Here’s what you need to know about the wet, fresh, and dry hop beers coming directly from the hop harvest.

Understanding dry hopping versus dried hops

Dried hops comprise the majority of hop production in America, so most hops that are harvested are dried right after being picked. On a trip to the hop farms in Yakima in 2016, I saw firsthand how hop farmers work 24 hours a day picking hops to clear the fields. Picked hops are moved to drying rooms, where they are spread across the floor and dried with hot air.

Once they’re dry, the hops are shaped into small, rabbit-food-looking pellets. These nuggets remain usable for up to three years. (A smaller amount of hops are dried and kept in whole cones, which stay fresh for approximately one year.) Most beer you taste in cans, bottles, or taps is made with these dried hop pellets.

Meanwhile, a beer that says “dry hopped” isn’t talking about dried hops. Dry hopping (as a verb) is a step in the brewing process. Brewers add hops after the boil to give beer an aromatic, hoppy aroma without the bitter flavors that characterize many hoppy beers. (That bitterness comes before the dry hopping, when hops are added during the boil and the oils and aromatics break down.)

Fresh hop versus wet hop beer

Fresh and wet hop beers are brewed during and shortly after the harvest season, and they have a short shelf life. To clarify, in neither category are the hops literally wet. According to the Brewers Association Style Guidelines, to qualify as “fresh or wet hop beer,” beers must be “hopped with freshly harvested hops either undried (wet) or kilned (dried).”

In 2016, Jaki Brophy, a member of the Hop Growers of America and the Washington Hop Commission, told BeerAdvocate that “wet hops are just that — wet, unkilned hops.” Fresh hops are kiln-dried and used as whole cones during the brewing process.

I saw fresh hop harvesting and beer-making firsthand in Washington’s Yakima Valley last year. Here’s how it works: Brewers analyze the moisture level of hop cones by picking one or two off the bine, rubbing them between their hands to warm and break them, and then sniffing them. After brushing off the plant matter, a sticky yellow residue remains. Those cones have high levels of. acids, oils, and aromatics, all of which impart unique flavor profiles to beer as it’s being brewed.

Several factors make fresh hops beers uniquely challenging for brewers and desirable for hops enthusiasts. Fresh hops are less concentrated, so it takes more of them to achieve the same flavor as a beer made with dried and pelletized hops. Fresh hops also provide distinctively grassy, plant-like, and “green” flavor profiles without the bitterness we associate with IPAs and other beers featuring copious dried hops.

Additionally, fresh hops expire extremely quickly and need to be used roughly within 24 hours of harvest. Yakima in Washington and Oregon’s Willamette Valley grow the vast majority of American hops, so you’re more likely to see breweries in the Pacific Northwest use freshly harvested hops.

Whether a brewery defines its fresh or wet hops beers using the Brewers Association’s definition varies by brewery. Great Divide Brewing Company makes a beer called Fresh Hop that’s “brewed in the fall with wet, whole cone hops.” Bale Breaker Brewing Company, which is located in the middle of a hop farm in Yakima, also brews a wet hop beer that it calls simply fresh hop with the name Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, on the other hand, uses wet hops on the front of the label to describe its fresh hop beer Harvest Ale.

Breweries have become more uniform on using “wet” undried hops in beers labeled as fresh hopped, but it’s always good to check if the brewer used dried whole cones shortly after they were harvested or hop cones that were picked within 24 hours of the brewing.

Most importantly, though, you should drink fresh, wet hop beer whenever you have the chance. The opportunity presents itself but once a year.


The Difference Between Wet Hop, Fresh Hop, and Dry Hop Beers

Every year as summer fades into fall, a new crop of beers starts to pop up in American taprooms. Fresh hop and wet hop beers now regularly sit alongside the dry hopped (and, more recently, double dry hopped) IPAs released by innovative brewers. Servers often encourage you to taste the fresh and dry hop beers as soon as you can because they come but once a year and expire quickly.

What gives? What is a dry versus wet versus fresh hop beer, and how long does each of them last? Most importantly, how does each taste?

It all comes down to the hop harvest from late August through September, when hop bines are cut and the hop cones for the year are processed. The annual hop harvest is as special of a time for brewers as the grape harvest is for vintners. For brewers, the Pacific Northwest, where more than 75 percent of American hops are grown, is akin to Northern California wine country.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Here’s what you need to know about the wet, fresh, and dry hop beers coming directly from the hop harvest.

Understanding dry hopping versus dried hops

Dried hops comprise the majority of hop production in America, so most hops that are harvested are dried right after being picked. On a trip to the hop farms in Yakima in 2016, I saw firsthand how hop farmers work 24 hours a day picking hops to clear the fields. Picked hops are moved to drying rooms, where they are spread across the floor and dried with hot air.

Once they’re dry, the hops are shaped into small, rabbit-food-looking pellets. These nuggets remain usable for up to three years. (A smaller amount of hops are dried and kept in whole cones, which stay fresh for approximately one year.) Most beer you taste in cans, bottles, or taps is made with these dried hop pellets.

Meanwhile, a beer that says “dry hopped” isn’t talking about dried hops. Dry hopping (as a verb) is a step in the brewing process. Brewers add hops after the boil to give beer an aromatic, hoppy aroma without the bitter flavors that characterize many hoppy beers. (That bitterness comes before the dry hopping, when hops are added during the boil and the oils and aromatics break down.)

Fresh hop versus wet hop beer

Fresh and wet hop beers are brewed during and shortly after the harvest season, and they have a short shelf life. To clarify, in neither category are the hops literally wet. According to the Brewers Association Style Guidelines, to qualify as “fresh or wet hop beer,” beers must be “hopped with freshly harvested hops either undried (wet) or kilned (dried).”

In 2016, Jaki Brophy, a member of the Hop Growers of America and the Washington Hop Commission, told BeerAdvocate that “wet hops are just that — wet, unkilned hops.” Fresh hops are kiln-dried and used as whole cones during the brewing process.

I saw fresh hop harvesting and beer-making firsthand in Washington’s Yakima Valley last year. Here’s how it works: Brewers analyze the moisture level of hop cones by picking one or two off the bine, rubbing them between their hands to warm and break them, and then sniffing them. After brushing off the plant matter, a sticky yellow residue remains. Those cones have high levels of. acids, oils, and aromatics, all of which impart unique flavor profiles to beer as it’s being brewed.

Several factors make fresh hops beers uniquely challenging for brewers and desirable for hops enthusiasts. Fresh hops are less concentrated, so it takes more of them to achieve the same flavor as a beer made with dried and pelletized hops. Fresh hops also provide distinctively grassy, plant-like, and “green” flavor profiles without the bitterness we associate with IPAs and other beers featuring copious dried hops.

Additionally, fresh hops expire extremely quickly and need to be used roughly within 24 hours of harvest. Yakima in Washington and Oregon’s Willamette Valley grow the vast majority of American hops, so you’re more likely to see breweries in the Pacific Northwest use freshly harvested hops.

Whether a brewery defines its fresh or wet hops beers using the Brewers Association’s definition varies by brewery. Great Divide Brewing Company makes a beer called Fresh Hop that’s “brewed in the fall with wet, whole cone hops.” Bale Breaker Brewing Company, which is located in the middle of a hop farm in Yakima, also brews a wet hop beer that it calls simply fresh hop with the name Piled High Imperial Fresh Hop.

Founders Brewing Company, on the other hand, uses wet hops on the front of the label to describe its fresh hop beer Harvest Ale.

Breweries have become more uniform on using “wet” undried hops in beers labeled as fresh hopped, but it’s always good to check if the brewer used dried whole cones shortly after they were harvested or hop cones that were picked within 24 hours of the brewing.

Most importantly, though, you should drink fresh, wet hop beer whenever you have the chance. The opportunity presents itself but once a year.


Voir la vidéo: В гостях у немецкой вьетнамки, обзор отеля Scenia Bay в Нячанге (Décembre 2021).