Nouvelles recettes

Constellation Brands annonce des plans pour une bière Bloody Mary

Constellation Brands annonce des plans pour une bière Bloody Mary

La société a annoncé son intention d'entrer sur le "grand marché" pour cette boisson

Une nouvelle Michelada sera bientôt fabriquée à partir de Modelo, propriété de Constellation Brands.

Il existe d'innombrables recettes en ligne pour préparer une Bloody Mary «à la bière», mais maintenant, toute cette saveur peut être trouvée dans une canette alors que la société de boissons alcoolisées Constellation Brands lance une bière de style Bloody Mary aux États-Unis.

La bière, appelée «Modelo Especial Chelado», est une bière à 3,5 pour cent aromatisée à la tomate, au sel et au citron vert, inspirée de la boisson épicée populaire, la Michelada, selon Beverage Daily. Bien que ce ne soit pas la seule bière sur le marché dans ce style, le PDG Robert Sands a déclaré à Beverage Daily qu'il s'agissait d'un grand marché dominé par seulement une ou deux autres marques. En plus d'ajouter "une dimension entièrement nouvelle à (l')entreprise", il a décrit son intention de commencer à brasser la bière à base de tomate à un plus large public de buveurs de bière.

L'annonce est intervenue après qu'il a été annoncé que la marque avait racheté la récente acquisition par Anheuser-Busch InBev des marques de bière Modelo, selon Beverage Daily. Constellation Brands possède désormais la brasserie à grande échelle d'AB-InBev au Nouveau-Mexique et contrôle des marques populaires telles que Corona, Modelo et Crown Holdings.


9 choses que vous devez savoir sur Ballast Point

La carte de visite de Ballast Point Brewing au cours des 15 dernières années a été son IPA Sculpin (étiquette illustrée ici – et on ne sait pas si la bière a rendu le poisson chabot plus ou moins populaire). Naturellement, il y a beaucoup plus à savoir sur cette marque de bière sur le thème du poisson épineux et sur la brasserie pionnière qui la sous-tend.

Par exemple, c'est l'un des ancêtres de la scène de la bière artisanale californienne, c'est la toute première brasserie à ouvrir dans l'un des plus grands parcs à thème du monde et elle est passée de la propriété de l'une des plus grandes sociétés d'alcool de la planète à une société non on n'en avait jamais entendu parler. Il y a même un beau-cousin de la distillerie (frère ? oncle ?) qui produit actuellement certains de nos cocktails préférés en canettes (oui).

Voici neuf autres choses à savoir sur Ballast Point.

Chaque amateur de bière a besoin de cet arôme de houblon Poster

Cela a commencé comme une boutique homebrew.

Imaginez que vous vouliez faire un shortcake aux fraises, mais que vous ne puissiez faire vos achats qu'au 7-11. C'est ce à quoi le brasseur amateur passionné Jack White avait affaire à San Diego à la fin des années 1980 et au début des années 1990, sauf qu'il essayait de brasser de la bonne bière et qu'il n'y avait tout simplement pas d'endroits pour acheter des produits homebrew décents.

Sa solution : Construisez un magasin, votre propre bière suivra. En 1992, White a ouvert Home Brew Mart, un humble magasin de houblon, de malts et, surtout, un lieu pour la communauté qui a planté des graines pour la scène de la bière artisanale de San Diego à venir. White a finalement lancé Ballast Point depuis l'arrière du magasin en 1996. Le magasin est toujours en pleine croissance.

Ce magasin a donné naissance à la scène de la bière de San Diego.

Compte tenu de toute la passion du brassage maison que Jack White a brassée et nourrie Home Brew Mart, il n'est pas surprenant que son humble vitrine ait été appelée «le magasin qui a lancé mille carrières de brasseur». Selon le San Diego Reader, d'anciens employés et clients ont continué à contribuer aux destinations de bière dignes de la liste des seaux de San Diego, notamment Coronado, AleSmith, Amplified Ale Works, Pizza Port et Nickel Beer Co.

Ballast Point est devenu une brasserie d'un milliard de dollars.

Oui, un milliard de dollars. Autant que nous imaginons qu'Elon Musk va payer pour la lune, chaque fois qu'il essaie de l'acheter, c'est le nombre sur lequel le géant des boissons Constellation Brands a atterri lorsqu'il a acheté Ballast Point en 2015.

Mais cet accord n'a pas abouti.

En avril 2019, Constellation a annoncé qu'elle fermerait plusieurs sites et annulerait les projets d'une nouvelle brasserie à San Francisco. En décembre 2019, quatre ans après l'acquisition du créateur de Scuplin, Constellation a vendu Ballast Point à une petite société basée à Chicago appelée Kings & Convicts Brewing Co. Il s'est vendu à une perte de quelques centaines de millions de dollars. (Encore une fois, une fois que j'ai essayé de revendre ma Toyota Corolla 1996 et que j'ai fini par payer pour qu'elle soit déplacée et détruite. Cela arrive.)

Point de ballast multiplié.

L'avenir brillant de Ballast Point avec Constellation en tant que parent et Corona en tant que frère s'est peut-être assombri, mais la brasserie est toujours là pour faire beaucoup de bière. Au moment de mettre sous presse, elle exploite cinq sites en Californie et un à Chicago. Le choix de la visite dépend du type de geek de la bière que vous êtes. Rien qu'à San Diego, il y a la principale installation de production à Miramar, l'emplacement d'origine, nul autre que le Home Brew Mart à Linda Vista, et un autre emplacement dans la Petite Italie. Long Beach abrite une autre salle de robinetterie Ballast Point, et remplir la liste californienne de Ballast Point est un emplacement à Anaheim. À propos de cet emplacement à Anaheim…

Préparez-vous pour des Mickeys qui se battent au poing.

Quoi de mieux pour célébrer, ou effacer, le souvenir de votre troisième visite à « It’s a Small World » que (tant) de la bière ? Fin 2018, Ballast Point a ouvert ses portes à DisneyLand, devenant ainsi la première brasserie à lancer un emplacement dans l'univers du parc Disney. Techniquement, une partie de « Downtown Disney » (qui ressemble à un endroit où vous pouvez être harcelé par un Mickey Mouse en colère), la brasserie Ballast Point comprend une brasserie R&D, un café en plein air et un restaurant, selon un communiqué de presse.

Parmi les bières dignes de Magic Kingdom, citons la Belgian Strong Ale à l'abricot vieillie en chêne vierge et à 12 % d'alcoolémie, un 6,5 % ABV d'ananas Chili Kombucha que nous aimerions installer dans notre robinet d'eau et un petit lot de café Thunderking local. - du milk stout infusé, qui devrait produire le bon mélange d'énergie et d'engourdissement sensoriel pour vous préparer à un retour au parc.

Son IPA la plus célèbre est brassée avec une morsure de serpent à sonnettes métaphorique.

Sculpin IPA est l'une des bières les plus remarquables de Ballast Point (vous la connaissez peut-être mieux par son étiquette susmentionnée - celle avec le terrifiant poisson orange rougeâtre vif ?). Le houblon audacieux et citronné de la bière est la raison pour laquelle les gens l'adorent, mais elle s'appelle Sculpin à cause de cette morsure de houblon : pour les non-aquariophiles, les chabots ont des épines urticantes qui peuvent soi-disant causer autant de douleur qu'une morsure de serpent à sonnette. (Ne vous inquiétez pas : la bière sonne à 7% ABV apaisant.)

Ballast Point était sur "The Big Bang Theory". Et cela a bouleversé certaines personnes.

Pas parce qu'ils n'étaient pas fans de Chuck Lorre. Ballast Point et son label assez reconnaissable figuraient dans un épisode de "The Big Bang Theory" à la fin de 2015 (vous savez, celui où le nerd et l'hilarité se heurtent). Certains fans de bière ont salué le placement de produit comme une bonne chose, par exemple, "Raj ne pourrait pas boire une meilleure bière", tandis que d'autres ont peut-être pas à tort décrié l'ambiance non astucieuse du placement de produit sur un grand réseau. (La brasserie artisanale Stone de San Diego a également fait plus de quelques camées à la télévision).

Peut-être une apparition avec plus de cachet de bière artisanale: c'est une affiche de Ballast Point sur l'épaule de Richard ici sur "Silicon Valley", et ce n'est pas non plus un placement de produit rémunéré - selon cette interview de 2017 dans Hop Culture, le maître des accessoires de l'émission est un fan, parce que les gens qui font des choses géniales aiment les choses géniales que les autres font.

Ballast Point a un demi-frère de distillerie.

Tout comme Ballast Point a été incubé dans le sein chaud et granuleux du Home Brew Mart, une autre opération s'est développée au sein de la brasserie Ballast Point - la distillerie Cutwater Spirits. Issu de l'idée du brasseur Yuseff Cherney, alors chef de la production de Ballast, et du fondateur Jack White, Cutwater s'est finalement séparé de Ballast Point, devenant une opération de distillation robuste qui fabrique des spiritueux et – faites de la place dans votre panier de pique-nique – une ligne de cocktails en conserve qui change la donne ( nous avons un faible pour le G&T et le Bloody Mary).


Mondavi obtient une offre de 970 millions de dollars

La plus grande entreprise viticole au monde veut racheter l'un des plus illustres vignerons de Californie.

Constellation Brands Inc. a annoncé mardi avoir fait une offre en numéraire de 970 millions de dollars pour Robert Mondavi Corp. En incluant la prise en charge de la dette, la transaction s'élèverait à 1,3 milliard de dollars.

Un tel accord placerait la société fondée par le patriarche du vin californien Robert Mondavi entre les mains d'un géant international dont les produits incluent le vin casher Manischewitz et la bière Corona.

Et cela marquerait une relève de la garde dans la Napa Valley, la région qui a contribué à la création de l'industrie vinicole californienne de 14 milliards de dollars.

« Mondavi est une grande partie du tissu qui compose cette communauté », a déclaré Andy Beckstoffer, le plus grand viticulteur indépendant de la région.

Constellation offre aux détenteurs d'actions de classe A de Mondavi 53 $ par action. La famille Mondavi, qui détient les actions avec droit de vote de classe B de l'entreprise, obtiendrait 61,75 $ par action. Le montant supplémentaire pour les actions des membres de la famille préserve l'avantage qu'ils recevraient dans le cadre d'un plan annoncé précédemment pour convertir leurs actions B en actions A. Ce plan est établi pour un vote des actionnaires lors de l'assemblée annuelle du 30 novembre.

Le directeur général de Constellation, Richard Sands, a déclaré que l'offre représentait une prime de 37% par rapport au cours de clôture des actions de classe A de Mondavi le 11 octobre, la veille de la proposition confidentielle.

Les analystes ont déclaré que l'offre agressive de Constellation était conçue pour empêcher d'autres rivaux de déclencher une guerre d'enchères et pour encourager le conseil d'administration de Mondavi à retarder la vente prévue de ses marques de vins et vignobles haut de gamme. Sands a déclaré que la vente de tout actif de luxe diminuerait la valeur de l'ensemble de l'entreprise.

Mondavi a révélé lundi soir avoir reçu une offre non sollicitée mais n'a pas nommé le prétendant. Ted Hall, président de Mondavi, a déclaré que la société examinerait l'offre ainsi que son plan de restructuration et choisirait la voie qui récolterait "le plus de valeur actionnariale". Mondavi n'a fait aucun autre commentaire mardi.

La nouvelle de l'offre a fait chuter les actions de Constellation de 3,25 $, ou 8,2 %, à 36,25 $ à la Bourse de New York. Les actions de classe A de Mondavi, cependant, ont grimpé de 12,01 $, ou 30 %, à 51,88 $ sur le Nasdaq, établissant un sommet en 52 semaines.

Malgré son rôle en tant que l'un des vignerons les plus réputés des États-Unis, Mondavi a traversé une série de girations stratégiques au cours de la dernière année, causées en partie par des performances financières médiocres et les exigences de profit de Wall Street.

Les différentes initiatives ont déclenché une bataille au sein du conseil d'administration qui a culminé le mois dernier avec le plan annoncé par la société de vendre le célèbre domaine viticole Robert Mondavi, ses vignobles de Napa et d'autres actifs viticoles de luxe pour se concentrer sur le bas de gamme de l'activité viticole.

Les trois enfants de Robert Mondavi ont voté contre le plan. Son fils Michael a été forcé de quitter le conseil d'administration et de quitter l'entreprise après la bagarre dans la salle du conseil. Tim Mondavi, qui a renoncé à son poste de vice-président et viticulteur, et sa sœur Marcia Borger restent au conseil d'administration.

Le plan de restructuration et les combats ont attiré l'attention de Constellation, basée à Fairport, dans l'État de New York, a déclaré Sands, l'incitant à faire son offre. "Vous ne coupez pas le bébé en deux pour résoudre un problème entre un mari et sa femme", a-t-il déclaré.

Timothy Ramey, analyste chez D.A. Davidson & Co., a déclaré que l'offre de Constellation « surpasse » la restructuration prévue de Mondavi. Il a déclaré qu'il y avait « d'énormes synergies » à tirer du regroupement d'entreprises. Constellation pourrait profiter de la cave géante Woodbridge de Mondavi près de Lodi, qui a beaucoup de place pour étendre la production et est connue comme une installation à faible coût.

Mais l'analyste Jonathan Feeney de Wachovia Securities a averti qu'il pourrait s'agir d'une meilleure affaire pour les actionnaires de Mondavi que pour les propriétaires de Constellation. Dans un rapport aux investisseurs, Feeney a déclaré que la concurrence intense avait fait de l'industrie du vin une entreprise incertaine. Il a noté que Constellation et Mondavi avaient souffert de la baisse des marges bénéficiaires ces dernières années.

"L'offre est agressive et Constellation devra prouver qu'elle peut redresser l'activité de Mondavi si l'accord est conclu", a déclaré Feeney.

Constellation, cependant, a de bons antécédents en matière de fusions, a déclaré le consultant de l'industrie du vin Jon Fredrikson. Après avoir acheté Blackstone Wines pour 140 millions de dollars il y a trois ans, a-t-il noté, les ventes ont doublé pour atteindre 1,3 million de caisses. Il a également conclu de grands regroupements d'entreprises, payant 1,1 milliard de dollars pour que l'Australien BRL Hardy devienne la plus grande entreprise viticole au monde l'année dernière.

Bien que les deux sociétés soient en contact depuis une semaine, Mondavi a attendu lundi pour révéler qu'elle avait reçu une offre publique d'achat. Sands a déclaré que Constellation avait décidé de révéler qu'il était le soumissionnaire et les termes de l'accord pour court-circuiter la spéculation de Wall Street.

Sands a déclaré qu'il était perplexe devant l'accueil apparemment froid de Hall à l'offre. Il a noté que lors d'une réunion avec des analystes, les responsables de Mondavi avaient déclaré que la restructuration pourrait éventuellement créer une entreprise d'une valeur marchande de 749 à 929 millions de dollars.

"Nous offrons plus que cela en espèces aujourd'hui", a déclaré Sands lors d'une conférence téléphonique mardi, ajoutant qu'il espérait que la divulgation publique de l'offre créerait une vague de soutien des actionnaires qui obligerait le conseil d'administration de Mondavi à négocier une fusion.

Une combinaison des deux sociétés créerait une entreprise viticole internationale massive avec des participations en Australie, en Europe, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Ensemble, ils contrôleraient environ 18% des expéditions de vin californien, juste derrière le leader de l'industrie E. & J. Gallo Winery, qui détient environ 27% du marché, a déclaré Fredrikson.

Constellation, qui a gagné 220 millions de dollars sur des ventes de 3,5 milliards de dollars l'année dernière, possède les labels Almaden, Hardys, Arbor Mist, Estancia, Ravenswood et Simi. Elle importe également une variété de bières du Mexique et d'Asie.

Mondavi, qui a réalisé un bénéfice de 26 millions de dollars sur un chiffre d'affaires de 468 millions de dollars l'an dernier, vend son vin homonyme, ainsi que Woodbridge, Arrowood, Byron et Opus One.

L'entreprise est née après une bagarre entre Robert Mondavi et son frère Peter il y a près de 40 ans. Robert était directeur général de la Charles Krug Winery de la famille, mais il s'est moqué des critiques que Peter a entassées sur son style de gestion et ses projets pour l'entreprise. Au cours d'une dispute, Robert a frappé Peter.

Leur mère, Rosa, n'aimait pas ça. Son mari, Cesare, était mort et elle avait besoin que les garçons coopèrent. Sa punition pour Robert était un congé payé de six mois.

Robert n'est jamais revenu. Il a emprunté de l'argent pour acheter une propriété viticole de choix à Oakville et a ouvert ce qui est devenu Robert Mondavi Corp. en 1966.

Au cours des trois décennies suivantes, Robert Mondavi est devenu le père du bon vin en Amérique, a déclaré Vic Motto, directeur général de Global Wine Partners à St. Helena, en Californie. Mondavi a investi dans la plantation des meilleurs vignobles. Il a lancé des accords mondiaux tels que la propriété partielle de la cave Ornellaia en Toscane, en Italie, et une participation de 50% dans la cave ultra-premium Opus One avec la maison de vin française du baron Philippe de Rothschild.

"Si vous regardez Napa Valley aujourd'hui, vous voyez ce qui a été inspiré par Robert Mondavi", a déclaré Motto.

Il y a près de 300 viticulteurs dans la vallée aujourd'hui, contre environ une douzaine lorsque Robert Mondavi a ouvert l'emblématique tour en stuc blanc et cave voûtée sur l'autoroute 29.

"Ce sont ces petits établissements vinicoles qui sont les innovateurs et les moteurs de la culture du bon vin en Amérique aujourd'hui", a déclaré Motto.

1966 : Robert G. Mondavi ouvre le vignoble Robert Mondavi à Oakville, en Californie, après s'être séparé de sa famille et avoir quitté le vignoble Charles Krug.

1967 : L'entreprise vend son premier vin, le Chenin Blanc, à 2 $ la bouteille.

1979 : Mondavi achète Woodbridge Winery.

1984 : Opus One, un vin produit en joint-venture avec un vigneron français, fait ses débuts.

1985 : Mondavi rachète la cave Vichon.

1990 : Mondavi achète Byron Vineyard & Winery à Santa Maria, en Californie.

1993 : Robert Mondavi Corp. devient public.

1994 : R. Michael Mondavi, fils du fondateur, est nommé président-directeur général.

1995 : Les vins La Famiglia sont introduits.

2000 : Mondavi achète Arrowood Vineyards & Winery dans le comté de Sonoma.

2001 : Robert Mondavi devient président émérite, Michael Mondavi devient président et Gregory Evans est nommé PDG.

2003 : La concurrence des vins bon marché comme Charles Shaw érode les bénéfices de Mondavi, qui chutent de 90 % au quatrième trimestre.

Janvier : Michael Mondavi quitte ses fonctions de président et devient vice-président. Ted Hall devient président.

20 août : la société annonce un plan de recapitalisation qui réduirait la part des droits de vote de la famille Mondavi à 40 %, contre 85 %.

14 septembre : La société annonce que son activité de vins de luxe est à vendre et qu'elle prévoit de se concentrer sur ses marques les moins chères.

4 octobre : Michael Mondavi quitte le conseil d'administration.

7 octobre : Tim Mondavi, un autre fils de Robert Mondavi, annonce qu'il quittera ses fonctions de vice-président.

Mardi : Constellation Brands annonce une offre publique d'achat de 970 millions de dollars sur Robert Mondavi Corp.


Breuvages

Les Rafraîchisseur de baies de dragon est de retour au menu ! Ce cocktail est super fruité et rafraîchissant grâce à tout ça Rhum Bacardi Dragon Berry. Choisissez-en un pour $13.75!

Et même si le Barbecue Bloody Mary n'est pas revenu cette année, le port de rafraîchissement sert maintenant un Zing Zang Bloody Mary pour $12.

Zing Zang est une marque de Bloody Mary mix que vous pouvez acheter au magasin (qui nous pouvons ou Peut-être pas sont devenus bien connus au cours des derniers mois…). Cela étant dit, c'était merveilleux de profiter de cette boisson à côté du World Showcase Lagoon aujourd'hui plutôt que sur nos canapés. La boisson a le mélange parfait d'épices qui ZING sur nos papilles !

Rafraîchissement Port propose également quelques bières (au cas où vous voudriez récupérer une bière pour votre Bloody Mary !). Il y a des Bourgeon Lumière au brouillon pour $8 ainsi qu'un Bud Light Seltzer pour $8.75.

Short's Brewing Company Starcut Ciders Squishy Hard Cider de Bellaire, MI est également toujours disponible pour $9.75 un verre. Nous avons déjà essayé celui-ci lors du festival des fleurs et des jardins EPCOT 2020, nous sommes donc heureux qu'ils aient décidé de le garder! Les amateurs de cidre apprécieront vraiment celui-ci.

Et c'est à peu près le cas pour les rafraîchissements du port de rafraîchissement ! Dans l'ensemble, ce stand est populaire en raison principalement de son emplacement. Il est situé au centre à proximité de l'endroit où le World Showcase et Future World se connectent et c'est un lieu de prédilection pour beaucoup. Heureusement, EPCOT a mis en place une grande zone de file d'attente avec de nombreux marqueurs de distanciation sociale !

Marqueurs de distanciation des ports de ravitaillement

Néanmoins, si la ligne semble trop longue, revenez plus tard dans la journée. Il y a probablement autre chose à grignoter ou à siroter en cours de route et vous ne trouverez pas une tonne de nourriture sur le menu du port de rafraîchissement cette année, bien que la poutine et le Pineapple Dole Whip soient pratiquement impossibles à laisser passer!

Découvrez cette file d'attente virtuelle à EPCOT que nous ne nous attendions pas à voir aujourd'hui !


Classez votre prochain cocktail avec un mélangeur artisanal

Mary Pellittieri, experte en sciences des boissons, s'est d'abord fait un nom dans le monde de la bière, en aidant au lancement de certaines des marques les plus emblématiques de Goose Island Beer Co., en travaillant dans le contrôle de la qualité chez MillerCoors et en écrivant le livre Gestion de la qualité : une planification essentielle pour les brasseurs. Mais aujourd'hui, le chimiste et botaniste fait la une des journaux sur une autre extrémité de l'industrie des boissons alcoolisées : les toniques artisanaux. Qu'est-ce qu'un tonique artisanal, demandez-vous? C'est une eau tonique artisanale conçue pour se combiner avec des spiritueux, et elle fait partie de l'industrie naissante mais en plein essor des mélangeurs à cocktails de haute qualité.

"Il y a une certaine élégance à préparer, partager et savourer lentement une boisson à base de plantes qui est délibérément conçue avec des saveurs rafraîchissantes et non maîtrisée par le sucré", a déclaré Pellittieri dans un communiqué lorsqu'elle et un partenaire ont annoncé la formation de leur entreprise, Top Note basée à Milwaukee. Toniques.

Le duo a développé Top Note après avoir changé son plan d'affaires d'une gamme de bières à base de plantes à une gamme contenant des concentrés toniques à base de plantes aromatisés naturellement pour les mélangeurs, les sodas et les amari. Moins de trois ans après leur incorporation, ils ont remporté le prestigieux prix sofi 2017 du meilleur nouveau produit de la Specialty Food Association dans la catégorie Boissons froides et préparations pour cocktails pour leur eau tonique indienne.

Un cocktail Bitter Duel créé avec Aperol et tonic Top Note

Les toniques artisanaux trouvent leur vocation dans la culture du gin artisanal en plein essor, attirant des buveurs qui soutiennent les maisons de production indépendantes qui commercialisent la science de la nuance alcoolique, de la variété des saveurs et des ingrédients entiers et naturels. Sur son site Web, Top Note annonce : « Chaque concentré est fabriqué à partir de racines entières, d'écorces, de fruits, d'herbes, d'épices et de vrai sucre de canne soigneusement sélectionnés. Aucun colorant ni conservateur artificiel n'est utilisé et toutes les variétés sont sans gluten, fabriquées avec des ingrédients sans OGM et contiennent la moitié du sucre des mélangeurs standard.

Parce que la plupart des toniques commerciaux contiennent de la quinine - un composé chimique dérivé de l'écorce de quinquina qui peut causer de graves problèmes rénaux - les toniques artisanaux comme Top Note se présentent souvent comme une alternative plus saine. Mais ces allégations d'avantages pour la santé par rapport aux entreprises concurrentes ne se limitent pas au tonique. Conformément au mouvement des aliments et des boissons indépendants, les petits producteurs de toutes sortes se font la promotion auprès des consommateurs soucieux de leur santé et de leur propriété.

Mélangeurs à cocktails bio Tres Agaves

Tres Agaves margarita, Bloody Mary et les mélangeurs de nectar d'agave, par exemple, annoncent leur certification biologique première du pays et leur édulcoration avec de l'agave au lieu du sirop de maïs à haute teneur en fructose pour maintenir l'index glycémique bas pour les diabétiques qui ont longtemps sacrifier les cocktails, non grâce à la teneur en sucre extrêmement élevée de nombre d'entre eux (près de 16 cuillères à café dans une pina colada moyenne de 20 onces, selon Cosmopolitan). Avec des saveurs comme Lemon Ginger Cayenne et Mango Habanero, Townshend's Brew Dr. Kombucha, une entreprise de neuf ans appartenant à trois amis à Portland, OR, crée des recettes et du matériel de marketing destinés à mettre en valeur les probiotiques légèrement fermentés et gazéifiés prêts à l'emploi. mélanger la viabilité. Et l'entrepreneur du Queens, Alex Abbott Boyd, qui a fondé les mélangeurs Cocktail Crate spécialement pour le bourbon et le whisky de seigle, se vante de son utilisation exclusive de jus de fruits frais sans OGM et de l'absence d'extraits artificiels.

Avec l'essor des cocktails artisanaux, des boissons à la maison, des amers et des sirops faits à la main et « tant (de barmans) qui fabriquent de meilleures versions de ce qui existait déjà », Abbott Boyd affirme que les mélangeurs artisanaux étaient la prochaine étape logique pour les non-professionnels qui veulent des ingrédients de qualité sans le temps, les efforts et le facteur d'intimidation possible requis pour les préparer. Derrière le bar, les mixologues peuvent choisir des options emballées pour réduire de la même manière le temps de préparation et offrir un cocktail de saison hors saison. De plus, personne ne devrait gaspiller un alcool haut de gamme en le maîtrisant avec un mélangeur bon marché et trop parfumé.

« Les mélangeurs Tres Agaves prêts pour les cocktails… ont été soigneusement conçus pour aider les gens à préparer les cocktails les plus délicieux possibles en améliorant plutôt qu'en submergeant les saveurs de la tequila de haute qualité », a déclaré une porte-parole de l'entreprise.

Un assortiment de cocktails créés avec les mélangeurs artisanaux Cocktail Crate

Bien qu'ils soient devenus branchés pour la nourriture tellement yuppie, les épiciers, cependant, ont pour la plupart négligé la catégorie, jusqu'à il y a environ un an. Maintenant, Abbott Boyd dit que Whole Foods Market, Sur La Table, Williams Sonoma et bientôt, Kroger portent tous Cocktail Crate à l'échelle nationale, et les ventes se sont multipliées de façon exponentielle depuis qu'il a commencé à prendre le métro pour livrer des caisses aux bodegas de New York.

Les statistiques sur la croissance ne sont pas faciles à obtenir, mais si la conférence Tales of the Cocktail de l'industrie des bars de cette année, qui s'est terminée le 23 juillet, en est une indication, ces entreprises dépensent de l'argent pour se mettre devant les gros consommateurs. Une entreprise a organisé une séance de dégustation de mélangeurs de sucre de canne de Louisiane, et les sponsors des mélangeurs pour la conférence comprenaient 1724 Tonic Water, Be Mixed mélangeurs zéro calorie, Big Easy Bucha kombucha, Hella Cocktail Co. et Industry Juice. C'est probablement un jeu intelligent, même pour une petite start-up, étant donné que les barmans avertis ont tendance à servir d'influenceurs dans le domaine des cocktails, et selon Abbott Boyd, "les recherches Google pour les cocktails artisanaux ne font que monter, monter, monter, monter , en haut."


The Unknown Brewing Company annonce son intention d'ouvrir une distillerie

CHARLOTTE, Caroline du Nord – Nous sommes ravis d'annoncer qu'aujourd'hui nous avons commencé la construction du projet The Unknown Wood & Grain – Notre propre distillerie. Il s'agit de la première phase d'un projet plus vaste visant à refaire toute la façade de The Unknown, ce qui comprendra un bar sur le toit, un espace événementiel privé, un bar enveloppant et des fenêtres enroulables dans tout le rez-de-chaussée.

Le projet Wood & Grain est quelque chose que la brasserie souhaite accomplir depuis longtemps, mais après des années de planification et de licences étendues, le jour est enfin arrivé. Le propriétaire Brad Shell a déclaré : « Il s'agit davantage d'une micro-distillerie à petit projet. La plupart des lots ne produiront qu'une ou deux caisses de chaque style. Nous voulons mettre notre esprit créatif dans la distillation autant que dans la bière. Le concept est simple. Bois + Grain. Nous utiliserons certains des meilleurs grains dans des lots de rhums, gins et bourbons – avec une touche. La tournure est notre plan d'utiliser des fûts rares et des bois aromatiques pour faire vieillir nos spiritueux. Nous distillerons principalement de petits lots, des pièces uniques et des collaborations.”

The Unknown a fait allusion à cette étape il y a des mois avec la sortie d'un Ginger Ale sans alcool pour les cocktails. Ils disent qu'ils sortiront également un excellent tonique en 2018. “Pour nous, la bière est un excellent moyen de faire preuve de créativité, mais chez The Unknown, nous voulons toujours nous pousser à réaliser et à créer autant dans le domaine de l'artisanat que possible." Nous voulons que la façade de notre brasserie soit un bel espace qui met l'accent sur l'artisanat. Cela aura également un impact sur l'apparence, c'est pourquoi nous ajoutons un bar sur le toit surplombant le centre-ville ainsi qu'un espace événementiel privé à l'étage. Le look et l'ambiance de notre taproom seront transformés au cours des prochains mois. Nous avons travaillé très dur avec nos architectes chez Cluck Design et notre GC Foard Construction pour nous assurer que la salle des robinets restera ouverte et que seules certaines parties seront fermées à tout moment. Nous espérons que tout sera terminé en 2018. Nous encourageons les gens à venir voir tous ces changements au fur et à mesure qu'ils se produisent. Ce sera une aventure amusante pour nous et la ville que nous aimons.


Juste l'actualité qui nous intéresse. Grands jeux, mouvements intelligents et indicateurs par ailleurs curieux de l'avenir possible de la bière.

Si vous n'êtes pas déjà branché sur l'eau du ranch, vous pourriez bientôt vous retrouver submergé par une bousculade nationale de cocktails en conserve prêts à boire (RTD) et d'eau de Seltz aromatisés comme le cocktail. Originaire de l'ouest du Texas, l'eau de ranch est un cocktail à base de tequila à base de jus de citron vert et d'eau pétillante. Le 8 mars, l'achat par Diageo de Far West Spirits LLC, fabricant du seltzer dur Lone River Ranch Water, est une preuve supplémentaire que les entreprises multinationales parient sur la boisson spécifique à la région - et son nom - comme prochaine saveur chaude dans la boisson.

Au milieu d'une rafale de nouvelles versions qui comprend pas moins de huit marques, une bagarre à la manière du Far West se déroule alors que les entreprises tentent de se solidifier comme synonyme d'une boisson jusqu'alors inconnue de la plupart des pays. La vitesse de l'ascension de l'eau du ranch a créé deux facteurs de motivation qui se déroulent en temps réel :

Des millions de dollars sont à gagner.

Parce que « l'eau de ranch » n'est pas un terme pouvant faire l'objet d'une marque, le temps presse pour mettre les produits sur le marché et capter l'attention du public. De nombreuses marques utilisent le terme, et il n'y a aucune barrière légale pour empêcher plus d'essayer.

Heineken USA lancera cette année un seltzer à eau dure de ranch sous la gamme Dos Equis. Elle sera en concurrence avec Molson Coors Beverage Company, qui prévoit de lancer une saveur d'eau de ranch de sa gamme Topo Chico hard seltzer, un partenariat que les deux sociétés de boissons ont annoncé l'automne dernier. Et les deux affronteront Lone River, le premier entrant dans l'eau de Seltz, qui bénéficie désormais du soutien du géant multinational des boissons Diageo. (Les conditions financières de l'achat n'ont pas été divulguées.) Le trio rejoint des marques déjà établies, toutes originaires du Texas sauf une, qui ont été lancées en canettes entre 2019 et 2021 :

Ranch2O Ranch Water cocktail en conserve

ShotGun Ranch Eau de Seltz dur

Ranch Rider Spirits Co. Ranch Water cocktail en conserve

Texas Ranch Water Co. Blue Agave hard seltzer (produit par MPL Brands, dont le siège est à Sausalito, Californie)

Karbach Brewing Co. Ranch Eau de Seltz dur.

Au total, les trois marques de seltz dur à eau de ranch suivies par la société d'études de marché IRI - Lone River, ShotGun et Texas Ranch Water Co. Lone River Ranch Water à lui seul a amassé environ 4 millions de dollars dans ces magasins au cours de cette période. Les ventes de ShotGun Ranch Water s'élevaient à environ 2 millions de dollars au cours de cette période. Les deux produits ont été commercialisés en chaîne de magasins en 2020.

Cette profusion de produits survient alors que l'eau du ranch continue de s'introduire dans les 49 États qui ne sont pas le Texas. Les recherches sur Google pour le terme sont concentrées au Texas, en Arizona et au Colorado, avec une pénétration beaucoup moins importante dans la moitié est du pays. "Qu'est-ce que l'eau de ranch" reste l'une des recherches Google les plus pertinentes.

Les origines de l'eau du ranch sont aussi floues qu'un mirage du désert. Lore fait remonter la boisson à un éleveur délabré de Fort Davis, au Texas, dans les années 1960, et le White Buffalo Bar de l'hôtel Gage à Marathon, au Texas, l'a servi depuis lors. En 2021, il est impossible pour quiconque de prétendre avoir inventé le terme.

"Dans l'ouest du Texas, cela existe depuis toujours", déclare Ari Auber, un rédacteur indépendant sur les boissons basé à Austin. "Ce n'est qu'au cours des dernières années qu'il a migré vers l'est vers le reste du Texas, puis les gens ont réalisé:" C'est une boisson vraiment géniale à mettre dans des canettes. ""

En raison de l'histoire confuse et de l'utilisation omniprésente du nom, l'Office américain des brevets et des marques (USPTO) a déclaré que l'eau de ranch, comme "margarita" ou "mimosa", ne peut pas être une marque en soi. Mais il y a eu une période où cela n'a peut-être pas été le cas.

En 2011, une société appelée Texas Ranch Water Productions LLC de Fort Worth, au Texas, a déposé une demande de marque pour le terme « ranch water » auprès de l'USPTO. (Philip Murrin est le nom associé au dépôt par Texas Ranch Water Productions LLC d'un Philip Murrin de Fort Worth est le co-fondateur de River Ranch Stockyards, une entreprise de restauration et d'événementiel.) La marque était destinée à s'appliquer à tout cocktail, en particulier ceux qui sont à base d'agave ou de tequila, et ne se seraient pas appliqués à la bière. La demande a été déposée en tant qu'« intention d'utilisation », ce qui signifie que la société n'avait pas encore créé de produit, mais souhaitait déposer la marque en tant qu'espace réservé pendant qu'elle en développait un. En 2012, l'USPTO a délivré à la société un avis d'allocation, faisant essentiellement droit à sa demande.

Après cette étape du processus de marque, une entreprise doit déposer des extensions périodiques pour garder son application active pendant qu'elle développe son produit. In the case of Texas Ranch Water Productions, the company didn’t file its extensions, and its trademark, in essence, lapsed. That’s according to Chicago-based lawyer Ashley Brandt, author of the Libation Law Blog. He can’t explain why the company would have let those extensions pass. With chain retail sales of ranch water totaling more than $7.5 million in the last year, it’s a significant amount of money that was left on the table.

“Somebody had a great idea,” Brandt says.

By 2017, the USPTO wasn’t allowing entities to trademark the standalone phrase “ranch water.” That year, the agency refused 616 Restaurant, Inc.’s application on the grounds that the phrase “ranch water” “is commonly used by third parties to describe a cocktail drink.” (Restaurant 616 is the parent company of Austin bar Ranch 616, where owner Kevin Williamson reportedly added a ranch water cocktail to the menu around the year 2000.) In its letter to 616 Restaurant, Inc., the USPTO linked to numerous recipes for and articles about ranch water from sources including YouTube, Martha Stewart, Bon Appétit, and VinePair. The USPTO determined in its 2017 refusal that ranch water wasn’t any one person or entity’s invention it was a commonly understood term: “Because the mark is descriptive of the goods, registration is refused.”

Brandt says this is an example of the USPTO moving swiftly to understand a changing alcohol industry. A drink that might have been a novel commercial creation in 2012 was, by 2017, common knowledge. That trajectory is evidence of ranch water’s swift ascent from regional curiosity to national phenomenon.

“Given all the craziness in alcohol in particular, they’re moving with speed in ensuring that no one’s gonna lock down, say, ‘chocolate milk,’” Brandt says. “Imagine if someone at the USPTO had let a ‘hard seltzer’ trademark go through without realizing that it’s descriptive [of an entire category].”

Just as no single entity owns the trademark to “hard seltzer,” no one owns “ranch water.” This means there’s still a window of time for drinks companies to solidify their product as the category leader.

At a time when ranch water is still new for much of the U.S., no one brand has yet become synonymous with the drink. Lone River maker Far West Spirits, which is licensed in Houston but says it hails from “Far West Texas” (Houston is in the southeastern corner of the state), has been fast out of the gate in the ranch water hard seltzer race. Auber says Lone River’s version is the most ubiquitous in the state, and is sold in the most prominent Texas grocery chain, H-E-B. No doubt this caught Diageo’s eye.

Beer Marketer’s Insights reported in December that Lone River, having launched in April 2020, expected to sell 400,000 cases in 2020 in just two states, Texas and Tennessee. Diageo saw that growth and hopes to accelerate it.

“This acquisition is very much in keeping with our strategy to acquire high-growth brands in fast-growing categories,” Debra Crew, president of Diageo North America, said in a press release.

Lone River’s 2020 sales volume is equivalent to about 29,000 barrels, or roughly the volume Great Divide Brewing Company produced in 2019. Lone River’s ranch water cans currently say the beer is brewed in Abita Springs, Louisiana that’s where Abita Brewing’s brewpub is located.

But Diageo-owned Lone River will soon have more competition from Dos Equis and Topo Chico’s hard seltzer brands, along with RTD cocktails that are tequila-, rather than hard seltzer-, based. The category is becoming more crowded, even as many Americans are still learning what ranch water is.

How fast individual brands can reach national saturation will be critical. Lone River has Diageo muscle behind it, while Molson Coors and Heineken USA also have the scale and distributor networks to begin national sales of their ranch water hard seltzers almost instantly. If a distributor already carries a Topo Chico ranch water or Dos Equis ranch water, will it be compelled to add another?

“I wouldn't want to have two ranch water SKUs [stock keeping units] that were priced the same, because I think our brands would get a little upset,” says Bryan Bulte, partner in Austin-based wholesaler Dynamo Specialty Distributing. “But can I control that? No. All four of our seltzer brands could come out with ranch water and we’d probably try to sell all of them.”

If there’s another cocktail-inspired beverage flavor that could offer a glimpse of ranch water’s far future, it could be the bloody mary. Once a restaurant brunch staple, it’s now available in off-premise formats that span multiple categories, both alcoholic and non-. From premade, just-add-vodka mixes to canned RTD versions to packaged micheladas, even the well-understood bloody mary has continued to achieve new permutations. Last year, new brands pushed the RTD michelada segment alone to roughly $500 million in IRI-tracked sales—not counting RTD bloody marys from the likes of Cutwater Spirits, or virgin mixes from, well, everyone.

Ranch water would appear to be in the early stages of a similar journey, from bar specialty to nationwide hit. Yet ranch water differs from bloody marys in that bloody mary recipes vary considerably from bartender to bartender, or canned cocktail to canned cocktail. Heat levels, spices, and pickle brine all offer opportunities to set a brand apart. But ranch water combines just a few flavors—tequila or a neutral seltzer base, lime, and sparkling water. Because drinkers outside the Southwest likely aren’t familiar with what ranch water “should” taste like, brands’ success will mostly come down to marketing.

Contenders who want to claim the title of rodeo queen of the ranch water circuit are up against a ticking clock. Existing products are widening distribution this year. New brands are entering the market. Within the next year or two, the window to establish one’s company as synonymous with the drink will have narrowed considerably. In this sense, Molson Coors-backed Topo Chico ranch water hard seltzer and Heineken USA-backed Dos Equis Ranch Water would seem to have a leg up. But they perhaps lack the geographic roots and credibility of the Texas-based RTD brands. National success may come down to whether consumers care about geographic provenance and authenticity, or simply want the flavor and easy drinkability associated with the phrase “ranch water.”

Zooming out, what’s happening around ranch water mirrors a larger development in beverage alcohol: the overlap of RTD, beer, hard seltzer, and non-alcoholic beverages. It’s taking place on a small scale (Ann Arbor, Michigan-based HOMES Brewery putting out smoothie seltzers that mimic tropical cocktails) and on a large scale (MillerCoors in 2019 changing its name to Molson Coors Beverage Company to reflect the growing importance of non-beer alcohol in its portfolio). Ranch water is just the latest permutation.

Dos Equis’ entry represents a beer company producing a hard seltzer named for a cocktail.

Molson Coors’ Topo Chico-branded Ranch Water comes from what has historically been a beer company, producing a hard seltzer, named for a cocktail, that’s branded with the name of an NA sparkling water.

There’s ample room for drinkers to be confused. But most aren’t exactly desperate to know exactly which category their ranch water falls into.

“I’m pretty sure most alcohol consumers in Texas know what a ranch water is, in terms of what the flavor is to expect. But I still dont think a lot of them know whether it’s liquor or malt [hard seltzer],” Bulte says. “And I’ve heard that from numerous moms, college kids—they don’t know the difference.”

This apathy isn’t confined to ranch water, either. It’s something beverage producers have observed across RTDs, flavored malt beverages (FMBs), and beer.

“Consumers are now trying a variety of things and it doesn’t really matter to them, to most consumers, exactly how it’s made,” Matt Casto, manager of distilling operations for Devils Backbone Brewing Company, told the GBH podcast in January 2020. “It’s ‘Does it taste good?’ ‘Am I going to enjoy this?’… If you make sure that what you put in there tastes great, they’re not really going to be that interested in what grade of ethanol you use for vodka seltzer.”

The simplicity of ranch water’s flavors and crossover with RTDs are reminiscent of the rise of hard seltzer—now a $4 billion market in the U.S. Hard seltzer, an FMB, falls under beer as a general category, but its appeal is much broader, capturing people who would otherwise drink wine or cocktails or cider. Likewise, consumers of all beverage preferences seem to be after the flavor and lifestyle cachet of ranch water, regardless of the specifics of its ingredients.

“I don’t know that ranch water will be as big as ‘White Claw summer’ but it’s going to find its own niche,” says Auber. “After all, what’s better on a hot summer day than sparkling water, lime, and tequila-like flavors?”

Hard seltzer, as a brand-new category, had the opportunity to invent itself wholecloth without the cultural associations beer or wine has. The cliché that beer is a working-class man’s drink, or that white wine is for women, didn’t apply. As a result, hard seltzer drinkers skew evenly across genders. As a new product for much of the country, ranch water can have similar appeal. Its only cultural associations are its geography and quirky name, priming it for wide success.

While it’s not yet clear that ranch water will be a multibillion-dollar category the way hard seltzer is, the multitude of new and existing brands are banking on big growth. Over the next year or two, those brands will narrow themselves into leaders and also-rans. Which company winds up on top may come down to bold, aggressive marketing—in other words, Texas swagger.


Offres

As for the beer garden's offerings, guests will find five brews on tap along with canned cider, wine, hard seltzer, radlers and two frozen cocktails (a passion fruit margarita and strawberry frosé) along with a variety of seltzers, sodas and non-alcoholic beer.

Edibles include easy to transport items like burgers, brats and hot dogs along with items like a charcuterie board, fried cheese curds and giant Milwaukee Pretzel Company pretzels.

Brunch items, including breakfast sandwiches, a "Bloody Mary" burger and half-liter TVBG "Haus Bloody Maries (served with a soft pretzel and beef stick garnish) will also be served in the beer garden on Saturdays and Sundays until 3 p.m.

The beer garden will offer counter service, where guests will pay at the counter, receive their drinks and have any made-to-order food items delivered to their tables.

"With shared, communal tables and a more laid-back vibe we think the beer garden will make the area even more of a gathering place than it already is," added Herwig. "Imagine hitting the farmer&rsquos market in the morning, having a quick snack and a drink, and then shopping at some of the local boutiques. That&rsquos what we&rsquore hoping to create in the Village."

The Tosa Village Beer Garden is open daily, weather permitting. Full food and drink menus, hours of operation and more can be found at tosabeergarden.com.

More stories on:

Share with someone you care about:

Lori is an avid cook whose accrual of condiments and spices is rivaled only by her cookbook collection. Her passion for the culinary industry was birthed while balancing A&W root beer mugs as a teenage carhop, fed by insatiable curiosity and fueled by the people whose stories entwine with each and every dish. She&rsquos had the privilege of chronicling these tales via numerous media, including OnMilwaukee and in her book &ldquoMilwaukee Food.&rdquo Her work has garnered journalism awards from entities including the Milwaukee Press Club.

When she&rsquos not eating, photographing food, writing or recording the FoodCrush podcast, you&rsquoll find Lori seeking out adventures with her husband Paul, traveling, cooking, reading, learning, snuggling with her cats and looking for ways to make a difference.


AB InBev continues craft beer spree with acquisition of Belgian brewer Bosteels

Bosteels Brewery will maintain its brewery location in Buggenhout, Belgium, where it will continue to brew its three beer varieties.

According to a joint press release from Bosteels Brewery and AB InBev, the family-run Bosteels will continue to operate the brewery as part of AB InBev’s craft and speciality division and will remain in its home location of Buggenhout, Belgium.

Bosteels' Kwak beer is served in a distinctly-shaped glass supported by a wooden stand, a design which dates back to the 19th century, the company said.

The Belgian brewery uses traditional beer recipes dating back to the 17 th ​ century with its flagship Tripel Karmeliet, a mixture of wheat, oats, and barley originating out of Carmelite monastery in the Flemish province of Dendermonde, Belgium.

The brewer's Tripel Karmeliet, Kwak and Deus brands are distributed throughout European markets including France, Italy and the Netherlands. Last year, the brewer produced roughly 3.8m gallons of beer, with its Tripel Karmeliet and Kwak brands growing 20% to 30% in 2015.

Adding to craft beer roster​

Since 2011, AB InBev has made craft brewery acquisitions including Chicago’s Goose Island, Blue Point Brewing, Elysian Brewing, Breckenridge Brewing, and most recently, Devil’s Backbone Brewing, located in Virginia.

Brewery chief Antione Bosteels, who will remain chairman of the board of Bosteels Brewery, said in a press release that he was very happy about the acquisition and that he believes AB InBev and Bosteels have the same values and commitment toward brewing premium craft beer.

“Looking at the many awards and high ratings that brands and AB InBev breweries have received, you can already see that we will be part of a great community of brewers,”​ Bosteels said in a statement.

AB InBev still in pursuit of finalizing SABMiller deal​

Disclosure of the deal is likely to come as a surprise to some, as AB InBev has still not completed its $105.49bn purchase of SABMiller, but has made further headway into acquiring craft brewers throughout the world.


The Bruery to Release Collectible Box Featuring Rebrews of Each of the 12 Days of Christmas Beers

ORANGE COUNTY, Calif. — On Saturday, Dec. 7 The Bruery will be releasing the 12 Days Collection box to the public on TheBruery.com and at both Tasting room locations in Placentia, CA and Anaheim, CA. On Saturday, Dec. 14th boxes will be available at The Bruery Store at Union Market in Washington, D.C.

For over a decade, The Bruery has been releasing a yearly Christmas beer on theme with the 12 Days of Christmas tradition, with the name of each beer being on par with the popular song’s lyrics. “I love Christmas beers, and I couldn’t decide which style to go with, so I wanted to be able to brew one every year and not follow a specific recipe every year. So, my wife had the brilliant idea of doing the 12 Days of Christmas starting with A Partridge in a Pear Tree and ending with 12 Drummers Drumming,” says founder Patrick Rue. Each beer has a unique recipe, but all have a Belgian-inspired twist, as The Bruery is based on boundary-pushing innovation. Fans have been collecting these releases since the first one was unleashed way back in 2008. Now, fans get to enjoy rebrews of the beers they may be missing from their collection, or have the option to taste the originals and rebrews side by side.

Our team revisited the original recipes and found where the inspiration came from. These rebrews harness the essence of the original collection presented in a beautiful box. Around July, we started drilling down, and that’s where we started digging up ghosts and understanding where the inspiration came from around some of the early beers, and that’s what fueled this special box set,” says our Vice President of Brewing Operations, Darren Moser.

That’s not all the 12 Days Collection is going on tour across the country. Full information can be found on our Facebook events page. Fans can try draft pours of all 12 beers along with other special pours at the following locations on Dec. 13:

  • The Bruery, Placentia, CA
  • The Bruery- Terreux, Anaheim, CA
  • Jerry’s Sandwiches (Clark St), Chicago, IL
  • ChurchKey, Washington, DC
  • The Ginger Man, New York, NY
  • City Beer Store, San Francisco, CA
  • Toronado, San Diego, CA
  • Churchill’s, San Diego, CA
  • The American Dream, Huntington Beach, CA
  • Naja’s Place, Redondo Beach, CA

Be sure to follow @TheBruery on Facebook, Instagram, and Twitter. For more details visit TheBruery.com/12days/.

About The Bruery

The Bruery is a craft brewery located in Orange County, CA, that specializes in experimental and barrel-aged ales. Founded in 2008 by Patrick Rue, The Bruery produces over 50 different beers annually, with 15 seeing national distribution throughout their 24 state network of distributors. The Bruery also runs several beer clubs, including The Preservation Society ®, The Reserve Society ®, and The Hoarders Society ®.


Pick up Mother's Day meals to-go from these Fort Worth restaurants

Coronavirus might have halted plans for big family gatherings, but it hasn't canceled Mother's Day. Mom still deserves to be treated like a queen on her special day, which falls on Sunday, May 10.

While some Fort Worth-area restaurants are opening back up at 25 percent occupancy, many are keeping their doors closed, continuing curbside meal pickup operations only. And some are choosing to do both.

That means (just like on Easter this year) special meal packages are available to-go for Mother’s Day. Don’t forget to add on a mimosa kit, bottle of wine, or Mom's favorite beer.

Here are the local restaurants offering something special for Mom in the Fort Worth area. (The list will continue to be updated as more plans are announced.)

Bird Café
The Southern-inspired brunch to-go includes sweet tea brined fried chicken on a buttermilk biscuit, yogurt with berries and granola, cinnamon twist French toast with peach compote, and Texas pimento cheese and smoked bacon omelet with fried potatoes ($55 for four, $75 for six). Add a mimosa, bloody Mary, or Irish coffee kit ($15-$28) and pick up on May 10 from 10 am-3 pm.

Blue Mesa
Buffets might be a thing of the past thanks to COVID-19 — at least for the time being. But Blue Mesa’s popular brunch buffet is available in to-go form for Mother’s Day ($75, serves four) and includes chips and salsa, relleno scrambler, French toast casserole, multiple salads, a “taco bar” with grilled chicken and ground beef-chorizo, enchiladas, rice, beans, and cajeta swirl brownies. Don’t forget to add a mimosa kit for $20. Order now for curbside pickup on May 9 or 10.

La fine cuisine texane de Bonnell
If Mom likes seafood, consider chef Jon Bonnell’s pecan-crusted Texas redfish with jumbo lump crab and brown butter. The meal will be paired with baby green beans, jasmine rice, mixed green salad, and sweet cornbread ($90 for two, $160 for four). Spoil Mom with decadent add-ons like grilled lobster tail ($40) or grilled quail legs ($12 for six with buttermilk dipping sauce). Order by 12 pm May 6 for May 9 pickup.

B&B Boucherie & Restaurant
The upscale Shops at Clearfork restaurant (which hopes to reopen on May 18 if restaurant occupancy is allowed at 50 percent by then) is offering multiple ways to treat Mom. The Ultimate Mother’s Day Gift Basket ($215) includes curated goodies like rose and champagne, cheese plate and matching cheese knife, smoked salmon, crackers, truffles and toffee, and a $100 gift card to the restaurant. Order by 10 am May 8 for May 9 pickup. (Floral arrangements may be added for $65.) Or treat her to a surf and turf package ($103.50 for two) including filet, lobster, and sides that’ll be ready for Mother's Day pickup.

Central Market
The gourmet grocer is offering Mom everything from breakfast in bed to easy-to-prep dinner kits. Surprise her with cheese quiche, mixed berries, mini scones, and orange juice ($15.99, serves one to two). Or go with a bigger brunch option, featuring French toast casserole, sausage and arugula quiche, spinach and strawberry salad, fruit, croissants, and juice ($59.99, feeds four to six). Meal kits include surf and turf ($59.99 serves two), chipotle-lime fajitas ($49.99, feeds four to six), and pizza with pepperoni, sausage, Caesar salad, and chocolate chunk cookies ($29.99, serves four). The Mother’s Day menu also includes cakes, chocolates, and floral arrangements to-go. Order online starting May 4 and pick up May 7-10.

Chef Point Restaurant & Bar
Both the Watauga and Colleyville locations are offering a menu of a la cart items for pickup. Entree choices include 16-ounce rosemary chicken ($26, serves two), 16-ounce grilled salmon ($36.50, serves two), and 32-ounce blackened ribeye ($66.50, serves two). Add on various sides-for-two, including lobster mac and cheese ($15), and mashed potatoes ($8). Finish the meal with Chef Point's famous bread pudding ($9) and add a bottle of wine of bloody Mary. Fill our the order form and email it to [email protected] Place orders by May 8 for pickup between 11 am and 5 pm May 9.

Chef Tim Love
Mother’s Day at home, Tim Love style, features lobster cakes with black bean and corn salsa, butter lettuce salad, garlic-stuffed beef tenderloin, and chocolate Tuaca mousse cake with raspberry coulis ($120 serves two, $200 serves four). Add on pulled pork mac and cheese for the kids ($8 each), and a bottle of Vueve Cliquot for $100. Order now for Mother's Day pickup at his corporate office, 713 North Main St., Fort Worth.

The Classic at Roanoke
The Roanoke fine dining restaurant plans for a special Mother's Day by preparing an old favorite: Chicken Diane. Their three-course Mother's Day meal includes mixed greens with feta cheese, dried cranberries, toasted hazelnuts, with a honey black pepper vinaigrette Chicken Diane served with sour cream and chive mashed potatoes and seasoned green beans and white chocolate strawberry mousse. Cost is $30 per person plus tax. Order online or call 817-430-8185. Wine, beer, and martinis may be ordered on Mother's Day, as well. Pre-order meals for curbside pickup from 12-4 pm May 10.

Le Double Eagle Steakhouse de Del Frisco
The elegant downtown steakhouse is offering a Mother's Day family dinner package ($130) that serves two adults and two children, with different menu items for each. The adults get crab cakes, salad, and choice of beef tenderloin or salmon with mashed potatoes and asparagus. The kids get cheeseburgers or chicken fingers, and everyone can indulge in butter cake with caramel sauce and whipped cream for dessert. Add $10 per additional child and $65 for each additional adult.

Grille de Del Frisco
Choose from one of two packages: brunch or dinner. Both serve two adults and two children. Brunch menu items include layered yogurt parfaits, veggie frittata, cinnamon rolls, bacon and potato hash, and chocolate chip pancakes. The package ($60) also comes with a bottle of prosecco and OJ for Mom — to share with Dad if she wishes. The dinner package ($120) includes salad, surf and turf for two, pizza or cheeseburgers for the kiddos, and vanilla pot de crème with caramel and whipped cream. (Add $10 per additional child and $65 for each additional adult.) Orders must be placed by 12 pm May 9 for Mother's Day pickup.

Doc B's Fresh Kitchen
The Clearfork restaurant is serving brunch for two for $59.99. Included are choices like Santa Fe frittata, avocado toast, scrambled egg quesadilla, and apple pie French toast. Add candied bacon, breakfast potatoes, or chicken sausage, and don't forget the mimosa kit or bloody Marys. Place orders by 12 pm May 9 for Mother's Day pickup.

Eddie V's Prime Seafood
They've got moms who crave seafood covered. The special four course menu ($195 for four to six servings, $115 for two servings) starts with chilled Gulf shrimp cocktail. Entrees include choice of herb-roasted tenderloin or Chilean sea bass accompaniments are truffled mac and cheese, grilled asparagus, and three-cheese au gratin potatoes. For dessert, there's bananas Foster butter cake served with butter pecan ice cream. Add chocolate-dipped strawberries and a long-stem rose, wine pairings, and more. Preorder for curbside pickup on May 8 or 9, then heat at home on Mother's Day.

El Fenix
Family meal packs from the Tex-Mex institution, whose Fort Worth location sits in Ridglea Plaza, include chicken, beef, or cheese enchiladas ($25.99, feeds four) and beef or chicken fajitas ($44.49-$54.99, feeds four to six). Each comes with a pint of refried beans, a pint of rice, and all the fixings. Add tamales by the dozen ($16) in beef or pork. The packs are available for preorder and day-of ordering both Saturday and Sunday of Mother’s Day weekend.

FnG Eats
The Keller restaurant’s Mother’s Day brunch a la carte menu ranges from macadamia chicken and cornbread waffles ($22, serves two to three) and ham and cheese strata ($28, serves four) to a pancake pack with bacon and eggs ($22, serves four) and a “hangover party” breakfast bowl ($28, serves four). Add DIY cocktail kits ($28, serves six to eight) or a single bloody Mary for only $3.50. Order by 12 pm May 8 for Mother's Day pickup from 9 am-2 pm.

Hot Box Biscuit Club
The buzzy South Main biscuit destination is doing brunch to-go for four ($65) that includes: fruit salad with poppyseed dressing, creamy tomato bisque, four take-and-bake heart-shaped biscuits with strawberry butter, eggs Benedict biscuit bread pudding, and Mary's chocolate cream pie parfait. Add on a bottle of sparkling, mimosa kit, or a quart of bloody Marys ($12-$15). Order now for pickup between 9 am and 3 pm May 9 and 10.

Lettuce Cook
The locally owned gourmet-on-the-go spot in West Fort Worth is offering classic brunch meals for Mom and the family. Prices range from $38 for a variety of breakfast casseroles (each feeds six to eight people) to $240 for whole sliced prime beef tenderloin (feeds 10 to 12). There are also a la carte items like green chile grits and lemon cream whipped cheesecake. Order by May 7 for May 9 pickup.

Lili's Bistro
The Magnolia Avenue restaurant is offering 9-inch frittatas (6-10 servings) for $29, as well as family-sized salads ($19) and giant sandwiches ($29). Add a sweet treat, such as a Texas sheet cake ($12) or apple pie ($24). Order online or call 817-877-0700 by 2 pm May 8 for pickup between 12-2 pm May 9.

Italianni's
The favorite Italian spot in Hurst is offering Mother's Day packages that serve four to six, or half-packages that serve two to three. Entree choices include herb roasted chicken Tuscany ($125), crab and shrimp stuffed flounder ($135), and espresso rubbed beef tenderloin ($145). Pick two appetizers, a salad, two sides, and dessert to make it a meal. Peach bellinis and a gallon of mimosas can be added, too. View the full menu on the Facebook page. Order by 9 pm May 8 for pickup or delivery starting at 11 am May 10.

Magdalena's
The special Mother's Day brunch serves four and includes smoked salmon, brown sugar bacon, honey ham, fresh fruit bowl, quiche Lorena (Oaxaca cheese, gouda, bacon, thyme) or quiche Gardner (wild mushrooms, Oaxaca cheese, spinach, tomatoes, squash gouda). La meilleure partie? A complimentary quart of sangria. Add floral arrangements or chocolate-dipped strawberrieThe meal is $95 call 817-296-8215 or email [email protected] to order and arrange pickup.

McKinley's Bakery and Cafe
Mom's special meal for four people is $40 and consists of lemon parmesan chicken, roasted asparagus, roasted new potatoes, dinner rolls, and strawberry heart cake. The cafe is closed Sunday, but preorder now by calling 817-332-3242 and pick up on May 9.

Reata Restaurant
The downtown Fort Worth hot spot has two Mother's Day packages available for curbside pickup. Package One ($124.95) includes field greens salad, roasted prime rib, garlic mashed potatoes, vegetables, and buttermilk pecan biscuits. Package Two ($137.95) includes everything in Package One but swaps carved beef tenderloin for prime rib. Orders are limited, so call 817-502-8851 to order ASAP.

Righteous Foods
Mother's Day options include a special quiche meal for four (chicken apple sausage, wild mushroom and gruyere quiche, mixed baby greens, grilled shrimp and pesto, blackberry vinaigrette, and butterscotch pots de creme, $60) and a fajita dinner for four (includes chips, queso, guacamole, beef and chicken and fajita fixings, plus churros and chocolate sauce, $80). Add mimosas and margaritas, too. Order online or via their app for pickup or delivery.


Voir la vidéo: Massive Beer Review 3712 Brooklyn Silver Anniversary Doppelbock Lager Vintage 2013 (Octobre 2021).